Questions/Réponses : La vie a-t-elle du sens ? Comment se poser les bonnes questions ?

Dans cette vidéo, je réponds à la question de Martine qui pense ne pas avoir d’âme ni de sens à son existence. Pour elle, tout cela est du « pipo », de la poudre aux yeux. Nous sommes là par hasard nous dit Martine, sans réel but, si ce n’est celui de se dépatouiller comme on peut !

Bien entendu, j’entends le petit côté provoque de Martine. De mon point de vue, Martine aimerait pourtant bien y croire, mais ses habitudes, ses conditionnements et ses peurs lui en empêchent.

Pourtant, grâce à la science et aux recherches faites sur l’invisible, sur le corps humain, sur la psychologie positive ou encore sur la méditation, certaines vérités ne peuvent plus être ignorées, même auprès des plus sceptiques d’entre-nous.

Les 7 Chakras du corps humain

Les 7 Chakras du corps humain

Je faisais moi-même partit de ces sceptiques. J’étais fermé, ignorant sur ce sujet et réfractaire… Je ne voyais d’ailleurs pas l’intérêt d’apprendre cela, n’en décelant pas les avantages dans ma quête de réussite…

Pour autant, affirmer l’inverse n’est pas non plus possible :

Notre corps est énergétique, nous en possédons différentes « couches », de différentes couleurs. Nous sommes tous équipés de capacités extra-sensorielles, appelées « l’intuition » par exemple et nous sommes tous guidés par nos émotions, qui, que nous ne voulions ou non, finissent par s’exprimer.

Nous sommes aussi tous d’accord pour dire que plus nous nous sentons à notre place et plus notre vie se déroule simplement et facilement. Puis, de manière évidente, sans même chercher à le prouver, plus nous sommes positifs et plus nous attirons ce positif dans nos vies, de différentes manières. On appelle cela l’effet miroir, ou encore la loi d’attraction..

Ainsi, plus nous sommes en accord avec nous-même, et plus nous nous sentons bien. En accord avec nous-même sous-entend de se poser la question du « qui sommes-nous ». Une autre partie de nous « pilote », une partie avec laquelle nous ne sommes justement pas en accord !!

Enfin, plus nous « lâchons la tête » et plus les choses deviennent simples et équilibrées. Peut-être un peu comme un poids en moins, une lourdeur qui nous empêchait d’avancer ou de penser librement..

Chakras

Correspondance – Chakras et glandes endocrines

Bref, de manière expérimentale ou scientifique, nous sommes tous devant ce constat bien évident que notre nature humaine est bien plus qu’un simple corps muni d’un égo et d’émotions.

C’est un peu comme affirmer que la Terre est plate.. Un peu léger comme croyance… Et surtout bien incomplet.. Car la Terre semble plate, mais elle est bien ronde ! si si.. 😉

Pour finir, se battre contre la vie est fatiguant et bien inutile. Seul ce M. mental est encore assez orgueilleux, fou ou inconscient, pour espérer être le seul au contrôle de tout ! 😉

À l’inverse, se souvenir de qui l’on est vraiment, (ce qui se fait assez facilement en méditation avec un peu d’entraînement), permet de retrouver le bien-être que cela procure de « rentrer à la maison ». Dans cet état de conscience et de présence, la vie est bien différente. Nous sommes alors en mesure de comprendre les messages et de suivre la voie qui se dessine devant nous au fur et à mesure de notre évolution et de nos besoins.

Bon visionnage !
Maxime

Logo-rectangle-300x111-transparant copie

Questions/Réponses : La vie a-t-elle du sens ?  Comment se poser les bonnes questions ?

