Bien vivre sa relation amoureuse au quotidien


Ainsi, vous voilà en relation amoureuse. Vous avez passé avec brio toutes les étapes de dépendance affective, des schémas de répétition et du respect de soi-même dans une relation. Vous voilà à présent dans cette étape où « l’amour » est le maître mot.

Selon Yvon DALLAIRE, dans son livre « Qui sont ces couples heureux » (N°3), cette étape de l’Amour véritable est la 4ème sur 5, qui selon lui sont systématiques dans la rencontre de l’autre.

  1. La lune de miel ou période passionnelle
  2. La lutte pour le pouvoir ou période d’adaptation,
  3. Le partage du pouvoir ou période de stabilisation.
  4. L’engagement ou l’amour véritable.
  5. et dernière « l’ouverture sur autrui ou comment servir d’exemple ».

Retrouvez « Les 5 étapes de la relation amoureuse » en détail dans cet article.

Cette 4ème étape implique :

  1. Que vous ayez des projets communs petits ou grands.
  2. Que vous ressentiez de l’admiration pour l’autre, pour ce qu’il est au fond et réciproquement.
  3. Qu’il y ait attirance et création de désir nécessaire à la sexualité.

Eckhart TOLLE, quant à lui, nous explique dans son livre « Mettre en pratique le pouvoir du moment présent » (N°1), que « l’amour » véritable n’a pas d’ennemi ‎ ».

« ….Si dans vos relations, vous connaissez aussi bien l’amour que son opposé, c’est-à-dire l’hostilité, la violence émotionnelle, etc., il est alors fort probable que vous confondiez amour et attachement de l’égo, amour et dépendance affective. Il est impossible que vous aimiez votre partenaire à un moment et l’agressiez l’instant d’après. L’amour vrai n’a pas d’ennemi. Si votre « amour » en a un, c’est que ce n’est pas de l’amour mais plutôt un grand besoin de l’égo de se sentir plus complètement et plus profondément soi. Et ce besoin est temporairement comblé par l’autre…. » Eckhart TOLLE

En sommes : L’amour est une acceptation de l’autre, de ce qu’il est sans conditions, sans le juger sans le critiquer et sans essayer de le changer.

Un couple est composé de 3 entités : 1. Le moi, 2. le toi et 3. le nous.

Utilité de la relation ?

N’oublions pas que l’essence même de la vie sur terre est de grandir et de devenir de plus en plus conscient pour être de plus en plus heureux. Les relations humaines et notamment amoureuses sont d’excellents moyens pour grandir !

Couple 2 par Tampa Band Photos

S’aimer et être aimé

Enlevez-vous tout de suite de la tête cette idée que le couple va solutionner vos soucis ou que la vie sera plus douce à deux. Etre en couple ne signifie pas être plus « pénard », cela signifie juste continuer à grandir en réglant ses soucis et en considérant l’autre, ainsi que ces potentiels soucis en plus !! 😉

C’est une profonde illusion que de considérer les relations comme des solutions à un quelconque souci personnel et c’est d’ailleurs la source de tant de tourment dans les couples faisant cette erreur. Je ne le répéterais jamais suffisamment mais l’autre n’est pas là pour combler vos vides…

Bien au contraire. L’effet miroir fera en sorte, pour notre bien, de mettre en évidence ce qui est inconscient en nous-même. Pourquoi ? Justement pour que nous en prenions conscience et que nous solutionnions cette carence ! Elle aura pour conséquence de nous rendre plus heureux(se).

Ne comptez donc pas sur votre partenaire pour être votre mère, votre père, votre banquier, votre souffre-douleur, votre exécutant, votre passe-temps, votre solution de repli… L’autre est là, lui aussi pour grandir et s’accomplir et il décide de le faire à vos côtés. En partageant des expériences, les siennes et celles que vous ferez à deux.

L’autre ne vous appartient donc pas !! C’est une personne comme vous, heureuse pour elle-même, capable de se donner de l’amour, autonome affectivement ET qui souhaite partager son bonheur avec vous.

Je ne dis pas qu’il faut absolument être heureux avant d’être en couple, je dis juste que notre bonheur nous appartient et que c’est à nous-même de nous le donner et non, à notre partenaire, avec sa baguette magique de faire de nous des personnes heureuses ! 😉

Par contre, grandir ensemble est tout à fait envisageable si l’amour sincère en est le moteur.

Un couple est la rencontre de 2 personnes, constituant une troisième entité : Une relation d’amour.

Ces deux personnes s’aiment elles-mêmes et se construisent sur leur chemin respectif, elles décident de partager cette évolution avec une autre personne en créant un couple. Cette union se fait par l’amour qu’ils ressentent l’un pour l’autre mais également par le ressenti que chacun éprouve en présence de l’autre. « J’aime ce que je ressens quand je suis à tes côtés ». Leur motivation n’est donc pas la peur (peur d’être seul, manque affectif, manque de sexe, peur de l’image sociale….), mais bien l’amour inconditionnel.

Les crises

Toutefois, notre amour pour l’autre n’empêchera pas les épreuves que peut subir le couple tout au long de sa vie. C’est même indispensable et finalement plutôt positif car c’est une preuve de croissance…

Dispute par Ed Yourdon

Utiliser les crises pour grandir

Ces épreuves ne remettent pas en question l’amour des amoureux qui au contraire, utilisent ces épreuves pour se renforcer.

Si il y a des difficultés dans le couple, c’est que la croissance de l’un ou de l’autre ou des deux en même temps, s’opère. Ce sont des périodes plus « tendues » où les personnes éprouvent des émotions qui leur sont difficiles, parfois inconnues. Cela génère de l’insécurité et déclenche des mécanismes de défense chez la personne.

Comme toutes réactions émotionnelles (mécanisme de défense), notre premier réflexe est de trouver la solution à l’extérieur de soi et de trouver un responsable à ce qui est en train de nous arriver.

Etant donné que nous sommes en couple, le premier responsable sera très souvent notre partenaire !

Nous savons maintenant que ce n’est pas une vérité. Au pire des cas, notre partenaire n’est qu’à moitié (50%) responsable de ce qui nous arrive 😉 Il faut être 2 pour faire un couple et RIEN ne nous arrive par hasard ! 😉

Les relations amoureuses comme moyen pour être plus heureux

Comprenez bien qu’un couple qui dure n’est pas un couple pour qui « tout roule », non, un couple qui dure est un couple qui trouve justement « normal » que tout ne roule pas et qui ne considère pas l’autre comme le responsable de ses tourments.

L’autre ne fait (involontairement) que révéler ce qui est déjà en nous !! ET c’est pour cela que nous grandissons. L’autre n’est pas là pour nous faire du mal, il nous aime, son intention est donc AMOUR !!

Grandi DANS et grâce à L’AMOUR

Grandir DANS et grâce à L’AMOUR

Nous ne pouvons que remercier l’autre de nous faire progresser. 😉 Pour cela, il nous faut pouvoir tout dire à cette personne que nous aimons, sans peur d’être jugé (ce qui ne devrait pas arriver puisque l’autre nous aime de manière inconditionnelle) pour pouvoir expliquer à l’autre ce que nous ressentons. De la sorte,  nous nous libérons de cette emprise, de nos tourments, qui, je le rappelle, sont indépendants de notre partenaire.

Une relation épanouissante est donc une relation qui grandi DANS et grâce à L’AMOUR !

Si vous passez votre temps entre : Vous détester et à vous réconcilier, alors ce n’est pas de l’amour mais bien de la dépendance dû à un attachement trop fort, créé lui-même par des manques en vous que vous cherchez à tout prix à combler !

(Ce peut être tout à fait inconscient) mais justement, si nous cherchons  la cause profonde de ces conflits, nous tomberons sur nos plus grandes peurs. Et si nous mettons le doigt dessus, nous en serons libérés et ce genre de conflit ne se renouvellera plus dans votre vie.

Dans ce cercle vicieux du reproche perpétuel de l’autre, la remise en question est si faible que l’on ne va jamais assez loin pour comprendre ce qui génère réellement ces conflits. Il y aura alors répétition encore et encore, partenaire après partenaire…

L’unique solution est de trouver le courage d’aller dans l’introspection pour enfin mettre fin à ces schémas ! Et pour cela,  nous devons nous considérer comme le responsable de ce qui nous arrive !!

L’AMOUR. Il ne doit y avoir que cela. Il est tout à fait possible de se quereller dans l’amour en expliquant tout simplement à l’autre ce que nous ressentons et la douleur que cela nous procure sans pour autant le considérer comme le responsable mais au contraire en lui signifiant bien que ce sont nos blessures, en nous, qui sont sollicitées. Nous pourrions même (en fonction des cas et de nos capacités du moment) lui dire « merci de me montrer ce que je ne voyais pas !! »

Nos réactions nous appartiennent, l’autre n’en est pas le responsable. A chaque situation, nous avons une multitude de façon de réagir et nous n’en prenons qu’une ! L’autre n’est donc pas le responsable de ce choix !

Le mode « normal »

Au risque de décevoir les plus dépendants d’entre nous, une relation est faite de moment de fusion, certes, mais également de moment d’individualisation.

Chacun ayant un chemin qui lui est propre,  trop de fusion est parfois un handicap à l’expérimentation. En fusion, il n’y a plus le 1+1=3 mais bien une seule et même entité dans laquelle chacun est confondu.

Alternance entre fusion et individualisation

Alternance entre fusion et individualisation

Pour être équilibrée, la relation doit osciller entre ces moments de fusion et de différenciation. Avoir envie de fusionner lorsque nous sommes individualisé et avoir envie d’autonomie quand nous sommes en fusion.

C’est un « aller/retour » normal et naturel, la nature même de l’humain, mais en aucun cas un manque d’amour si l’un ou l’autre souhaite faire seul certaines choses ou réclame simplement de la solitude.

De plus, la fusion est souvent source de conflit dû à sa capacité à masquer nos peurs.

En effet, en fusion, nous sommes comblé. C’est bien pourquoi les débuts de relations sont si agréables. La fusion nous rend euphorique et léger en masquant nos peurs. L’autre devient notre « solution miracle » ! Mais voilà, si nos peurs ne sont pas réglées, tôt ou tard, après cette euphorie du début, les peurs reviennent.

A ce moment là, l’autre ne sera plus la « solution miracle » mais le « responsable » de nos peurs… Nous serons alors capable de passer de cette sensation d’amour à cette sensation de colère et de vengeance en quelques jours !!! La fusion aura masquée, temporairement nos peurs.

La fusion donc, contrairement aux apparences N’A RIEN À VOIR AVEC L’AMOUR !! La fusion est un « état » nécessaire et normal dans une relation d’amour mais non une constante.

En conclusion :

Une relation amoureuse est constituée de deux personnes heureuses pour elle-même avant tout. Le couple n’est que la résultante de ces deux personnes qui décident de partager des moments de vie ensemble.

Si amour il y a entre ces deux personnes, la seule préoccupation de chacune d’entre elle est que l’autre soit heureux ! Ainsi donc, quelque soit les choix de l’un ou de l’autre, la priorité est que ce choix contribue au bonheur de celui qui le prend.

Dans l’absolu, et dans la mesure où nous ne pouvons forcer personne à nous aimer, si le bonheur de l’autre se trouve sans nous, nous ne pouvons que le ou la laisser partir, au nom de l’amour que nous lui portons… !!!

Personne n’a dit que ce serait simple, mais tellement plus responsable ! Et à regarder de prêt, en quoi cela serait-il un problème ? Ne serait-ce pas devant nos propres peurs que nous nous retrouvons à ce moment là ?! Et ne serait-ce pas pour cette raison que ce soit si difficile pour nous : Il n’y a plus personne pour cacher nos peurs !!

De toute façon, les états internes se ressentent et se communiquent. Il ne sera donc pas possible de créer une « relation » épanouie de deux personnes, si l’un des deux ou les deux n’est pas heureux !

Une relation amoureuse est simple puisqu’elle est basée sur de l’amour et que l’amour n’a besoin de rien pour « être ».

Une relation amoureuse est croissante puisque chacun de ces membres aide l’autre à grandir sur lui. Ce peut être désagréable, soit, mais reste très positif et nourri l’amour du couple qui s’en retrouve grandi à chaque épreuve.

Plus le bonheur est présent en chacun des membres de la relation et plus cette relation est épanouissante.

Avez-vous des questions ?

A lire également :

  1. Comment bien commencer sa relation amoureuse ?
  2. Comment en finir avec la dépendance affective et émotionnelle ?
  3. Comment arrêter définitivement ses schémas de répétition
  4. En quoi l’estime de soi est fondamentale dans nos relations amoureuses
  5. 3 étapes essentielles pour repartir sur de bonnes bases après une rupture
  6. Comment rendre compatible le moment présent et les relations amoureuses

Cliquez sur « j’aime » pour partager cet article 😉


2 Comments to Bien vivre sa relation amoureuse au quotidien

  1. Sara dit :

    Bonjour Maxime,
    peut-on être heureux en couple et infidèle?
    Si non, comment un homme d’apparence heureuse qui vit en famille ( femme enfants, belle maison, travail…, peut-il en parallèle vivre des histoires d’amour de 2 ans ou plus avec d’autres femmes?
    Merci

  2. Gomez dit :

    etre heureux en étant menteur (infidèle)? c’est bizarre ça !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion