Questions/Réponses – Comment sortir de la dépendance affective

Aucunes de nos relations n’est inutiles… Elles ont TOUTES des enseignements à nous communiquer… La répétition de scénarios successifs est donc un indicateur, nous prévenant que l’enseignement n’a pas été compris… À nous de faire la recherche intérieure pour intégrer, puis vivre autre chose, passer à l’étape suivante…

Par ce même principe, souffrir de dépendance affective est un indicateur de « vide » intérieur, un vide qu’il faudra rencontrer et accueillir pour ne plus le subir… Sortir de la dépendants c’est être capable de se remplir de l’intérieur….

Bonne écoute
Maxime

Questions/Réponses – Comment sortir de la dépendance affective

  1. Toutes les Questions/Réponses
  2. Les 5 étapes de la relation amoureuse
  3. A quoi servent nos relations amoureuses ?
  4. Comment en finir avec la dépendance affective et émotionnelle

Pour poser votre question et bénéficier d’une réponse en vidéo, cliquez ici

Cliquez sur j’aime pour partager !


13 Comments to Questions/Réponses – Comment sortir de la dépendance affective

  1. Carole dit :

    Bonjour Maxime,
    Cela fait peu de temps que j’ai découvert ton blog et le peu que j’ai vu est très formidable
    En visionnant cette vidéo cela m’a fait comprendre beaucoup de chose que je savais déjà (le fait de s’aimer en premier,de se valoriser) mais que je n’arrive pas a effectuer toute seule car je suis assez négative sur moi même et donc je retiens que c’est un gros travail sur soi qu’il faut effectuer seule afin de se comprendre.
    Bonne continuation.

    • Maxime dit :

      Bonjour Carole,

      Un travail en effet, et plus ou moins difficile en fonction de notre « résistance ».

      Alors difficile certes, mais parfaitement réalisable, et tellement épanouissant…
      Je ne connais personne ayant effectué ce travail seul(e), alors n’hésitez pas à demander de l’aide.

      Bonne continuation Carole
      Maxime

  2. virginie dit :

    Bonjour, merci pour cette video tres intéréssante, je reconnais etre une personne dependante affective je n’arrive a faire ce travail toute seule, pouvez vous me dire vers qui je peux me tourné?
    Merci

  3. dada dit :

    bonjour Maxime, merci pour ta vidéo il y à longtemps que je fais un travail sur moi car je suis dépendante affective mais en plus je rencontre des personnes violentes, et destructrices et je viens à mon tour à être dans la violence et la haine ..Je suis consciente mais n explique pas mon envie à aimer un homme qui peut me faire du mal… Cordialement Nadia

  4. marie dit :

    Bonsoir Maxime et merci pour ce site plein de lumière:-) comme beaucoup, je rencontre un problème de dépendance affective, bien lié à un vide encore non identifié malgré plusieurs tentatives de thérapie ainsi qu’un gros problème d’estime de ma personne. Dans ce contexte, j’attire toujours le même de relations douloureuses et éloignées du véritable amour. Pourriez vous m’indiquer des professionnels (si possible psychiatre afin d’être remboursée) qui pourraient enfin me faire connecter avec ce vide et m’aider à m’aimer car la théorie, je la connais par cœur et elle me passionne mais à ce stade et après tant d’années d’introspection, je n’avance pas. En vous remerciant par avance, bien à vous, Marie

  5. Eugénie dit :

    Bonsoir Maxime 🙂

    Merci pour cette vidéo où l’on retrouve bien tous les ingrédients de la dépendance affective…:(

    Tu as répondu à bon nombre de mes questions mais il en este encore une ou deux…
    Par quel moyen parvenir à capituler devant les jugements que je m’inflige ? J’ai bien entendu que la culpabilité n’aide pas à grandir mais alors quel est son opposé, son contraire ?

    Et aussi pourrai tu expliquer comment devenir « humble » et comment fait-on pour « lâcher prise » ?
    Ces mots, je les lis bcp, je les rencontre souvent mais un, ils ne font pas encore parti de mon vocabulaire et deux, je n’ai toujours pas saisi leur signification.

    Peut-être que TON explication éclairée m’aidera et j’en suis certaine en aidera beaucoup d’autres !! 😉

    Je voulais aussi vous partager ceci :
    Grâce à mes lectures, mon introspections avec mon psy, tes vidéos/articles, mon chemin de vie, mes rencontres, j’aimerai partager à tous ceux qui me liront que pour ma part, j’ai enfin assimiler que la capitulation devant sa propre douleur n’était en rien de la faiblesse ou de la lâcheté mais que bien au contraire il fallait beaucoup de courage et de bonne volonté pour oser se regarder en face ; décider de démonter chaque jour son ego n’est pas une partie de plaisir mais pourtant qu’est-ce que cela fait du bien !! 🙂

    J’ai aussi compris pour ma part que :
    Apprendre à dire JE, n’est pas de l’égocentrisme.
    Apprendre à dire JE, c’est apprendre à ne pas accuser l’autre, c’est apprendre à prendre la responsabilité de ses propres émotions, choix, désirs…
    Apprendre à dire JE, c’est apprendre à s’aimer soi-même avec soi-même et à se respecter en premier lieu.

    Maxime j’ai adoré ta phrase que j’ai noté dans mon cahier :

    « Ma souffrance était ENFIN devenue plus grande que mon orgueil. »

    Il faut, je suis d’accord, en passer par là pour comprendre ENFIN que quelque chose cloche et décider d’aller demander de l’aide 😉

    Amicalement,
    Eugénie.

  6. inès dit :

    J’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire. Je sais depuis peu que je suis dépendante affective mais ni les lectures, ni les consultations ne me permettent de m’en défaire.
    Je suis capable de tant de résistance que ça m’effraie !
    je suis en sépartion provisoire et je suis certaine d’aimer mon mari et d’avoir envie que notre relation soit plus harmonieuse, mais je n’y arrive pas.
    Pour laisser de la place à l’autre sans avoir toujours peur de ne pas exister c’est terrible. Mais j’ai tellement envie qu’il soit heureux et aussi de l’être. Quelle est la recette. On me dit de vivre pour moi, de faire des choses pour moi même mais très vite je me lasse, je m’ennuie…
    Comme m’y prendre pour me rendre moi même heureuse ?

    Merci pour votre site.

  7. Patricia dit :

    Merci merci merci 🙂 🙂 🙂

  8. Catherine dit :

    Bonjour Maxime. Je n’en reviens pas de constater combien vos commentaires et analyses peuvent éclairer des zones d’ombres jusque là en apparence insondables!!!! Merci. Je voudrais pouvoir bénéficier d’un suivi personnel avec vous. Serait-ce possible.
    En vous remerciant

  9. BOUDENE ALI dit :

    bonjour
    je revient de loin
    3 fois hospitalisé
    envie de me suicider
    et en même temps depuis 1 ans j’essaye de m’en sortir
    je dépendant affectif d’une femme
    je me suis complètement oublié pour elle
    sans elle j’ai une souffrance insoutenable
    dite moi qui je peux aller voir pour me libérer
    je suis sur paris
    merci pour votre aide
    cordialement

    • payraudeau dit :

      Bonjour Boudene Ali,

      je vous conseille d’aller voir un hypnothérapeute
      ou un kinésiologue, j’en ai vu sur Paris qui m’ont aidé à aller mieux, à prendre du recul. Il faut plusieurs séance pour « guérir » complètement, une seule ne suffit pas ce n’est pas magique et un travail sur soi en parallèle est nécessaire.
      Et cela prend du temps, des mois voir des années en fonction du problème. Mais vous verrez, vous irez mieux.

      Bon courage

      Mlle L.P.

  10. Odette dit :

    Bonjour Maxime, je me décide enfin à laisser un commentaire sur ton blog afin de te remercier. Cela faisait environ 10 ans que je cherchais de l’aide par des moyens divers et variés, de façon plus ou moins assidue. Puis j’ai mis les bouchées doubles il y a environ 7mois, car j’étais vraiment au bout du bout du rouleau. Et c’est là que je suis (enfin!) tombée sur ta vidéo sur la dépendance affective. Elle a été le point de départ vers un gros déblocage ! Un immense merci à toi, tu as su expliquer des choses que je ne parvenais pas à comprendre quand je lisais des livres sur la psychologie ou Eckhart Tolle (entre autres). Je pense que j’avais vraiment besoin, dans un premier temps, que l’on m’explique de façon simple et abordable, avec des exemples concrets de la vie de tous les jours… Et surtout sur un ton sur agréable et dénué de toute dimension « dramatique ». Dans un premier temps, ton exercice de méditation pour accueillir les angoisses, a été LE TRUC qui m’a sauvé la vie. Cela m’a permis de gérer de mieux en mieux mes angoisses et autres émotions difficiles, de remonter la pente et d’aller enfin m’interroger tout au fond des choses (je n’avais pas compris comment faire cela, meme après de nombreuses années de psychothérapie). Aujourd’hui je me sens plutôt bien avec moi meme, et je n’ai plus peur des « crises » car je sais maintenant que, quoi qu’il arrive, j’ai des solutions et des méthodes. Je n’ai plus peur d’être seule, et je m’occupe de moi tranquillement. Je me lance aussi des défis et des expériences. Je prends également plaisir à me document de plus en plus et arrive maintenant à comprendre des notions plus complexes pour avancer. Bien sur j’ai compris que j’avais encore beaucoup de chemin à faire car je constate que je suis bien quand je suis seule, mais plus je me confronte aux « autres » et plus ça se dégrade… j’ai encore des difficultés dans mes relations (qu’elles soient amicales, professionnelles ou amoureuses). Par exemple en amour, je sens que je suis encore attirée par des personnes qui réactivent ma dépendance affective. C’est à dire que ce sont généralement des personnes très « pot de colle » (limite pas très respectueuse de mon espace) ou bien des personnes très très attentionnées (voir trop). A tel point que leur présence me procure une sensation agréable d’être « remplie » et du meme coup, leur absence, créé une sensation de manque accompagnée bien sur,  de toute la panoplie de réactions négatives que ça engendre chez moi. Je suis maintenant capable de repérer cela et je prends donc mes distances et si c’est necessaire je coupe carrément les ponts quand la personne ne veut pas comprendre. J’ai parfois un peu la sensation d’être comme une ancienne alcoolique qui doit se priver de la moindre goute d’alcool afin de ne pas replonger dans la dépendance. Je n’ai plus envie de replonger dans une relation de dépendance, car je n’ai plus envie de perdre cette sérénité que j’ai trouvé en moi. Je souhaiterai une relation plus modérée, respectueuse et sincère. J’espère y arriver un jour… Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion