fbpx
Accueillir la douleur

Comment accepter la douleur pour ne plus jamais souffrir ?

D’une manière évidente, personne ne souhaite souffrir.

Quand la douleur se présente, nous pouvons réagir de trois manières : le déni, la distraction, ou l’acceptation. 

C’est ce dernier point que je vous propose d’aborder aujourd’hui. 

Bonne écoute !
Maxime

Pour recevoir les nouvelles HappyNews, cliquez ici (vous recevrez gratuitement mon livre au format PDF  par la même occasion)

 

1). Qu’est-ce que la douleur ? 

On défini la douleur comme pouvant être :

  • une sensation physique désagréable
  • un sentiment ou une émotion pénible résultant d’un manque, d’une peine ou d’un événement malheureux

Elle est le SIGNAL D’ALERTE nous informant qu’une expérience subjective désagréable est vécue, et doit être de courte durée. 

Face à la douleur, on peut remarquer trois types de réactions : 

  • le déni qui permet de l’ignorer et de faire comme si elle n’existait pas
  • partir dans des distractions afin d’éviter de ressentir ce qui ne va pas
  • l’acceptation qui permet d’y faire face

Dans les deux premiers cas, nous nous mentons à nous-mêmes, en ne prenant pas en considération le message de la douleur. 

En effet, notre corps nous veut du bien, et en nous envoyant ce signal, il nous informe que quelque chose a besoin d’être changé. 

2). La souffrance qui pourrait être évitée 

La douleur physique ou émotionnelle existe obligatoirement, au contraire de la souffrance qui peut être évitée. Cette dernière s’installe dans le cas où le message véhiculé par la douleur n’a pas été pris en considération. 

Par analogie, imaginons un enfant qui pleure mais que l’on écoute pas. Que va-t-il faire ? L’enfant va redoubler de sanglots jusqu’à ce qu’on lui porte l’attention qu’il réclame.
📌 S’intéresser à lui va l’apaiser et nous aider peut être à comprendre l’origine de son mal-être. 

Accueillir la douleur
Accueillir la douleur

D’autre part, le fait que l’information douloureuse perdure génère un sentiment inconfortable grandissant. A partir de cela, nous commençons à entretenir une forme de discours intérieur venant renforcer sa présence. Par conséquent, la douleur devient une normalité se transformant en souffrance. 

Prenons l’exemple de la trahison, sentiment désagréable qui existe en rapport avec un fait. 

Or, le fait lui-même et ce qu’il génère en soi sont deux choses différentes. 

Car le fait en question vient activer une souffrance profonde. Si elle était réglée, elle ne se manifesterait plus et le fait deviendrait neutre. 

📌 La souffrance s’installe à cause d’un système de pensées croyant qu’il est normal d’avoir mal. C’est l’entretien négatif de l’information douloureuse qui l’engendre.

3). Le processus à suivre pour éviter de souffrir 

Être connecté au MOMENT PRESENT, quand bien même celui-ci fait souffrir, est le meilleur moyen de traiter l’information désagréable et évite ainsi au problème de perdurer. 

Voici la démarche à suivre pour traiter sa douleur :

  1. Prendre du temps pour soi, accueillir. Le problème et sa perception vont forcément évoluer, il est nécessaire de laisser le temps faire son œuvre 
  2. Générer de l’espace entre ce qui est à l’origine de la douleur et soi-même, pour faire le point sur ses émotions 
  3. Porter son attention sur ce qui fait du bien, nous apporte du plaisir, nous nourrit, sur le sens de sa vie, ses intentions, ce qui contribue à sa réalisation personnelle, etc  

Par ailleurs, la douleur peut mettre en lumière des attentes potentielles. Or, certaines choses ne dépendent pas de notre fait, et il n’y a pas le choix que d’accepter. 

Pour conclure cet article, j’attire votre attention sur tous les points positifs que nous apportent les expériences désagréables et difficiles : 

elles nous poussent vers la résilience, 

nous obligent à lâcher prise, 

✔ font grandir notre foi, 

nous orientent sur le sens de la vie

➡ Trouver le sens caché de ce qui nous a fait mal est donc la clé d’une vie heureuse et épanouie.

****

🍀 Quelques pistes d’accompagnement pour accueillir votre douleur :

1). Rejoindre la HAPPY BOX pour :

  • Avoir accès à toutes mes formations en ligne dont la gestion émotionnelle, la connaissance de soi, les relations amoureuses et bien d’autres…
  • Intégrer un groupe de personnes bienveillantes qui partagent peut-être la même problématique que vous, et donc avancer plus loin ensemble
  • Profiter de deux coachings collectifs hebdomadaires avec moi pour atteindre plus vite vos objectifs et avancer dans vos projets
  • Bénéficier de séances de méditations quotidiennes pour apprendre le lâcher-prise et une meilleure gestion émotionnelle

2). Vous pouvez également prendre votre premier rendez-vous individuel ici. Ainsi, nous échangerons gratuitement pendant 30 minutes, de manière à faire le point, et déterminer comment je peux concrètement vous aider en coaching intensif.

****

🍀 En lien avec le thème du jour :

****

Merci de partager cette vidéo si vous pensez qu’elle peut aider d’autres personnes 💞

2 réflexions sur “Comment accepter la douleur pour ne plus jamais souffrir ?”

  1. cooucou MAXIME . je suis mal emotionnellement et moralement . je sais qu il existe des therapie pour phobie sociale. cause de grosses peur je n arrive pas a accepter de l aide.j ai l impression d etre nule. j ai vraiment un blocage comment puis je me decider d aller vers un therapeutre etant tres difficile pour moi. je prefere tout eviter que d afronter. sur ce bon 15 aout a toi Maxime. plein de gros bisous a toi .

  2. Accepter oui mais suivant la douleur il me semble normal de souffrir quelques temps.
    Une blessure fait mal un certain temps même physique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *