fermer la fenetre

Recevez gratuitement le livre "Rendre le bonheur possible".





- Les avantages, bénéfices et bienfaits d'un travail sur soi.

- En quoi celui-ci nous rend plus heureux(se).

- 10 domaines essentiels abordés par le développement personnel.

- Une méthodologie pour installer plus de bonheur dans sa vie !

🔎 Questions/Réponses : Comment sortir de la dépendance affective et être heureuse par moi-même ?


Comment sortir de la dépendance affective et être heureuse par moi-même ?

Cindy est dépendante affective. Elle n’existe plus qu’à travers son compagnon, qui lui a explicitement demandé de travailler sur cela pour améliorer leur relation, qui se trouve aujourd’hui en péril car déséquilibrée.

Cette nouvelle vidéo de Questions/Réponses aborde le sujet passionnant mais néanmoins douloureux de la dépendance affective !

Alors, comment Cindy peut-elle sortir de cette dépendance affective et être heureuse par elle-même ?

Bonne écoute
Maxime

🔎 Comment sortir de la dépendance affective et être heureuse par moi-même ?

La version MP3

Cela passe par deux grandes étapes !

I). Redonner du sens à sa vie

Dans la vie du dépendant affectif, tout tourne autour de l’autre. Pour que ce schéma s’arrête, il faut faire en sorte que sa propre vie soit intéressante et épanouissante, qu’on en soit satisfait(e), quoi qu’il s’y passe, et quels que soient sa situation ou son statut amoureux.

Pour cela, plusieurs axes peuvent être abordés autour du bonheur :

Les Essences :
C’est avec elles que le bonheur s’installe…

==> « Qu’est-ce qu’il est essentiel pour moi de ressentir pour me sentir bien ? ». Rien ne peut nous empêcher d’aller contacter nos Essences, elles sont en nous.

On croit souvent, à tort, que c’est l’environnement dans lequel on se trouve qui décide de notre bien-être. Or, la psychologie positive a démontré que l’environnement influence notre humeur à hauteur de seulement 10% !

Reprenons notre pouvoir, notre capacité à ressentir cet « État Interne » de bonheur ! Pour cela, on peut utiliser par exemple la méditation, ou se faire accompagner pour atteindre cet état.

La joie :

Elle est une composante du bonheur, comme le plaisir. Il nous faut alors chercher à mettre de la joie, du plaisir, dans tout ce que l’on fait, pour alimenter notre bonheur.

Le sentiment d’avancer :

Trouver du sens à sa vie. De manière autonome, on parvient à sortir de nos zones d’insécurité et d’appréhension, pour oser grandir et évoluer.

Grâce à ces ingrédients du bonheur, nous pouvons donner du sens à notre vie. Le fait d’oser et de voir la vie comme un « terrain de jeu » et d’apprentissage, permet de faire ce pour quoi l’on est fait.

Il existe différents outils pour y parvenir, comme par exemple l’astrologie (qui peut indiquer des chemins de vie, des axes d’orientation, vers plus d’épanouissement et de réalisation de soi). La formation sur les « Forces et les Talents » permet aussi d’apprendre à mieux se connaître, pour utiliser ce qui nous caractérise pour créer et aimer son quotidien.

Il est important aussi de développer sa capacité à faire confiance, pour s’offrir un socle stable sur lequel s’appuyer.

Il faut entretenir et nourrir cette croyance :

🍀 ==> Quoi qu’il nous arrive, si cela nous arrive, c’est que l’on a les ressources nécessaires et suffisantes pour y faire face. Cela revient à faire confiance à la Vie, à l’Univers (peu importe comment on le nomme).

Là encore, la méditation et les formations en développement personnel sont des outils très concrets et efficaces pour y parvenir.

II). Savoir gérer et accueillir ses émotions

Décider de mettre en œuvre ce travail nous emmène directement dans un registre émotionnel. Sortir de notre zone de confort peut nous faire peur. Il faudra alors traiter et gérer le monde émotionnel lorsqu’il se manifestera.

Les émotions nous donnent des informations précieuses, qu’il nous faut écouter. Dans le cas de la dépendance affective, on ressent un vide, une sensation de manque presque insoutenable : cela relève des émotions.

Il est possible de gérer ces émotions grâce notamment à deux techniques :

  • l’enfant intérieur : allons voir à l’intérieur de nous ce petit enfant qui se sent seul et triste, voire abandonnée, afin de l’accueillir ;
  • les sensations corporelles : il s’agit d’aller contacter l’émotion en passant par les manifestations du corps qui y sont liées.

==> 🍀 L’essentiel est surtout de NE PAS fuir les émotions mais bien de s’y confronter pour pouvoir les accueillir et les gérer. Le vide induit par la dépendance affective n’est pas à combler, mais bien à être visité !

III). Ce qu’il faut retenir : 

Pour résumer, sortir de la dépendance affective passe par deux étapes :

  1. Redonner un sens à sa vie grâce au bonheur et à la réalisation de ce pour quoi l’on est fait,
  2. Gérer ses émotions de manière à faire en sorte de se sentir bien quoi qu’il arrive.

On parvient ainsi à avancer, à (re)trouver le goût des choses et l’estime de soi, la confiance et l’équilibre. La mise en place de rituels quotidiens du bonheur, comme la méditation, permet d’ancrer cela sur la durée.

🔎 Comment sortir de la dépendance affective et être heureuse par moi-même ?

La version MP3

Pour aller + loin :

  • Suivez la formation modulaire sur les Relations Amoureuses pour mieux vous connaître, et comprendre la Dépendance Affective afin de la transformer en autonomie et en liberté.
  • Rejoignez-nous dans l’Happy-Box, et profitez des 6 autres formations nécessaires à votre épanouissement.
  • Inclus : Le Cursus initial (7 formations), le parcours de perfectionnement (avec ses cours sur-mesure mensuels), les Coachings de groupe (sur demande), l’accès à un groupe privé pour les échanges, le partage et le soutien.

En savoir + :

Grâce à ces outils, nous avançons ensemble vers le bonheur et la réalisation de soi !

À bientôt !
Maxime

La question de Cindy :

Bonjour Maxime,

J’ai lu vos articles et regardé vos vidéos, cela m’a aidée à comprendre mon problème, mais je ne sais pas comment faire pour que cela s’arrête.

Je suis certaine de souffrir d’une très forte dépendance affective. En couple depuis 2 ans, je vis mon premier véritable amour, c’est la même chose pour mon partenaire. Nous voudrions construire notre avenir ensemble, mais il dit être sûr de ne pas supporter ce problème toute sa vie, je m’explique;

J’ai fait de lui mon centre du monde, mon pilier. A l’heure actuelle, je ne vis que pour lui. Il dit ressentir un lourd poids sur ses épaules. Je compte sur lui pour être heureuse car je n’arrive pas a l’être seule. Lui est d’un naturel assez froid, il a toujours été comme ça, mais les débuts me comblaient.

Depuis que la routine prend place, il n’est plus du tout en demande, alors que moi je le suis toujours autant voire plus. Moins il m’en donne, plus j’en veux, comme si un simple câlin pouvait me soulager et me faire sentir exister. Je suis constamment dans la peur de le perdre, ce qui me rend jalouse.

Je fais des choses que je regrette ensuite. Je me sens coupable d’être comme ça et je ne sais pas comment faire pour ne plus l’être. Je ne sais pas d’où vient ce problème. Il est possible que la dépression puis le suicide de ma mère ait joué un rôle sur ma dépendance.

Ma plus grande peur est celle d’être à nouveau abandonnée par la personne que j’aime le plus. J’ai laissé tomber toute ma famille, mes amis et mes passions pour un amour que je dégrade en voulant le rendre parfait, je n’existe plus.

==> Comment m’en sortir et être heureuse par moi-même pour ne plus nous pourrir la vie ? Un grand merci pour tout ce que vous faites.

Cindy

Partagez cette vidéo si vous pensez qu’elle peut aider d’autres personnes. Merci !


One Comment to 🔎 Questions/Réponses : Comment sortir de la dépendance affective et être heureuse par moi-même ?

  1. Eglantine dit :

    Bonjour Maxime, peut on vous demandez des conseils concernant une relation sentimentale ? Je ne sais pas si je suis au bon endroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2019 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion