Documentaire : Le cercles des petits philosophes


*

Associer l’apprentissage de la méditation et de la philosophie dès l’école primaire et dès le plus jeune âge : c’est l’aventure extraordinaire mise en oeuvre par Frédéric Lenoir depuis un an dans une dizaine d’écoles primaires.

Bien plus qu’un apprentissage des concepts, les enfants apprennent surtout les règles du débat d’idées et à développer une pensée personnelle. Avec la méditation, ils apprennent à se concentrer et à être attentifs pour développer une réceptivité sensorielle. Le lien entre le philosophe et les enfants est toujours drôle, attachant, touchant.

Bon visionnage
Maxime

[PHILO] Philosopher à l’école – Reportage avec Frédéric Lenoir

De : Cécile Denjean

Associer l’apprentissage de la méditation et de la philosophie dès l’école primaire et dès le plus jeune âge : c’est l’aventure extraordinaire mise en œuvre par Frédéric Lenoir depuis un an dans une dizaine d’écoles primaires.

Bien plus qu’un apprentissage des concepts, les enfants apprennent surtout les règles du débat d’idées et à développer une pensée personnelle. Avec la méditation, ils apprennent à se concentrer et à être attentifs pour développer une réceptivité sensorielle.

📌 Retrouvez les vidéos et les ouvrages des intervenants sur http://philocloud.fr

*

Bande annonce – Le cercle des petits philosophes

Aller plus loin 

Discutons…

  • Vous en pensez quoi ?
  • Aimeriez-vous que vos enfants bénéficient d’ateliers philosophiques ?
  • Pourquoi ?

Laissez votre réponse en commentaire…

Maxime Gréau
Animateur d’ateliers philosophique en cours de formation 😉

 


12 Comments to Documentaire : Le cercles des petits philosophes

  1. Anouk dit :

    C’est une très bonne démarche, à condition de réaligner les enfants qui se sont déjà égarés et rendormis. Il est sûr que ces ateliers sont des éveilleur de conscience à encourager. Pour nous adultes ils sont une invitation à nous réaligner nous-mêmes de toute urgence en amont s’il nous ne voulons pas transmettre des peurs et des croyances erronées qu’ils leur faudra ensuite enlever pour vivre mieux et apporter leur plein potentiel. Je pense que ces ateliers peuvent prévenir au lieu de guérir, peuvent permettre d’éviter d’ajouter des couches de croyances toxiques limitantes que l’on met ensuite des années à retirer. S’il existait ces ateliers à Nice je ferai inscrire mes enfants et assisterai moi-même 🙂

    • Maxime Gréau dit :

      Merci Anouk,

      Je suis tellement d’accord avec votre message :

      ➡ Éveiller les consciences,
      ➡ Remettre en question les adultes,
      ➡ Prévenir et non guérir pour avancer plus vite et mieux.

      Je pense qu’à Nice cela existe ! Allez voir sur le site de SEVE…
      http://fondationseve.org

      À bientôt
      Maxime

  2. Zohra dit :

    Bonjour,
    En regardant ces enfants je me rends compte que c’est dès le plus jeune âge qu’il faudrait inculquer la notion du bonheur et apprendre à s’aimer soi-même.
    C’est bien ce dont on a manquer étant jeune mais il n’est jamais trop tard.
    Je suis totalement pour cette apprentissage.

  3. Laurence dit :

    Je pense que c’est une très belle initiative que de demander aux enfants ce qu’ils pensent de telle ou telle chose cela leur ouvre l’esprit et les incite à réfléchir par eux même. Commencer à méditer très tôt je pense que cela devrais être dans toutes les écoles.

  4. Letty dit :

    Bonsoir,
    Ce reportage m’a mis dans tous mes états… Beaucoup de colère de constater tout ce que l’on peut mettre dans la tête de nos enfants… Une phrase de Pierre Rabhi a pris encore plus de sens : « La question n’est pas de savoir quelle planète on va laisser à nos enfants mais plutôt quels enfants allons-nous laisser à notre planète ?! »

    J’ai été choquée par plusieurs propos !
    « La religion entraîne des guerres »
    « Le paradis existe… peut-être… mais l’enfer lui il existe c’est sûr ! il est sur terre avec la pollution et le terrorisme » « Tout le monde doit mourir : c’est le cercle de la vie » « Toute a une fin sauf rien »
    Le gamin qui n’aime pas méditer parce qu’il se retrouve dans le noir et que ça lui fait peur comme dans les jeux vidéos…

    Et puis quelques moments drôles « Je voudrais être président pour faire régner l’ordre ». « Je voudrais qu’il n’y ait plus d’argent car tout est payant !!! Sauf Amazone Premium » mdrrr
    « L’amour c’est triste » « L’amour ça fait souffrir »…

    Voilà donc l’image que les enfants ont de leur monde… Quelle tristesse !

    Et enfin, une touche d’espoir dans la conclusion où les enfants racontent comment la philosophie a transformé leur façon de voir les choses, leur manière d’être en relation avec les autres, une tolérance, une écoute…

    Alors, voilà ! je m’interroge ! qu’ai-je transmis à ma propre fille ? Elle a 16 ans. Elle se cherche… Je suis en mode « patience ça va passer ».

    Maxime, je pense que cela pourrait être un bon thème pour un prochain rendez-vous du 21 février… Comment agir avec nos enfants ? Nos neveux ou nièces ? Les enfants en général ? Une chose est sûre. On ne leur laisse pas assez de place… ni assez de temps… Comment s’adresser à eux ? Y a-t-il une façon en fonction de l’âge ?

    Les chercheurs sincères ? qu’en dites-vous ?

    Belle soirée à vous et merci pour ces moments partagés. Ça remue mais ça fait du bien.

  5. Renée dit :

    Je veux contribuer à ces enseignements..! C’’est WOW dans mon coeur.! Un grand feu d’artifice dans mon ventre..! GÉNIAL Maxime..!

  6. Martine dit :

    Merci pour cette belle intention de nous laisser partager Infrarouge mais malheureusement cette émission n’est pas accessible en replat depuis la Belgique. Dommage. L’idée me plaît énormément. Nos jeunes en ont besoin!!

  7. Marie dit :

    Merci Maxime pour ce documentaire!

    L’idée de philosopher avec les enfants m’inspire beaucoup.
    Dès le plus jeune âge, ils posent des questions sur les grands thèmes de la vie. Les laisser s’exprimer et partager leurs interrogations me paraît vraiment essentiel. C’est une bonne occasion de réfléchir ensemble, petits et grands, ainsi que d’exprimer nos émotions quand on parle de la mort, de l’amour, de l’amitié…

    Il me semble primordial de redonner plus de pouvoir aux enfants et de leur permettre de devenir des adultes actifs et capables d’esprit critique. Cela peut se développer dès le plus jeune âge grâce à la philosophie mais aussi grâce à une éducation non violente, respectueuse de l’enfant, ainsi que des pédagogies permettant à l’enfant d’avoir un plus grand libre arbitre, leur accordant plus de choix, de mouvement, d’expression des émotions, d’apprentissage d’une gestion pacifique des conflits…

    Enfin, n’oublions pas que l’enfant apprend par imitation. Nous avons un rôle capital en ce qui concerne notre propre rapport à la mort, l’argent, l’amour… Parler ouvertement de ces thèmes incite peut-être les enfants à en faire de même.

    Bref! Sujet passionnant

  8. Florine dit :

    J’ai adoré ce reportage ! Je trouve que c’est très important de laisser les enfants s’exprimer. J’ai beaucoup aimé les mots d’enfants dans le reportage.
    « quand on est morts, on a pas peur de mourir »
    « Est ce que être amoureux c’est dur? »
    « Je trouve que réfléchir c’est bien »

    Ils sont une réelle source d’inspiration ces enfants !

    Il faudrait instaurer des cours de philosophie et méditation dans toutes les écoles. On le sait, les enfants sont l’avenir de ce monde. Il me paraît donc essentiel de leur apprendre la méditation et la philosophie. Ce sont 2 cadeaux à leurs faire pour leurs vies futures. Les mentalités sont en train d’évoluer, par exemple dans l’école de ma fille, ils proposent maintenant des « débats » où les enfants s’expriment librement sur des sujets divers et variés. Et je travaille avec plusieurs écoles pour des ateliers de méditation, les enfants sont très en demande.

    Et vous, que pensez-vous de la méditation pour enfants ?

    • Maxime Gréau dit :

      Merci Florine !

      Et bien, je pense que c’est parfait, bien entendu 😉
      Ils sont, en effet, très réceptifs et ne demandent que cela…

      La méditation est clairement la solution à la paix dans le monde, et c’est en effet par les enfants que le changement se fera…

      Bonne continuation !
      Maxime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion