Face à une situation difficile ou désespérée, que faire ?!


C’est la panique ! On se sent démuni et désarmé, la situation est trop grande, trop « grosse » pour que nous puissions y faire face, nous sommes désespérés et notre vie s’écroule sous nos pieds….

Cette situation nous est tous arrivée un jour… Et le premier constat que nous pouvons faire, c’est que nous sommes toujours là pour en parler, voire même en rire… 😉

Pourquoi ? Parce que ces situations désespérées ne sont vraies que d’un certain point de vue, le nôtre, et uniquement à ce moment-là !!!

Ces situations problématiques sont donc liées à un « contexte », et à un « espace temps ».

Le changement de point de vue

Sortie de son contexte et/ou vécue à un autre moment de votre vie, cette même situation ne serait pas un problème, ou en tout cas, ne serait pas le même problème.

Naufrage, problème, titanic,

Le problème est lié à un contexte, sans ce contexte, pas de problème

Non pas que je veuille minimiser votre problème du moment, mais je vous incite à « observer » avec attention et détachement que ce problème n’est vrai que de votre point de vue !! C’est très subjectif.

C’est-à-dire que si ce même problème arrivait à une autre personne, cette autre personne ne réagirait pas de la même manière que vous, et donc cette personne n’aurait pas le même problème que vous non plus, avec pourtant, la même situation de départ !

Le premier constat « rationnel » que l’on peut donc faire est très simple : La situation devient un problème si notre point de vue sur cette situation est problématique. Si, de notre point de vue, cette situation n’est pas problématique, alors il n’y a pas de problème !!!

Impressionnant non !! En bref, une situation devient problématique si nous décidons, plus ou moins consciemment, d’en faire un problème !!

C’est donc une question de point de vue et de choix !

Alors, votre situation si désespérée l’est-elle vraiment ? Du moins, aussi grave soit-elle, en quoi vous empêche-t-elle de vivre heureux et de continuer les projets qui vous tiennent à cœur ?

Qu’est-ce-qui est problématique pour vous aujourd’hui et pourquoi en faites-vous un problème ?

N’y a t-il pas d’autre choix à faire que celui de faire de cette situation un problème.

Pourquoi vous accrochez-vous à cette situation au point d’en faire ce problème ?

Ces situations aux apparences parfois négatives, sont pourtant très souvent de formidables opportunités de se réorienter, de se remettre en question, de changer ce qui ne va pas en soi…etc

Le détachement et la prise de recul

Lorsque ces situations nous touchent profondément, nous sommes littéralement balayé ! Notre présence à ce moment-là n’est pas suffisante et notre niveau de conscience ne nous permet pas d’y faire face.

De notre point de vue c’est éprouvant, bouleversant…

A ce moment-là, et tant qu’une compréhension plus profonde sur cet évènement n’est pas faite, de telles situations restent potentiellement traumatisantes.

Difficile alors de s’apercevoir des bienfaits d’une telle situation. Nous sommes en crise, émotionnellement touché et impacté, de notre point de vue, c’est grave, important, alarmant, dangereux, paralysant …

1. Changer de contexte

Un problème ne se résout pas avec le même mode de pensée qui l’a créé !!

Changer de contexte en portant votre attention sur autre chose que la résolution du problème. Changez-vous les idées pour souffler un peu et alimenter votre cerveau et votre esprit avec autre chose que cette problématique.

Dites-vous bien que la solution ne se trouve pas dans le problème. Une solution se trouve avec des idées neuves, puisées elles-mêmes dans un autre environnement, dans un autre état d’esprit.

Quand on a un problème notre seul souhait est de le régler. Alors nous nous focalisons dessus mais comme vous le savez, « quand on a le nez dedans », on ne voit plus rien d’autre, la solution y compris !!

Alors changer de contexte, allez faire un tour, allez voir des personnes qui vous aime et avec qui vous parlerez d’autre choses, changez-vous les idées, allez faire un peu de sport…, faites autre chose, consacrez-vous à autre chose qu’à la résolution du problème.

2. Mobiliser le camp de base

Mobilisez le camp de base, c’est-à-dire, allez voir ces personnes qui comme vous sont engagées dans cette quête de bonheur. Ces personnes qui sauront vous écouter et vous comprendre sans chercher à trouver une solution pour vous.

Ce peut être votre conjoint(te), vos amis, votre thérapeute…, toutes personnes capables de vous faire changer « d’état interne », capable de vous sortir de cette emprise qu’a cette situation. Des personnes qui, n’étant pas dans cette problématique, auront plus de recul et de détachement que vous.

Une nouvelle approche de la situation

Une fois sortie de cette « crise » passagère, vous allez pouvoir aborder plus sereinement cette situation.

Vous voilà à présent détaché de votre situation et un début de changement de point de vue est en train de s’opérer…

Votre problème est-il toujours aussi gros ? Est-il toujours aussi étouffant ?

Je ne suis pas en train de vous dire qu’il a changé, mais votre point de vue sur lui a changé, ce qui en fait un problème différent, peut-être moins lourd à gérer et donc une situation différente aussi, peut-être moins désespérée.

En fait, il y a maintenant plus de distance entre vous et lui. Vous n’êtes plus votre problème. Vous êtes simplement en présence d’une situation qui vous touche plus ou moins. C’est tout. Et vous allez l’appréhender plus sereinement afin de trouver la meilleure solution possible.

A partir de ce moment-là, et seulement à ce moment-là, vous allez pouvoir mettre en place des actions concrètes pour résoudre votre problématique. Avant cette étape, vous n’aviez pas toute votre tête et vos actions auraient été influencées par emprise.

Non pas que ce soit grave, mais sans l’arrivée de solutions neuves et fraîches le risque de répéter le même schéma sans véritablement le résoudre, est bien présent.

Un problème ne se résout pas avec le même mode de pensée qui l’a créé !!

Dans un prochain article, nous aborderons les étapes qui constituent ce changement de point vue et quelles actions concrètes mettre en place une fois ce changement de point de vue installé durablement

A très bientôt pour de nouveaux articles

Autres articles sur le même sujet :

  1. La zone de confort
  2. Essence | Qualité | Forme
  3. Comment prendre conscience de son « ÉGO » et de son « ÊTRE »
  4. Comment nos propres visions du monde conditionnent-elles notre vie ?
  5. 3 habitudes pour être plus heureux au quotidien
  6. L’Echec : Une formidable opportunité !

Si vous aimez, cliquez sur j’aime ! 😉 Et merci 😉


9 Comments to Face à une situation difficile ou désespérée, que faire ?!

  1. cathy dit :

    bonjour maxime,
    Votre article est plein d’espoir mais en le lisant, j’ai l’impression qu’il parle des problemes à court terme.
    Je rencontre en ce moment un probleme de santé qui m’a invalidé du bras droit et pour trouver de nouveau le fonctionnement de celui ci, je vais devoir patienter 2ans voir plus ou peut etre un peu moins j’espere.
    Je passe des nuits à ne presque rien dormir tellement la douleur parfois est genante (24/24) sans compter que mes journées deviennent identiques et sans aucun plaisir puisque à part penser, je ne peux rien faire d’autre.
    J’ai pourtant des tonnes de projets comme me remettre au sport, m’adonner à ma passion, prevoir de demenager ect….Je vois mon corps s’affaiblir, se ramolir, moi vieillir encore plus et pas dans le bon sens (53ans) ne pouvant mm pas gagner ma vie donc inutile à moi mm et inutile à la société, avec plus aucun amis car oui les gens s’ecartent de vous quand ils se sentent impuissant à la souffrance.
    Alors si vous avez un conseil à me donner, il sera le bienvenu (par mail merci)

  2. Ony dit :

    Bonjour, moi je suis vraiment deseperee je sais pas quoi faire.je suis mariee un etrange un homme qui etait deja divorce avec 2enfants.on se connu annee 1999 a l’epoque j’avais 32ans j’etais jamais mariee ni enfant,on se connu dans mon travail a l’epoque il vie dans mon pays et il travail.pour moi c’etait coup fondre je suis attacqe enormment avec lui.un jour cad en annee 2001 il a perdu son travail il avait probleme avec son associe,son probleme commence d’abord dans son pays il a deja laisse tout la aussi son travail perdu,en principe il doit retourne dans son pays,mais il fait tout les demarches pour rester dans mon pays et reste avec moi,la il commence faire va est vient de son pays et mon pays a l’epoque j’ai travaille encore.il a loue une maison et on vie ensemble,on a beaucoup probleme car on vie dans la misere en plus lui avec son ex associe il avait histore tribunal etc… A cause leur societe. J’ai toujour avec lui avec toute ses epreuve.il essaie monte nouveau societe mais ca va pas recu.moi de mon cote aussi j’ai perdue mon travail car il avait crise politique est societe que j’ai travaille a oblipe diminue les travaille.lui il a pas travail et moi aussi portant on reste ensemble.lui qui fait va et vient .dans ma famille deja ils ont pas accepte que je vie avec lui sans etre mariee aussi lui etait divorce,mais j’ecoute pas ma famille car je l’aime.pourtant on avait jamais parle projet de future.un bon jour il m’a dit qu’il peut plus reste dans mon pays car depense trop l’argent pour loyer et frais entre 2pays.il m’a dit que dans son pays il a une maison pas encore fini mais on peut vive malgre il y a pas courant ni l’eau mais vue que on depense loye.il m’a dit il va retourne mais il veut rester avec moi aussi.portant lui m’avait dit il veut plus se mariee.moi vis a vis ma famille j’ai honte que voila le Mr que tout a vue ce pas bon pour moi va partir a l’epoque on etait deja reste 6ans ensemble.vue la honte je veux monter a ma famille que tout va bien.je dis que je vais partir avec lui dans son pays,et comme je peux pas reste dans son pays donc on est mariee civilement devant ma famille c honneur.lui il est bien malin il sait bien ce qu’il fait il fait separation bien,pour lui je suis juste une femme qui veut reste dans son misere.il a pas aucun porjet d’avenir car meme projet avoir enfant on meme pas parle.tout ca je sais pas pourquoi j’accepte.arrive dans son pays on vie totalement dans la misere.on doit mettre sa maison habitable,lui avec porbleme d’argent avec etudes ses 2filles.c’etait 2005,on bien reste je vois pas du tout que sera comme apres.lui avait terrain a l’epoque pas vendable.pendant 10ans on vie dans la misere porbleme l’argent pour ses enfants etc.en 2013 il a pu vendre son terrain il renouvel total sa maison meuble tout et tout maintenant il a de l’argent ses enfants vie a l’etrange.moi maintenant j’ai probleme chante je peux travailler,deja comme il avait pas d’argent il m’a jamais traite comme sa femme,il avait jamais respe en vers souvent il ma cache de chez lui,parle toujours de mal sur moi.me traite comme une femme sans valeur il sait bien ma faiblesse que j’ai rien quand je retourne chez moi.la depuis 1an on plus rapport sexcel.portant on dors meme lit,nn fait jamais quelque choses ensemble.donnez moi conseils que je dois faire face ma vie complique.je sens seule j’ai personne a qui je partage ma douleur.merci de votre conseils et merci de lire jusqu’a la fin. Ony

    • sanahra dit :

      ONY mets des sous de coté débrouille toi pour partir , tanpis pour la famille , la honte et tout ça avec le temps ça s’éfface retourne dans ton pays tu y seras mieux tu trouveras un vrais mari et un boulot courage …..il faut partir , sinon ta vie ce sera ça…….la misère l’indifférence , la solitude et les mauvais traitements…..courage pars….

  3. Maxime Gréau dit :

    Bonjour Mimi,

    Je comprends bien ce que vous me dites et j’y vois une grande souffrance. Certes, certains évènements sont plus difficiles à accueillir que d’autres, c’est indéniable.

    Cependant, au-delà des faits, c’est « l’impact émotionnel » qui est difficile à accueillir (c’est validé par la science), et ce qui est difficile à ce moment-là, c’est de ne pas « se prendre exclusivement » pour ces émotions difficiles. Là, intervient la notion de présence à soi, d’identification, ou encore de corps e souffrance.

    Même lorsque tout va mal, vous n’êtes jamais que ça. C’est-à-dire qu’il est impossible d’avoir que des émotions de tristesse, de déprime, d’isolement, de folie, il y a aussi, et même temps, toujours de l’amour, de l’envie, du plaisir et de la joie. C’est comme ça, c’est un fait, et heureusement pour nous !

    Donc, après avoir passé le choc et la crise, et après avoir accueilli tout ce flux d’émotions bouleversantes, nous avons le choix d’équilibrer tout cela en nous, et de décider de porter notre attention sur la manière dont nous avons envie de nous sentir dans la vie.

    Sans cela, la vie devient injuste, difficile, source de souffrance, et nous nous transformons en victime.

    C’est dommage que vous ayez coupé court, la fin de l’article vous aurait peut-être permis de changer de point de vue, et du coup, d’aller mieux en accueillant, ou approfondissant votre deuil ou encore en comprenant mieux le fonctionnement de la vie.

    Vous n’en êtes peut-être pas là, je ne sais pas.

    Voici des liens en tout cas qui vous permettront d’aller plus loin si vous en avez envie.
    http://heureux-dans-sa-vie.com/commencez-ici/
    http://heureux-dans-sa-vie.com/questionsreponses-comment-lacher-prise-et-faire-confiance-en-la-vie/
    http://heureux-dans-sa-vie.com/questionsreponses-comment-faire-le-deuil-des-relations-et-vivre-pleinement-sa-vie/

    Dernière chose, je ne peux pas vous laisser dire que je raconte des bêtises. Vous vous décrédibilisez en plus en disant cela. Vous êtes touchée, et vous avez le droit de l’être mais mon travail est sérieux et source de beaucoup d’approfondissement.

    Votre travail à vous consiste donc à regarder en vous ce qui se passe au lieu d’accuser les autres. Le problème ce n’est jamais l’autre, c’est une base du développement personnel et une évidence de la psychologie positive.

    Au boulot Mimi, travailler sur vous, et pour que ce soit bien clair entre nous, je vous INTERDIS FORMELLEMENT de m’insulter sur mon site.

    Ce sera avec plaisir d’en rediscuter avec vous lorsque vous aurez dans un premier temps accueilli toute cette colère, cette peine et cette tristesse que vous portez.. Faites-vous accompagner Mimi, c’est important.

    À bientôt
    Maxime

  4. cata dit :

    Adez moi que faire…je voulais etre quelqu un de bien…je suis si.mauvaise…je souffre.trop…trop

  5. Viviane dit :

    bonjour je suis une burkinabé qui vie en Afrique de l’ouest je suis désespérée de la vie je ne sais plus quoi faire j’ai 41ans sans mari ni enfant ni travail et tous mes copines m’humilient ma famille ne m’aide pas beaucoup vraiment je suis très déçus de la vie merci de me lire

  6. LILI dit :

    Bonjour à tous, Je suis vraiment désespérée, fatiguée tout s’écroule devant mes yeux je ne sais pas quoi faire, je suis restée plusieures années très mal sans savoir prendre une bonne décision, je ne sais même pas par ou commencer? Juste une question! j’ai fais souffrir un homme qui m’a aimé très fort et je ne me rendais même compte du mal que j’ai infligé à mon entourage et là après quelques années je commence à remonter la ponte et je me rends compte que j’ai perdu l’amour de ma vie et l’homme avec qui je pouvais être heureuse.
    il est avec une autre femme et il est parti vivre très loin et je ne peux même pas avoir de ces nouvelles, j’ai essayé une fois et sa nouvelle femme m’a insulté par message il n’a même pas intervenu et il n’a jamais su pourquoi je l’ai fais souffrir. vous croyais qu’il y a un espoir de le voir ou même avoir des nouvelles?

  7. Kel dit :

    Bonjour à tous, je suis vraiment desespéré, fatigue de toutes ces souffrances! Je suis une jeune africaine vivant en allemagne mais qui risque être rapatrié à cause d’une injuste. En faite je suis venu dans ce pays pour faire du babysitting, un an apres jai decidé de faire une formation payante en aide soignant. Jai envoyé mes dossiers a l’agence du travail pour une permission!apres 2 mois ils ont d’abord refusé soit disant que l,ecole pays en dessous du tarif, chose qui est fausse. Apres plusieurs requetes ils ont acceptés mais c etait tard puisque l’ecole avait deja debuté et ont dit que je ne peux que faire la rentrée d’avril. Maintenant l,administration refuse, ils veulent seulement me faire rentrer. Je ne sais plus quoi faire!!! Suis depassé

  8. Petiteville Raynald dit :

    Je suis désespérée comment récupérer mon ex femme. .je le vie. Très mal de ne pas être avec elle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion