Questions/Réponses – Comment faire face aux agressions et aux situations conflictuelles

Comment faire face, comment gérer les agressions et les situations conflictuelles ?

Avant tout, prenons de la hauteur et souvenons-nous que l’expérience, l’expérimentation est le propre de la croissance et le sens même de la vie.

Les conflits, les confrontations, ET SURTOUT, celles qui nous touchent, nous permettent alors de poser un regard plus attentif sur nous-même.

En effet, le fait d’éprouver des émotions et/ou des sentiments est une piste qu’il confient de suivre. Cette piste nous conduit tout droit vers des parties de nous-même encore « inconscientes » qui sont la raison même de nos réactions automatiques, au détriment d’actions conscientes dans le « présent ».

Lorsque tout se passe bien dans nos vies, face à des événements et des situations quel qu’ils soient, nous avons toujours – et nous aurons toujours – notre libre arbitre. C’est-à-dire le CHOIX, d’agir comme bon nous semble, en « âme et conscience ».

Seulement voilà, tout en nous, n’est pas encore conscient ! Nous sommes en apprentissage.. C’est l’école de la vie 😉

Ainsi donc, devant cette inconscience, nous perdons notre libre arbitre, nous perdons cette hauteur qui nous permettait d’avoir le recule sur la situation.. Nous voilà alors touché, plus ou moins fortement (en fonction de la profondeur de l’inconscience) et nous réagissons au lieu d’agir : Nous subissons alors notre environnement !

Cette réaction automatique n’est pas anodine. Elle est le fruit de nos conditionnements, de nos croyances, de notre manière appréhender la vie. Elle est aussi la manifestation de nos peurs, de notre profil de personnalité… En sommes, de tout ce que nous nous racontons et de tout ce qui est inconscient 😉

Et voila pourquoi cette situation d’apparence désagréable est en fait une très belle opportunité !

Pourquoi ? Et bien parce que nous sommes en présence de nos paternes de comportement ! Nous sommes devant nos peurs, nos croyances nos visions du monde erronées ! C’est une opportunité parfaite pour faire le tri, pour faire le ménage, pour apprendre sur nous-même, pour prendre de la hauteur, pour visiter nos émotions….

En faisant cela, nous utilisons à bon escient les situations de notre vie, et nous grandissons… Nous mettons de la conscience là où nous en manquons, c’est-à-dire sur les parties de nous qui sont touchées et qui sont la source de la réaction d’origine.

Autrement, vous avez aussi la possibilité d’accuser les autres ou même la vie d’être injuste avec vous et de vous faire de la misère… C’est au choix… Voyez ce qui vous convient le mieux.

GRÂCE à cette situation et grâce à votre réaction, vous avez l’opportunité de vous libérer encore un peu plus de vos conditionnements. Vous avez la possibilité de ne plus subir vos réactions automatiques. Vous avez cette possibilité de devenir libre. Libre de vos choix, libre de vos états internes, libre de votre manière de répondre aux événements !

Vous avez aussi le choix de subir encore et encore vos mécanismes de défense, de nier vos émotions douloureuses, d’accuser les autres de ne pas être ou faire ceci ou cela et de les juger…

Non, la Terre est une école, l’école de la « Connaissance de soi« , vous n’en ferez pas l’économie !

Si vous choisissez l’évolution, « Mme Joie » et son ami « M. Bonheur » ne devraient pas tarder à vous rendre visite 😉

À bientôt
Bon courage
Maxime

Questions/Réponses – Comment faire face aux agressions et aux situations conflictuelles

L’enregistrement au format audio (mp3)

 

Pour aller plus loin vers le bonheur :

  • Pour télécharger mon livre « RENDRE LE BONHEUR POSSIBLE« , cliquez ici
  • Pour suivre la visite et être plus heureux dans un mois, c’est par là

Plus de réponses à vos questions :

  1. Consultez toutes les réponses en vidéo déjà publiées
  2. Posez votre question et obtenez votre réponse en vidéo

 

Transcription texte :

# Liliane : Bonjour Maxime

Tout d’abord, merci pour ce site qui apporte une pierre de plus à mon développement personnel.

Je travaille sur moi depuis quelques années, car je sais bien que le bonheur est à l’intérieur de nous, un angle de vue de la vie.

Le chemin de développement que j’ai parcouru me parait immense, tellement mes progrès sont importants, néanmoins, je me heurte encore à des évènements extérieurs que je n’arrive pas toujours à « faire glisser » sur moi, qui m’atteignent encore.

En effet, comment faire lorsqu’on est confronté à des agressions constantes d’un manipulateur qu’on est obligé de fréquenter, à une collègue manipulatrice qui impose sa façon de voir à la limite de la dictature.

Expliquer? Parler? dans le 1er cas, surtout pas, c’est donner de l’eau à son moulin pour augmenter ses agressions, dans le deuxième cas, elle retourne tout et je suis traitée d’Attila.

Pas facile de rester concentrée sur son chemin dans ces cas là…. des astuces?

# Maxime :

Réponse de Maxime :

« Merci à toi Liliane, pour cette question très intéressante. Comment, finalement, gérer les situations conflictuelles ?

Le premier élément de réponse que j’ai à t’apporter, Liliane, se trouve dans la première partie de ton texte, lorsque tu dis « Je me heurte encore à des événements extérieurs que je n’arrive pas toujours à faire glisser sur moi, qui m’atteignent encore ».

Ça Liliane, c’est quelque chose de normal. Ce n’est pas possible de faire autrement. C’est le principe même de la vie donc tu ne peux pas faire autrement que ça.

Je m’explique : la vie, la Terre, c’est une école. Dans cette école, la matière principale c’est d’apprendre à se connaître. Et comment on apprend à se connaître ? On apprend à se connaître au travers des expériences, à travers l’expérimentation.

  • L’expérimentation de ce que l’on vit, des gens que l’on rencontre, des situations quelles qu’elles soient : professionnelles, sentimentales, amoureuses, filiales, familiales…

Tout cela, ce sont des événements et des situations qui viennent nous confronter. Et cette confrontation nous permet de nous remettre en question, nous permet d’aller voir pourquoi ça nous fait ceci ou cela.

Quand tu es touchée par quelqu’un, par quelque chose, pourquoi es-tu touchée ? Tu pourrais ne pas l’être mais tu l’es. Tu as quarante mille manières de réagir à ce qu’il t’arrive et tu choisis une manière, cela t’appartient !!! Et c’est ce truc-là qui est à aller visiter.

Quand cet événement, cette situation t’arrive et qu’elle vient te confronter, elle te permet d’aller creuser sur qui tu es. Cela s’appelle la connaissance de soi et c’est comme cela qu’on apprend.

Donc, chercher à ne pas être touchée et faire en sorte que cela glisse toujours sur soi, ce n’est pas possible, c’est une quête totalement illusoire et absolument impossible que tu demandes à la vie. C’est juste impossible !

Et derrière, il y a une envie finalement d’être dans un certain confort, de ne plus être touchée, de ne plus être atteinte, de ne plus souffrir, finalement. Mais c’est une illusion de l’ego qui cherche à apprendre des choses pour être encore plus armé, pour faire face à tout ce qui peut lui arriver et finalement être un peu « invulnérable», ne plus être touché, contrôler un environnement. Mais c’est infaisable.

C’est infaisable parce que c’est le principe même de la croissance et de la conscience. On a besoin d’expérimenter, on a besoin des autres, on a besoin de vivre des événements, des situations pour apprendre sur soi. Donc là, tu vois, tu t’es faite un peu rattraper par M. Ego qui est très malin, qui, à travers toutes ses connaissances s’est dit « Et bien voilà, à force de savoir tout cela, je vais finir par être mieux armé, mieux équipé pour ne plus souffrir. » Ce n’est pas possible.

 

Donc, cela répond à la question d’après. Ce que tu vis est normal et tu ne peux pas échapper à ce moment de confrontation, ce moment de bascule où c’est un petit peu difficile.

Après, soit tu vas avoir plus de hauteur ; plus tu mets de la conscience sur tout cela et plus tu vas avoir de la hauteur et moins tous ces événements et ces situations vont te toucher. Mais tu auras toujours des choses qui viendront te toucher pour continuer à apprendre sur toi et à développer cette connaissance de soi et être de plus en plus à ta place et de plus en plus heureuse.

C’est comme cela que cela fonctionne. On apprend à se connaître. Il faut savoir que l’on est dans un monde où l’ego domine, pour laisser de plus en plus de place à l’être qui est en nous, à trouver notre voie, notre place, faire ce pour quoi on est fait, comprendre d’où on vient, à quoi sert la vie…

C’est cela la croissance, c’est cela le développement personnel. Et non pas, être un peu intouchable et invulnérable. Cela n’existe pas, c’est de l’illusion, c’est de l’ego. Le contrôle… quand tu cherches à contrôler, dis-toi bien que c’est M. Ego qui est en train d’arriver, qui essaie de récupérer toutes les connaissances spirituelles, les intellectualiser et les manipuler, l’Ego spirituel…

Du coup, une fois que l’on sait cela, on peut répondre à ta deuxième question. »

Deuxième question de Liliane :

« Comment faire lorsque l’on est confrontée à des agressions constantes d’un manipulateur ?»

# Maxime :

« C’est quoi le problème ? En quoi ça te dérange d’être confrontée à un manipulateur qui impose sa façon de voir, à la limite de la dictature ? C’est quoi le souci, qu’est-ce que cela vient chercher en toi ? Qu’est-ce que cela vient soulever en toi ? Quelles sont les émotions présentes en toi dans ces moments-là ? Qu’est-ce que tu es en train d’apprendre sur toi ?

C’est cela la question. Et une fois que tu auras mis le doigt là-dessus, cela ne te touchera plus et tu vivras d’autres situations.

Celles que tu vis, si elles continuent, elles ne te toucheront plus, donc je pense que lorsqu’elles ne te toucheront plus, les gens arrêteront de le faire car ils verront bien qu’il n’y a pas d’impact. Là, cela fonctionne parce que tu es touchée, quelque part cela continuera tant que tu seras touchée. Le jour où tu auras mis de la conscience dessus et que cela ne te touchera plus parce que tu sauras ce que cela vient appuyer en toi, et bien la vie pourra te proposer d’autres situations pour continuer à grandir.

Cette croissance ne s’arrêtera jamais. Et tu seras toujours « atteinte » comme tu le dis : « Comment faire glisser sur moi, comment ne pas être atteinte ? ».  Cela n’existe pas. Tu seras toujours atteinte et il t’arrivera toujours des choses pour justement aller chercher, de plus en plus, ces choses-là et en connaître de plus en plus sur toi et découvrir de plus en plus qui tu es et t’orienter de mieux en mieux et aller chercher cet être que tu es, cette âme, pour être de plus en plus détachée de ce conditionnement égotique, mental  qui finalement te fait réagir.

Tu n’es pas libre. Tu es conditionnée. Il t’arrive un truc, et tu réagis. Cela s’appelle un conditionnement. Plus tu vas réagir, plus tu mets de la conscience sur ce conditionnement, plus tu es déconditionnée, moins tu subis ce profil de personnalité. Moins tu le subis, plus tu es libre, plus tu es libre, plus tu es heureuse, plus tu es heureuse et plus tu es à ta place, plus tu es à ta place et plus tu t’éveilles, plus tu t’éveilles…

Là, on arrive dans cette extase, cette sensation de liberté intense où tu es profondément ancrée. Et ce monde extérieur n’a plus d’influence sur toi. Et puis en plus, comme tu le dis très justement, le bonheur est à l’intérieur de nous.

  • Étape 1 : Le sens de ta vie, le sens de ces événements et l’accueil de tous ces événements.
  • Étape 2 : le choix de tes essences, quel que soit ce qu’il t’arrive. Cela fait de toi une personne parfaitement heureuse. Et tu dis « oui » à la vie, tu dis « oui » à l’expérimentation, tu ne cherches pas à contrôler, à être un peu invulnérable.

Donc voilà les questions sont :

  • Qu’est-ce que cette situation te permet de vivre, d’expérimenter, d’apprendre ?
  • Qu’est-ce qui est facile, qu’est-ce qui est difficile pour toi ?
  • Quel est le problème ?

Tu vas peut-être tomber sur le fait que tu te sens insécurisée. Tu vas peut-être tomber sur le fait que tu te sens inutile. Peut-être que tu vas tomber sur des peurs ; quelles sont ces peurs ? Tout cela t’arrive pour continuer à grandir. Donc c’est inévitable.

Voilà Liliane pour ta question. Tu es en train de sortir d’une zone de confort, un petit peu inconfortable, pour aller dans une autre zone de confort. Dans cette autre zone de confort, il t’arrivera d’autres événements pour en sortir et pour aller encore dans une autre et ainsi de suite… Et d’expérimentation en expérimentation, tu es de plus en plus libre, et libérée.

 

Pour aller plus loin, je t’encourage à télécharger, si ce n’est pas déjà fait, le livre « Rendre le bonheur possible » où je parle de ces différents plans de conscience : le corps, le mental, l’émotionnel et le spirituel. Ce qui va te permettre de mettre plus de conscience sur ce qu’il est en train de t’arriver.

Et puis, il y a également la « Visite guidée», que vous pouvez suivre, qui permet d’acquérir toutes ces notions sur un mois et puis d’être plus heureux, tout simplement, dans un mois.

Merci beaucoup pour avoir suivi cette vidéo de « Questions/Réponses» et je vous dis à très bientôt pour la suivante.

À bientôt, au revoir !
Maxime

 

Si cette vidéo vous a plu, partagez là et cliquez sur « J’aime » ! ツ


9 Comments to Questions/Réponses – Comment faire face aux agressions et aux situations conflictuelles

  1. NEDDJAR dit :

    Bonjour Maxime,

    Tout d’abord merci pour nous faire partager tout ton savoir en se qui concerne… la vie.
    Cela fait moins d’un an que j’ai commencée à découvrir le vrai sens de la vie en lisant des livres de James Redfield, de Neale Donald Walsch ou encore de Lise Bourbon et par hasard je suis tombée sur une de tes vidéos qui me concerner en tout point sur La dépendance affective. Tes vidéos réussissent à vraiment me vider l’esprit et j’en suis vraiment très contente. Cependant j’ai vraiment un gros problème en ce qui concerne l’estime de soi je manque énormément de confiance en moi et je pense que j’ai besoin de vrai conseil et de ne pas tout miser sur la lecture même si j’aime beaucoup ce genre de livre. En espérant que tu me réponde.

    Bien cordialement,

    Farida

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Farida,

      L’estime de soi est un grand sujet… Disons que l’estime de soi commence par le pardon, qui amène à l’acceptation et l’acceptation et à plus de reconnaissance et de confiance qui amène à l’estime.

      Mais l’estime n’est pas un fin en soi car l’estime soi parle du « soi » ! De qui parle-t-on en parlant de ce soi ? de l’image ? donc de la représentation de soi, donc de l’identification ou la comparaison à autre chose… Donc le mental et l’égo une nouvelle fois qui juge et compare.

      Pourquoi ne pas s’aimer tel que l’on est ? avec toutes les contradictions dont nous pouvons faire preuve ?

      Pourquoi ne pas aimer cette partie de toi qui ne t’aime pas ? Là, tu fais appel à une partie plus grande, celle de l’être, de l’âme, qui elle, est capable « Amour » !

      En espérant que cela t’aide…
      Maxime

  2. houot dit :

    Merci beaucoup Maxime. C’est limpide !!!!

  3. Daniel dit :

    Merci Maxime. Toujours aussi aidant pour moi ton partage de connaissance. J’apprend à me connaître un peu plus à chaque fois, cela m’apporte du bien être et une plus grande sérénité ressentie.

  4. Amar dit :

    Bonjours ,merci .apres le décès de mes parents ,et même avant, j’ai vécu de grand conflit dans ma famille pas facile surtout entre frere et soeur ,ma mission du vivant de mes parents était de réconcilier les frères et sœurs ,j’ ai réussi du vivant de ma mere ,mais apres le décès ,les conflit et ressentiment sont revenues ,je ne sais plus comment faire sa ma beaucoup perturbé ,car j avais promis à ma mere d’améliorer les choses .mais en vous écoutant je suppose qu’il faut s’améliorer soi même ,un grand travail sur soi ? Dure dure !

  5. Amar dit :

    Vos commentaires Maxime apportent beaucoup de réponse et de réconfort à nos question ,je vous en remerci sincèrement , j aimerai etre plus forte pour etre au servis de moi même et des autres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion