Rencontres amoureuses : comment trouver le bon ?


*

Certains d’entre vous la connaissez déjà, elle s’appelle Axelle et nous la retrouvons aujourd’hui pour un article invité sur le thème des relations amoureuses.

Ce qui est intéressant, je trouve, c’est d’avoir le point de vue d’une femme sur ce sujet. En effet, vous connaissez bien le mien à présent, voyons ce qu’en pense la gente féminine 😉

Bonne lecture ET écoute !
Maxime

💙 Rencontres amoureuses : comment trouver le bon ?

Cliquez sur play pour écouter l’article…

Bonjour, je suis Axelle,

Aujourd’hui, j’ai l’honneur d’être invitée par Maxime Gréau pour m’exprimer sur son site Heureux dans sa Vie. J’ai connu Maxime quand j’ai travaillé pour lui en tant que prestataire. C’est grâce à cette mission que je me suis initiée au blogging. Et c’est cela qui m’a donné envie de voler de mes propres ailes.

Depuis, j’ai créé le site Les Sensibles et le podcast Sensible Révolution. Je m’adresse aux personnes sensibles, hypersensibles et anxieuses en société. Ma mission est de les rendre plus épanouies dans  leurs relations aux autres. Avec bienveillance mais sans langue de bois.

Dans cet épisode, je vais parler de relations amoureuses avec le sujet du jour qui est : Rencontres amoureuses : comment trouver le bon ?

Introduction

Peut-être êtes-vous toujours déçue par les hommes que vous rencontrez ? Que vous passez sans cesse d’une histoire à l’autre ? Qu’ils ne vous rappellent pas après le premier rendez-vous ? Ou encore ils s’évanouissent dans la nature alors que vos draps sont encore chauds ?

Alors vous vous dite que vous n’avez pas de chance, que vous tombez toujours sur les mauvaises personnes. Vos copines vous soutiennent en leur mettant tout sur le dos. Les hommes sont tous des salauds, c’est bien connu. Alors comment trouver le bon ?

Ok les filles, soyons réalistes, l’heure n’est pas aux excuses bidon et à la fuite de ses responsabilités. C’est votre vie sentimentale que vous jouez. Alors ne m’en voulez pas mais je vais vous dire une vérité qui fait mal : vous récoltez ce que vous semez.

Croyez-moi, si je vous dis ça, c’est pour vous ouvrir les yeux, vraiment. J’ai gâché des mois de ma vie en temps cumulé. S’amouracher d’hommes à peine rencontrés. S’inventer une histoire romanesque sur la foi d’un seul regard. Utiliser le sexe pour obtenir de l’amour. Ne pas supporter que son compagnon ait des activités de son côté. Tout ça, je connais.

Jusqu’à ce que je comprenne cette vérité : l’amour absolu n’était pas à l’extérieur, mais en dedans de moi. Personne ne pourrait me rendre heureuse si je ne m’aimais pas moi-même. Et tous mes malheurs découlaient de ce manque d’estime à mon égard.

Pour trouver le bon partenaire, il faut croire qu’il existe

La vérité c’est que vous pouvez attirer le bon type d’hommes. Choisir celui avec qui vous aurez envie de tenter l’aventure. Et progresser ensemble sans efforts vers une relation durable.

Pour cela, nul besoin d’être miss Monde ou d’avoir le QI d’Einstein. Je vous assure.

Une rencontre amoureuse est une relation sociale avant tout. Une histoire de communication. Il y a des codes à connaître et des règles à appliquer. Et comme toujours, le regard que vous portez sur les choses est primordial.

Alors comment trouver le bon partenaire ? Celui qui vous rendra heureuse ?

Une chose est sûre : si vous pensez que la plupart des hommes sont de sombres manipulateurs. Mais qu’une seule personne vous est destinée, votre homme idéal. Vous risquez la solitude à vie.

En revanche, si vous vous efforcez de croire qu’il y a des  tas d’hommes biens autour de vous, vous serez beaucoup plus détendue pour les rencontrer. Parce que, même si ça ne passe pas bien avec l’un d’entre eux, vous saurez qu’il y en a d’autres qui pourront mieux vous convenir.

Il s’agit de donc de changer votre état d’esprit sur les hommes et les rencontres.

Ce que les hommes aiment

Les hommes apprécient certaines qualités. Je vais vous les dévoiler. Vous en possédez forcément une ou deux parmi cette liste.

L’apparence physique ne compte pas tant que ça

Bien sûr vous devez prendre soin de vous. C’est une question de respect envers vous-même. Mais votre physique n’est pas si important que vous l’imaginez. L’important est à l’intérieur. C’est ce que vous dégagez qui compte, votre personnalité, votre charme.

Je sais que trop d’entre vous sont persuadées de ne pas avoir le physique qu’il faut. La faute à ces publicités retouchées dont nous sommes submergées. Or, que vous soyez dans la catégorie filiforme ou celle de modèle de Botticelli, vous plairez toujours à des hommes. Les hommes sont attirés avant tout par les femmes qui assument leur corps.

D’ailleurs, ils sont bien plus magnanimes à votre égard que vous ne l’êtes avec vous-même. Ils ne se focalisent pas sur les petits défauts que vous êtes seule à voir.

Si votre silhouette est globalement proportionnée, que vous savez mettre en valeur ce que vous avez de beau, alors ils vous trouveront désirable.

La douceur

Vous aurez beau avoir la plastique de Monica Belucci, si vous êtes aussi inflexible que Margaret Thatcher, ça ne passera pas. Les hommes aiment la douceur, qui devient une qualité rare. Attention, être douce ne signifie pas être inconsistante ou se faire manquer de respect. La douceur n’empêche pas le piquant. Préférez le sucré-salé à la guimauve. Vous provoquerez moins d’indigestions.

La féminité sexy

Être féminine et sexy ce n’est pas porter des talons de 10 cm de haut et une mini-jupe à ras la… vous voyez quoi… Non, ça, c’est être vulgaire. Vous serez sexy en dévoilant vos atouts subtilement. Tout en vous exprimant et vous comportant avec classe.

En résumé : soyez sobre. Ce qui est deviné est toujours plus désirable que ce qui est étalé sous les projecteurs. En tout cas, si vous voulez attirer un homme qui en vaut la peine et construire une relation au long cours.

La chaleur humaine

Tout le monde préfère les gens chaleureux et souriants. Cela paraît évident. Pourtant, si vous avez des idées négatives sur les hommes, ces pensées rigides influeront sur vos émotions qui elle-mêmes se transmettront à votre attitude. Effet glaçon garanti.

L’intelligence

Vous n’avez pas besoin d’avoir fait Polytechnique ou d’avoir une culture générale immense. Partagez votre avis et restez ouverte et curieuse. Cela suffit pour alimenter des discussions passionnantes. Pratiquez l’écoute active en vous intéressant sincèrement à votre interlocuteur, en lui posant des questions. Les hommes adorent qu’on les écoute. C’est facile, instructif et cela vous rendra intéressante à ses yeux.

L’autonomie et la détermination

Ce sont des qualités indispensables que ce soit pour votre évolution personnelle ou pour la réussite de vos relations amoureuses. On en reparle plus loin…

Vous pensez avoir plusieurs de ces qualités mais vous n’arrivez pas à trouver un homme ? Alors, il va falloir faire un peu d’introspection.

Introspection

Qui êtes-vous ?

Cette question simple est loin d’être simpliste. Car si vous ne savez pas QUI vous êtes, vous ne savez pas AVEC QUI vous voulez être. Vous ne trouverez jamais la personne qui vous convient.

Une histoire c’est un peu comme un voyage. Vous aurez plus de chance d’arriver quelque part si vous choisissez votre destination en amont.

Quelles sont vos valeurs ?

  • La fidélité est-elle importante pour vous ?
  • Êtes-vous prête à accepter quelqu’un d’une culture, d’un milieu social ou d’une religion différente ?
  • Est-ce que la politique vous hérisse ou vous passionne ?
  • Quelle est votre position sur les grands sujets de société ?
  • Préférez-vous que celle de votre homme soit différente ou similaire ?
  • Quelles sont les deux qualités essentielles qu’un homme doit avoir selon vous ?

Quel est votre mode de vie ?

  • Êtes-vous une citadine forcenée ou une dingue de nature ?
  • Aimez-vous faire du sport ou y êtes-vous allergique ?
  • Préférez-vous vivre dans un environnement ordonné ?
  • Êtes-vous plutôt fêtarde ou plutôt casanière ?
  • Aimez-vous voyager ou êtes-vous allergique au changement ?

Vous devez connaître vos préférences. Vous devez savoir ce à quoi vous aspirez dans votre vie au quotidien, à court terme et à long terme.

Que voulez-vous ?

Être prête à construire

Construire une histoire demande de l’investissement en temps. Si votre esprit est accaparé par un changement important dans votre vie, ce n’est peut-être pas le moment idéal pour faire des rencontres. Vous venez d’être engagée sur un nouveau poste, vous êtes en pleine recherche d’emploi, vous reprenez des études, vous rencontrez des difficultés avec vos enfants. Ces bouleversements vous génèrent quelques angoisses et c’est bien normal. Mais l’homme que vous rencontrez n’est pas là pour supporter vos difficultés. Il a probablement les siennes à gérer.

Accabler un homme de vos problèmes lors d’une première rencontre est le plus sûr moyen de le faire fuir.

Concentrez-vous sur vos objectifs actuels et lorsque vous aurez trouvé un certain équilibre, vous serez mieux disposée pour faire des rencontres.

À cette étape, pour éviter les déceptions, il vous faudra vérifier que cet homme est AUSSI prêt à s’engager sérieusement. Est-il à un stade de sa vie où il a des problèmes prioritaires à régler ? Alors, vous ne serez jamais qu’une relation légère pour lui. Ne soyez pas celle qu’il prend pour meubler sa solitude, vous valez mieux que ça.

Les caractéristiques rédhibitoires

Votre temps est votre bien le plus précieux, alors ne le gâchez pas. Déterminez quel genre d’homme vous voulez rencontrer. Avoir des critères simplifiera votre recherche en améliorant votre radar à hommes « biens ».

Être exigeante dans votre recherche ne veut pas dire être irréaliste. Un homme vous déplaît physiquement ? Cela arrive, on ne peut pas plaire à tout le monde et c’est valable pour vous aussi. Mais votre exigence doit avant tout reposer sur des valeurs et non des critères essentiellement physiques.

Si un homme trompe sa femme avec vous alors que la fidélité vous est primordiale, vous êtes mal barrée ! Ne tendez pas le bâton pour vous faire battre. Vous ne changerez jamais la nature profonde de quelqu’un. Alors, soyez cohérente et dirigez-vous vers des hommes qui semblent avoir des valeurs et un mode de vie compatibles avec les vôtres.

Ouverture d’esprit et clarté (parler franc)

Les rencontres et les discussions, même si elles ne mènent pas à une histoire, sont toujours enrichissantes. Alors intéressez-vous à lui en étant à l’écoute. Ne réglez pas de vieux comptes en mettant tous les hommes dans le même panier. Si un homme est maladroit ou timide, c’est peut être que vous lui plaisez. Si ce n’est pas réciproque, soyez respectueuse avec lui comme vous aimeriez qu’on le soit avec vous. Laissez-vous surprendre, celui qui vous conviendra ne ressemblera peut être pas à l’image que vous en avez.

Parlez le langage des hommes

Des linguistes ont démontré [1] que les femmes expriment rarement leurs demandes de manière directe. Pour un homme, ce langage est incompréhensible. Il le considère comme de l’indécision et ne le supporte pas. Alors oubliez les « éventuellement », et le conditionnel. Demandez clairement ce que vous voulez. Utilisez l’impératif. Dites « Veux-tu ? » (Vous faites appel à son sens de l’action) et non « Peux-tu ? » (Vous mettez en doute ses compétences).

Indépendance affective et autonomie de vie

Ayez des activités (ne faites pas semblant, soyez VRAIMENT occupée !)

La règle d’or dans tout début de relation amoureuse est : faite vous passer en premier. Vous n’avez pas à annuler au dernier moment une soirée prévue avec une amie parce que Monsieur n’est disponible que ce soir-là. Même si vous venez de le rencontrer et que vous brûlez de le revoir. SURTOUT dans ce cas-là.

Un homme pourrait abuser de vous si vous vous comportez ainsi. Parce que faire toujours passer quelqu’un en premier n’est pas un acte motivé par la gentillesse mais par l’insécurité. Et cela ne donnera pas plus de chance à votre relation, bien au contraire.

Lorsque vous serez plus avancée dans la connaissance de quelqu’un, il sera temps de faire des concessions. En début de relation, soyez généreuse avec vous-même et vivez votre vie. Le célibat est la période idéale pour se lancer dans de nouvelles activités. Alors faites-vous plaisir.

N’attendez pas tout de lui

Gardez votre indépendance. C’est très important.

Vous avez pu souffrir de carences affectives au cours de votre vie. Lorsque l’on manque d’amour dans sa petite enfance, on développe un tempérament de type insécure. On s’attache immédiatement à toute personne qui vous montre un minimum d’intérêt.

C’est pourquoi il faut prendre conscience de l’importance de prendre soin de soi, de croître au niveau personnel. Si vous suivez régulièrement Maxime, je pense que vous avez déjà effectué ce premier pas.

J’ai profondément manqué d’amour dans ma jeunesse. Ce n’est rien de le dire.

Le cours de ma vie a changé le jour où j’ai pris conscience que j’avais tout pouvoir pour améliorer ce qui ne me convenait pas. Nous disposons d’un outil d’évolution et d’apprentissage formidable : notre cerveau [2]. La science a démontré que nous pouvons développer notre intellect, surmonter nos blessures et apaiser nos angoisses. Et ce, tout au long de notre vie.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose à propos des rencontres amoureuses, ce serait celle-ci : vous ne pourrez être heureuse avec quelqu’un que le jour où vous serez heureuse seule.

Comme j’aime à le dire : l’égoïsme est avant tout de la générosité envers soi-même. Alors prenez soin de vous et vous serez attirante auprès des hommes.

Je vous souhaite de belles découvertes amoureuses.
À très bientôt.
Axelle

[1] Ressource documentaire : livre « Manuel de manipulation » de Gilles Azzopardi
[2] À ce sujet, vous pouvez écouter mon podcast « La plasticité cérébrale »

💙 Rencontres amoureuses : comment trouver le bon ?

 

En savoir + sur les relations amoureuses :

Aller + loin :

  1. Téléchargez mon livre « RENDRE LE BONHEUR POSSIBLE« 
  2. Téléchargez mon livre « Le petit guide spirituel du bonheur« 

Vous aimez cet article ?
Partagez-le…

 


17 Comments to Rencontres amoureuses : comment trouver le bon ?

  1. Sandrine dit :

    Super article qui décrit bien la réalité. Encore faut-il réussir à mettre tout ça en pratique,ça paraît si facile. Merci Axelle

    • Axelle dit :

      Bonsoir à toutes et tous,

      Tout d’abord : MERCI pour vos commentaires. Je suis heureuse de voir qu’en général, vous avez apprécié ce contenu.
      Avez-vous écouté le podcast ? J’aime bien ce format qui permet d’écouter en faisant autre chose : pendant les transports, durant les tâches ménagères ou en faisant une activité physique.

      Je réponds à chacun d’entre vous…

      • Axelle dit :

        Bonsoir à toutes et tous,

        Tout d’abord : MERCI pour vos commentaires. Je suis heureuse de voir qu’en général, vous avez apprécié ce contenu.
        Avez-vous écouté le podcast ? J’aime bien ce format qui permet d’écouter en faisant autre chose : pendant les transports, durant les tâches ménagères ou en faisant une activité physique.

        Je réponds à chacun d’entre vous :

        @Sandrine, tout est facile lorsque l’on accepte de se donner du temps et que l’on fait les choses pas-à-pas. Chaque petit progrès que tu fais est important et t’emmène tranquillement vers ton objectif. Sois en assurée 😉

        @Myriam, c’est vrai qu’une période de célibat est utile, même lorsqu’elle n’est pas choisie 😉 Nous avons un point commun : 4 ans de célibat continu. Après cette période, j’ai trouvé l’homme du reste de ma vie. Je suis persuadée que tu trouveras bientôt le tien parce que tu sembles avoir fait le nécessaire pour ouvrir ton cœur et te faire du bien 🙂

        @Charlotte, tu as tout compris : l’action, le mouvement sont nécessaires à ta croissance personnelle. Nous faisons partie de l’écosystème naturel. As-tu remarqué à quel point la nature est changement ? Même lorsque ceux-ci semblent infimes en apparence ? Les plaques terrestres, la vie végétale et animale, les vagues de l’océan… Tout est toujours en mouvement car c’est l’essence de la vie.

        @Bruno, contente d’avoir un avis masculin 😉
        Ta remarque sur le « temps gâché » est pertinente. Je considère que tout est expérience et que l’échec n’existe pas.
        Effectivement, de relation en relation, on se connaît mieux et on sait – en principe – mieux ce que l’on souhaite.
        Exception faite de certaines personnes fragiles qui se sont trouvées confrontées à des relations toxiques. Dans ce cas précis, cela les détruit plus que ça ne les fait avancer. Mais tu as raison, même dans ce cas (surtout dans ce cas) c’est primordial d’analyser ce qu’il s’est passé afin de ne pas retomber dans le même piège…
        Quand à ta remarque sur « on récolte ce que l’on sème », oui ton commentaire de 15h50 résume parfaitement ce que j’ai voulu dire 🙂

        @Laurence, je n’ai rien à ajouter à ton commentaire. Tu as bien résumé 🙂

        @Agnès, je pense aussi que lorsqu’une personne est prête à s’ouvrir à l’amour, elle le sent. C’est un sentiment de confiance envers l’amour et la vie qui nous remplit et efface les peurs 🙂

        @Frédérique, oui c’est vrai : les rencontres sont devenues difficiles dans notre monde individualiste. Mais tu dois garder espoir, y compris par le biais des sites de rencontre. Cela fonctionne, crois-en mon expérience 😉 Il faut juste que tu fasses ta petite introspection comme je l’explique afin de savoir qui tu es, et donc qui tu veux rencontrer. Et être certaine de ne pas être dans la dépendance affective, sans quoi tu vas passer ta vie à attendre des réponses devant l’écran, ce qui n’est pas souhaitable pour ton bien-être.
        Mais sois assurée que les hommes biens sont AUSSI sur les sites de rencontre, si tu n’as pas l’occasion d’en croiser qui te plaisent dans d’autres contextes. Bonne chance 🙂

        • frederique dit :

          Merci Axelle de prendre le temps de répondre à chacun! Oui ce temps de célibat me sert à savoir vraiment qui je veux rencontrer et il faut en même temps effacer les vieux schémas qui te disent que « tu es trop exigeante », « c’est déjà pas mal »… Merci Axelle!

          • Axelle dit :

            Avec plaisir Frédérique 🙂
            Désolée pour le délai de réponse mais comme il ne s’agit pas de mon site, je ne reçois pas de notification 😉

  2. Myriam dit :

    Merci Axelle pour ce bel article Je suis complètement d’accord avec ce que tu dis mais évidemment ça n’a pas toujours été le cas ! Et pour Sandrine et d’autres qui pourraient se dire que c’est plus facile à dire qu’à faire, je rajouterai peut être qu’une longue période de célibat est peut être nécessaire à un moment donné. Avoir le courage de se retrouver seul(e) avec soi même et comme tu le dis, Axelle, prendre soin de soi jusqu’à ce qu’on se sente bien seule.
    Après 4 ans de célibat ( et Oui, ça m’a prit du temps d’apprendre à m’aimer ) me voilà prête à laisser entrer un homme dans ma vie Avis aux amateurs Bizz à tous. Merci Axelle et Maxime

  3. Charlotte Crépin dit :

    LOVE LOVE LOVE super article merci Axelle et merci Maxime
    Un article qui tombe à pic dans ma vie en ce moment!!! Je vais laisser infuser tout ça :))
    C’est très parlant en tous cas on sait souvent ce qu’il faut faire mais parfois on fait le contraire ou même rien du tout par peur de prendre des risques. Ce que j’ai remarqué pr ma part c’est L’ACTION qui m’a apporté les meilleurs résultats. Sans action rien ne change!!! Bisous à tous que l’amour trouvé votre chemin <3

  4. bruno Belloncle dit :

    Merci Axelle pour cet article tout à fait juste, clair et concis.
    C’est un bon résumé pour ce sujet si vaste faisant appel à tant de paramètres propre à chacun.
    Tes conseil sont positifs et donne envie de s’y mettre car ça relève du bon sens et on sent bien que suivre ces principes ne peuvent que participer à une amélioration de soi, à plus d’estime de soi et à être plus en paix avec soi-même et notre environnement.
    Seule chose que Je modifierai dans cet article, c’est de dire qu’on a « gâché » du temps dans des relations antérieures non-concluantes (ce qui n’est pas très valorisant et donne une mauvaise estime de soi) mais plutôt qu’on a utilisé du temps dans ces relations antérieures qui a été nécessaire pour nous permettre de mieux discerner ce qu’on recherche et ce qu’on est vraiment, ce qui nous permet de mieux définir vers quoi on veut évoluer.
    Voilà, c’est tout mais ça me semblait utile de le dire
    Bruno

  5. bruno Belloncle dit :

    Je rajouterai, qu’effectivement on récolte ce que l’on sème et tel un agriculteur, il sème le plus possible car il sait bien que certaines semences ne donneront rien car tombées sur un terrain pas suffisamment fertile mais que d’autres tomberont au bon endroit et donneront de beaux fruits, de belles fleurs où de beaux légumes si on entretient bien le terrain.
    Ainsi résumé par Charlotte Crépin dans son commentaire de 13H51, l’action de semer est la clé tout comme la bible disait « cherche et tu trouveras » ce qui te convient

  6. bruno Belloncle dit :

    Après réflexion, je me suis trompé sur le sens de ton expression « on récolte ce qu’on sème » : c’est sûr que si on sème des carottes alors qu’on voudrai des oignons, ça va pas le faire et ton article prend alors tout son sens d’étudier, de discerner ce que l’on sème exactement pour correspondre à ce que l’on cherche

  7. Laurence dit :

    Très bon article. Je suis tout à fait d’accord avec Axelle. Il faut d’abord s’aimer soi même pour rentrer dans une relation sentimentale sinon on cherche dans l’autre ce que l’on a pas en soit et bien sûr il ne peut pas nous le donner car c’est nous seule qui pouvons nous remplir d’amour. Merci Axelle et Maxime

  8. Agnes dit :

    C’est un très bel article . Il ne faut surtout pas avoir peur de prendre du temps pour soi et de passer beaucoup dubtemps avec soi même pour réfléchir à ce que l’on cherche vraiment ayez foi en vos croyances !
    Lorsque vous saurez fin prêtes/prêt vous ressentir le bonheur de vouloir être heureuse avec la bonne personne ! Et ressentir les choses malsaines..
    Bravo Axelle Merci Maxime!

  9. frédérique dit :

    Merci Axel et Maxime pour cet article!
    Je suis assez d’accord avec tous ces conseils mais encore faut-il avoir l’occasion de les mettre en pratique…Je me pose beaucoup de questions sur la rencontre elle même, ce moment où les chemins se croisent…Quand les occasions de rencontres se font rares, faut-il être patiente en se disant que la vie est bienveillante et qu’elle mettra des belles personnes sur ma route au bon moment ou alors aller de l’avant et provoquer les rencontres (par exemple avec des sites de rencontres: qui me paraissent un peu artificiels…)??? Comment voyez vous les choses Axelle ou Maxime? Merci encore!

  10. Jamoye dit :

    Bonjour Axelle,j’ai enfin pris le temps de lire ce superbe article qui juste,précis et surtout,il sort de la mise à mort de l’homme qu’on trouve dans trop de magasines féminins 🙂 Tout ce que tu écris est juste et pour preuve,j’ai rencontré une femme sur facebook,n fait c’est plutot elle qui a attendu une réaction de ma part.Patiemment elle s’est interessée à moi et à mon travail d’artiste-sculpteur,ce qui il faut bien l avouer,me fais toujours plaisir.Soit;après de nombreux échanges très constructifs,nous voulions nous rencontrer mais,pas facile quand un habite en Belgique et l’autre en Suisse.N’y tenant plus,elle a donc débarquer chez moi et avons passé quelques jours ensemble.Je la sentais completement éprise de moi et,de mon côté,je n’ai pas ressenti ce petit choc,cette petite lueur indispensable qui donne envie d’en savoir plus.Mais,qu’à cela ne tienne,on partage beaucoup,on rit et c’est bien.Je décide donc de lui rendre visite en Suisse et là,je décide de rester 1 semaine,ce qui la rend heureuse .Le séjour se passe bien mais,je ne ressent toujours rien à part beaucoup de respect et d’amour mais  » amicale « .Je lui en parle en lui disant que je ne ressentais pas ce besoin amoureux et que dès lors,je ne pouvais rien lui promettre en tant que relation de longue durée.Les ingrédients de cette relation: elle; 43 ans,un enfant de 12 pas très facile,une enfance pas très chaleureuse,infirmière mais épuisée (que je comprends tout à fait ),des projets qui sont entrain de se mettre en place et un besoin de changement de vie radicale.Moi;53 ans,j’ai élevé mes trois enfants seul et ceux-ci fonctionne très bien sans papa tout les jours.Donc,une nouvelle phase de vie pour moi en étant en harmonie la plus complète que ce soit avec mon personnage.Epanoui dans ce que je fais,n’étant pas en manque de quelque chose au niveau sexuel et ne cherchant pas spécialement une femme pour finir mes vieux jours.Donc,je dirais un décalage de vie par rapport à une réalité qu’elle n’a pu ou qu’elle n a voulu voir.Je lui ai dis que ,dans l absolu,c’est une femme comme elle que j’aurais voulu connaitre mais,que le moment n’était pas là pour moi comme pour elle mais,l’entêtement et la volonté de croire que  » si,tout est possible si l on s’aime « ,ne lui a pas fait entendre mes paroles…

    • Axelle dit :

      Bonjour Jamoye,
      Merci pour ton intérêt pour mon article/podcast 🙂
      Ton message révèle beaucoup de sensibilité et d’intégrité. Je pense que tu as laissé une chance à cette relation en prenant le temps de faire connaissance. Les sentiments de part et d’autre ne sont malheureusement pas au même niveau. Cela arrive. En tout cas, tu as été honnête avec cette femme et elle ne peut que t’en être reconnaissante. Pour l’instant, elle n’a pas voulu entendre le décalage de vos sentiments. Mais j’espère qu’avec le temps, elle se rappellera de tes paroles, que sa déception s’effacera et que vous resterez amis. De ton côté, je te sens prêt et apaisé pour une relation. Tu le mérites sans aucun doute 🙂 Bonne chance Jamoye !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2018 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion