fermer la fenetre

Recevez gratuitement le livre "Rendre le bonheur possible".





- Les avantages, bénéfices et bienfaits d'un travail sur soi.

- En quoi celui-ci nous rend plus heureux(se).

- 10 domaines essentiels abordés par le développement personnel.

- Une méthodologie pour installer plus de bonheur dans sa vie !

Interview : Le confinement, une étape de plus vers le bonheur


Ihsane Bekkaye m’a interviewé et je te partage avec vous une synthèse de cet échange, à propos du bonheur, de la beauté, de la contribution, et de la responsabilité pour se booster ! 

L’être humain a le désir de grandir, d’être heureux… Parfois il l’oublie et s’éloigne de lui-même. Il ne voit alors plus clair, et la vie se charge de lui envoyer les “expériences” nécessaires, (ou les épreuves en fonction du point de vue), afin de l’aider à se souvenir de sa raison d’être…

Bonne écoute
Maxime

Pour recevoir les nouvelles HappyNews, cliquez ici (vous recevrez gratuitement mon libre au format PDF  par la même occasion)

Interview : Le confinement, une étape de plus vers le bonheur

La vie est notre alliée

Ihsane :  Comment pourrait-on aider les gens et comment vivre au mieux ce qui s’en vient ?

Maxime : On a tous une alliée : la Vie.

L’être humain a le désir de grandir, d’être heureux… Parfois il l’oublie et s’éloigne de lui-même. Il ne voit alors plus clair, et la vie se charge de lui envoyer les “expériences” nécessaires, (ou les épreuves en fonction du point de vue), afin de l’aider à se souvenir de sa raison d’être…

Rendre les gens heureux en les informant.

La vie est comme un canal d’informations qu’il nous est possible de suivre pour évoluer.

Ihsane:  Pour grandir en conscience il est impératif d’avoir des connaissances. La 2è vague, on la trouve aussi dans la quête du bonheur : ces moments où ça va moins bien. Comment appréhender positivement ces vagues en développement personnel ?

Maxime :  Il est important de structurer les informations. Être lucide et décideur de sa propre opinion, et de choisir celles qui nous font du bien.

Il y a une notion de décision dans le bonheur. 

Prendre la décision de s’engager, et de nourrir ce choix du bonheur. Prendre cette position n’est guère populaire : on se frotte aux croyances collectives que “la vie est dure” ou que “la solution vient de l’autorité”

Nos relations sont très importantes : il est fondamental de bien s’entourer de personnes lucides, conscientes, éclairées, de manière à sortir du statut de victime et se mettre en mode “comment”. La Vie alors nous aide, provoque des synchronicités, des portes qui s’ouvrent et des solutions émergent. 

L’empathie

Ihsane: Pendant le confinement, j’ai éprouvé un sentiment de tristesse de voir des personnes qui en ont souffert. Occasion pour développer l’entraide ? Quelle est ta vision là dessus ?

Maxime : Deux axes:

  1. L’axe personnel: on ne peut aider les gens que lorsque l’on va bien soi-même. Ce qui peut sembler égoïste est en fait un fondamental de l’Empathie : je ne peux aider que si je ne suis pas dans le même problème. Il faut de la hauteur pour avoir du discernement. 
  2. L’axe “planétaire”, global : Il y a une restructuration globale et générale, une reconsidération d’un ensemble, qui ne peut être que positif grâce au passage de l’inconscient collectif au conscient collectif. 

Inutile donc de culpabiliser, tout est juste et chacun à les ressources pour faire face à sa propre situation.

Accepter et Vivre

Ihsane : On doit  renoncer à une forme de toute puissance : il y a ce qu’on ne maîtrise pas et ne maîtrisera jamais (la mort par exemple)…

Maxime : Puisque la mort est inéluctable, la question c’est : comment faire de mon vivant une expérience belle et épanouissante ? 

  • Qu’est ce qui m’anime ? 
  • Qu’est ce qui me met en joie ? 

==> La mission de vie consiste à trouver ces réponses, et ainsi, rendre le “négatif” insignifiant. Si individuellement nous faisons tous cela, alors le monde change ! 

Beauté, amour et contribution

Ihsane : Comment faire pour que ce temps de mon vivant soit beau ?

Maxime : J’associe la beauté à l’Amour. L’humain a besoin de contribuer. Rendre service, contribuer, ça nous met en joie. Cette attitude de dons est naturel chez l’humain. Ça le remplit. 

L’amour se diffuse en plein d’actes, de paroles, c’est un mouvement qui rend beau, quand on émane cette vibration. 

L’énergie du Miroir

Maxime : Tout ce qui nous agace chez l’autre est un miroir ! Toutes les interactions humaines nous aident à progresser et à nous centrer sur ce qui est important pour nous, afin d’y mettre de l’énergie. Vivre de la frustration, de la tristesse ou de la colère dans cet enfermement imposé, pourrait être utilisé afin de générer le mouvement dont nous avons tous besoin ? 

Les hauts et les bas

Ihsane : Durant le confinement j’ai vécu des montagnes russes émotionnelles. L’environnement peut augmenter notre énergie ou la ratatiner…

Maxime : Oui, et c’est en même temps une belle opportunité ! 

Être écrasé par un système apporte provoque la “ras le bol” nécessaire pour vouloir bouger. C’est utile et nécessaire pour tendre vers le beau et le conscient. Réjouissons-nous des fluctuations émotionnelles, elles sont la preuve que nous sommes vivant.

Cet épisode fini, la nouvelle période amènera son lot de challenges. La paix, c’est l’acceptation des turbulences, car la seule chose permanentes de la vie, c’est son impermanence. La paix se trouve dans la Joie de “surfer” sur la vie…

Ihsane : Difficile d’avoir conscience que ce qui est souffrant là, ça travaille pour moi : c’est contre intuitif… Le travail du développement personnel c’est une prise de recul pour ne plus se confondre avec la situation?

Maxime : Exact. Et gardons à l’esprit que tout n’est que passager, rien ne dur, tout n’est qu’expérience temporelle

Ihsane : Dire “ça va passer” avec Foi, c’est différent que dire “bah c’est la vie” …

Maxime : Tu as raison de préciser. Ça va passer, c’est vrai, mais cela reviendra si ne fais pas le job de mettre en conscience et en lumière les circonstance. Si je refuse ce fonctionnement universel de cause à effet et de synchronicité, (et ce n’est pas une punition pour autant), je reverrais inlassablement le genre de problème dans ma vie. 

L’idée est donc “d’utiliser” les expériences de ma vie pour grandir et apprendre

Et après le confinement ?

Ihsane : par rapport à la fin du confinement, quels conseils pour faire le mieux possible, faire quelque chose de cette expérience et bien vivre le temps qui est devant nous?

Maxime

  1. S’informer du monde dans lequel nous vivons, sans prétention de changer quoi que ce soit. Juste pour être lucide, conscient et retrouver son pouvoir.
  2. Introspecter : qu’est-ce que je tire comme conclusions sur moi et mes envies de ce confinement ? Quelle est mon nouveau positionnement ? Qu’est-ce qui change pour moi ? La réponse NE doit PAS pas être : rien !
  3. Qu’est-ce que j’en fais de tout ça ? Quel mouvement ? Comment se poursuis mon évolution positive qui me mène à ma réalisation personnelle et professionnelle ?

Se faire accompagner 

Ihsane : Quelques mots sur la manière dont tu accompagnes les gens par rapport à cela ? 

Maxime : mon job c’est “d’allumer la lumière” avec :

Ihsane : merci Maxime. Il y a des gens autour de nous qui veulent nous aider, et on peut tisser un beau réseau. Tu nous en as proposé un ici. Ton mot de la fin ?

Maxime : Y croire, se dire que tout possible. Tout ce que l’on veut au fond de nous est possible. Je ne parle pas des désirs de l’égo, mais ceux de l’être/âme. Dans cette quête, pas d’échec possible. Bien s’entourer, plonger dans le processus, on en ressort heureux. Le point de départ c’est “j’en ai envie, et c’est possible”.

====

Partagez cette interview si vous pensez qu’elle peut inspirer d’autres personnes


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2020 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion