fbpx
Couple toxique

La relation toxique : comment s’en préserver ?

Dans toutes les formes de relation que nous vivons, nous rencontrons inévitablement des moments difficiles et conflictuels. C’est tout l’art de l’effet miroir !

Seulement, la relation toxique peut avoir des conséquences négatives, voire dramatiques sur les personnes qui la vivent au quotidien et en permanence, comme dans une relation de couple. Dans le sens où celle-ci finit par nuire à l’épanouissement individuel en créant de la souffrance.

  • À quel moment devons-nous considérer une relation comme étant toxique ?
  • Que faire lorsque les rapports deviennent vraiment trop souffrants ?

========

Pour recevoir l’HappyNews, cliquez ici (vous recevrez gratuitement mon livre au format PDF par la même occasion)

========

La relation toxique : comment nait-elle ?

Une relation peut se révéler toxique dès lors qu’il existe un déséquilibre entre les deux personnes.

Une sorte de jeu de rôle – dans la majorité des cas inconscient – se déroule, et dans lequel l’un des deux partenaires va prendre l’ascendant sur l’autre. Par conséquent, cela va créer un rapport de “dominant/dominé”.

Triangle de KarpmanDans toute relation humaine, nous entrons tous à un moment donné dans un jeu psychologique révélé par le triangle de Karpman (ou triangle dramatique).
En tant qu’être humain, c’est notre besoin de reconnaissance face à l’autre qui nous pousse à entrer dans ce schéma.

Dans une relation toxique de couple, ce jeu psychologique est exacerbé et chronique.

Bien que nous ayons tendance à attribuer un rôle particulier à l’un et à l’autre : dominant = persécuteur / dominé = victime, les rôles ne sont pas figés :

  • Le dominant alterne bien les trois rôles pour étendre son emprise sur le dominé.
  • Le dominé va adapter son rôle en fonction de celui joué par le dominant.

Observez ce qu’il se passe au cours d’une dispute (de couple ou autre). Vous verrez que les rôles s’échangent à chaque coup de théâtre.

________

Distinguer la personnalité toxique de la relation toxique

Malgré la subtilité, il est important de différencier une personne toxique d’une relation toxique.

Harceleur, menteur, manipulateur ou autre pervers narcissique, il est évident que ces personnalités toxiques peuvent empoisonner la vie de leur conjoint. Mais elle le fera également vivre à toutes les autres personnes avec qui elle interagit (collègues, famille, amis…).

À l’inverse, une relation toxique n’engage pas forcément une personne toxique. Les deux conjoints peuvent tout à fait vivre des relations saines ailleurs que dans leur couple. C’est l’alchimie des deux partenaires, plus ou moins heureuse, qui va créer la qualité de la relation.

********

Suis-je dans une relation toxique ?

 Il n’est pas toujours évident de le déterminer, d’autant plus que les relations amoureuses sont toutes ponctuées de périodes conflictuelles, plus ou moins fréquentes, intenses et/ou longues.

De plus, c’est bien connu “l’amour rend aveugle” et les sentiments altèrent notre capacité de discernement.

Différents signes peuvent vous alerter afin de déceler si votre relation est toxique. Les principaux marqueurs sont les suivants :

  • la perte d’estime de soi : vous n’êtes plus vous-même
  • la tristesse : les moments de joie ont disparu, vous ne souriez que rarement ou en façade
  • la frustration : vous ne pouvez pas vous exprimer
  • la peur : vous ne vous sentez pas en sécurité

Dites-vous bien que, s’il y a souffrance, il y a toxicité ! Et une relation toxique deviendra inéluctablement souffrante.

Alors, s’il s’avère que vous êtes bien dans une relation toxique,  la question est :

  • Souhaitez-vous continuer à souffrir ?

Évidemment, la réponse est “non” bien sûr ! Toutefois, chez la personne qui souffre dans une relation toxique, l’engagement émotionnel est tellement fort qu’elle n’arrive pas à avoir le recul nécessaire pour prendre conscience de sa situation et décider de s’en libérer.

À force d’entretenir le jeu psychologique, le couple ne connaît plus que ce mode de fonctionnement destructeur et s’enferme dedans. Se crée alors un rapport de co-dépendance dans lequel pour exister :

  • le persécuteur a besoin de sa victime
  • la victime de son sauveteur
  • et le sauveteur du persécuteur

Pour la personne dominée, il devient encore plus difficile de partir du moment où la dépendance est installée. Cette dépendance s’appuie sur ses besoins affectifs l’empêchant ainsi de mettre fin à la relation.

Ce qui est certain, c’est que ce jeu psychologique provoque des échanges dont l’issue est toujours négative ! C’est pourquoi il est vital d’en sortir.

********

Relation toxique : Comment s’en défaire et apprendre à se prémunir

Peu importe l’énergie que vous y mettrez, une véritable relation toxique ne peut pas devenir saine.

Basée sur des dysfonctionnements relationnels dans lequel l’un s’ajuste en permanence à l’autre, la relation ne peut évoluer et se transformer d’elle-même.

La seule solution est donc l’émancipation. Et pour s’extraire de ce triangle infernal, il est indispensable de créer un quatrième rôle : celui de l’observateur.

________

Victime, sauveur et persécuteur font place à l’observateur

Si les 3 rôles principaux sont souvent joués de façon inconsciente et subie, tenir le rôle de l’observateur est un choix délibéré, en conscience.

Dans la position de l’observateur, vous sortez inévitablement des 3 autres rôles et par conséquent, vous vous en libérez.

  • Sortir du rôle de la victime c’est comprendre que vous avez vos propres ressources qui vous permettent de prendre la responsabilité de vos pensées et de vos actes.
  • Sortir du rôle de sauveur c’est accepter que vous ne pouvez pas imposer votre aide malgré toute votre bienveillance.
  • Sortir du rôle du persécuteur c’est savoir lâcher prise en se libérant de l’idée de vouloir tout contrôler et la recherche de la perfection.

Devenir observateur est donc la première étape, car elle va vous permettre de prendre conscience de la relation nocive dans laquelle vous êtes prisonnier.e.

Prendre la distance émotionnelle nécessaire est enfin possible. S’éloigner de la peur et autres émotions bloquantes, vous permet enfin de prendre les bonnes décisions et agir.

________

Mettre fin au jeu

Peu importe le rôle principal dans lequel vous vous étiez identifié. Mettre fin à une relation toxique nécessite un réel travail sur soi, pour soi.

Ce qui freine la majorité des personnes à entamer ce travail, c’est que cette prise de conscience réveille des blessures (rejet, abandon, honte, injustice, trahison) et les émotions qui les accompagnent.

Le premier réflexe sera donc de vouloir changer l’autre. Malheureusement, vous n’avez pas ce pouvoir et ce n’est pas votre rôle.

Alors, il ne reste plus qu’une seule solution : se guérir soi pour reprendre le pouvoir sur sa propre vie en toutes circonstances.

________

Les outils

La connaissance de soi est l’une des clés de l’autonomie, car il faut savoir que la relation que vous entretenez avec les autres est tout simplement le reflet de la relation à vous-même.

“Traitez-vous de la façon dont vous aimeriez que l’on vous traite.” 

Afin d’acquérir une parfaite connaissance de soi, il existe un outil puissant qui permet à la fois de :

  • mettre en lumière nos comportements dans nos relations avec les autres
  • observer nos mécanismes automatiques de défenses
  • développer notre “radar” pour déceler les profils des personnes avec qui nous interagissons.

Cet outil s’appelle l’Ennéagramme. Grâce à lui, vous comprendrez très vite que les tensions relationnelles peuvent être évitées car vous êtes capables d’analyser une situation et de décider d’y réagir ou non.  

Ainsi, vous vous épargnez bon nombre de situations conflictuelles qui n’apportent rien à votre épanouissement personnel.

Attention, il ne s’agit pas de fuir ! Au contraire, vous êtes enfin apte à y faire face sans plus jamais les subir !

Pour en savoir plus sur l’Ennéagramme, cliquez ici >>> Je veux découvrir l’Ennéagramme

La gestion de ses émotions est également fondamentale pour traverser la phase de connaissance de soi.

En effet, le chemin dans lequel vous vous engagez va soulever tout un tas d’émotions desquelles la raison (le mental) souhaite nous préserver.

Et pourtant, il n’y a pas d’évitement possible pour atteindre le but recherché.
Pour vous aider, changez votre perception des émotions connotées “négatives” comme la tristesse, la colère, la peur, etc…

En comprenant qu’elles apparaissent pour vous délivrer un message, vous ne craindrez plus de les ressentir.

Lorsque vous aurez bien compris leur message, elles s’en iront car leur mission aura été accomplie. Vous serez ensuite libre de choisir d’agir en conséquence.

********

Pour conclure

Les relations toxiques sont redoutables parce qu’elles vont progressivement vous enfermer dans des modes de fonctionnement destructeurs.

Prendre conscience que vous êtes pris.e dans cette spirale est déjà le premier pas vers la sortie.

Et pour s’assurer de ne plus vous laisser happer, cela va passer par :

  • le respect et l’estime de soi-même,
  • l’écoute de ses besoins,
  • l’affirmation de soi 

Mais puisque cela n’est pas inné, il vous faudra l’apprendre.

Si telle est votre volonté, sachez que la connaissance de soi et la gestion des émotions font partie d’un programme complet d’accompagnement d’Heureux dans sa vie : le Club Happy-Box

Pour en savoir plus, cliquez ici >>> Oui je veux connaitre le contenu de l’Happy-Box

N’hésitez pas à demander de l’aide car, le risque de le faire seul.e est de vous décourager et de rechuter…
Alors, ne restez pas isolé.e, et faites-vous accompagner 😉

========

Pour aller plus loin dans votre progression :

========

En lien avec le thème du jour :

Faites-nous part de vos commentaires en bas de l’article.

Si vous pensez que cet article peut aider d’autres personnes, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.