L’enregistrement MP3 pour écouter où vous le souhaitez

En savoir + et être + heureux…

Aller + loin :

Plus sur la vie et le sens de celle-ci, ainsi que la nature et le rôle du corps :

La question de Martine :

Bonjour ,
Je viens d’écouter l’histoire de la petite âme …. Je suis perplexe …
Pourquoi à la base il y a un sens , un choix , un ce pourquoi je suis fait … C’est rassurant certes de penser ainsi…
Pour moi , rien n’a de sens , pur hasard , accident , aucun choix , on se dépatouille comme on peut puisqu’on est là , j’ai un corps , un putain d’ego , des émotions , une intelligence , mais d’âme qui est là sans corps , qui fait le choix de sa famille , qui veut découvrir ce pourquoi elle est là , pour moi c’est du Pipo , de la poudre aux yeux , de l’opium au meme titre que les religions …
Sur ce , je suis ravie d’être tombée par pur hasard sur votre site .
Cordialement

Si vous avez aimé, cliquez sur « J’aime » et partagez… ツ


25 Comments to Questions/Réponses : La vie a-t-elle du sens ? Comment se poser les bonnes questions ?

  1. Moussavou dit :

    Bonjour Maxime,

    Je suis avec attention tes vidéos depuis quelques temps maintenant et ma question t’aiguillera sur comment j’ai fait pour découvrir ton blog et tes vidéos. Je vois depuis 5 mois un jeune papa en séparation avec son ex compagne. Ca fait un peu moins d’un an qu’ils se sont séparés. Il en a beaucoup souffert et pour en sortir, Il m’a fait savoir qu’il pratiquait la méditation et qu’il avait réussi à sortir de la dépendance affective grâce à ça et qu’il continuait a travailler dessus. Sur le fait d’être dans le moment présent, sur la philosophie du bonheur.

    Mais du coup je suis très déstabilisé. Moi qui ait besoin d’une relation fusionnelle, lui est dans l’instant présent. Du coup pas de projection, pas d’attache émotionnelle et j’en souffre énormément. Et puis il a son fils il reporte tout son amour sur lui et je pense que ça l’aide dans ce sens. Moi je vis seule, j’ai un bon travail mais qui ne me passionne pas plus que ça. Je voudrais d’un enfant aussi. Mais je n’ose pas lui dire. Avant j’étais carriériste et ne pensais qu’a réussir professionnelement mais depuis que je me suis aperçu que le travail ne m’apportais pas le bonheur, je me suis aperçu que j’avais besoin d’un homme dans ma vie. Et là j’enchaine les échecs amoureux depuis 3 ans. C’est toujours les hommes qui ont mis fin à la relation. Sans raison particulière juste je n’étais pas la bonne.

    Quand nous sommes ensemble je suis heureuse et dès qu’il s’en va je ressent un vide monstrueux. Je ne lui manque jamais. Je suis une option dans sa vie. Il me fait comprendre qu’avec ou sans moi il sera heureux. Qu’il n’a pas besoin de moi. Je ne ne sais pas sur quel pied danser. Du coup j’essais de comprendre comment être comme lui. Mais je n’y arrive pas. Je n’arrive pas à ne pas me projeter. Comment gérer une relation ou l’autre est déjà indépendant affectivement, alors qu’on ne l’est pas soi même?

    Ps: J’ai des passions pourtant, le piano, l’écriture, le blogging, mais sans être en couple je me sens inutile.

    Merci par avance pour ta réponse et pour ce blog très instructif.

    • Chantal dit :

      Je te conseille d’écouter Cristina Marques : cela va assurément beaucoup t’aider. Elle est spécialiste dans la dépendance affective et extrêmement compétente. Cordialement Chantal Marie.

    • Berge dit :

      Bonjours
      Le faite d être seul un certain temps et faire face à ma solitude m’a permis de plus en avoir peur
      Mtnt je suis l inverse de ce que j étais très indépendante,peut être même trop

  2. Anne dit :

    Waouw…tu n’es pas tendre Maxime, et toi Martine, je n’entends à travers tes mots qu’un gigantesque appel au secours
    Mais je rejoins Maxime néanmoins, tu es vraiment aigrie, il n’est jamais trop tard, informe toi, il y a des pistes innombrables sur internet et ailleurs. Si tu es sincère, les réponses (et la consolation) viendront à toi naturellement, c’est évident.
    Bonne chance Martine

  3. Grace dit :

    Un grand merci Maxime pour votre travail et votre partage. , depuis que je suis sur votre blog, effectivement je me pose d’avantage les bonnes questions, et cela m’ouvre vraiment de nouvelles perspectives. Finalement ce n’est pas si compliqué d’être heureux, en depit des circonstances qui peuvent nous arrivées ou des evenements que l’on vit au quotidien. Avec toute ma gratitude.

  4. Mélanie dit :

    Bonjour,
    j’ecoute avec grand interet les videos que vous nous offrez, je vous en remercie, cela m’aide à avancer, à me remettre en question, à me détacher…
    mais la vidéo que je viens de voir sur le mot de Martine, m’a laissée perplexe!
    Je veux donc réagir…
    Vous dites à Martine qu’ elle est hasbeen, obsolète, fermée, ignorente, qu’elle raconte des bétises, qu’elle a une vision très etriquée, que ce qu’elle raconte est faux, qu’elle se trompe… et vous finissez par « tu vas peut-être me détester après mais ce n’est pas grave »
    waw!
    Si Martine vous a écrit parce qu’elle entroyait une ouverture, vous avez dû la refermer comme une huitre avec tous ces « lances » négatives, alors que j’aurais imaginé que vous la rassureriez en l’emmenant avec douceur à s’ouvrir plus, ça aurait été plus tendre.
    Vous ne m’avez pas semblé si détaché pour lui répondre, c’est bien sur mon interprétation!
    Bonne journée
    Mélanie

    • Jonathan dit :

      J’ai ressenti exactamentent la même chose, mais vu l’état de bonheur actuel présent dans ma vie, et le fait que je cherche de l’aide…. Je pensais un peu culotté de réagir.
      Mais voyant un commentaire tout à fait en accord avec ce que j’ai pensé, je voulais juste soutenir ce commentaire.
      Sans compter le fait qu’elle n’ai jugé personne, juste des croyances, et que tout le monde a le droit de remettre tout en question. De mon point de vue, ça ne peut que faire avancer et ouvrir un débat, ou au contraire venir en aide si besoin est.

      Rien de personnel Maxime, car tes mails m’aident beaucoup, et peut-être que plus tard je comprendrais mieux ta réponse. Je donne juste un avis supplémentaire qui vas dans le même sens.

  5. Fabrizio dit :

    Hello Maxime,
    Une contribution suite a cette video..
    Je me permet de conseiller a Martine d ecouter maitre rinpoché (you tube)
    Etsurtout d en faire elle meme l experience,
    La vie se chargera ..ou pas..de nous repondre a ces questions existetielles..un jour ouun autre..
    Mais pas de certitudes…chacun sa vérité..meme celle de martine qui necroit pas. En grand chose..mais je suis sur que avecun peu de meditation peut etre..elle pourrais s apercevoir que …hummmm y a quelques chose aufond de nous meme,comme un tresor qui. N. Attend qu’à etre decouvert…
    Fabrizio

  6. Guylaine dit :

    C’est très bien cette vidéo, cela réveillera peut-être ou pas Martine
    si elle veux cheminer vers autre chose dans sa vie encadrée de ces
    croyances limitatives.Mais en même temps, j’ai quand même déjà pensé que la vie n’avait pas de sens,que de souffrances pour en
    arriver à une liberté intérieure. Une recherche d’autre chose qui permet une
    PERCEPTION différente, un changement de point de vue comme dit si
    bien Maxime !
    Tout est déjà créer dans ce monde d’abondance ,il n’y a qu’à ce servir! Bonne découverte…

  7. Martine dit :

    Bonjour,

    Merci Maxime pour tes publications très riches. Je me retrouve beaucoup dans les approches, tes influences. J’ai vécu deux « belles » crises existentielles, avec un long chemin psychothérapique de 10 ans (chemin normal pour une psychologue) qui m’a aidé à comprendre ma construction mais ne m’a pas épargné de la seconde crise existentielle. Ma question récurrente était « pourquoi tout cela? Toutes ces souffrances pour finalement mourir? ». Mon orientation vers une (re-)connexion à mon corps par le massage a été le début d’un nouveau chemin. Mes lectures sont à présent ponctuées de mathieu Ricard, de Frédéric Lenoir et j’essaie de méditer le plus souvent que possible. J’ai également rencontré une bioénergéticienne qui m’a bien guidé dans ce cheminement vers une re-connexion à moi-même, à la Terre, aux énergies environnantes.
    J’abonde complètement dans ton sens, sauf pour cette notion de vérité dont tu parles à Martine (on a le même prénom!). Je pense qu’il n’y a pas UNE vérité mais plutôt des vérités, tout comme il y a plusieurs façons d’accéder au bonheur. Le tout étant de trouver celle ou celles qui font sens pour nous et nous permet d’avancer sereinement dans la vie.
    Merci encore pour tes publications.

  8. Nathalie 21 dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    Je pense que si Martine (la personne dont il est question dans la vidéo) était bien dans son existence, elle ne serait pas tombée « par hasard » sur le blog. Elle cherche des réponses et en cela je suis d’accord avec Maxime : il y a une ouverture de sa part. Sans doute cette ouverture est-elle présentement inconsciente, mais elle est bel et bien là, ce qui est encourageant. La meilleure défense pour beaucoup d’entre nous est l’attaque parce que nous sommes guidés par la peur de l’inconnu. Voilà M.ego dans toute sa splendeur 😉
    Maintenant en ce qui concerne la réaction de Maxime, je pense que c’est une belle leçon d’empathie qui nous est donnée. Aimer, ce n’est pas nécessairement abonder dans le sens de l’autre en le plaignant sans arrêt. Parfois, il faut des mots pour créer un électrochoc qui nous permet d’aller de l’avant. Je pense que Martine le comprendra puisque sa démarche est une ouverture vers autre chose. Elle se pose des questions et je crois sincèrement qu’elle trouvera des réponses. L’ego va réagir et elle ira chercher des réponses plus « cartésiennes ». C’est selon moi très positif tout cela au-contraire. Tout travail commence par soi-même et surtout sortir de ce rôle de victime. C’est vrai qu’il est difficile de quitter ses zones de confort, mais si j’ose dire : « le jeu en vaut la chandelle. ». J’en fais l’expérience tous les jours et c’est merveilleux de se sentir de plus en plus libre à mesure que le temps passe. Il n’est ici nullement question de croyances quelles qu’elles soient. Le bonheur n’a pas de religion, pas plus qu’il n’a de couleur ou de statut social.

    Voilà pour mon « petit » témoignage ». Je nous souhaite à toutes et à tous de trouver notre plein épanouissement.

    Merci 😉

    Nath21

  9. Sylvie dit :

    Bonsoir
    Si Martine se promenait sur internet…qu elle a écouté l histoire de la petite âme…à trouvé ton blog..heureux dans sa vie…quels mots clés à t elle tapés…âme..bonheur…sens de la vie…sans doute est elle en quête de sens, de pourquoi, de s il y a quelque chose, et bien, qu il réponde, qu il se manifeste…

    Sauf que, comme tout part de l intérieur de nous….comment pourrait elle entendre une réponse..

    Martine, tu n es pas la seule à finalement te demander si la vie à un sens, parce qu au fond, c est peut être Ca que tu te demandes..et comme tu n entends pas de réponses, tu te dis ben, y a rien, on est la, on naît on vit comme on peut et puis on meurt..

    Ca glace le sang…trouve du sens, ton sens, construis le, fais de ta vie ta création et surtout sois heureuse….

    Nous qui te lisons, nous ne te connaissons pas, nous essayons d aller à ta rencontre…peut être meme que mon âme, elle se dit..oh la la…âme en détresse, je vais tenter d allumer une petite lumière rien que pour toi…

    Si tu repasses par la….tu trouveras peut être que la vie à déjà un peu plus de sens, rien
    Qu en voyant que nous sommes plusieurs à t avoir répondue…

    Surtout prends soin de toi et ecoute ton coeur….

    Merci Maxime d avoir choisi de nous partager ce message….

    Très beau chemin à tous

  10. Gilles dit :

    Salut Maxime !

    Ah… La peur, l’inconnu, le définissable, l’indéfinissable…

    Pourquoi certain(e)s croient à ? Pourquoi d’autre ne croient pas à ?

    Croire n’est pas l’essentiel… Mais laissons l’essentiel à l’insondable.

  11. sophie dit :

    Bonjour,
    en regardant cette vidéo, ou plutôt en la décantant, je me suis sentie mal à l’aise car ne nous sommes nous pas posés ces mêmes questions à un moment-donné et comment aurions nous réagi si on nous avait traité de has been … j’avoue que moi ça m’aurait profondément blessée et je me serais sûrement détournée de ce qui me semble être un jugement sans appel ! Qui sommes nous pour juger les autres ? Nous sommes tous en chemin et n’est-ce pas ton ego Maxime qui prend le dessus dans des parties de ta réponse ? Empathie ne veut pas dire compassion. Laissons le temps à Martine d’avancer, de se poser les questions qui vont bien. Peut-être n’a-t-elle pas encore assez souffert pour entreprendre le grand voyage ? En attendant merci pour tout ton partage, Maxime, pour tes enseignements mais cela ne signifie pas que je cautionne tout ce qui vient de toi. Je tiens à garder mon libre arbitre et surtout à respecter le rythme de chacun. Certains d’entre nous n’évoluerons pas dans leur vie actuelle et il faut l’accepter. On ne peut faire à la place des autres, n’est-ce-pas? De plus on a tous une carte du monde unique et il faut avoir envie de la regarder de plus près pour avancer. Je pense que Martine n’est pas prête à entendre certaines choses et peut être ne le sera-t-elle jamais mais est-ce une raison suffisante pour la critiquer de la sorte ?!
    Excellente soirée à tous
    Sophie

  12. Frédérique dit :

    Bonjour,

    J’ai beaucoup ri durant cette vidéo, j’avais l’impression d’assister à un sketch avec les mimiques de Maxime.
    Je pense Maxime que tu as été piqué par cette « question qui n’en est pas une », adressée certes avec maladresse par Martine.
    Du coup, j’ai trouvé ta réponse à cette non-question plutôt dure et réactionnelle dans la forme, même si je te rejoins dans le fond.
    L’expression « c’est de bonne guerre » a retenu mon attention: on sent que tu luttais pour tes convictions.
    Alors oui, on te prend souvent comme notre maitre Jedi, celui qui nous guide etc… Ok…
    Mais je trouve cela rassurant d’avoir vu en toi un côté plus « obscur » Cela prouve bien que, peu importe notre niveau de croissance, nous sommes et serons toujours sur le chemin de celle-ci 🙂

  13. Viviane dit :

    Bonjour Maxime,

    Je ne cache pas que j’ai tout d’abord été très surprise du ton et du contenu de cette vidéo avec une réponse qui m’a semblé « épidermique » : un peu comme lorsque l’on est piqué par une abeille et que l’on s’agite dans tous sens parce que ça fait horriblement mal. J’ai ensuite lu les commentaires et j’ai découvert ne pas avoir été la seule à avoir ce ressenti. Dans le langage courant on pourrait dire que Martine, que vous ne connaissez pas, que nous ne connaissons pas, est « rhabillée pour l’hiver ».

    Depuis quelques mois je suis avec plaisir votre site Maxime, lis vos écrits, regarde les vidéos dont le sujet m’intéresse ou m’interpelle. J’ai beaucoup ri en regardant la vidéo annonçant le séminaire « la vague » : ce naturel, ce côté « c’est pas important que le film soit tremblotant, qu’il fasse gris sur la mer, le tout c’est que ce chouette projet voit le jour ! » J’ai trouvé ça génial : faire passer le fond avant la forme, se dire ça aurait pu être plus joli et agréable à regarder mais les conditions ne sont pas réunies alors tant pis …
    Bref, j’ai donc une certaine sympathie pour vous et ce que vous faites. J’ai bien compris que vous aviez eu votre chemin de quête avant d’arriver à un accès au(x) bonheur(x) et je me doute que vous ne vivez pas pour autant dans un état permanent de béatitude heureuse car vous êtes aussi un être de chair et d’os avec ses joies et ses peines, ses difficultés, ses contrariétés du jour …
    Je me suis posée la question de savoir si Martine n’avait pas été, malgré elle, votre contrariété du jour ?
    Pourquoi pas. Humainement pourquoi pas. Mais j’ai essayé d’imaginer Martine visionnant cette vidéo.

    Martine n’est pas venue totalement par hasard sur votre site. Dans le moteur de recherche, elle n’avait pas tapé « mug cake au chocolat » ni « séjour à New-York », elle ne cherchait pas votre site mais probablement quelque chose autour du bonheur ou du sens de la vie et j’ai dans l’idée que c’est parce qu’elle n’est pas pleinement heureuse. Peut-être même qu’elle est carrément malheureuse, qu’elle a appris qu’elle était atteinte d’une grave maladie ou que son conjoint est décédé il y a peu de temps. Peut-être qu’elle cherche « quelque chose » à quoi se raccrocher, en quoi croire. Peut-être… ou pas. Bien sûr, elle passait peut-être par là et s’est dit : « Tiens, crise de la cinquantaine oblige, je vais aller faire un peu de provoc sur ce site ! »
    Si c’est le cas et si elle a visionné votre réponse, elle a peut-être été amusée et c’est parfait. Si toutefois c’est un certain désarroi qui l’a poussée à vous écrire, je ne pense pas que la réponse fournie lui ai mis du baume au cœur et lui ai donné l’adresse du chemin pour devenir plus heureuse.
    Maxime, je vais faire ma Martin Luther King et vous dire que moi aussi I have a dream : que vous tourniez une autre vidéo sur ce sujet important que peut être le sens de la vie mais pas comme si vous répondiez à Martine, juste comme si vous donniez votre point de vue et vos pistes pour tous ceux et celles qui vous visionneront à l’avenir, en tapant « sens de la vie » dans leur moteur de recherche ou en découvrant la vidéo par hasard.

    J’en profite pour vous féliciter pour votre site, la qualité des informations, les initiatives, … c’est une vraie mine d’or. Bonne continuation à vous et à bientôt.

    Je vous embrasse

  14. mickael dit :

    Peut être que martine n’est pas une débutante. On ne sait rien sur martine apres tout. Peut être qu’elle est jeune. Ce qu’on sait c’est qu’elle doute mais au final elle n’est pas plus limité que nous avec notre idée que la vie est rose . Qui osera dire qu’il ne mène pas un combat? Si on essaye de changer c’est qu’on combat des choses a l’intérieur de nous car les choses exterieures de la vie nous piquent la ou ca fait mal. Alors qui ose dire que la vie n’est pas un combat. Et le fait que la vie est belle qu’elle nous veut du bien on cherche simplement a s’en convaincre pour se rassurer et donner un sens a cette souffrance mais au fond on a mal et on est inquiet donc arrêtez avec toutes ces belles phrases de gens qui se croient cultivé et évolué.Si on était convaincu que la vie est si belle on serait pas là a lire toutes ces belles choses. Attention au piège de la « spiritualité » et de « l’évolution » gardez les pieds sur terre. Le bien existe que parce que le mal existe et vise versa.

  15. Mélanie dit :

    Et toi Maxime… tu en dis quoi de tout ça finalement?????

  16. Solen dit :

    Et si le courrier était venu dire quelque chose à Maxime? Sinon cela ne susciterait pas autant de réactions. Il y a sans doute pensé.
    Comme dit Mélanie au dessus, « et toi Maxime….tu en penses en quoi? »
    bises

  17. CALASTRA Monique dit :

    Bonjour Maxime,
    Du coup, je n’ai pas l’impression que tu aies répondu au titre de la vidéo « La vie a-t-elle du sens ? Comment se poser les bonnes questions ? pourquoi sommes nous la, quelle est notre mission, que signifie « se réaliser » et « faire ce pour quoi nous sommes faits », comment se sentir à sa place ? Existe-t-il une vidéo spécifique sur ce thème STP ? cela m’intéresserait beaucoup.
    Je te remercie.

    • EK dit :

      Je me permet de répondre vis à vis de ce que j’ai compris.

      La vie a-t-elle du sens ?
      Oui, elle en à puisque chacun d’entre nous à pour quête de découvrir ce pourquoi il/elle est fait et d’avoir le courage de le réaliser. Ce qui nous rendra ainsi heureux.

      Comment se poser les bonnes questions ?
      En « lançant des cailloux ». C’est à dire en expérimentant divers choses et en fonction de notre ressenti de tendre vers ce qui nous conviens. En particulier en analysant nos échecs. Je dirais que se demander comment se poser les bonnes questions c’est déjà se poser les bonnes questions.

      Pourquoi sommes nous la, quelle est notre mission ?
      Si la question est de savoir quel est notre objectif sur terre cela reviens à reposer la première question. Si la question est de soir ce qui fait que nous somme ici et si notre existence à un but la réponse relève de la croyance et de la conviction personnelle. C’est à dire que chacun possède en lui sa réponse. Dans mon cas par exemple je suis agnostique. Je pense que soit nous avons été créer das un but précis soit non. Mais que même si création à un but notre existence n’en à pas forcément (du point de vue de notre possible créateur). Notre présence en ce monde est donc soit le fruit du hasard soit non. Si elle est le fruit du hasard notre existence n’as pas de raison d’être et si ce n’est pas le cas elle en à peu être une mais qui nous ai inconnu. Ce qui n’est pas négatif finalement puisque cela nous permet légitimement de nous engager sur le long chemin de notre propre recherche.

      Comment se sentir à sa place ?
      En se réalisant et en faisant ce pourquoi nous sommes fait.

      Que signifie « se réaliser » et « faire ce pour quoi nous sommes faits » ?

      Cela dépend de chacun. C’est cela la plus grande quête de notre vie. Découvrir ce que nous souhaitons pour nous même. Ce que nous aimons et faire des choix qui nous permettent de nous en rapprocher. Nous devons nous écouter nous car chacun trouvera ses propre réponse en lui même. Et surtout, surtout, ne pas se laisser dicter son comportement par les norme sociale ou par ce qui est bien pour les autres. Car non ce n’est pas parce que quelque chose est bien pour tout les autres être humains que cela est bien pour moi. Ce qui implique donc que pour aider autrui à se réaliser il est nécessaire de ne pas porter de jugement sur ses choix et de l’accepter tel qu’il est. Une approche que je recommande est de se positionner vis à vis des normes sociales. D’une part cela permet de commencer ça réflexion sur quelque chose de concret. D’autre part cela permet d’éviter de souffrir longuement et inutilement vis à vis des norme de la société sans comprendre pourquoi. Cela nécessite cependant d’avoir le courage d’être parfaitement honnête avec soit même et de ne pas tomber dans le piège de penser correspondre à la norme social par facilité. Pour chacun des point de questionnement une véritable recherche de soit voir des expériences sont nécessaires.

      Quelque pistes de réflexions :

      Quelles différences y a t-il entre mes valeurs et celle de la société ?
      Comment vivre au quotidien et agir en fonction des ces différences ?
      Quelle est mon orientation sexuel ?
      Le carcan familial habituel (hétérosexuel, monogame, exclusif, avec enfant(s)) est il ce que je souhaite réellement ?

      La première de ces questions peu sembler tribal mais en y réfléchissant je suis certain que vous vous découvrirez tous un tas de nuances ou d’appréciation des choses différentes si ce n’est pas plus et cette connaissance vous permettra de mieux comprendre certaines gènes du quotidiens et de mieux les appréhender.

      La seconde question découle tout naturellement de la première.

      La troisième peu sembler évidente et ne pas demander plus d’attention que cela. En effet vous le sauriez si vous étiez transsexuel ou homosexuel. Et pourtant … Le fait de mettre profondément interrogé sur la question me permet de me définir comme étant bisexuel. Et je pense qu’en réalité une part importante de la société est bisexuel mais passe pour hétéro car ceux ci ne sont à aucun moment contraint de s’y confronter. Ou presque. Le fait d’être anecdotiquement intéressé ou attiré par une personne de son sexe peu s’expliquer par tout un tas de raison qui permettent aux bisexuel de se mentir à eux même et de ne pas s’assumer ce qui nuit à leur bonheur puisqu’ils ne s’acceptent pas eux même. Ceci est mon expérience et la votre sera certainement différente mais je ne doute pas quelle soit très intéressante.

      La quatrième question est violente car elle remet les fondement même de notre société en question. Cependant il est indispensable de se la poser car la philosophie de ce blog remet avec raison je trouve ceci en question. Dés lors que l’on aime véritablement une personne et qu’on la respecte, il devient impossible d’exiger une relation exclusive avec celle ci sans rendre cette personne malheureuse si elle n’est pas faite pour cela. En cas d’incompatibilité entre ce que les deux personnes recherche cela peu aboutir à une rupture avec consentement mutuel. Cet acte d’amour permet ainsi à l’autre et à sois même de continuer son chemin.

      Je terminerais en résumant tout ceci avec une citation de Bouda qui résume bien le tout en expliquant simplement que contrairement à ce que notre société nous apprend il n’y à pas de prérequis matériel au bonheur mais que le bonheur est au contraire affaire de travail quotidien sur nous même et de choix de vie.

      « Aucune voie ne mêne au bonheur. Le bonheur EST la voie. »
      Bouda

      Surtout n’hésite pas si tu as des questions.

  18. Monique dit :

    Je te remercie EK pour cette longue réponse argumentée et pour le temps que tu as passé à répondre à ma question, Cela va me permettre de réfléchir à cette interrogation existentielle. Bonne journée à toi.

  19. Mélanie dit :

    Toujours aucune réaction ni réponse de Maxime!!??

  20. Gérard dit :

    Bonjour,
    Je pense que la vie a un sens si l’on décide de donner du sens à sa vie. De vivre en pleine conscience l’instant présent, d’avoir une attitude empathique, et d’avoir de la gratitude pour chaque bonne chose que la vie nous offre.
    Gérard

  21. marie dit :

    j’ai vu cette video sans a priori, je ne connais pas Maxime. Personellement le sens de la vie est une question a laquelle je ne parviens pas a répondre après plus de 50 ans dans cette vie, je me dépatouille comme dit Martine dans le sens ou je « survis » aves ces interrogations malgré de multiples lectures, méditations et autres et non pas au sens ou je lutte contre les autres comme a cru l’entendre Maxime dans le message de Martine. Je trouve que le message de mArtine pourrait etre celui d’une personne qui a souffert, qui souffre peut etre encore et qui du coup n’a pas beaucoup d’espoir de trouver un sens a la vie. Elle ne juge pas elle nous fait part de son ressenti. COncernant la reponse de Maxime je trouve cette video très violente, beaucoup trop de jugement a mon gout, limite je ressens une pointe de mépris pour les « cinquantaine », pour ceux qui comme Martine n’ont pas encore réussi a trouver un sens a la vie, pour ceux qui doutent des théories du developpement personnel. Mon message n’a pas pour vocation de critiquer Maxime qui est parvenu a trouver des réponses pour lui même et qui tente d’en faire bénéficier ses semblables parfois je trouve avec maladresse. Mais mon mon message veut juste dire a tous ceux qui souffrent de ne pas trouver un sens à la vie que leur ressenti est digne d’etre entendu, que si ils n’ont pas trouvé de sens a la vie ils ne sont pas plus stupides que les autres et que dans le domaine du dévelopement personnel il n’y a pas de vérité absolue. Bonne soirée a tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion