Questions / Réponses : Entrer en relation pour de bonnes raisons ?

Dans cette vidéo, je réponds à la question d’Ami, qui se demande si elle n’est pas allée trop vite entre deux relations amoureuses, et si cet empressement n’est pas nuisible à sa nouvelle relation.

Bon visionnage
Maxime

📌 Pour recevoir les prochaines vidéos, inscrivez-vous à la newsletter (Vous recevrez mon livre par la même occasion)

Questions / Réponses : Entrer en relation pour de bonnes raisons ?


« Ayant déjà cheminé en développement personnel, je perçois que, peut-être, la nouvelle relation amoureuse dans laquelle je suis entrée se ferait pour de mauvaises raisons et aussi trop tôt par rapport à ma rupture. Si cela est le cas, cette relation est-elle vouée à l’échec ? »

Cette question très intéressante d’Ami comporte en réalité 4 interrogations :

  1. A quoi sert une relation amoureuse ?
  2. Y aurait-il de bonnes et de mauvaises raisons d’entrer dans une relation amoureuse ?
  3. Est-ce que j’ai commencé trop tôt cette relation ?
  4. Si ma relation a commencé pour de mauvaises raisons ou trop tôt, est-elle vouée à l’échec ?

Tout d’abord,

  • À quoi sert une relation amoureuse ?
  • Pourquoi est-ce que je rentre dans une relation amoureuse avec cette personne-là,
  • Et pourquoi à ce moment-là de ma vie ?

Le développement personnel prône la notion de synchronicité. Rien n’arrive dans ma vie par hasard et ce que  j’ai à vivre est à vivre !

Si cette relation amoureuse est mise sur mon chemin, c’est qu’elle peut me permettre de faire un travail sur moi-même. Qu’il y a des choses dont je dois prendre conscience pour me permettre de grandir.

Typiquement, dans une relation amoureuse, c’est la question de la dépendance affective qui est  souvent posée. Quand je rentre en relation, au début, c’est la fusion, je me sens super bien. Je suis amoureux(se), j’ai des papillons dans le ventre, c’est le bonheur ! Mais la fusion, ça ne dure pas éternellement, et quand elle finit, l’autre ne remplit plus sa fonction pour combler mon vide intérieur.

Il y a une forme d’individuation tout à fait normale qui reprend ses droits. Parce que le couple, l’amour, c’est 1+1=3. On crée ensemble une entité nouvelle, la relation amoureuse, dans laquelle on va contribuer tous les deux. Mais on est bien deux personnes différentes, qui vont de nouveau fusionner à certains moments, puis s’éloigner, se rapprocher à d’autres…

Lorsque la fusion  s’arrête, le plus difficile à vivre est finalement de retomber sur ce vide, ce manque, que je fuyais déjà. Je risque par la même occasion de reprocher à l’autre de ne plus m’aimer, alors qu’en  fait, je ne fais que retomber sur une souffrance qui était déjà présente avant et sur laquelle l’autre est juste venu appliquer un pansement.

Mais je peux aussi comprendre, notamment grâce à cette vidéo, que cette relation amoureuse est un outil pour grandir  personnellement. En comprenant cela, j’arrête d’accuser l’autre et je rentre dans une autre démarche d’amour de l’autre, justement pour la croissance qui s’opère au sein de la relation.

La relation devient un cocon de croissance. Un cocon pas toujours agréable, mais beau ! C’est exactement à cela que sert une relation amoureuse. En prendre conscience est un pas immense vers des relations amoureuses belles et harmonieuses.

Les bonnes questions à se poser :

En ce qui concerne les « bonnes » ou « mauvaises » raisons d’entrer en relation, la bonne question à se poser est plutôt : « est-ce que je cherche à combler un manque, un vide, par le biais de cette relation ? ».

Quand je rentre en relation à cause d’un vide en moi, ce n’est pas vraiment de l’amour que j’éprouve. L’autre est plus un moyen pour combler mon manque. Ce n’est ni bien, ni mal. L’idée, c’est simplement de mettre en lumière cette souffrance, de l’identifier.

Prendre conscience de la souffrance que je cherche à masquer à travers cette relation (comme d’autres mangeraient un gâteau au  chocolat, ou chercheraient un dérivatif dans le sexe ou le sport,…) est vraiment l’élément déclencheur qui va me permettre de faire évoluer ma relation amoureuse. Tant que je n’en prends pas conscience, je suis condamné(e) à revivre sans cesse ce schéma de « Tu me remplis, je t’aime – Tu ne me combles plus, je te quitte ». C’est évidemment totalement inconscient. Je ne me dis pas en rentrant dans la relation « Je vais t’utiliser pour me rendre heureux ! ». Mais en réalité, c’est quand même un peu ce que je demande à l’autre…

Si je m’arrête à cela sans creuser plus loin, j’arrête mes relations amoureuses au moment où les conflits et les reproches sur le soi-disant manque d’amour de l’autre commencent et je passe à la suivante, alors que, lorsque j’ai identifié la souffrance, je peux travailler à combler moi-même mon vide intérieur. Le cercle vicieux s’arrête alors et je peux commencer à entrer en relation pour de « bonnes » raisons.

Pour avoir une relation amoureuse belle et harmonieuse, je n’ai pas d’autre option que de mettre en lumière toutes ces choses qui me poussent à entrer en relation, devenir libre, bien dans ma tête, stable, heureux(se) pour et par moi. Ce n’est pas nécessairement un travail agréable, puisque l’autre, par l’effet miroir, va appuyer sur des souffrances qui sont en nous.

Est-ce le bon moment ?

Si je me pose la question du bon moment pour entrer en relation, je dois de nouveau me référer à la notion de synchronicité. Non, ce n’est pas trop tôt après ma rupture pour commencer une nouvelle relation. Si j’ai attiré cette personne à moi, c’est que c’était le parfait bon moment. Ce que j’émane (ma fréquence, mon taux vibratoire, mon aura, ou quel que soit le nom qu’on lui donne) m’a amené vers ça.

Que cela me soit agréable ou désagréable, cela reste parfait pour moi, à partir du moment où je garde à l’esprit qu’elle me sera bénéfique pour « devenir plus grand ». Cette relation est juste, elle peut me permettre de grandir, sinon, elle n’arriverait pas.

Cette notion de synchronicité concerne les relations amoureuses, mais aussi des évènements, des amis,… C’est de l’ordre de la croyance. J’y crois ou je n’y crois pas, au fait que tout ce qui m’arrive est juste. Si je n’y crois pas, cela voudrait dire que la vie est « dangereuse » et qu’il faut s’en méfier. Il y a un peu un combat qui s’instaure entre elle et moi.

Le courant du développement personnel insiste vraiment à ce sujet : tout est juste, au bon moment ! Alors choisissez votre camp, avec ou contre la Vie !

Est-ce qu’une relation commencée pour combler un manque est forcément vouée à l’échec ?

On en arrive enfin  à la dernière partie de cette passionnante question :

Quoi qu’il en soit, la personne présente dans ma vie à l’instant T, est la personne qui va me donner le petit plus pour grandir. Rien n’empêche donc d’évoluer avec l’autre, même si, au début, mon intention, inconsciente, était de combler.

Il me faudra faire preuve d’ouverture d’esprit pour l’accepter l’effet miroir, la remise en question, l’introspection et l’accueil de certaines blessures ou schémas intérieurs. Mais si j’en prends conscience, et que nous grandissons à deux, la relation deviendra spirituelle et croissante, source de beaucoup de joie.

Si au final, cette histoire n’est qu’un passage de vie, elle m’aura au moins donné l’occasion de grandir, d’accueillir une belle relation dans ma vie, de vivre de belles choses. C’est une raison suffisant pour aimer cette personne et de la laisser être heureuse, même si c’est sans moi.

J’aurai du chagrin, certes, mais aussi une profonde gratitude pour avoir vécu quelque chose de beau !

Si ce que tu as trouvé est fait de matière pure, cela ne pourrira jamais, et tu pourras y revenir un jour. Si ce n’est qu’un instant de lumière, comme l’explosion d’une étoile, alors tu ne retrouveras rien à ton retour, mais tu auras vu une explosion de lumière, et cela seul, aura déjà valu la peine d’être vécu !
L’homme parlait dans la langue de l’Alchimie, mais son compagnon de route savait qu’il faisait allusion à Fatima. L’ALCHIMISTE – Paulo COELHO

Questions / Réponses : Entrer en relation pour de bonnes raisons ?

La version MP3 de la vidéo :

En savoir +

  1. Questions/Réponses – L’histoire de la petite âme !
  2. 26. L’alchimistePaulo Coelho (Auteur)
  3. 3. Qui sont ces couples heureux ? : Surmonter les crises et les conflits du couple  Yvon Dallaire (Auteur)

Aller + loin :

Posez votre question :

En bonus :

Partagez cette vidéo si vous pensez qu’elle peut intéresser d’autres personnes. Merci !


12 Comments to Questions / Réponses : Entrer en relation pour de bonnes raisons ?

  1. Charlotte dit :

    Coucou Maxime!! Super passionnant ce sujet!! Eh bien j’ai une question concernant les raisons pour lesquelles on rentre en relations amoureuses : si on se rend compte que c’est parce qu’on en a marre d’être seule et qu’on veut combler un vide, une fois qu’on sait ça qu’est ce qu’il faut faire pour ne plus agir ainsi? Biz et bonne journée :))

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Charlotte,

      Et bien, puisque c’est une raison émotionnelle et un « mal-être » intérieur, sous quelque forme que ce soit, l’idée est donc d’aller voir ces sensations désagréables, d’appendre à les connaître, de s’en rapprocher, afin d’être bien avec soi-même. Une fois fais, la relation est plus équilibrée.

      Concrètement, accueil émotionnel, découverte des blessures, gestion des émotions, laisser circuler…

      Essaie un peu toutes les séances qui se retrouvent ici : http://heureux-dans-sa-vie.com/category/meditation/ dans cette intention de te découvrir plus pleinement et de contacter ce vide à combler.

      Tiens-nous au courant !
      Maxime

  2. Sébastien TRUMEAU dit :

    Bonjour Maxime, je suis vraiment d’accord avec ton analyse de la relation amoureuse. De mon côté, j’ai cru que j’avais rencontré le grand amour mais s’il s’agissait d’une femme infidèle et victime. Plus tard, j’ai compris mon rôle de sauveur que je reproduis depuis des années et mis le doigt sur mon sentiment de toute puissance qui remonte à l’enfance. Je cherche aujourd’hui comment quitter ce mécanisme inconscient. Pouvez-me donner quelques conseils ?

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Sébastien,

      Le premier pas serait celui de s’en rendre compte, ce qui est fait, il n’est donc plus inconscient mais conscient ! C’est très important comme nuance.

      Puis le second pas, serait de l’accepter, avant de vouloir s’en débarrasser.

      Enfin, puisqu’il n’y a plus de combats intérieurs et puisque vous le voyez, il « suffit » de : faire autrement que d’habitude. Le schéma s’arrête alors…

      Plus facile à dire qu’à faire très certainement, mais si c’est ce que vous voulez vraiment, et avec un peu de médiation, vous devriez y arriver rapidement..

      Tenez-nous au courant !
      Maxime

  3. Delphine dit :

    Bonjour Maxime,
    vidéo très juste sur les relations amoureuses saines ! Je vais la partager, elle pourra servir à beaucoup :))

    Un jour on m’a dit « l’amour c’est apporter un surcroit de bien à l’autre ». J’aime bien cette définition !

    Belle journée

  4. nathalie dit :

    bonjour
    super video une fois de plus et sujet tellement vaste…
    je suis en plein dedans , mais comment faire quand son conjoint ne veut rien entendre, qu’il est resistant à tout changement, et qu’il est dans le conflit permanent; alors tu me diras pour qu’il y est un conflit il faut que les 2 soient dedans , certes, mais je ne peux pas tout accepter sous prétexte de grandir?
    j’ai du mal avec ça, tout lâcher et laisser l’autre décider de tout me parait plutôt injuste.ça fait 7 ans que je suis une thérapie , au début je voyais que j’avançais , aujourd’hui j’ai l’impression de stagner, les même idées tjrs en boucle sans réelle avancée? je suis un peu perdue…
    merci en tout cas pour se blog que j’avais un peu mis de coté mais que je vais reconsulter régulièrement
    merci Maxime

    • Maxime Gréau dit :

      Il est peut-être temps de changer de thérapeute 😉

      Non, il n’est pas bon de tout accepter sous prétexte de grandir. La résilience n’est pas la résignation !

      Peut-être n’êtes-vous pas obligée de vous entendre pour être bien ensemble ?

      Si vous ne l’avez pas déjà, je vous recommande le livre « Cessez d’être gentil soyez vrai ! » http://heureux-dans-sa-vie.com/des-livres-incontournables/ il vous aidera à poser des limites, en commençant par les vôtres.

      Du genre : qu’est-ce que je suis prête à encaisser avant de me décider à me donner le meilleur.., parce que je le mérite.. 😉

      Bienvenue ici !
      Maxime

  5. Alexandra dit :

    Merci beaucoup pour cet article bienveillant écrit avec beaucoup d’intelligence.
    Il traduit très bien ma vision de la relation amoureuse, source d’évolution et non pas de rapport de forces et que questionnements incessants qui naissent d’un manque de confiance en soi et en la Vie.
    Belle journée à vous.
    Alexandra

  6. lein dit :

    Bonjour
    Je suis actuellement en séparation, nous ensemble depuis 20ans donc 19ans de mariage et 2 enfants 10ans,c’est quelqu’un qui ne veut pas me donner la raison de son départ à force de persévérer j’ai obtenue peu d’information dé lui,il me quitte car c’est la routine,l’ennuie,il veut changer de femme et redémarrer un nouvelle vie d’aventure,à 55ans je démarre à zéro car depuis la naissance des jumeaux,je n’ai pas pu avoir mon activité professionnelle et donc j’ai consacrer toutes ses années pour ma famille,il y a du travail
    Depuis qu’ il est parti,je continue
    à s’occuper mes deux enfants et moi même,je me sens bien,je ne suis pas si triste,et je ne comprend pas qu’ il ne prenne pas sa responsabilité
    pour subvenir les moyens financier pour nous, soit il met du temps à nous les verser pourtant il a des moyens.le bonheur c’est ce qu’il y a autour de soie et je l’apprécie chaque jours,je ne me laisse pas s’effondrer par tous ce qui m’arrive,j’avance et on verra ce que la vie nous réserve.Sur ceci je voudrai comprendre le ressenti du bonheur interne, pourriez vous m’apprendre la sagesse du bonheur.
    Sur ceci j’ai acheté depuis le mois de février mg accompagnement et aussi le livre heureux dans sa vie et je ne l’ai pas ni l’un ni l’autre,j’ai regardé le email indésirable et le spam il n’y a rien.
    Merci

  7. franck dit :

    Bonjour,

    C’est une approche intéressante qui permet d’expliquer : ces rencontres improbables, ces histoires qui semblent se répéter, ces attirances vers les mêmes types de personnalité, ces relations qui s’épuisent sans vraiment de raison…

    Je me demande maintenant si ce type de relation doit obligatoirement se vivre sous la forme d’un couple pour permettre ce travail, cette évolution ?

    Et seconde interrogation : Est-il possible de réaliser ce travail sur soi en dehors de ce type de relation ? (traduction : Faut-il saisir l’occasion quand elle se présente ?)

    Pour préciser avec un exemple concret, (j’avoue que me questions n’étaient pas entièrement désintéressées… ) je constate que je suis en train de vivre ce type de relation. C’est intense, c’est inconfortable, c’est irrépressible, ça fait mal, ça casse les conditionnements, c’est éprouvant, c’est enrichissant, ça secoue, ça ouvre une fenêtre sur soi…

    OK super ! Vas-y, fonce ! Quelle belle occasion de grandir !

    Oui sauf que je suis déjà engagé dans une relation stable… d’où mon interrogation sur les opportunités de poursuivre mon cheminement personnel sans casser davantage tout ce que j’ai construit jusqu’à présent et nuire à mon entourage.

    Merci.

    • Maxime Gréau dit :

      Toutes les formes sont bonnes Franck.

      Vous voyez bien d’ailleurs, qu’au travers de ces rencontres, quelle qu’elles soient, vous voilà en train de réfléchir sur ce qui fait vraiment SENS pour vous… Vous êtes donc clairement en train de grandir… là, maintenant, et c’est parfait !

      Vous comprenez comment cela fonctionne ? Vous n’avez pas nécessairement besoin de prendre de décision, vous avez simplement à vous demander ce que cela vient « titiller » chez vous, et à utiliser ces expériences de vie comme « tremplin de croissance » ! top

      Votre attitude est la bonne, continuez ainsi !
      Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion