Essence / Qualité / Forme – Qu’est-ce-que je veux VRAIMENT ?


Pour nous diriger dans la vie, faire des choix, prendre des décisions ou poser des actions, nous utilisons 3 critères.

  • Celui de la Forme
  • Celui de la Qualité
  • Celui de l’Essence

Ces 3 critères nous guident respectivement sur des paramètres visuels et de représentation : L’idée que je me fais des choses (la Forme), des paramètres d’utilité et d’utilisation : À quoi cela me sert-il ? (la Qualité), et des paramètres de ressenti : Comment je me sens en effectuant les choses (L’Essence).

La plupart du temps, et dans tous les domaines de notre vie, nous cherchons avant tout une forme. C’est plus sécurisant et plus « courant » également. Et c’est seulement, par la suite, que nous essayons de nous sentir bien dans cette forme quitte à « jouer des coudes » (soumettre ou se soumettre), pour y arriver.

Je vous propose de faire exactement l’inverse et de vous expliquer pourquoi et comment 😉

La forme

La forme est la représentation concrète et aboutie de ce que je suis en train de mettre en place. Elle est l’idée que je me fais de ce que je veux quelque soit le domaine. Je veux une maison, je veux un métier, je veux une relation amoureuse…, et je me fais une idée de ce à quoi cela ressemblerait.

inconnu, carte,

photo par buzzbuzz

Dans le domaine professionnel, si je postule à un poste, la forme sera l’entreprise, le type de poste, l’emplacement géographique de l’entreprise, la couleur des murs…, ainsi que tous les détails physiques et visuels que vous pouvez imaginer. Cette forme aura été manifestée par vos actions.

Par conséquent, il y aura également une part d’inconnu. La forme est complexe et réservera toujours une part de mystère. Il sera impossible de savoir avec exactitude à quoi ressemblera la forme dans sa manifestation.

Si vous postulez pour un poste de secrétariat, vous ne saurez jamais à l’avance si vos interlocuteurs seront sympas ou non !

Aussi, méfiance, car plus la forme est figée, c’est à dire plus vous voulez une forme définie et sans surprise, et plus la déception risque d’être grande. On dit que « l’attente pointe toujours la déception » ! 😉

Plus nos attentes sont grandes et plus la désillusion et la frustration le sont aussi !

De plus, vouloir une forme trop précise exclue toutes les autres formes et restreint le potentiel que la vie pourrait vous apporter. Ne vous est-il jamais arrivé de vous dire : « Si on m’avait dit cela il y a 1 an, je ne l’aurais pas cru » ?? C’est la preuve irréfutable que nous ne savons pas de quoi demain sera fait !

L’attachement à la forme est source de souffrance. Pourtant, et paradoxalement, la forme ne nous importe que très peu ! 😉

Qualité

En effet, au-delà de la forme, ce qui nous intéresse davantage, est de savoir ce que nous allons pouvoir faire avec cette forme ! Que va-t-elle nous permettre de faire et de vivre ? Qu’allons-nous pouvoir expérimenter grâce à elle ? Dans notre vie de tous les jours, à quoi nous sert cette forme ?

J’ai une belle Ferrari rouge dernier cri mais il n’y a aucune route où je puisse rouler à plus de 50KMS/Heure par chez moi ! J’ai un travail de rêve, avec la sécurité de l’emploi mais je m’ennuie dans celui-ci ! J’ai un beau bateau à moteur mais pas encore de permis côtier ! Je couche avec un mannequin tous les soirs mais je n’en suis pas amoureux (se)….. !

La forme, sans la « Qualité », n’a pas de sens !

La Qualité, c’est le domaine du faire, du vivre et de l’expérimentation.

Photo par _Jer_

Photo par _Jer_

Par exemple, une fois acquis le poste de secrétariat, celui-ci me permettra : D’être en relation avec des gens, de travailler depuis un ordinateur, d’être au service d’autres personnes, d’avoir la responsabilité de tâches définies, de renseigner des interlocuteurs, de faire plusieurs choses en même temps…..

Dans le domaine de la relation amoureuse, la « Qualité » d’une relation prend un aspect de points communs et d’atomes crochus ou de compatibilité.

Qu’allez-vous pouvoir faire, vivre, partager et expérimenter avec l’autre ? Est-ce-que je vais pouvoir partager ma passion si cela est important pour moi ? Est-ce-que je vais pouvoir aller dans tel ou tel endroit avec cette personne, est-ce-que je vais pouvoir rester libre ou indépendant avec l’autre….

La Qualité est donc, bien plus précise que la Forme et elle nous importe bien plus que la Forme en elle-même. (Ce qui ne nous empêche pas d’avoir des critères de Forme bien entendu).

Mais il y a encore bien plus important que la Qualité…

L’Essence

La Forme peut être magnifique. Elle peut également nous permettre de « faire » et de « vivre » (les Qualités) tout ce dont nous rêvons…., et pourtant, malgré tout cela, nous pouvons nous sentir triste ou insatisfait ou pas pleinement heureux ou pas vraiment épanoui !

Devant tant d’abondance, nous pouvons même ressentir de la culpabilité de ne pas nous sentir heureux alors que nos conditions de vie sont excellentes. Ou alors, nous pouvons ressentir de l’incompréhension ou de l’injustice face à cette contradiction.

Peu importe, vous comprenez qu’il y a bien plus important que la Forme et les Qualités…., il y a l’Essence !

L’Essence c’est : Le comment je me sens ! C’est fondamental, inévitable et impératif à notre bonheur !

émotion, ressenti, essence

Comment je me sens ? par Ninja M.

Au-delà de la forme que prend mon poste, au-delà de ce que je vais pouvoir faire et accomplir avec, le plus important c’est comment je vais me sentir en faisant cela !

Je fais les choses, parce que, en les faisant, je me sens bien. Je fais les choses car elles ont du sens pour moi, elles me renvoient à une sensation agréable, je suis content(te) de les faire, j’éprouve des émotions agréables qui me donnent envie de continuer et de poursuivre dans cette voie…. C’est pour cela que je fais les choses.

Ces raisons, sont toutes de l’ordre de l’émotionnel. Cela s’appelle également un état interne. Et c’est cet état qui nous met en mouvement.

Je fais les choses (à moins d’y être contraint(e)) uniquement pour ressentir des émotions qui me font du bien.

Dans les relations amoureuses, l’Essence correspond à comment JE me sens en présence de l’autre. Et c’est ce qui fera que ça durera ou non. Cela semble logique, si je ne me sens pas bien, je ne vais pas rester, non ?!

Mais se sentir bien, c’est quoi ??

Le plus compliqué est donc de savoir ce que je veux ressentir dans mes activités et dans mes relations et de les installer en soi.

Je vous ai fait une petite liste des Essences : (vous pouvez la compléter dans les commentaires).

  • Contentement
  • Joie
  • Plaisir
  • Satisfaction
  • Amour
  • Sérénité
  • Paix
  • Bonheur
  • Félicité
  • Enthousiasme
  • Plénitude
  • Calme
  • Apaisement
  • Légèreté
  • Simplicité
  • Facilité
  • Complicité
  • Amusement
  • Fierté
  • Soutenu
  • Confiance
  • Espoir
  • Curiosité
  • Intérêt
  • Inspiration
  • Gratitude
  • Emerveillement
  • Satisfaction
  • Passion

Se sentir bien, c’est ressentir une ou plusieurs de ces Essences (il y en a d’autres). Une fois connues et reconnues, vous saurez ce qu’il est important pour vous de ressentir dans ce que vous voulez mettre en place dans votre vie. Ces Essences seront ce qui est fondamental pour vous de ressentir pour être heureux.

  • Je veux une relation amoureuse ? Très bien, comment je veux me sentir dans cette relation ? Compris, aimé, soutenu, respecté…
  • Je veux un travail ? Très bien, qu’est ce que je veux ressentir en faisant ce travail ? Considération, écoute, fierté ….

Par effet de résonance, il ne vous « reste plus » qu’à « attirer » à vous, ce qui correspond à cette fréquence… 😉

Et pour commencer, vous pouvez tout simplement arrêter d’alimenter des situations ou relations dans lesquelles vos essences ne sont pas présentes…. Ça va tout changer… 😉

Pour conclure

« L’Essence » est le plus important de tout, c’est ce qui nous anime et nous motive. Sans elle, le bonheur ne peut être au rendez-vous car il n’est pas possible de se satisfaire de la Forme et de la Qualité étant donné qu’ils ne prennent pas en considération mon « état interne ». Pour mémoire, le bonheur est un état interne.

Cela nous oblige à nous poser la question de notre état interne. Certes, c’est une nouvelle habitude à prendre, mais elle aura pour conséquence de générer dans nos vies des situations sources de bonheur. Si vous souhaitez être heureux(se) et épanoui, c’est inéluctable.

  • Comment vous sentez-vous maintenant ?
  • Comment souhaitez-vous vous sentir dans votre vie de tous les jours ?
  • Ressentez-vous cet état interne actuellement ?

Ce qui rend les choses stables dans nos vies sont les Essences présentes dans nos vies. Nous ne restons pas longtemps (plus ou moins hélas selon la capacité de chacun à souffrir) dans des situations ou relations néfastes pour nous. Nous orientons donc naturellement notre vie en fonction de nos essences. Mais la plupart du temps, nous le faisons de manière accidentelle.

Pour aller plus vite et être heureux plus rapidement, tout en évitant bon nombre de situations « non conformes » ;-), je vous encourage vivement à rendre plus conscient ce processus : Connaître, reconnaître, ressentir et installer ses Essences en vous !

Et vous ?

  • Quelles « Essences » sont nécessaire dans votre travail ? Dans vos amours ?
  • Comment faîtes-vous pour installer vos « Essences » (état interne) en vous ?

A lire également :

  1. 4 mots de vocabulaire indispensables !
  2. Pourquoi méditeriez-vous ? – Introduction
  3. Comment bien commencer sa relation amoureuse ?
  4. Comment en finir avec la dépendance affective et émotionnelle
  5. 3 habitudes pour être plus heureux au quotidien
  6. Comment nos propres visions du monde conditionnent-elles notre vie ?

Si vous aimez, cliquez sur « j’aime » et partagez grâce aux boutons à gauche 😉

Merci !


48 Comments to Essence / Qualité / Forme – Qu’est-ce-que je veux VRAIMENT ?

  1. Rima dit :

    Bonsoir Maxime,
    merci pour cet article. j’avais lu d’autres articles avant où il était question d’essence, mais comme je ne comprenais pas ce que tu voulais dire par essence, je saisissais pas complètement ce que tu y développais. j’aurais du commencer par celui là. mieux vaut tard que jamais. La je saisis mieux ce que tu voulais dire dans les autres articles.
    cordialement

  2. duval dit :

    A L AIDE JE SUIS POMMÉE…..
    je suis amoureuse d’un homme(enfin je croie…)mais je suis incapable de m’investir de me construire à ses côtés.ça fait 8ans que je le prends le quitte le récupéré et le requitte.je ne sais pas ou j’ai mal…lui fais tout pour moi pour nous il m’aime a en crever!!! pourquoi pourquoi est ce si compliqué!!!j’éprouve continuellement le besoin de tout contrôler tout gérer je suis une éternelle insatisfaite.a chaque projet situation nouvelle je me dégonfle ou prends la fuite!!! que faire???est ce que se sera la même chose avec tous LES AUTRES?(ds le passe ce fut pareille)ou bien n’ai je pas trouvé la bonne personne???? MERCI D4AVANCE POUR VOTRE ATTENTION VOTRE CITE ET VOS CONSEILLES

    • Maxime dit :

      Vous n’êtes pas pommée, vous avez juste « les chocottes » 😉

      OUI, très clairement ce sera pareil avec les autres. Ici, vous vous en rendez bien compte, c’est votre « mécanisme de défense » qui est aux commandes, c’est votre schéma de protection automatique.

      Dès que vous approchez de l’engagement, de la peur de rester coincé, de la peur de ne plus avoir le choix, de la peur de ne pas faire le bon choix, de la peur de souffrir.., tout se met au rouge, c’est la panique et hop, on se retire…

      C’est comme ça depuis le début de vos relations sérieuses et ce sera le cas tant que : Vous N’EXPERIMENTEREZ pas ce qu’il y a derrière ces peurs et ces discours de peurs.

      Vous n’êtes pas une éternelle insatisfaite, vous vous dites juste que plus vous aurez quelque chose de parfait et plus vous serez capable de vous engager… C’est un moyen de ne pas souffrir, c’est un discours, un peu auto-sabotant, qui vous freine dans votre évolution et qui finalement, vous fait souffrir malgré tout !

      La solution c’est donc de vivre, le plus en conscience possible, toutes ces inquiétudes, tout en vous disant bien que tout ceci n’est pas la vérité, mais bien l’interprétation que vous vous en faites. (le discours).

      Voilà la solution pour dépasser ce schéma de répétition : ENGAGEZ-VOUS, vivez cette relation, vivez vos peurs.

      Prévenez votre « amoureux » que vous ne pouvez à ce jour rien lui promettre mais que vous souhaitez grandir et essayer sincèrement. Il comprendra, (puisqu’il vous aime), et vous ferez de votre couple un « espace de croissance ». (Entre nous soit-dit, « Grandir » est la fonction première d’un couple). Tout est donc parfait 😉

      Exprimez lui vos doutes et allez-y !

      Vivez cette relation amoureuse tant que votre seule excuse ou raison ou prétexte de rompre, provient de ces peurs.

      Au pire il se passe quoi ?! Rien de plus, vous aurez vécu vos peurs, elles seront donc moins présentes et pesantes et vous serez plus heureuse.

      Faites-vous aider si c’est trop compliqué et méditez.
      Bon courage, vous allez y arriver.
      Maxime

      • Julien dit :

        Si j’avais lu ça avant que ma douce me quitte, j’aurais pu vivre pleinement cette relation et faire l’expérience de la peur.
        je vous ai découvert bien trop tard malheureusement..

        Certaines âmes choisissent un chemin bien compliqué pour apprendre.

  3. liaigre dit :

    Bonjour,

    J’ai 31 ans, Je me suis séparée il y a 6 mois d’un homme de 38 ans dont je suis toujours amoureuse avec lequel je suis restée un an. Nous avons vécu une relation très passionnelle puis au fur et à mesure, sa personnalité (solitaire, libre, mature, dépressive quelque fois) a entravé mes désirs de projets (vivre en couple, enfant, voyage (il est d’origine étrangère). Il n’arrive pas à se projeter, a vécu une historie familiale compliquée (décès de sa mère à l’âge de 3 ans et son père est parti) et est resté au chomage pendant tout le temps de ntore relation, il était parfois isolée, et son côté rêveur, artiste qui me plaisait au début a commencé à m’insécurisé. Je lui ai mis la pression et cela a entravé sa liberté, et plus je voulais passer du temps avec lui, qu’il me prouve son engagement, plus il s’isolait. Cela créait chez moi des crises d’angoisses, je ruminais et ne parlait que de lui à mon entourage. Nous avons décidé de nous quitter car nous ne nous épanouissions plus l’un avec l’autre. Je l’étouffais trop et me sentais dépendante de lui. Toutefois, cela fait 6 mois, nous nous sommes revus 2 fois seulement, cela réactive la séparation de mon côté et je gère très mal les jours qui suivent. Toutefois, quand j’arrive à couper (plus de message) je me sens mieux, j’arrive à nouveau à me projeter et être heureuse. Mais il maintient le lien en m’envoyant régulièrement des messages quand je ne donne pas de nouvelles juste pour me demander comment je vais. Dernièrement, il souhaite me remettre un cadeau (souvenir de voyage dans son pays) mais ne propose jamais de dates et quand je le fais il n’est jamais dispo. J’aimerai pouvoir comprendre quel est ce lien? S’il pense à l’éventualité que nous retournions ensemble? Mais je veux que cela cesse car cela me maintient dans un espoir et je n’arrive pas à réaliser mes projets personnels et avoir des envies en dehors de lui. Toutefois, je n’arrive pas à réussir à lui dire tout ça? Pourquoi? Quelle est la solution?
    Merci pour votre réponse…

  4. sanchez dit :

    Je suis dans un relation avec un homme depuis une dizaine d’années et avons eu une fille.
    Je réalise à force de conflits répétitifs le manque d’essences que j’ai mis dans cette relation, j’ai privilégié la forme.
    Mais aujourd’hui j’ai peur, mon mari essaie de faire des efforts mais j’ai l’impression que c’est en vain.
    L’avenir m’angoisse. Que faire?

    • Maxime dit :

      Communiquez Sanchez, communiquez…

      Ces Essences sont aussi là pour êtres exprimées.. Parlez à cet homme.

      Essayez, d’abord parce que vous serez soulagée de l’avoir fait et en second parce que vous ne connaissez pas les changements positifs que cela peut engendrer…

      Bon courage
      Maxime

  5. carinne dit :

    Bonsoir Maxime,
    Le joyaux le plus précieux est l’Amour et c’est en lui que je veux croire
    Mon mari est artiste dans l’Ame et dans le coeur..il donne v p de lui-même ds son travail d’aide soignant polyvalent et le vide se fait ds notre couple La sincérité des mots et de la parole me sont précieux…pas pour lui Je tiens à être juste et vraie J’ai rencontré ds ma vie des passages particulièrement difficiles qui m’ont ouvert l’esprit et le coeur Car j’aime la vie et en aucune façon je ne veux m’appitoyer sur elle L’Amour est le sens de ma vie MAIS je me sens « frustrée « dans ce que je vis …Chacun pour soi et le partage…laisse à désirer…Voici mes essences tt simplement Amour,Sérénité,Bonheur,Plénitude,Légèreté,Simplicité,Confiance,Espoir,Gratitude,Satisfaction avec tte l’harmonie de mon coeur

  6. Lucie dit :

    Bonsoir Maxime, merci pour cet article très intéressant.
    Je suis un peu perdue car lorsque vous demandez de penser à des moments de bonheur je n’en trouve pas vraiment, ou bien je ne parviens pas à définir à quoi est dû ce sentiment. Ce moment était lorsque j’ai reçu un massage et un bisous d’une personne que j’ai pu assimiler à ma mère; j’ai ressenti de la légèreté et un bien-être.
    Quand je cherche mes essences, les idées qui me viennent sont (en plus de légèreté) « réparation », « attention », « écoute » et j’ai l’impression que ce ne sont pas des essences mais davantage des manques. Comment peut-on véritablement identifier nos essences? Je pense, comme ces quelques phrases peuvent le laisser penser, être dépendante affective, et ces besoins ne me cacheraient pas mes vraies essences?
    Merci pour votre aide 🙂

  7. Luke dit :

    Bonjour maxime merci pour ces articles que vous m’avez envoyer avant je ne savais pas faire la différence entre forme qualité et essence surtout essence je suis quelqu’un blessé par la vie pres une maladie j’ai mis du temps a reprendre goût a la vie mais malgré tout je n’arrive pas a être heureux surtout seul avec veau article sur le bonheur je découvre que le bonheur n’ai pas inaccessible pour ce qui ont connu une vraie souffrance

  8. Laure dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre site et le trouve très intéressant.
    J’aimerai avoir des conseils car je suis un peu perdue en ce moment.
    Ca fait deux ans que je suis avec un homme qui a un enfant d’une première relation. Après plusieurs crises, nous nous sommes séparés car je n’arrive pas à supporter l’idée qu’il ai eu un enfant avec une autre femme et de plus ayant la vingtaine je n’ai aucune envie de vie de famille pour l’instant, chose que je me sens imposée en étant avec lui.
    Sinon tout se passe bien, je m’entends très bien avec son fils et son ex ne nous cause pas trop de problèmes. Lui fait tout pour que je me sentent bien, pour me prouver son amour. On est très complices… Seulement je me sens vraiment mal dans cette relation car je n’arrive pas à accepter son passé et les répercussions qu’elles ont sur notre présent.Je suis triste, constamment sur les nerfs…
    Je me demande donc si je m’attarde trop sur le forme (comme vous dites) en espérant pouvoir un jour trouvé un homme avec qui je pourrais fonder une famille « normale » ou si je ne trouve pas mes essences dans une situation comme celle ci….Si vous pouvez me donner votre avis pour m’éclairer…. merci d’avance

  9. Laetitia dit :

    Bonjour Maxime,

    Ceci étant mon premier commentaire, je souhaite tout d’abord vous dire Merci pour l’aide et l’éveil que vous m’apportez dans tous vos articles. Chaque article répond précisément à ce que je recherche en ce moment.

    Malgré tout, j’ai une question concernant ces fameuses essences. Souvent, lorsque l’on souhaite que l’autre voit une qualité en nous, c’est que certainement nous ne la voyons pas nous-même en nous. Par exemple, je souhaite que mon compagnon soit fier de moi alors que moi-même je ne ressens pas de fierté envers moi. Ma question est donc : si nous avons telle ou telle essence dans sa vie amoureuse, est-ce que ce n’est pas parce que nous n’arrivons pas à la ressentir envers nous ?

    Je travaille sur ces essences et une fois la liste terminée (ou commencée plutôt…) je viendrai vous en faire part. Cela peut toujours donner des idées…

    • Maxime Gréau dit :

      Faites simple laetitia,

      Vos Essences sont VOS Essences, contentez-vous de les installez en vous. Cela aura pour conséquence de vous sentir bien en toutes circonstances, ou de tendre vers en tout cas.

      Les Essences ne sont pas un truc que l’on « veut » mais c’est un truc à « ressentir ». Que l’autre le voit ou pas n’est pas la question.

      Vous êtes ce que vous êtes et c’est très bien comme ça. Ce que l’autre voit ne vous appartient pas et vous ne pouvez rien y faire…

      Faites attention à l’estime de vous-même, respectez-vous…
      Bon courage
      Maxime

  10. ines dit :

    LES essences ce sont nos valeurs en fait ?

  11. debo dit :

    chère Ines,
    l’essence c’est ce qui nous fait vibrer, ce qui nous rend heureux, c’est une émotion qui nous dit qu’on est sur la bonne voie, qui guide notre intuition…du moins c’est ce que j’ai compris… 😉

  12. Jo aris dit :

    Slt Max,
    merci pour cet article! Je suis amoureux d’une fille… Je n’ai pas peur,mais nous sommes un peut loin l’un et l’autre et on se voient un peut rarement, on parle chaque jour au téléphone. Quoi faire pour maintenir toujours stable cette relation? Merci pour la reponse!!!

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour

      Il n’y a rien à « faire ». Et ce n’est pas toi qui maîtrises ou contrôles la relation. (maintenir c’est contrôler)

      Toi tu contrôles tes Essences (ce qui est déjà énorme), et la relation existera aussi longtemps que vous vous sentirez bien dedans. Aussi longtemps que vos Essences seront présentes au sein de cette relation…

      Tu n’as rien à faire, tu as juste à ETRE. (Prends conscience et accepte que tu as peur de la perdre, puis ressens cette peur, fais connaissance avec. Tu verras alors que c’est a ce moment là que la stabilité arrivera).

      À bientôt
      Maxime

  13. Christophe dit :

    Bonjour Maxime,

    Mille mercis pour tout ce que tu partages avec nous. Ton livre et tes articles sont tout simplement géniaux, d’une telle limpidité. Ils sont clairs et facile à comprendre pour reprendre sa vie en main… J’ai lu pas mal de livres et d’articles sur le développement personnel mais je n’avais jusqu’à présent pas vraiment compris la distinction entre forme, qualité et essence. On nous dit souvent qu’il faut se fixer des objectifs et les premières choses qui viennent à l’esprit sont plutôt de l’ordre de la forme (même si inconsciemment les objectifs que l’on se fixe sont là parce qu’ils nous procurent du plaisir, qu’ils nous animent)… Alors qu’effectivement c’est notre état interne qui est à la base d’une vie épanouissante… Donc, merci pour ces éclaircissements… J’ai hâte de poursuivre la visite guidée…

    Namaste,

    Christophe

  14. Mireille dit :

    Bonjour maxime je suis en phase de me mettre à mon compte,en tant que auto-entrepreneur .J’ai déjà fait quelque démarches et commencée à mettre en oeuvre ma future petite entreprise…Mais car il y a un mais j’ai peur car je n’ai pas toutes mes essences…?

  15. Alba dit :

    Bonjour Maxime,

    C’est dans un moment de ma vie particulièrement difficile que je suis tombée sur votre site. Est-ce vraiment une coïncidence…?

    Voilà,après +/- 3ans de relation à distance et 2ans et demi de mariage, mon mari me demande le divorce sachant que nous suivions une thérapie de couple ( de son initiative) depuis 5 mois .

    ( à cause de nos incessantes disputes autour de sujets superficiels poussés par l’orgueil ; ni trahison, ni infidélité… )

    Le dernier « devoir » était de nous séparer durant 2 semaines afin de faire le point pour ensuite nous retrouver en thérapie et en parler.

    Cela dit en passant, pour mon anniversaire il m’avait écrit qu’il voulait passer le reste de sa vie avec moi et il y a deux moi, il m’a parlé de refaire nos alliances et de les faire graver au laser car les inscriptions n’étaient pas faites à notre gout …

    Pendant cette période, je me suis rendue compte de ce que je voulais et ce que je ne voulais plus.
    Rien d’incompatible avec ma vie de couple.

    Dans le fond, au fur et à mesure de la thérapie( 1ere pour lui), lui s’est vu obligé de faire face à lui-même ( peut-être que ça ne lui a pa plu?) et moi aussi. La seule différence est que j’ai commencé à sentir naître en moi une lumière et une force à telle point que je me suis rendue compte que c’est avec lui que je voulais la partager.

    Lui, par contre, m’a dit que « seul » il n’était plus sous pression et que par conséquent il voudrait le divorce. De plus, il a considéré que donner un feed-back à notre psy n’était pas nécessaire.

    Depuis je suis en état de choque et sous tranquillisants. Je n’ai rien compris.

    Ma question :

    Pourquoi dans la relation je commençais à ressentir de la joie, enthousiasme, beaucoup d’amour, de l’envie de découverte…alors que lui fuit ?

    • Maxime Gréau dit :

      La question n’est pas là Alba. La question est de traiter le choc (dans la mesure du possible SANS médicaments), puis ensuite de travailler sur ces émotions qui vous mettent dans cet état.

      L’autre n’y est pour rien, cela aurait pu arriver avec n’importe qui.

      C’est VOTRE manière de réagir, et vous auriez pu réagir autrement, c’est donc à vous d’aller voir ce qui s’y passe.

      La méditation vous aidera. N’hésitez pas à vous faire accompagner

      Bonne introspection
      Maxime

  16. Alba dit :

    Merci pour votre attention, et excusez-moi d’avoir été si longue!

    Bien à vous

  17. Constance dit :

    Bonjour,

    Je découvre votre site depuis peu et vos articles m’apaisent énormément, merci pour cela.
    Je me pose plusieurs questions, par rapports aux thèmes abordés dans cet article. Tout d’abord, je pense être « malheureusement » beaucoup dans la mentalisation et donc dans l’anticipation, l’attente, j’imagine beaucoup les choses avant qu’elles se passent et je suis donc souvent déçue car effectivement on ne contrôle rien dans la vie ou très peu de choses. Résultat je me sens toujours insatisfaite, même quand la forme et la qualité sont la… L’essence est médiocre, je ne me permets pas de profiter pleinement des choses, du présent… Ca me semble être un cercle vicieux en plus, plus j’anticipe, plus je suis déçue, frustrée plus j’imagine ce qui pourrait arriver… Et ainsi de suite. Avec des sentiments de peur, angoisse, Colere, deception qui viennent pointer leur nez. Comment sortir d’un tel mécanisme ? J’ai déjà médité et l’exercice m’aide mais souvent je n’arrive pas à faire le vide, mes pensées font des loopings, du forcing…
    Merci pour vos conseils.

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Constance,

      Vos pensées font leur job de pensées, à vous de faire le votre…

      Continuez à méditer, tous les jours. Apprenez à laisser de la place aux autres parties de vous-même.

      Ne cherchez pas à faire le « vide », c’est un mythe, rien n’est jamais vide. Cherchez à accueillir tout ce qui est présent. Apprenez à observer ce qui est présent, vos pensées y comprises..

      Voilà votre job.

      Vos pensées continueront d’être là, mais elles ne vous dérangeront plus. Il y aura de la place pour autre chose, à côté d’elles.

      Bonnes méditations
      À bientôt
      Maxime

  18. Elhnina dit :

    Sympa ce concept d’essence, je vous remercie. Cela me paraît être un très bon outil.
    Je me suis fait ma petite liste qui m’aidera sûrement dans les questions que je me pose parfois en « milieu » de relation et qui me permettra de trouver des arguments qui feront pencher la balance ds le choix de l’intérêt de poursuivre ou mettre fin à une relation dans laquelle je me trouverais amenée à me poser trop de questions…
    D’ailleurs si je puis me permettre un petit aparté; dès lors que l’on commence à s’interroger sur une relation c est déjà que quelque chose cloche à mon sens. Je pense que très souvent notre intérieur nous souffle les choses qui ne vont pas mais que l’idéalisation de la relation (on est amoureux des sensations non pas de la personne) ne nous permet pas d’entendre avec conscience et objectivité.

  19. […] vous pouvez utilement consulter cet article complet et clair de Maxime du blog « heureux dans sa vie » consacré aux essence/qualité/forme, qui fait partie des blogueurs dont je parle qui m’ont […]

  20. maryjo dit :

    au niveau des essences, plusieurs sont des homonymes, par contre certaines me paraissent oubliées ou ce ne sont que les miennes ?? comme la considération, le respect et l’attention de l’autre
    bisou

  21. Sylvie dit :

    Bonjour Maxime,

    Où se trouve la frontière entre essence et égo ? Comment ne pas se fourvoyer en croyant connaître le bonheur alors qu’il ne s’agit juste que de satisfaire son Insatiable Ego et donc de ne pas Etre et être heureux. Ou au contraire ne risque t on pas de passer à côté d’une belle relation épanouissante croyant qu’elle ne repond pas à notre essence alors que l’Ego est prédominant d’autant plus que la relation est nouvelle et qu’il faut s’apprendre.
    C’est assez confus pour moi.
    Merci de votre réponse.
    Sylvie.

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Sylvie ,

      Pourquoi toutes ces questions Sylvie ? Ne serait-ce pas une tentative de se rassurer que de vouloir figer tout cela ?

      Accueillez toutes ces incertitudes en, vous et je pense que la plupart de ces questions n’auront plus lieu d’être.

      En tout cas, si cela peut vous aider, sachez que c’est l’égo qui doute et qui a peur…

      A bientôt
      Maxime

  22. Pierre dit :

    Bonjour Maxime
    Tout d’abord merci pour toute cette mise en lumière.

    Je comprends que les essences sont une bases.
    Une fois qu’on a fait une liste de ce qu’on souhaite ressentir dans une relation amoureuse, toutes les essences doivent elle être présentes dans la relation?
    À partir de combien d’essences présentes peut on penser que cette relation nous convient et qu’on se respecte dedans?

    Bonnes fêtes de fin d’année chez vos parents 😉
    Pierre

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Pierre,

      Il n’y a pas vraiment de normes vous savez. C’est au contact de ces personnes que vous pourrez peaufiner ces Essences qui vous sont chères.

      Toutes n’ont pas besoin d’être là, fiez-vous plutôt à un état général qui tend vers la « fluidité émotionnelle ».

      ET, ne confondez pas « Effet miroir », qui est souvent très dérangeant, avec l’absence de vos Essences…

      Ce n’est pas parce que vous êtes secoué, dérangé, gêné, agacé, que ce n’est pas la bonne personne, cela signifie simplement qu’il y a « résonance », et que la croissance s’opère… 😉

      À bientôt !!
      Maxime

  23. martine dit :

    Bonjour Maxime,
    Votre article est très intéressant. Les livres que j’ai lu sur le sujet parlent souvent de visualiser très précisément les moindres détails de ce qu’on veut. Plus c’est précis, plus ça a de chances de se réaliser. Je me posais beaucoup de questions par rapport à ça. Du genre, est-ce que c’est vraiment ce que je veux? Et si je ne l’ai pas je serai déçue.
    Ce qui est différent avec l’approche de l’essence. .eh bien c’est de se concentrer sur lessentiel: comment on veut se sentir. Ça ouvre la porte à un grand nombre de possibilités. Je suis très contente d’être tombée sur votre article. Pour moi, ce fût révélateur et je me suis sentie nettement mieux en lisant cela.
    Merci beaucoup, je vais essayer.
    Martine

  24. Najja dit :

    Bonjour Maxime,

    J’apprécie votre article. Merci pour ces éclaircissements.
    Je vis des moments difficiles et je n’ai pas quelqu’un de confiance vers qui me confier.
    Mes parents ont divorcé quand j’avais 3 ans. Mon père m’a rejeté malgré les efforts déployés pour me rapprocher de lui pendant plus de 20 ans. Ma mère souffre d’une maladie incurable. Elle est si agressive dans ses propos, j’ai parfois l’impression qu’elle aussi ne veut plus de moi. Un grand fossé s’est creusé entre nous pourtant nous vivons ensemble. Mes relations amoureuses sont pires. Aucune n’étaient en harmonie avec mes Essences. Moi qui ai besoin de sérénité, de quiétude, d’épanouissement et d’amour. Pour résumer cet aspect de ma vie, j’étais avec un homme qui m’a caché qu’il était marié, nous vivions dans deux villes différentes. Cela a duré 1 an. Par la suite, j’ai rencontré quelqu’un qui n’a pas été honnête sur son état de santé, ensuite, je suis tombé amoureuse d’un ami, qui est en couple, aucun avenir possible avec lui. J’ai rencontré un homme marié, c’était pire.
    Que faire pour m’en sortir ??!?!!

  25. Marjolaine dit :

    Pour installer mes essences: méditation.

    Essences travail: autonomie, partage, amour inconditionnel, connaissance, transmission.

    Essences relations amoureuses: indépendance, amour inconditionnel, liberté, partage.

  26. Emilie dit :

    Bonsoir Maxime, vos articles sont criants de justesse, ils trouvent beaucoup d écho en moi… Et pourtant, j’ai beau faire la liste de mes essences, des qualités et de la forme, c’est comme si j’avais perdu l’accès à mon intuition qui m’a toujours bien guidé dans ma vie, qui m’a toujours poussé à faire des choix dans lesquels je me sentais en accord avec mon moi. Quand ce n’était pas le cas et que je manquais de courage, je sentais la réponse en moi quand même, et j’ai toujours su que c’était une question de temps avant que je « passe à l’action ». Mais aujourd’hui, je n’arrive plus à savoir quelle est ma voie, c’est déroutant… Je ne sais plus ce qui est de l’ordre de la peur, de ma véritable envie refoulée, de l’amour ou de l’attachement. Je n’arrive plus à sentir, c’est plutôt terrible, et ça commence à faire un moment. Je suis accompagnée dans mon travail sur moi même depuis 1an. Merci de prendre le temps de me lire, bonne continuation.

  27. Justine dit :

    Bonjour,

    Je suis perdue… Il y a 4 mois, j’ai quitté l’homme avec qui j’étais depuis 2 ans parce que je pensais qu’il avait été attiré/tenté par une autre femme. Cette femme l’avait embrassé et il l’a repoussée mais il est entré dans une sorte de période de remise en question et n’a pas su exprimer correctement son ressentis. J’ai donc énormément souffert et j’ai fini par le quitter. Ce weekend, nous nous sommes revus, après s’être reparlé par sms pendant une petite semaine. Tout s’est très bien passé, nous avons vite recommencé à agir comme un couple, même si ce n’était plus comme avant. Nous avons beaucoup parlé de notre rupture, et j’ai réalisé que je le croyais quand il me disait qu’il n’avait pas été tenté, que j’avais confiance en lui et surtout, à quel point il m’aimait. Le soucis, c’est moi. Après 4 mois à faire des efforts monstrueux pour l’oublier, je ne sais plus où j’en suis. J’ai extrêmement peur que ça ne marche pas, de ne pas faire les choses comme il faut et de peut-être, me rendre compte que je n’ai plus de sentiments ou que je ne veux plus être avec lui. J’ai peur de lui faire mal et j’ai surtout peur de me faire mal. Je n’arrive pas à analyser mes sentiments…

  28. charles dit :

    Je suis marié depuis 20 ans et je me rend compte que dans mon couple , je n’ai pas beaucoup des essences que tu nommes …
    Mais étant dans une zone de grand comfort , j’ai toujours accepté cela en disant « c’est comme ça »
    Jusqu’au jour ou , il y a un an , j’ai rerencontré un premier amour et hop … je retrouve avec elle toute la liste de ce que j’aime être …
    Mais je n’arrive pas à quitter ma cage d’or … avec elle je repartirais de zero …
    Merci pour ton article … j’y vois plus clair maintenant et peux mettre les mots justes, mais mon dieu comme c’est difficile de faire de la peine à l’autre …

    Ch

    • Maxime Gréau dit :

      Certes, même si, ne l’oublions pas, chacun de nous fait sa propre « interprétation » de ce qui lui arrive, et donc, peut à tout moment changer son « point de vue » sur ces mêmes évènements….
      Plus facile à dire qu’à faire, mais c’est ce que la vie nous invite à faire.
      Bon courage
      Maxime

  29. Mila dit :

    Bonjour Maxime, votre article résonne en moi et m’apporte déjà quelques réponses. Je vis une relation avec un homme depuis trois ans. Mes peurs et les siennes nous ont empêché jusqu’à présent d’officialiser cette relation et, tour à tour, nous avons pris nos distances pour nous retrouver toujours. Après une thérapie et la découverte de mes essences, appelées besoins par mon psy mais je préfère votre terme, je me suis rendue compte qu’il est la personne qui me convient. J’arrive à lâcher prise et je me sens bien avec lui. Toutefois, je ressens encore cette peur chez lui et ça lui arrive de retourner dans sa grotte et de prendre de la distance. A ces moments, mes peurs reviennent à mon tour: il va rencontrer quelqu’un d’autre, je vais me retrouver seule,… Est-ce mon rôle de le rassurer? J’ai du mal à parler du sujet avec lui par peur de le faire fuir pour de bon. Pouvez-vous m’éclairer?

  30. Corinne Bisso dit :

    Bonjour Maxime,
    Je viens de finir de lire Rendre le bonheur possible
    Merci tout d’abord pour ces échanges éclairés
    J’adhère en totalité à ce que je viens de lire, évidement je vais devoir vous relire peut être à plusieurs reprises afin de bien intégrer tous ces principes.
    Certains sont des évidences, d’autres un peu moins…j’étais déjà sur le chemin, côté professionnel j’y suis depuis le début puisque je me suis dirigée consciemment vers mes dons et mes passions et je me sens pleinement épanouie dans mon métier…et en perpétuelle évolution, j’ai toujours des projets en faite à mes yeux mon job est un terrain de jeu…je me nourris et grandis sans cesse…de ce côté là je n’ai rien à revoir je suis pleinement heureuse.
    Côté vie de maman idem, j’ai des rapports extraordinaires avec mon fils (19 ans) qui vit de sa passion…certainement parce que j’avais compris, que cet épanouissement est une partie du bonheur, je l’ai aidé et encouragé à suivre ce pour quoi il était fait…il est surfeur professionnel, il en vit, même si le circuit des compétitions n’est pas simple, il apprend, grandit et s’épanouit….Et malgré le fait qu’il voyage aux quatre coins de la planète, et que nous nous voyons max 2 semaines dans l’année, les liens et les échanges que nous avons crée sont extrêmement forts et solides, nous échangeons (sans obligation) tous les 2 ou 3 jours en moyenne soit pour l’organisation de ses déplacements et séjours dont je m’occupe pour le soutenir, soit pour philosopher sur la vie ou simplement nous dire que nous nous aimons…J’ai le sentiment d’un accomplissement personnel complet dans mon rôle de maman, pas parce que mon fils réussit je ne fais pas de transfert.. La chose la plus importante est qu’il soit heureux.
    Donc professionnellement et dans ce rôle de maman tout est à la bonne place 😉

    Côté coeur et construction personnelle dans une relation, ce n’est pas aussi simple et là j’ai un travail à faire sur moi…c’est les yeux pleins de larmes que je me suis retrouvée à regarder vos vidéos hier, puis inscrite à la formation car je suis en plein conflit avec mon conjoint ? peut être en rupture ou peut être juste en crise? je viens de comprendre que cet électro choc était inévitable et surtout nécessaire… J’ai compris et décidé de grandir, une vraie prise de conscience, j’ai un rdv avec une personne qui pratique de la déprogrammation mentale le 7 nov c’est une amie qui m’envoie à lui. Je reproduis un schéma sentimental, et je viens de me prendre cette évidence en pleine figure, c’était violent, ça m’a obligé à me remettre très rapidement en question, à réfléchir…Je pense aussi faire appel à vos services…la partie essence/qualité/forme n’est pas évidente pour moi de prime abord à intégrer, j’ai à travailler sur des peurs irrationnelles mais incontrôlables justement côté forme et projections dans la relation sentimentale, sur la confiance en la vie et du coup le lâcher prise…j’arriverai peut être à travailler sur certains points mais je devine que d’autres risquent d’être plus compliqués seule.
    Depuis hier je dévore votre blog, grâce à vos écrits, j’ai fini de pleurer, de ressentir cette situation comme un sale coup de la vie…je comprends qu’il faille en finir avec certaines pensées et attitudes et j’accepte les changements nécessaires…
    à bientôt donc
    Merci Maxime …une belle journée

  31. Anne Pouvaret dit :

    Bonjour Maxime, j’ai listé mes essences dans plusieurs domaines de ma vie. J’en fais part, certaines n’étant pas dans votre liste :
    – Domaine professionnel : considération, fierté, enthousiasme, satisfaction, me sentir entourée, en accord avec mes décisions, gratitude, sentiment d’avoir rendu service, d’avoir été utile à quelqu’un (collègues ou patients)
    – Domaine des relations amoureuses : simplicité, me sentir comprise, me sentir libre (d’aimer comme je veux qui je veux), ressentir du désir pour l’autre, de l’amour pour l’autre, sentir une connexion, sentir l’envie d’être en présence de l’autre, me sentir en sécurité, rassurée
    – Domaine familial (parents, frères et soeurs): espoir, amour, simplicité, amusement constant, légèreté
    – Domaine des relations amicales : partage, écoute, simplicité, amusement, curiosité de l’autre, soutien, fierté, complicité
    – D’une façon plus globale : me sentir en paix, sereine, sans pensées parasites, espoir, compréhension de ce qui m’entoure et de ce qui me définit, avoir pleins d’envies, être émerveillée, être créative.

    Ce sont ces essences qui me font dire, quand je les ressens, que je me sens bien.

  32. montante dit :

    bonjour,

    je tombe sur votre site complètement par hasard…
    j’ai 36ans en couple avec un homme depuis 12 ans maintenant, notre relation a toujours été très complice, nous sommes très fusionel, ami et nous étions amant auparavant, depuis maintenant 2 a 3ans nous ne faisons l’amour qu’une fois par mois ou 2, qd tout va bien et parès des plaintes de ma part, la libido de mon homme a tjs été un problèmes, vu que je suis très demandeuse, depuis peu je n’en peux juste plus .. on en discute bcp mais je me demande comment on fera dans un futur proche meme pour essayer d’avoir un enfant ?! ou une fois que nous aurions par miracle un enfant devrais je complètement retirer le sexe de ma vie, … je suis de signe scorpion le sexe a tjs fait partie intégrante de ma vie, j’ai fait énormément d’effort depuis que je suis avec lui pour mettre le sexe en 2 ou 3e position et me satisfaire d’un ou 2 rapport par semaine, j’en suis au point de pensé a le quitter, meme si je n’ais absolumeent pas envie de retomber dans des relations passionées ausquel j’ai déjà donnée auparavant.. c juste que je me demande a mon age comment vivre sans sexe ou presque ?!

    on en parle bcp j’essaie bien evident de ne pas lui mettre la pression et d’en faire un big deal histoire de ne pas provoquez de blocages mais au contraire c de pire en pire, et quand j’explique que je me demande comment je vais aborder l’avenir comme ça dans un couple il a l’air de dire que je fais un problème pour absolument rien…

    encore une fois hormis ce point nous sommes et nous vivons énormément de bons moment ensembles, nous voyageons bcp, nous avons les memes passions, socialement tout va bien, j’ai parfois l’impression d’etre juste une collocataire…
    je suis quelqu’un qui m’occupe de tout ou presque a la maison en ne demandant qu’une chose en échange, ‘UN PEU DE SEXE’ lol…

    que faire, quel solutions, j’en viens vraiment a me demander si ma vie dois etre avec lui vu que les relations sont importante pour moi et me font sentir bien dans ma peau et dans ma vie, et que j’aimerais beaucoup fonder une famille,
    j’ai peur de prendre une mauvaise décision en meme temps rester avec lui et me prendre un amant de temps en temps comme bcp de personne me disent, ne me convient pas ça n’es pas la vision de l’amour, que j’ai a long terme,

    il y ‘a 6mois j’ai eus une aventures avec un homme qui est un ami et qui a les meme problèmes avec sa femme lol échange de bons procédé, on c envoyé en l’air, uniquement du sexe pas de sentiments… pendant 2 mois nos conjoints respectifs étaient en voyage, depuis on ne se voient plus… meme si nous sommes toujours ami,

    je peus comprendre que chaques personnes sur terre a une libido différente mais a aprtir du moment ou on décide de faire sa vie ensemble le but est de qd meme remplir certains roles pour que l’autre se sentent bien et ça passe par la case, sexuel,

    je suis une personne très indépendante dans ma vie, nous nous sommes expatrié vers l’asie il y ‘a 5ans ou ma carriere professionelle a décoler, et la sienne malheureusment n’a pas fonctionner, je sais qu’il ya un manque de confiance en lui face a toute les épreuves qu’il a eus depuis que nous sommes partit, et je me doute que celà doit avoir des répercussions sur notre vie amoureuse, d’autres part mon homme a tjs été un artiste, et je l’ais toujours laisser vivre, de ses passions pendant que moi je travaillait ce qui je dois dire ne ma jamais déranger…
    a présent je ressent qu’avec le passage a la 40aine il en a marre que j’assume tout,

    un grand merci si vous m’avez lu jusqu’au bout lol ça dois etre assez décousu 😉

  33. Charlotte dit :

    Coucou tout le monde! je rajouterai dans les essences pour ma part  » spontanée,naturelle, moi même  » et ce dans tous les domaines de ma vie c’est ce qu’il y a de plus important pour moi de sentir que je n’ai pas besoin de jouer un rôle que je peux être totalement moi même c’est quand je ressens ça que je sais que je suis à ma place!! Ce ressenti me guide à faire les bons choix pour moi que ce soit en amour, amitié, travail etc après j’avoue il m’arrive encore de me tromper et de me tester et dans ces cas là si je m’en rends compte plus tard eh bien ça me sert de leçon et je me fais la promesse de m’écouter davantage la prochaine fois. Ainsi va la vie et c’est très bien comme ça! bonne soirée à tous et suivez votre instinct au maximum c’est votre guide sur le chemin du bonheur

  34. agathe dit :

    Bonsoir,
    Je suis avec un garçon, nous faisons tous les deux la même école ( les beaux arts ). Nous nous investissons dans notre art à fond.
    C’est pour moi vitale, c’est mon rêve. Je cherche mon essence dans mon art afin d’être heureuse et épanouie.
    Tout pourrait être idyllique. Et ça l’est. Je vous dis cela et pourtant aujourd’hui mon front et resté crispé par le soucis. Pourtant j’ai pleuré. Pourtant j’ai cru devenir folle.
    Mais je me sens paradoxalement très libre. J’ai le sentiment d’affronter des peurs en ce moment et de me libérer. C’est un sentiment génial et jamais je n’y ai cru autant. Pourtant j’ai beaucoup de pollution mentale, de colère, de sombres pensées, qui pendent dans mon cerveau comme des lianes noires. Elles me torturent, elles me prennent la tête. Chaque fois que je pleure c’est une victoire car mes larmes nettoie le pare brise de mon âme et j’en sors grandi.
    En fait si je pouvais je pleurerais tout le temps.
    Ce que je voulais dire ici, c’est courage à tout ceux qui traversent des épreuves. La vie est merveilleuse et vaut le coup d’être vécu, affrontée. La liberté c’est de se dire : la mort ne me fais pas peur.
    Même si vous avancez dans le noir, par principe, continuez ! Bâtez vous ! Vous serez récompensé, un jour tout prendra sens. Courage !!!!

    Agathe

  35. LILI dit :

    Comment retrouvé la réponse a mon commentaire laissé ce matin

  36. Gaelle dit :

    Hello Maxime,

    Je prend le temps de répondre à ta question car je veux « vivre l’expérience » du développement personnel, et ne plus seulement me contenter d’acquérir des connaissances sur le sujet. Car il me semble que c’est effectivement les meilleur moyen d’avancer!

    Comment je me sent maintenant ?
    Je suis plutôt de bon humeur mais aussi angoissée, perdue mais dans l’espoir et l’espérance d’un avenir serein et épanouissant.

    Comment je souhaite me sentir dans la vie de tout les jours?
    enjouée, sereine et légère

    est ce que je ressent cet état interne maintenant ?
    Je ne suis pas pleinement sereine car remplis d’interrogation quand à mes décisions, mes comportement, la direction que doit prendre ma vie… Je suis donc un peu tourmentée, lourde mais enjoué à l’idée que mon état change et évolue. J’en conclus que je dois ACCEPTER de me tromper et me faire confiance. Il n’y a que dans l’expérimentation que je serait guidée ! Je dois cesser de chercher mon mode d’emploi dans tout les lectures et videos que je cumule, mais apprendre aussi et avant tout par l’expérimentation. Je suis impatiente et je n’accepte pas d’en être seulement au stade où j’en suis.
    Merci à toi Maxime, de nous inviter à nous poser ses bonnes questions ! 🙂

    Quelles Essences sont nécessaire dans mon TRAVAIL ?
    L’enthousiasme, la passion, la sérénité, la fierté, l’intérêt et l’inspiration

    En AMOUR?
    La joie, la sérénité, la complicité, l’amusement, la gratitude, la confiance

    Comment je fais pour installer mes essences ?
    Jusqu’ici je l’ai toujours fais de façon mécanique et inconsciente. C’est une bonne question…
    Je pense que jusqu’ici elles ont toujours été installées par les conditions extérieur, sinon je me forçais, ou créais une façade…
    Je n’ai encore pas vraiment idée de comment les installer. J’avoue même avoir un fond de scepticisme quand à ma capacité de les choisir et de les installer à tout moment.

    Cela dit, rien qu’en réfléchissant et écrivant ce poste, j’ai réussi à installer un état interne plus serein et joyeux car je me suis projetée dans les essences idéales que je voudrais ressentir sous différente forme!
    Donc je viens d’avoir une solution! Je me projet sur l’état interne que je veux ressentir dans le futur et cela imprègne mon être dans le présent !
    Plus qu’à pratiquer… haha c’est la partie qui me fait parfois défauts 🙂
    Bon je vais tenté l’expérience aujourd’hui !

    Bonne journée Maxime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion