fbpx

« L’Ego spirituel » par Eckhart Tolle – Comment s’en libérer ?

Au cours de notre cheminement dans le développement personnel et notre quête de spiritualité, nous évoluons au travers de nos expériences, de rencontres, de pratiques, de lectures etc… Nous acquérons de nouvelles connaissances qui sont bénéfiques à notre croissance et cela crée un enthousiasme qui nous donne l’envie de les partager.

Avec toute notre bonne intention, nous tentons de convertir notre entourage à ce que nous avons appris et chaque situation devient un prétexte pour exposer notre nouveau savoir. 

Le fait est que, lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, l’ego se l’approprie pour créer une nouvelle identité.

Bien souvent, cette nouvelle identité nous donne le sentiment d’être “supérieur(e)” aux autres. De ce fait, on finit par “se prendre pour” le sauveur, le grand sage ou quelque autre personnage plus élevé par rapport au “commun des mortels”.

  • C’est très valorisant de porter le costume d’un super héros !
  • C’est pourquoi certains individus peuvent passer toute une vie coincés dans le piège de l’ego spirituel en abusant des concepts de la spiritualité pour doper leur ego.

📌 Une chose est sûre : chaque fois que l’ego apparaît, nous ne sommes plus dans la spiritualité mais dans “l’Ego spirituel”📌

Dans cette vidéo, extrait de “Vivre libéré”, Eckhart Tollé explique le processus de l’ego spirituel, de son apparition à sa dissolution.

Bonne écoute !

========

La naissance de l’Ego spirituel

D’une certaine façon, tous les enseignements sont des panneaux indicateurs. La voie spirituelle peut comporter des pièges. Vous vous identifiez à une forme particulière dans laquelle se présente un enseignement et vous vous dites :

_ “D’accord, je suis bouddhiste”, 

_ Et l’autre dit : “Et bien je suis Soufi”, 

_ Et l’autre encore dit : “Et bien je suis bouddhiste zen et vous êtes de tendance theravada. En réalité le zen est supérieur”.

Ces identifications peuvent constituer des obstacles. L’ego peut s’insinuer à tout moment sur la voie spirituelle.

  • L’ego veut dire qu’une nouvelle image de qui vous êtes s’est reformée dans votre mental. 

C’est un phénomène très subtil que l’on peut observer en soi, qui s’appelle la comparaison. 

L’ego aime se comparer.
La comparaison est un stratagème de l’ego. Alors l’ego se compare subtilement à d’autres, et chaque fois l’ego a un sentiment d’infériorité ou de supériorité. Il se manifeste contre d’autres : “Je ne suis peut-être pas aussi bien que cette personne ou aussi savant ou aussi spirituel que tel autre”. Voilà l’ego.

Ou lorsqu’on se dit :

  • Je suis plus spirituel que cette personne, je pratique depuis plus longtemps”, ou “Ma tradition est meilleure que celle de cette personne”, alors c’est l’égo supérieur qui intervient.

L’ego s’adonne à ce jeu, même pour avoir une image de vous-même en tant qu’être spirituel. Le fait d’essayer de vivre selon une image mentale, essayer d’être spirituel de se considérer comme un être spirituel est un autre piège de l’égo.

Alors on devient plus inconscient à certains égards. Malgré votre pratique de la méditation, si vous avez vous-même l’image d’un être spirituel, vous devez nier beaucoup de choses qui surviennent en vous. Si vous les regardiez ouvertement, elles vous diraient “Oh non! Tu n’es pas si spirituel”. Vous devez les repousser.

S’il survient de la colère par exemple, et si cela ne convient plus à l’image de vous-même, vous la repoussez. Et alors, elle continue d’accumuler de l’énergie comme dans une bouilloire. C’est une bouilloire sur laquelle vous avez mis le couvercle et la vapeur s’accumule et alors soudain vous éclatez ! Vous êtes déprimé.

********

L’état de présence : devenir l’observateur

Dans le christianisme, on a souvent tenté de vivre selon l’image que l’on se fait d’un bon chrétien. On fait beaucoup d’efforts et dans ce cas, tout ce qui ne convient pas à cette image doit être repoussé. Mais on ne peut pas le repousser à jamais !

Un certain point d’inconscience émerge à nouveau et vous noie dans la rage, l’anxiété, la dépression, les sautes d’humeur. Une humeur sombre surgit soudain.

📌 Ainsi, la Présence consiste à vivre libéré d’images de soi car elles viennent du mental. Elles proviennent d’un conditionnement. Vivez libéré d’une image qui vous dit qui vous êtes car vous n’en avez pas besoin. 📌

C’est pourquoi j’ai dit, apprenez par l’observation des animaux. Ces derniers n’ont pas d’image de soi, ils sont naturels, spontanés. La vie se déroule à travers eux.

Bien sûr, ils ont leurs limites dans cette forme particulière. Et pourtant ils sont plus profondément reliés à la source que les humains dans leur état normal.

C’est pourquoi il est si utile d’observer un animal. Il ne vit pas selon son image de soi, il est lui-même, c’est son état naturel et c’est à cela que nous retournons.

En Inde, on utilise parfois cette expression : “l’état naturel que les humains ont perdu il y a longtemps”. Il est merveilleux d’y retourner.
Alors, observez tout simplement lorsqu’une nouvelle image de soi se forme, ou qu’une vieille image de soi revient. Prenez conscience des comparaisons, de la comparaison en tant que stratagème de l’ego. Subtilement on se trouve mieux aussi bien qu’un autre, voilà l’ego : mieux ou pas aussi bien.

Être sur la défensive est un autre indice que vous vivez selon l’image que vous avez de vous-même : vous êtes sur la défensive lorsque quelqu’un met en question vos croyances ou ce que vous avez affirmé, ou doute de telle ou telle chose que vous avez associé à l’image que vous avez de vous-même. Vous êtes toujours en train de défendre une image. Votre nature véritable, elle n’a pas besoin d’être défendue.

********

La désidentification de l’Ego spirituel

Votre nature véritable est si forte qu’elle ne peut subir d’attaques, elle dépasse tout ce qui pourrait être jugé ou attaqué.

  • Lorsque vous observez, vous n’êtes plus pris au piège de ce mouvement inconscient. L’inconditionné surgit lorsque vous observez qu’une image a surgi dans votre mental et que vous vous y êtes identifié.

Vous en prenez soudainement conscience, vous observez que vous êtes sur la défensive à propos d’une position que vous avez prise. Vous vous êtes identifié à une position qui veut dire qu’une image de vous s’est formée dans votre mental et qu’il faut la défendre.

Chaque fois que vous êtes sur la défensive, 📌 sachez que vous vous êtes identifié à une illusion📌 , mais cette conscience est extérieure à l’illusion. Dès que vous prenez conscience de votre identification à une illusion, cette conscience n’est pas l’illusion.

  • Vous avez reconnu illusion et dans cette conscience vous en êtes libéré. Alors, plus vous découvrirez d’illusions semblables en vous, mieux ce sera, car chaque fois vous découvrez un vieux schéma mental, une image de vous-même, une réaction défensive de la cupidité de l’attachement.

Dès que vous devenez conscient des schémas, la conscience ou la connaissance n’en fait pas partie.

Plus vous découvrez ce qui est inconscient en vous, mieux c’est. Cela ne veut pas dire que vous avez échoué, cela agit par la découverte, de la reconnaissance.
Reconnaître qu’une illusion est une illusion n’est pas une illusion, vous l’avez reconnue.

La reconnaissance ne fait pas partie du mental conditionné, la reconnaissance c’est l’inconditionné. Elle voit, elle se contente de voir.

********

La libération de l’ego spirituel : l’accueil des états intérieurs

C’est merveilleux, vous pouvez accueillir tout ce qui monte en vous, vous n’avez pas à nier quoique ce soit vous n’avez pas à nier si vous viviez selon une image de vous-même car tout ce qui ne conviendrait pas à cette image serait nier. Vous accueillez tout ce qui monte : les schémas émotionnels, les schémas mentaux… Et ensuite vous les reconnaissez à mesure qu’ils surviennent.

Le fait d’accueillir implique une conscience et celle-ci ne fait pas partie du mental conditionné. Quand je dis “laisser monter”, cela implique une Présence qui observe le schéma à mesure qu’il se déroule, soit dans votre tête ou à l’extérieur en tant que schéma de comportement, lorsque vous parlez à quelqu’un.

📌 Contentez-vous d’observer. 📌

Plus vous voyez, plus la conscience grandit. Plus vous découvrez des schémas inconscients de vous-même, plus la conscience grandit. Alors ils ne vous vient plus à l’esprit de dire “Oh je ne te devrais pas me sentir ainsi, je ne devrais pas avoir cette pensée, je ne devrais pas…”. Cela n’arrive plus.

********

La mécanique défensive de l’ego

Le fait de laisser monter les états intérieurs constitue une pratique merveilleusement libératrice. Vous savez alors qu’aucun état intérieur n’est vraiment vous. 📌 Aucun état conditionné n’est votre nature véritable.📌 

C’est pourquoi vous êtes libre de laisser monter en vous tous ses états. Autrement, si la colère monte que vous identifiez à elle, vous vous dites : “Je ne dois pas être cela, je suis sur la voie spirituelle depuis tellement d’années et j’ai encore toute cette colère, je ne devrais pas”.

Alors vous voudriez la réprimer, ou la nier et dire “Non je ne suis pas en colère, je ne suis jamais en colère, ne m’accusez pas d’être en colère, c’est vous qui êtes en colère !

Ce sont des interactions typiques entre égos, et observez à quel point la nature de l’attitude défensive est mécanique. Elle se déclenche presque comme une horloge quasi automatiquement.

Quelqu’un pousse le bouton et la réaction survient. Les gens qui vous connaissent au bout d’un certain temps n’ont qu’à pousser le bouton s’ils veulent obtenir une réaction, comme avec un robot …

********

L’Ego spirituel peut devenir un réel handicap sur notre chemin de croissance personnelle. En nous y identifiant, nous nous maintenons dans une pseudo perfection, une sorte d’auto-suffisance qui empêche notre croissance.

  • Ce n’est qu’en prenant la position de l’observateur que nous pouvons nous détacher de l’Ego et comprendre que nous ne sommes pas les personnages qu’il s’invente pour se sentir exister.

🍀 L’humilité nous permet également  de rester dans le non-jugement et le respect, des autres et de soi-même.

📌 “Je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien” – Socrate📌 

Gardons en tête que ce qui est bon pour nous ne l’est pas forcément pour les autres, et vice-versa. Chacun a son chemin qui lui est propre.

L’objectif étant que chaque nouvel apprentissage reste un enseignement ne nourrit pas notre ego, mais bien notre être.

========

Pour aller plus loin :

L’humilité nous permet également  de rester dans le non-jugement et le respect, des autres et de soi-même.

========

En lien avec le thème du jour :

Faites-nous part de vos commentaires en bas de l’article.

Si vous pensez que cet article peut aider d’autres personnes, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *