Mon projet fou ! Réunir plus de 10 000 Témoignages en « une » année !

« J’ai pour projet un peu fou de réunir sur ce site plus de 10 000 témoignages de personnes heureuses; plus heureuses qu’avant ; ou en devenir d’être heureuses, le tout dans un laps de temps de 1 an. »

Que ce site soit à l’initiative de ce « plus » de bonheur ou non est égal. Ce qui m’importe ici est bien de « réunir » des témoignages validant l’existence de l’épanouissement grâce au bonheur dans sa vie de tous les jours. Ces témoignages relateront le pourquoi et le comment de ce bonheur pour la personne qui le vit.

Cliquez ici pour accéder directement à votre espace témoignage.

Avant tout, pour comprendre mes motivations dans ce projet, je dois vous expliquer mon parcours. Un parcours différent aurait fait un projet différent. Je l’ai résumé en 6 passages.

I. Pourquoi ce projet ?

1. Ce passage s’appelle « Entrée dans la vie et Métro/boulot/dodo »

metro-boulot-dodoJ’ai exercé différents métiers depuis le début de mon parcours en commençant par celui de mécanicien « constructeur » chez les compagnons du devoir chez qui je suis resté 7 ans. Cette première expérience, en plus de faire de moi un homme de métier, m’a permise d’accéder (sans le savoir à l’époque) à une de mes passions, la formation. A la fin de ce tour de France, j’ai occupé le poste de formateur pour apprentis pendant 2 ans.

Pendant cette longue expérience certes très enrichissante qu’est le Compagnonnage, la réflexion sur soi, le bonheur, l’épanouissement, le sens de sa vie et du « qu’est ce que je veux vraiment » n’étaient pas au programme, d’ailleurs l’emploi de temps y était plutôt drastique.

Les hauts et les bas ne faisaient pas partie des choses considérées et la résolution des problèmes en « surface » primait. C’était à l’époque et le Compagnonnage à un peu évolué à ce niveau depuis.. Ouf !

2. Ce passage s’appelle « la chute libre »

Une fois le « tour de France » achevé, retour à la maison familiale. Un gros changement ! Le tour de France c’est un peu comme un « brassage perpétuel » d’humains et d’activités. Alors, une « simple » vie sans rien de particulier (dans un premier temps) lors de mon retour à provoquer chez moi une perte de repères générant le point de départ de mes questionnements. En effet, ce vide permis à tout ce qui était enfoui depuis des années de refaire surface !

pied dans le videLes lieux étaient connus certes, et pourtant rien n’était vraiment pareil. Les personnes de l’époque et mes amis d’avant étaient toujours les mêmes ou au contraire très différents, certains partis, d’autre en couple, les habitudes différaient… Bref, un autre monde.

Du temps pour réfléchir, un manque de repère, le bon moment pour poser les choses à plat et se poser les bonnes questions. Et moi ? J’en suis où maintenant ? Et surtout, je veux quoi ?

J’allais au travail tous les jours, un poste de responsable des achats, pourtant intéressant au début se transforma rapidement en habitude lassante. Trois ou quatre années après je le quittais pour me lancer, presque par hasard dans le monde de la gestion de patrimoine. Un couple était venu démarcher mes parents et, par une technique bien huilée, firent de moi leur conseiller par la même occasion. En 2005, j’ai commencé ma première activité d’indépendant, en qualité de conseiller en gestion de patrimoine !

La classe ! La grande aventure ! Un second changement. Me voilà parti, un peu la fleur au fusil. La première année fut grisante : Indépendant, libre, gain d’argent, du pouvoir, un rang social…. La chute fut aussi violente et intense que l’illusion de la réussite que procurait cette activité ! 😉 Aïe !

3 fois de suite sur 3 années consécutives, mes parents et un ami durent intervenir pour me sortir du dépôt de bilan et de l’interdiction bancaire !! Difficile de parler de réussite !

Progressivement, une forme d’incompréhension, de panique, de ras le bol, d’injustice, de pessimisme, de tristesse, de douleur me contaminait… En bref, rien, plus rien, ne fonctionnait. Pendant cette période, c’est un peu le n’importe quoi qui a fini par dominer. Très peu voir l’absence totale de conscience, un bateau à la dérive sans capitaine, ou un capitaine sans carte, au choix. Sorties à outrance, expériences intenses de toutes sortes, de quoi combler ce vide qui pourtant me rejoignait tous les dimanches après-midis ! La descente aux enfers….

3. Ce passage s’appelle « la renaissance »

Ainsi, au bout de 4 années de souffrance, à survivre, à faire avec, à cumuler des expériences aussi bien professionnelles que sentimentales catastrophiques et remplies de nœuds au ventre, eux-mêmes niés et noyés dans des activités de tout genre. En juillet 2008, un ami de l’époque me parle d’un thérapeute Parisien. Il s’agissait de Samy.fleur-sol-craquele-desseche-desert

Trois années d’accompagnement à raison d’une fois toutes les 3 semaines auront été nécessaires pour que je puisse passer de ce « mal-être » à un « mieux-être » pour enfin accéder au « bien-être ». Enormément de formations, de remises en question, mais aussi de larmes de tristesse, d’accueil, d’effondrement auront été nécessaire pour intégrer certains principes essentiels à ce que je pourrais appeler la « vraie » vie.

Progressivement, mon réseau changea, de nouvelles personnes différentes arrivèrent dans cette nouvelle vie. De plus en plus de bien-être, de plus en plus de formation et de lectures, la création d’un nouveau paradigme, un nouveau potentiel…

Ma passion de la formation associée à ce travail sur soi, firent apparaître une nouvelle forme qui se traduisit par un binôme lors de mes premières formations. J’étais consultant/formateur en développement personnel et professionnel. Ma formation continue se poursuivait en parallèle, j’étais supervisé (ce qui est toujours le cas) en tant que professionnel et en tant que client 😉

4. Ce passage s’appelle « Je me trouve ! »

homme dans la rue

« L’intégration » et « la compréhension intellectuelle » des principes de développement personnel est une chose très différente. Certes il faut bien un commencement mais c’est bien l’intégration qui procure le changement et non la simple lecture mentale.

Et même en étant impliqué, ce passage reste malgré tout compliqué.

Il sépare le fait de savoir des choses ou d’en avoir conscience au fait de les vivre à l’intérieur de soi-même et dans sa vie.

Dans ce passage se trouvent l’égo, la peur, le lâcher-prise, la zone de confort, l’accueil des émotions, l’intégrité, la confiance en la vie, l’estime et le respect de soi, les choix pour soi-même et selon soi-même, la paix intérieure, l’amour….

Ils demandent beaucoup de volonté, de « conscience » et de « présence » ce qui, toujours de mon point de vue, est éprouvant 😉 C’est ici également que j’ai pu constater la très nette distinction entre les personnes qui apprennent le développement personnel (dont je faisais partie) et celles qui le vivent.

La vie des uns change, celle des autres non, voir même se répète.

J’y suis presque ! C’est en tout cas ce que je me dis 😉 Une envie irrésistible de partager, de communiquer cette transition, je me sens capable de clamer au monde : OUI, c’est possible et oui cela existe, le bonheur est là, devant nous, ICI !

Paradoxalement, peu de personnes me comprenaient, l’inquiétude de savoir ce que j’allais devenir se lisait sur leur visage. Ce changement en moi les inquiétait certainement plus que ne les rassuraient ! De plus, même pour moi, ce qui se passait était difficilement explicable !!

Pendant cette période de 2 ans environ, l’incompréhension de mon entourage aggravait ma sensation de solitude.

5. Ce passage s’appelle « la vraie vie »

fleurProgressivement je comprenais et intégrais dans ma vie.  Au fur et à mesure, à force d’abandon, de lâcher-prise, d’accompagnement. Ce travaille me rapprochait de plus en plus de moi-même et de ce que je voulais vraiment.

« Nous sommes tous unique et à ce juste titre nous avons tous une choses, un but, connu ou inconnu qui nous est propre.

Nous sommes unique et il est de notre devoir de trouver « ce pour quoi nous sommes fait », puis de le faire, et enfin d’en vivre ». Brigitte, une amie, finit par ouvrir (ou enfoncer 😉 ) une dernière porte, un nouveau plan encore inexploré s’ouvrait, celui des 4 plans de la conscience ! Vocation professionnelle et chemin de vie ou d’âme prirent tout son sens. C’est donc ainsi ! Quelle prise de conscience !

Peu de temps après, « heureux dans sa vie » voit le jour et prends tous son sens….

Aujourd’hui et de plus en plus chaque jour, je fais ce que j’aime, j’ai l’impression d’être à ma place et de m’épanouir dans ma vie aussi imparfaite soit-elle. Très loin d’être un long fleuve tranquille, il y a des hauts et des bas que je considère très normaux.

J’ai conscience que, quelque soit l’environnement extérieur ou je me trouve, je suis le responsable et le décideur de la manière dont je me sens à l’intérieur et donc de mon bonheur ! (Puisque le bonheur est une émotion ;-))

6. Ce passage s’appelle « L’envie »

Cette brève illustration de mon parcours à pour simple but de témoigner à mon tour sur la faisabilité d’une telle quête. Le potentiel que chacun a de vivre sa propre vie heureuse quelque soit l’endroit d’où il part. Très franchement, je ne pense pas avoir plus de chance qu’un autre ou avoir été aidé ou je ne sais quoi qui aurait pu m’avantager à être plus heureux qu’un autre. Au contraire, je ne connaissais personne capable de m’aider à ce moment là, personne de mon entourage ne parlait de bonheur, ce terme ressemblait plus à une idée vague et utopique. Alors non, rien ne présageait que je puisse en arriver là !envie

De plus, je pense que ce ne sont pas ces faits qui importent. En revanche, le cheminement, les prises de conscience, l’intégration et le changement intérieur sont à retenir dans ce récit.

Et c’est également ce qui fait que ce chemin est accessible à tous car il n’est pas dépendant de l’extérieur. Il ne dépend que de l’intérieur, du travail sur soi, plus que de la mise en place de solutions extérieures.

C’est pour cela que tout le monde peut y arriver !

Vivre ces expériences me prouve que le bonheur est possible. Je sais à présent, et encore plus maintenant grâce aux études et recherches effectuées de par le monde, que le bonheur est possible et accessible pour l’intégralité de la population. Il n’y a pas d’exagération dans ces mots, certes, chacun d’entre nous est unique, à ses propres difficultés, sa propre conception du bonheur et du ressenti associé, mais chacun d’entre nous est capable de mettre en place de quoi le rendre plus heureux.

C’est cela l’intention de ce blog et la raison de sa création. Je souhaite guider, éclairer et aider de mon mieux toutes personnes cherchant elles-mêmes à être plus heureuse.

Je suis porté par cette conviction que la vie a pour but de s’épanouir au travers d’elle. Je pense que chacun d’entre nous a un chemin qui lui est propre. Passer à coté de sa vie et de son épanouissement est pour le moins dommageable et devrait être interdit !

II. Comment réaliser ce projet…

ampoules vertesApres avoir dit tout cela, et puisque le bonheur n’a rien de surhumain, je souhaite recueillir sur ce blog plus de 10 000 témoignages de gens heureux ou sur un chemin qui les rend plus heureux chaque jour ou encore plus heureux qu’à une certaine époque de leur vie….. En somme, des témoignage de personnes qui confirmeront que le bonheur est accessible et l’épanouissement possible.

Le but à atteindre n’est pas le bonheur, le but à atteindre est un chemin heureux.

Ces témoignages serviront également d’encouragement aux personnes qui se posent des questions ou qui pourraient douter de leur capacité à générer du bonheur.

Vous l’avez compris, l’idée est ambitieuse mais portée par une cause noble de généralisation de l’épanouissement humain pour une vie meilleure. De plus, sur l’échelle de la francophonie, ce projet me paraît beaucoup moins gros 😉

« RIEN ne peut empêcher le bonheur et l’épanouissement de celui qui le désire. »

Obligation personnelle

Bien entendu, ce défi oblige cette hygiène de vie que le bonheur impose. La présence, la conscience, les états internes, le choix….. Je continue donc, et je m’y engage, à apprendre et poursuivre moi-même ce chemin perpétuel de l’épanouissement. Le bonheur se travaille, je travaillerai donc, tout comme vous 😉

Mon intention

Pour exister, ce projet a besoin de personnes heureuses ou en devenir ou sur le chemin…. Seul, cela est impossible. Ainsi, en témoignant, chacun d’entre vous enrichit cette vision de la vie que le bonheur est accessible. Par effet de « pensée collective », une nouvelle majorité peut naitre dans laquelle le fait d’être heureux est une évidence inconditionnelle.

Alors aidez moi s’il vous plait à prouver au monde que le bonheur est possible, aidez moi à transformer cette souffrance manifeste ou sous-jacente à l’intérieur de nous-même et/ou dans nos relations, aidez moi à grandir encore au travers de vos expériences.

III. Conditions de participation :

1 – Qui peut participer

  • Ouvert à tous. Particulier, professionnel, bloggeur, thérapeute, femme, enfant, mineur, majeur.
  • Toute personne, quelque-soit son parcours, et où elle se situe sur celui-ci, capable de constater une évolution de sa vie vers plus de bonheur.
  • Toute personne ayant vécu ou expérimenté une prise de conscience lui permettant de constater un avant et un après d’un point de vue de son bonheur dans sa vie.
  • Toute personne ayant effectué un travail sur elle-même lui permettant de constater un avant et un après d’un point de vue d’une meilleure qualité et/ou quantité de son bonheur dans sa vie.

2 – Quelle est la date limite pour participer

  • Votre témoignage doit être posté avant le 31 décembre 2013 à 23h59 (heure de Paris)

3 – Comment participer

  • Votre témoignage doit faire un minimum de 50 mots (6 lignes environ) et un maximum de 200 mots (15 lignes environ).
  • Il doit porter sur le sujet du défi, à savoir parler du bonheur en expliquant comment et pourquoi vous vous sentez heureux ou plus heureux qu’avant ou en devenir de l’être.
  • Il doit impérativement être positif et constructif et respecter l’étique du blog « Heureux dans sa vie ». Toute tentative de nuire sera mise à la corbeille immédiatement.
  • Il doit porter sur du vécu. Votre témoignage revête de votre vécu uniquement, en sommes, de ce que vous avez « expérimenté ».
  • Si ces 4 règles ne sont pas toutes respectées, votre témoignage ne sera pas pris en compte.

4 – Publication de votre commentaire

  • Votre témoignage sera également visible par des experts, spécialistes ou chercheurs qui pourront également donner leur avis sur le sujet. D’autres interactions pourront se créer.
  • Votre confidentialité sera respectée, seul votre prénom appariera et l’utilisation d’un pseudonyme est également possible si vous le souhaitez. Le bonheur est une bonne chose, n’en ayez pas honte 😉

5 – Mise en avant

  • En plus de l’opportunité d’avoir des réponses et/ou des informations précieuses sur votre bonheur, j’effectuerai touts les mois une interview du « témoignage du mois ». Avec votre permission et votre volontariat, je vous interviewerai (pendant 5 à 15mn) et publierai la vidéo sur ce blog.
  • Votre vidéo et le message qu’il comportera, pourront d’autant plus témoigner des solutions de chacun pour être heureux, plus heureux qu’avant, ou en devenir de l’être.
  • Vous recevrez une invitation par mail chaque mois pour participer à l’interview de votre bonheur ;-). (Libre de toute obligation)
  • Si vous souhaitez être interviewé, merci d’utiliser le formulaire de contact. A réception, vous recevrez la trame pour votre interview et je prendrai contact avec vous.

Top départ !

Top départ !

Alors top départ !

Je vous donne donc rendez-vous de l’autre côté, dans votre espace témoignage. !!

Puis, nous nous retrouverons pour « le témoignage du mois » en partageant une vidéo sur ce qui apporte, à l’un d’entre vous, plus de bonheur 😉

Je suis impatient de lire et de découvrir ce qui vous rend heureux, plus heureux qu’avant, ou sur votre chemin du bonheur !

Si vous avez des questions, utilisez l’espace  « laisser un commentaire » que vous trouvez ci-dessous. J’y répondrai avec plaisir. N’utilisez pas cet espace pour votre témoignage, cliquez ici pour témoigner votre bonheur. Prenez le soin de faire une recherche au préalable afin de vérifier que votre question n’est pas déjà été posée 😉

Je vous remercie encore une fois pour votre aide précieuse et votre participation ! À tout de suite sur votre page « témoignage » 😉

Si vous croyez en ce projet, partagez-le grâce aux boutons à gauche de votre écran et surtout !… Laissez votre témoignage !!


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion