fbpx

Méditation pleine conscience : La paix intérieure

La paix intérieure se trouve dans le « lâcher prise », par l’acceptation de ce qui « Est », de TOUT ce qui « Est » :

  • les sensations,
  • les émotions,
  • les situation elles-mêmes…

Résister à ce qui « Est », revient à ne pas être présent. C’est « vouloir aller bien », et donc nier ce qui ne va pas.
C’est chercher à se « débarrasser » de ce qui ne nous convient pas.

Cette « non acceptation » provoque de la résistance, et cette résistance amplifie le « mal ». L’absence de présence engendre davantage de résistance, et de souffrance…

🍀 Le bonheur et la véritable liberté se trouvent dans l’acceptation.

Cette acceptation met fin à toutes résistances et donc à toutes souffrances. Vous êtes en paix !

========

Méditons ensemble ! Cliquez ici pour vous inscrire au prochain Challenge méditation. Allez plus loin dans votre pratique de la méditation (ou découvre-la), et comprenez comment cette pratique peut changer votre vie. C’est GRATUIT 😉

 

 

 

 

========

Méditation pleine conscience – La paix intérieure (11:05mn)

Podcast : Télécharger

Cliquez sur « play » pour écouter l’enregistrement ou faites un clic droit sur « Télécharger » puis « Enregistrer sous » pour le sauvegarder sur votre ordinateur.

========

Pour aller plus loin dans votre progression :

========

En lien avec le thème du jour :

  • Retrouvez toutes les méditations du blog dans la catégorie Méditation

Faites-nous part de vos commentaires en bas de l’article.

Si vous pensez que cet article peut aider d’autres personnes, partagez !

7 réflexions sur “Méditation pleine conscience : La paix intérieure”

  1. Bonsoir Maxime,
    Enfin j’ai préféré faire ta méditation plutôt que descendre aux enfers de ma souffrance.
    C’est si bénéfique.
    Mille mercis.
    Eugénie

  2. Bonjour. Merci Maxime pour cet bande audio. En pleine remontée émotionnelle et en plein doute sur mon chemin de l’acceuil et de la pleine conscience…, mon esprit me dirige vers ce genre de contenu pour me faire du bien, pour m’accompagner dans cette nouvelle strate. Alors merci encore, cela m’a fait beaucoup de bien. Votre voix, votre rythme sont trés agréable et favorise le lacher-prise et la confiance.

    Pour ce qui est du dernier commentaire posté par Jean-Patrick. J’y mettrais un bémol. D’une part qui peut réellement dire ce qui adapté ou non pour les autres? J’ai connu la depression, l’angoisse ++ et c’est lors d’un énième passage et idées suicidaire ++ que j’ai décider d’accueillir et d’arrêter de lutter et/ou contrôler ce qui se passait en moi. Depuis les choses ne font que s’améliorer en comptant bien sûr sur des retours des fois délicats comme maintenant 🙂

    Faisons attention au piège de savoir pour l’autre, proposons, invitons, informons, partageons et laissons chacun tant que nous le puissions à suivre ce qui l’inspire. Bon chemin à vous.

  3. Merci Maxime pour cet article !
    Tu as une voix parfaite pour guider les méditations (ce n’est certes que mon humble point de vue).
    Ce que tu dis sur l’acceptation de la douleur ou du mal être est très pertinent mais, en mon sens, doit être cantonné à des personnes « stabilisées ». Raison pour laquelle il nous est demandé (Jon himself) de ne pas enseigner la pleine conscience à des personnes dépressives en situation de crise. A part cette légère remarque, nickel !

    Belle vie,
    Jean-Patrick

    1. Merci Jean-Patrick !

      Certes, tout ne convient pas à tout le monde, je suis bien d’accord.

      Mais de mon expérience et de manière générale, c’est souvent ce manque de pleine conscience, la source de cette « déstabilisation » dans nos vies.

      Pour la gestion des crises, c’est en effet autre chose et pour ce qui est de la dépression, la méditation est à mon sens le meilleur et le plus efficace des médicaments 😉

      Alors, je choisis, en pleine conscience, de partager cet outil à qui veut bien l’entendre.

      Merci en tout cas pour cette remarque constructive
      À bientôt
      Maxime

  4. Bonjour

    Cà me fait penser à la phrase qu’on retrouve chez les AA : donnez moi la force d’accepter les choses qu’on ne peut changer, le courage changer celles qui peuvent être changer et avoir la sagesse d’en reconnaitre la différence » (ou à peu près ça)

    Et ça aussi, c’est tellement vrai, non ?

  5. C’est tellement vrai !!!!!

    L’acceptation est le 1er pas indispensable à tout changement. Il faut apprendre à accepter la chose telle qu’elle est pour enuite voir s’il y une possibilité de la changer, de l’améliorer etc…

    Merci pour cette leçon

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *