Vidéo : Installer concrètement le bonheur en soi – Heureux dans sa vie (19:34 mn)

Toute la subtilité dans le bonheur, consiste à rester « connecté » avec un état émotionnel choisi, nos fameuses Essences, tout en étant en contact avec le monde qui nous entoure !

C’est cette capacité à revenir d’instant en instant à un état interne choisi, de l’ordre du bonheur, qui fera de nous des personnes heureuses !

Vidéo : Installer concrètement le bonheur en soi – Heureux dans sa vie (19:34 mn)

Autres vidéos sur le bonheur :

Partagez cette vidéo si elle vous a plu ! 😉


22 Comments to Vidéo : Installer concrètement le bonheur en soi – Heureux dans sa vie (19:34 mn)

  1. LAVERGNE Françoise dit :

    Merci pour cette belle relaxation qui m’a permis de vivre un grand moment de paix intérieure.

  2. Nino37800 dit :

    Merci beaucoup pour ce moment de détente, ce moment où l’on arrive à retrouver la PAIX INTÉRIEUR en se souvenant de nos bons moments passés et que l’on arrive à ramener au présent!!!

  3. Denis dit :

    Bonjour Maxime,

    Sur cette dernière vidéo, tu indiques d’être l’observateur de nos pensées, ce qui implique de ne pas juger.

    Comment devenir observateur dans une situation émotionnelle assez difficile sans réagir inconsciemment, puis prendre le recul nécessaire et prendre une décision en toute conscience.

    Je souhaiterais en savoir plus sur ce sujet.

    Je te remercie par avance et un grand merci pour tes publications sur ce site internet

    Denis

    • Maxime dit :

      Bonjour Denis et merci pour ta question.

      En effet, l’idée est d’observer ce qui est présent. Entre autre donc, nos idées, nos pensées, nos émotions, notre corps, notre respiration…bref, tout.

      Dans ce cas, si les émotions sont plus fortes et difficiles, voire même, si elles te submergent, alors tu observes juste que c’est le cas.

      C’est-à-dire que tu observes ton incapacité temporaire, à faire face à cette situation que se présente devant toi. Et tu acceptes ce constat, sans te juger.

      Parce que c’est ce qui est présent, là, maintenant. Et c’est tout.

      Et si tu te juges, ou si tu juges, et bien là encore, tu observes ce jugement. Tu observes que pour le moment, c’est ce qui est présent en toi.

      Personne (à ma connaissance) ne saurait faire face à toutes les situations de sa vie. Il est normal, en tant qu’humain, de vivre certaines situations plus difficiles émotionnellement que d’autres.

      Le but n’est donc pas de contrôler ses émotions, le but est d’être fluide face à ce qui est et à ses émotions. Le but est de ne pas créer de résistance à ce qui est, car c’est déjà là de toute façon. S’y opposer génère de la souffrance, alors que l’acceptation génère de la paix.

      Ensuite, une fois la forte émotion passée, tu auras tout le temps pour effectuer un travail sur toi afin de savoir, en quoi et pourquoi, cette situation à-t-elle réussit à te toucher…

      Voilà Denis, j’espère avoir répondu à ta question

      A bientôt
      Maxime

  4. Mélanie M dit :

    Maxime, merci pour cette belle vidéo! J’en ai fait un moment quotidien matinal pour commencer la journée en confiance,avec bonheur et joie!! Dès que j’ai une petite rechute, je ferme les yeux et appelle les émotions positives !! Merci encore et belle journée à tous,

    Mélanie

    • Maxime dit :

      Merci Mélanie !

      Et si tu as besoin d’autres conseils pratico-pratique pour t’aider à être encore plus heureuse, et bien n’hésites pas !

      Des bisous
      A bientôt
      Maxime

  5. Denise dit :

    Bonjour et merçi
    c’est simple toutes les vidéos que j’ai pu voir jusqu’ici font naître en moi de la confiance et m’enthousiasme, ça me plait de savoir que le bonheur est un état interne auquel je peux me connecter. La découverte de ce blog est une plus valu, pour être heureuse dans ma vie et en paix avec les autres.
    Bravo Maxime et tous mes encouragements

  6. pascale dit :

    j’ ai fait l’experience en suivant la vidéo, car j’avais une boule dans la gorge depuis quelques heures. Malheureusement, la boule est restée et j’ai pleuré sur la fin de la méditation de tout ce passé qui revenait à mon esprit (pourtant des images de bonheur, mais passées).
    J’epère la prochaine fois, en étant plus neutre au départ, je me sentirai mieux à l’issue de la méditation
    Mais peut être il y avait des larmes de joie au milieu de toutes mes émotions

    • Maxime dit :

      C’est normal Pascale, méditer c’est « être présent ». Etre présent à ce qui « est ». Dans votre cas, le plus présent c’est ce passé révolu, avec toute sa charge émotionnelle.

      La première étape c’est donc de faire la paix avec ce passé, c’est-à-dire de l’aimer et d’accueillir pleinement. Vous ne pouvez pas « forcer le passage » et « vouloir » aller bien sans être passé par cette étape d’acceptation.

      La plupart du temps, seul, cette étape est difficile, elle fait trop peur… Faites-vous accompagner par un(e) spécialiste des émotions. Je vous conseillerai si vous le souhaitez…

      A bientôt
      Maxime

  7. Linda dit :

    Merci Maxime pour cette belle relaxation. Elle m’a permis d’aller me reconnecter à la personne heureuse que je suis au plus profond de moi. Bien que je sache dans mon être tout entier que je suis née heureuse et que mon bonheur ne dépend que de moi et de personne ou rien d’autre. J’avoue que ces dernières années, des événements difficiles de la vie (décès de mon papa, remise en question de la quarantaine)sont venus bouleverser mon intérieur. Mon havre de paix s’est transformé en vrai champs de bataille. J’étais toujours heureuse dans mon coeur, mais ma tête elle…olala, elle faisait des siennes. Ce fut un moment difficile pour une fille qui a toujours été heureuse, souriante et épanouie. Je suis donc aller consulter en relation d’aide des émotions…merci la vie pour ce beau cadeau. Ceci m’a permis, à l’aide d’une relaxation semblable à celle que tu nous présente, d’aller au plus profond de moi, de me recentrer sur moi. J’ai dû retourner dans mon passé pour mieux vivre mon présent. J’ai donc pu voir, comprendre, accepter et gérer les émotions qui perso généraient mes malaises et m’empêchaient de bien avancer dans mon cheminement de vie actuel. J’ai fait la paix avec tout ces choses qui étaient enfouies là et maintenant je suis parfaitement reconnecter avec mon bonheur intérieur. Chaque matin je rechoisis ce bonheur en me disant qu’il fait partie intégrante de moi…comme mes yeux bleux !!! et quelques fois par semaine, je prend le temps de relaxer, méditer en faisant une petite relaxation comme celle présentée dans ton vidéo…..alors voilà..je voulais te dire tout simplement merci d’avoir contribué à ma détente de ce soir 🙂

    • Maxime dit :

      Et bien merci à toi Linda !

      Ce que tu dis et fais est très beau. Tu es très responsable de ton bonheur et tu t’appliques à faire en sorte de le vivre.

      Bravo ! Tu es une preuve vivante supplémentaire que le bonheur est un choix et que nous avons cette capacité de décision !

      Félicitation à toi et bon bonheur
      Maxime

      PS : Si tu le souhaites, et sans obligation, tu peux laisser ce même petit mot (ou un autre) ici :
      http://heureux-dans-sa-vie.com/temoignages/

  8. MEDLEWICZ dit :

    Bonjour,
    J’ai lu votre livre qui m’a donné envie de plus (merci !) ….et du coup, je voulais commencer par le commencement et regarder vos vidéos mais je ne sais pas pour quelles raisons, je vois le film mais la musique d’ambiance demeure tout le long de sorte que je ne vous entend pas 🙁
    Avez vous une idée de pq ?
    Merci

  9. Anne dit :

    Magnifique…magique…un des moments les plus intenses de ma vie…merci

  10. Orianne dit :

    Bonjour Maxime,

    Je voulais d’abord te remercier d’être une personne aussi généreuse, ton blog est superbe 🙂

    J’ai essayé de suivre la méditation et les exercices que tu nous propose dans la vidéo, mais j’ai beaucoup de mal à visualiser un moment où je suis entièrement heureuse, il y a une touche amère qui contamine chaque scène, et lorsque j’essaie de ressentir les émotions positives que tu décris, j’ai un poing serré dans le thorax qui les empêche de sortir
    Connais tu un moyen pour pouvoir ré-accéder à ces émotions positives ?

  11. Maxime dit :

    Bonjour Orianne et merci pour ton commentaire ça fait plaisir !

    Ensuite, pour répondre à ta question, si tu ne te rappelles pas de moments où tu es entièrement heureuse, ce n’est pas grave. Ce qui compte c’est que ton « intention » soit celle de se connecter à une émotion de bonheur, et puis tu laisses faire la méditation…

    Ensuite, la solution pour ré-accéder à des émotions positives c’est « d’accueillir celles qui sont présentes ».

    En fait, les émotions fonctionnent par « couches successives » que l’on ne peut traiter uniquement par l’ordre de priorité.

    Autrement dit, tu ne peux traiter en premier, uniquement ce qui est le plus en avant dans ta conscience. Dans ton cas, il s’agit de cette touche amère et de cette manifestation au thorax. Tant qu’elle est là, tu t’en occupes, c’est la priorité.

    En somme, tu ne peux « vouloir aller bien » si, dans ta conscience, ce qui est le plus présent c’est de la tristesse ou toute autre émotion. Comme ton intention est le bonheur, (et les émotions associées), dès que ces émotions seront accueillies, le bonheur sera accessible lui aussi.

    Très souvent, nous voulons avant tout aller bien. Mais il n’est pas possible de faire le trie dans nos émotions et de choisir celles qui nous intéressent. Elles s’y opposent et réclament que l’on s’occupe d’elles. Elles le manifestent en faisant « barrage », comme par exemple ce que tu vis.

    Concrètement, quand tu ressens ces manifestations : (discours mental, émotions et sensations physiques), tu restes tout simplement avec, sans chercher à changer quoi que ce soit. Ce peut être désagréable, surtout au début, mais ce n’est pas grave, tu restes avec et tu accueilles ce qui est présent.

    Très vite, (souvent après quelques larmes), c’est une nouvelle sensation, comme celle du bonheur par exemple qui apparaîtra, en plus d’un profond sentiment de soulagement, de légèreté et de paix…

    Tu renouvelles cette expérience autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce qu’une forme de « fluidité émotionnelle » s’installe en toi. Une « libre circulation » de toutes les émotions.

    Bon courage
    A bientôt
    Maxime

    • Delphine k dit :

      Hàaaaa merci à Orianne pour sa question et merci à Maxime pour cette réponse, je vais enfin mieux comprendre comment accéder au bonheur, je restais parfois bloquée sur la tristesse et ça me mettait une angoisse supplémentaire celle de ne pas arriver à installer une émotion positive. Maintenant que j’ai compris, je vais pouvoir avancer alors du gond du coeur un grand merci à vous deux 😀

  12. Stefany dit :

    Bonsoir

    Cette méditation ma remplit de papillons dans la poitrine et quand j’ai ouvert les yeux ces papillons y était toujours. Difficile à dire si cette sensation est de l’ordre du du bonheur, mais je sais que cette méditation m’a permis de me connecter à ma personne. Peut-être qu’avec un peu de pratique je pourrai appeler ces émotion de bonheur qui me rende heureuse ?!

    Selon vous Maxime d’où me parviennent ces papillons dans la poitrine qui me gène quelque peu ?

  13. Léa dit :

    vraiment merci Maxime….enfin du concriet ..je travaille sur moi depuis 2 mois en m’enfoncant dans l’angoisse plus qu’autre chose…je lutte …et je sais que c’est pour un mieux ..enfin je vais comprendre de ma derniere rupture que je peux etre heureuse seule et donc que ma dépendance affective est un poison…

    Je vais mediter chaque jour car j’ai ressenti ce qu’il faut ce soir grace à vous…..merci merci merci …Je souris à la vie ce soir avant de m’endormir…
    J’ai besoin que vous m’aidiez à lacher prise sur un point que je deteste chez moi …l’hypersensibilité …j’ai l’impression que ça fait fuir…ça fait peur aux hommes…Je veux me sortir de cela ….je connais mes blessures mais je n’ai pas réussi à les dépasser…
    bien à vous….
    merci
    Léa

  14. Phina dit :

    J’ai découvert votre blog après une rupture d’une relation très courte (2 semaines). Ma douleur était tellement intense que j’ai compris que j’avais un vrai problème sur lequel j’ai pu mettre un nom grâce à votre blog : la dépendance affective.
    Merci pour cet article que j’ai lu en long et large tout ce we avec les commentaires qui vont avec. Tout ça m’a décidé à continuer à naviguer sur votre blog et entamer la visite guidée.
    J’avoue que je suis décidée à mettre un sens à ma vie (clin d’oeil à l’histoire de la petite âme) tout en étant perdue.
    A la fin de cette médidation, je me retrouve à pleurer au lieu de ressentir une émotion agréable.Je suis triste car nous sommes en 2015 et je n’ai pas pu remonter à un instant de bonheur plus tôt que celui de l’obtention de mon diplôme de de fin d’études en 2008 (je me refuse mon au dernier moment agréable récent qui date d’une semaine car il est en lien avec ma dépendance affective et ma dernière relation).
    J’espère tellement aller mieux mais le chemin semble dur toute seule !(seule, c’est l’état où je veux essayer de me maintenir quelques mois pour renouer avec moi mm).
    Merci infiniment pour votre blog et votre partage qui me fait beaucoup de bien.

  15. Barbero dit :

    Merci pour votre site, j’y trouve des reponses a mes interrogations, et des apports complémentaires bien precis, du boheur, de la vie ! Japprend de jour en jour a les mettre ne pratique, pas tjrs evident mais je les ai en conscience, je pense que c’est déjà tres important.
    ps : quelle est la musique du debut de cette video ? Elle semble me faire vibrer.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion