Stop aux conflits dans son couple ! Comment gérer et désamorcer les conflits amoureux

Vous discutiez, tranquillement, lorsqu’une phrase, un mot, une intonation déclenche une réaction inattendue et soudaine.

Cette réaction interprétée comme « démesurée » et non appropriée, est donc à son tour vécue comme une injustice, comme un mal qu’il faut réparer…

En tant que personne agressée, les reproches arrivent alors, l’intention de corriger l’autre fait son apparition… c’est le conflit !..

I. La naissance du conflit

Le conflit est une « réaction émotionnelle », elle-même générée par une part d’inconscience en nous et sur laquelle un tiers appui. C’est également ce que l’on appelle une « blessure ».

Soyez tranquille, nous avons tous notre blessure. Et plus nous en sommes conscients et mieux c’est car moins nous le subissons.

conflit, naissance

La naissance du conflit : Une blessure en nous ! Photo par YannGarPhoto.wordpress.com

Dans notre vie de tous les jours, nous sommes en permanence en train de discuter et d’échanger sans encombre avec des personnes. De la simple routine, à des discussions plus profondes d’échange de point de vue… Dans la majorité des cas, tout se passe bien, avec plus ou moins d’affinité certes, mais sans encombre cependant…

Et parfois ce n’est pas le cas et ce qui est dit et/ou entendu nous touche !

Nous nous sentons alors blessé, jugé, trahi, enfoncé, délaissé, abandonné

Ce ressenti est alors, de notre point de vue personnel, violent et douloureux, et, sans une profonde présence de notre part, nous y réagissons avec la même intensité que celle que nous subissons.

Ici, tout ce qui vient de se passer nous appartient. C’est-à-dire que l’autre n’avait pas nécessairement l’intention de nous blesser mais voilà, sans le savoir, il a touché une blessure en nous.

Ici, deux possibilités :

  1. Soit votre réaction, aussi violente et démesurée soit-elle, heurte mais ne touche pas de « blessure » chez votre interlocuteur. Alors les échanges se poursuivent sur des désaccords peut-être mais dans le respect du point de vue de chacun.
  2. Soit votre réaction violente et démesurée touche à son tour une blessure de votre interlocuteur et celui-ci, à son tour, se sentant jugé, trahi, rejeté, humilié.., réagit de manière violente. Dans ce cas, le conflit naît.

Un conflit est donc la résultante de deux blessures qui se parlent !

Et pour que cela puisse se réaliser, il faut que ces deux personnes en questions soient inconscientes de leurs blessures.

II. C’est en cela que le problème n’est pas l’autre !!

Vous comprenez, accuser l’autre de vous avoir touché est une toute petite partie de la vérité. La véritable question est : Pourquoi cela vous touche-t-il ?

La même phrase dite à une autre personne n’aurait pas eu la même conséquence. Il n’existe pas deux personnes pareille et il existe autant de réaction que de personne.

Alors je vous le redemande, pourquoi avez-vous réagi de cette façon à ce que vous avez entendu ? Pourquoi ne pas avoir réagi autrement ?…

…Parce que vous avez été touché sur une blessure.

Le problème c'est pas l'autre. Poho par strollers

Le problème c’est pas l’autre. Poho par strollers

Je pars du principe que l’intention de l’autre personne n’était pas de nuire. Si ce devait être le cas, alors vous savez quoi faire de cette relation. Par respect pour vous-même et en tant que personne souhaitant être heureuse, vous ne pouvez entretenir de relation toxique. Ce serait du suicide !

Ainsi donc, l’intention de l’autre était bienveillante ou tout au moins neutre. Il n’est donc pas responsable de votre façon de réagir. Il n’y est même pour rien du tout et sera même certainement le premier à être surpris de votre réaction.

Vous devez comprendre que dans une telle situation, vous aviez une multitude de façon de réagir et vous en avez choisi une. Vous auriez pu être d’accord avec cette personne, ou auriez pu dire : « Oui mais », vous auriez pu dire : « Explique-moi pourquoi tu dis ça », vous auriez pu dire : « Ah je ne comprends pas bien ton point de vu »… Bref, des tonnes de possibilités.

Mais en présence d’une blessure encore inconsciente, nous n’avons pas d’autres solutions que de réagir. Nous sommes trop dépendants de cette blessure. Nous nous prenons trop pour elle !! Nous sommes même identifiés à elle et en tant que partie de nous-même, nous la défendons !!!

Cette partie de nous s’appelle également un mécanisme de défense, l’Ennéagramme nous permet d’identifier ces modes automatiques que nous subissons.

A l’inverse, effectuer un travail sur soi va permettre de mettre le doigt sur cette blessure, afin qu’elle ne soit plus inconsciente … Attention ! Cela ne veut pas dire qu’elle aura disparu, puisqu’elle fait partie de nous, par contre, nous ne la subirons plus.

Par exemple, je sais que dans certaines situations, j’ai des facilités à me sentir trahi ou rejeté.., ou que dans d’autres, je suis exagérément inquiet ou en résistance…etc.

Le fait de le savoir et de reconnaître ces manifestations nous place immédiatement dans un point de vue « d’observateur ». De cette position, il ne nous est plus possible de « réagir », nous sommes conscients et non inconscients de la manifestation de nos blessures, nous les voyons. Nous n’avons donc plus que le choix « d’agir » ou de « répondre », mais en aucun cas « réagir »

Voilà pourquoi le problème n’est pas l’autre et nos réactions seront toujours révélatrices d’une de nos blessures.

III. Le désamorçage du conflit

De ce fait, une fois conscient et après avoir intégré que nos réactions nous appartiennent et que l’autre n’y est pour rien (son intention n’était pas de nuire), vous ne pouvez plus rien reprocher à personne et vous être obligé de vous retrouver avec vous-même et avec votre réaction ! 😉

Désamorcer les conflits amoureux. Photo par andygasparini

Désamorcer les conflits amoureux. Photo par andygasparini

Et c’est là une merveilleuse opportunité de grandir !!!

GRÂCE à l’autre et GRÂCE à cette réaction émotionnelle, vous venez de toucher une partie de vous que vous n’aviez pas encore détectée, que vous ne connaissiez pas encore.

A chaque fois que l’on vous disait quelque chose vous réagissiez d’une certaine façon, vous répétiez toujours les mêmes réactions aux mêmes mots ou aux mêmes circonstances.., vous étiez en « schémas de répétition » dû à cette partie inconsciente.

Nos schémas de répétition sont toujours dus à une partie inconsciente en nous. Sinon, pourquoi continuerions-nous à faire ce qui nous fait souffrir !?

A présent, avec cette nouvelle conscience, ce nouveau point de vue, vous « aurez juste » à signifier à l’autre que ces mots vous touchent mais vous ne serez plus en réaction. De plus, vous ne renchérirez plus en générant potentiellement un enchaînement malsain de réactions…

Votre partenaire, bienveillant(e) à votre égard, puisqu’il/elle vous aime, sera immédiatement compréhensif(ve) et bien désolé(e) de vous avoir blessé. Ce n’était effectivement pas son intention.

Il/elle vous connaitra alors encore un petit peu plus et sera content(e) de faire en sorte que vous vous épanouissiez près de lui/elle. Et vous, vous l’aimerez encore un peu plus également, prenant conscience que votre chéri(e) est capable de vous comprendre et de vous aimer tel que vous êtes.

Il n’y a plus de conflit, celui-ci est remplacé par de l’amour. Avec un peu d’habitude, les deux partenaires sauront exprimer plus rapidement ce qui se passe en eux, et garderont ainsi une dynamique de croissance et d’amour, ce qui est l’Essence même du couple.

Si au contraire, votre partenaire renouvelle volontairement des attaques avec intention de nuire, et ce, malgré votre implication à lui avoir expliqué ce que vous ressentez, alors cette personne vous veut du mal !

Dans ce cas-là, aucune hésitation possible, quittez cette personne au plus vite, vous serez bien plus heureux(se) sans elle, qu’avec elle.

Si vous préférez lui trouver des excuses tellement vous avez peur de vous retrouver seul(e), ou tout autre raison générant de la dépendance, alors continuez à souffrir encore un peu, et quand vous en aurez marre, vous le quitterez… 😉

Dans les relations amoureuses comme dans tous les autres domaines de sa vie, le bonheur est un choix que seul vous pouvez prendre. Tant que vous n’aurez pas fait le choix d’être bien et de vous donner le meilleur pour vous (le meilleur de votre point de vue) alors vous ne serez pas une personne heureuse.

Conclusion :

  1. Un conflit est la résultante de deux blessures qui se parlent sans conscience.
  2. Le problème n’est pas l’autre et nous ne sommes pas responsables de la réaction de l’autre.
  3. Toute réaction émotionnelle est une opportunité pour grandir si je décide de me responsabiliser.
  4. Je fais le choix d’être bien en quittant tout ce qui est toxique pour moi.

A lire également :

  1. En quoi l’estime de soi est fondamentale dans nos relations amoureuses
  2. Bien vivre sa relation amoureuse au quotidien
  3. Comment en finir avec la dépendance affective et émotionnelle
  4. Le prince et la princesse charmante, une question de point de vue !

Si vous aimez, cliquez sur j’aime 😉


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion