fbpx
Le chemin vers le job idéal

Comment attirer le job idéal ?

Quel est le job idéal, celui qui est fait pour nous ? Est-ce un mythe ou existe-t-il vraiment ?

Nombreux sont ceux qui désirent plus que jamais, une vie plus alignée entre le “pro” et le “perso”, d’autant plus depuis la crise sanitaire, les phases de confinement et l’avènement du télétravail.

Pour un grand nombre, ces périodes d’isolement ont été propices à l’introspection. Si certains ont pu mûrir un projet sur ce à quoi ressemble l’emploi de leur rêve, et sont sur la voie d’y parvenir, d’autres ont plus de difficultés à le définir…

========

Pour recevoir l’HappyNews, cliquez ici (vous recevrez gratuitement mon livre au format PDF par la même occasion)

========

La connaissance de soi : la voie royale vers le job idéal

Bilan de compétences, V.A.E, assessments, test de personnalité… Il existe de nombreux outils pour bien se connaître et identifier nos qualités.

Mais les qualifications, les diplômes et autres certifications ne suffisent plus et ne justifient plus de suivre une voie toute tracée.

Révolu également le temps où on nous dit de travailler nos points faibles pour les améliorer !

Tâche dans laquelle, on finit par y perdre notre énergie et négliger nos réelles aptitudes…

Alors, plutôt que de chercher à nous démarquer en jouant des coudes avec nos concurrents, en s’acharnant à être le plus fort, évertuons-nous plutôt à bien nous connaître.

🍀 Tous différents avec des sensibilités et des prédispositions innées, nous sommes chacun dotés de dons, de talents et de forces qui nous sont propres. Cette fibre qui vous permet d’exceller dans un domaine et qui fera de vous un(e) expert(e).

Ce sont ceux-là même qu’il faut développer et mettre en avant. C’est ce qui fera LA différence et ce pour quoi on viendra vous chercher.

********

Ressentir pour trouver sa vocation

Pouvoir affirmer “je veux être ceci”, ou “j’ai envie de faire cela” est une chance, voire un luxe. Mais avant d’arriver à cette conclusion et de se lancer corps et âme dans un projet professionnel, mieux vaut d’abord se poser les bonnes questions.

Outre les traditionnelles interrogations :

  • Quelles sont mes compétences ?
  • Quelles sont mes attentes salariales ?
  • Suis-je prêt(e) à suivre de nouvelles formations ?

Et si nous nous demandions plutôt :

  •  “Comment je me sentirais si j’avais le job de mes rêves ?

Cela peut paraître complètement farfelu, car contre-intuitif et non conventionnel. D’un point de vue du développement personnel, la proposition est de prendre la réflexion à contrepied.

Fermez les yeux et imaginez-vous comme si vous occupiez déjà le métier de vos rêves.

Décrocher le job idéal

« Qu’est-ce que je ressens ? »

À cette question, les réponses peuvent être :

  • heureux(se) de me lever chaque matin
  • me rendre au travail avec enthousiasme et envie…
  • épanoui(e), satisfait(e), utile, etc…

… La liste est non exhaustive, il ne tient qu’à vous de l’établir.

Notez les émotions qui vous viennent en vous imaginant dans votre situation professionnelle idéale.

Dans le domaine du développement personnel, ces émotions sont qualifiées sous le terme d’ “Essences”.

🍀 Ressentez tout cela. Ces émotions vont constituer le carburant pour vous faire passer à l’action.
Guidé(e) par celles-ci, vous allez pouvoir mettre en place les actes qui vont vous pousser vers tout ce qui vous permettra de continuer à ressentir ces Essences, comme :

  • Suivre les bonnes formations avec les bons formateurs 
  • Rencontrer et côtoyer les personnes passionnées comme vous
  • Savoir déterminer ce qui est juste pour vous et prendre les bonnes décisions

Ainsi, de pierre en pierre, vous allez paver le chemin vers ce job idéal tant convoité :

  • celui dans lequel vous vous sentez à votre place
  • celui pour lequel vous êtes fait(e)
  • votre vocation, peut-être même votre “mission de vie” !

********

L’épanouissement : la condition sinequanone du job idéal

Depuis quelques années maintenant, l’épanouissement au travail est entré dans le champ du développement personnel. Trouver du sens à son activité, se sentir à sa place… Nous y passons une vie entière et sommes plus que jamais conscients que la vie professionnelle fait partie des fondations du bien-être au quotidien.

De sérieuses études le prouvent : être heureux au travail est bénéfique sur tous les plans, tant personnel que professionnel. Le bien-être au travail est même devenu un argument marketing. Et l’épuisement professionnel – le « burn-out » – est enfin pris au sérieux.

Les sociétés ont tout intérêt à y adhérer car c’est un contrat “win-win” à tous les niveaux ! 

– “Le travail c’est la santé”

🍀 Les employés épanouis se révèlent être plus motivés et plus productifs. Et surtout, ce sentiment de bien-être fait barrage au stress, aux maladies et, par conséquent, aux arrêts de travail.

En parallèle à l’intérêt que l’on porte à son métier, l’environnement de travail pèse également dans la balance. Les collègues, la hiérarchie, les valeurs portées par l’entreprise, etc… constituent l’écosystème dans lequel nous nous sentons bien ou non.

  • Qu’en est-il du « bore-out » ?

À l’opposé du burn-out, l’ennui, le manque de sens et d’épanouissement, ou une mauvaise orientation, ont créé ce nouveau mal professionnel.

« Comment aimer complètement son travail si nous nous sentons inutile et le trouvons rébarbatif ? »

Et bien comme nous avons appris que “le travail c’est dur”, trimer au travail apparaît comme la normalité, “ça fait partie du jeu”… C’est ainsi que beaucoup encore s’enferment dans un emploi, certes confortable et convenable vu de l’extérieur, mais tellement peu gratifiant, lassant et dont le seul réconfort est dans l’attente du week-end et des vacances (ou même à la retraite !)…

– Évaluez votre niveau d’épanouissement professionnel

Afin de jauger votre niveau de bien-être dans l’emploi que vous occupez actuellement, voici une série de questions très simples, auxquelles il vous suffit de répondre par “oui” ou par “non”:

  • Chaque matin, avez-vous hâte d’aller travailler ?
  • La plupart du temps, vous sentez-vous motivé(e) par ce que vous faites ?
  • Pensez-vous que votre contribution dans votre travail est appréciée et respectée ?
  • Vous sentez-vous fier(e) quand vous parlez de votre profession ?
  • Appréciez-vous vos collègues de travail ?
  • Êtes-vous optimiste pour l’avenir ? 

Plus vous cumulerez de “non”, plus vous pouvez envisager sérieusement de changer de job.

********

Le job idéal VS l’idée du “vrai métier”

Dans la majorité des cas, nous avons été conditionnés dès le plus jeune âge pour être bon à l’école dans le but de trouver un “bon” travail, avec un idée datée du « vrai métier ».
Celui dans lequel il faut travailler dur pour:

  • bien gagner sa vie,
  • avoir une sécurité financière,
  • acquérir le confort matériel, …

 À peine adolescents, on nous demande de choisir ce qu’on veut faire plus tard. Vous admettrez qu’à cet âge, très peu de jeunes ont une idée précise de leur vocation.

Ils sont donc souvent encouragés à s’engager dans des études longues et partent ainsi dans la course aux diplômes. Celle qui mène au “succès”. Et comme certains métiers étant plus valorisants que d’autres, il est évidemment préférable de viser des postes haut-placés ou des professions représentant la réussite sociale (médecin, avocat, architecte, ingénieur, etc…).

Toutefois, le mythe du job idéal concerne moins les jeunes adultes d’aujourd’hui. Mais plutôt les adultes arrivés en milieu de carrière (et de vie), bercés par ce vieux conditionnement :

« Arrête de rêver et trouve-toi un vrai métier”.

Mais aujourd’hui, une passion n’est plus réservée à être exercée sur le temps libre, comme un hobbie. La possibilité d’en vivre est devenue une réalité.

Fini le temps où l’épanouissement personnel passait en second plan ! 

Comme le disait Confucius : 

« Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie »

========

Pour aller plus loin dans votre progression :

========

En lien avec le thème du jour :

Faites-nous part de vos commentaires en bas de l’article.

Si vous pensez que cet article peut aider d’autres personnes, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.