Voilà pourquoi vous devriez quitter votre partenaire :


Dans certains cas, mettre fin à sa relation est tout à fait indispensable et l’on se demande même pourquoi, nous ne l’avons pas fait plus tôt !

Après réflexions, les raisons sont multiples et finalement toutes en lien avec la peur :

  • La peur d’être seul(e)
  • La peur de souffrir davantage
  • La peur du vide
  • La peur du manque
  • La peur du « qu’en dira-t-on »
  • La peur des représailles de toutes sortes
  • la peur de se tromper
  • La peur de ne pas trouver mieux
  • La peur de regretter…

Bref, de la peur et rarement de l’amour !!

Ainsi, le premier constat un peu effroyable que l’on peut faire, c’est que la très grande majorité des couples restent ensemble par peur !!

La peur Photo par Angelus_YODASON

La peur
Photo par Angelus_YODASON

Soyons honnêtes et réalistes ! Si ce n’est pas par amour motivé par l’acceptation inconditionnelle de l’autre, c’est donc par peur ! Il n’existe pas d’entre deux.

Cette absence de « sens » ainsi que cette absence d’amour finiront d’ailleurs par être la cause de la séparation. Ce qui semble finalement être bien logique pour ne pas dire inéluctable !

Je n’ai pas l’habitude d’être pessimiste dans mes articles et vous allez voir que celui-ci ne le sera pas non plus, MAIS certaines choses se doivent d’être dites et conscientisées.

Je pense que nous connaissons tous ces « couples de raison », parfois même jeunes, mais coincés dans des « conventions » et pensant qu’il est déjà trop tard… Vous pensez peut-être même à certain d’entre eux en lisant ces lignes.

Ainsi, voici le quotidien de nombre de couple et voilà pourquoi nous restons avec ces partenaires quand bien-même, nous savons au fond de nous, que nous ne sommes pas pleinement heureux(se).

Alors pourquoi restons-nous dans ces relations alors que nous serions presque en mesure d’en prédire la fin ?

Et bien je vous l’ai dit, c’est la peur et ses dérivés, telle une marque possède différents modèles… La peur prend différentes formes plus ou moins subtiles.

Par exemple :

  • Beaucoup de personnes minimisent leur situation et s’estiment : « pas si mal que ça » !!!

Je trouve cette phrase particulièrement géniale car elle symbolise tout le déni humain mélangé à de la peur camouflée, ainsi que de la rationalisation mentale ayant pour seul but de fuir la souffrance dissimulée se trouvant juste en dessous…

Vous ne trouvez pas ?

En discutant avec ces personnes, et sans avoir besoin de creuser bien loin, le sous-jacent remonte très vite, et les larmes avec… Ces personnes se mentent à elles-mêmes et sont profondément malheureuses.

Quand on y pense.., vous vous rendez compte ! Que conseilleriez-vous à votre meilleur(e) ami(e) dans une telle situation ?

La tristesse : le sous-jacent du déni Photo par Preit :D

La tristesse : le sous-jacent du déni
Photo par Preit 😀

Pourquoi ne serions-nous pas en mesure de nous appliquer ce même conseil ?

Pour bien comprendre ce qui se joue ici, j’ai reformulé ce qui vient de se dire :

« Je suis malheureux (se). Je préfère malgré tout rester dans cette position parce que j’ai peur des conséquences que je n’assume pas.
Je sais au fond de moi que je ne pourrai pas m’épanouir dans ces conditions. Je sais que l’autre en face ne peut pas s’épanouir non plus.
Je choisis donc de renoncer à mon bonheur et de privilégier la médiocrité. C’est-à-dire que ça pourrait être mieux mais ce n’est pas si mal !
Une partie de moi est donc triste, alors j’attends un évènement, une personne ou un petit miracle qui viendra me sauver.
En attendant, je comble mon vide intérieur (que je ne veux surtout pas ressentir) par diverses activités ou addictions.
Je m’auto-sabote et je fais comme si tout allait bien… »

Connaissez-vous ce discours ?

  • Beaucoup se demande si le bonheur à deux est vraiment possible ?! La réponse est OUI bien entendu, mais faut-il le chercher au bon endroit.
  • D’autres se demandent si ce n’est pas trop en demander. Et effectivement, s’ils n’y croient pas… rien ne peu se passer…
  • ….

Et tout cela est vrai d’un certain point de vue, mais ce serait en oublier le sens même des relations amoureuses :

Attention à ne pas généraliser le malheur des couples. Ce N’est PAS une norme !

Oui, c’est vrai, il y a plus de personnes malheureuses que de personnes heureuses, et il suffit de regarder le couple de vos parents, de certains de vos amis ou le vôtre peut-être, pour s’en rendre compte.

Mais faut-il pour autant en faire une loi ?

Les premiers fautifs,  sans vouloir accuser personne, ne sont-ils pas justement ces personnes qui acceptent cela ?

Attention à ne pas faire de ces adage des lois ! Photo par Ministère enseignement-sup recherche

Attention à ne pas faire de ces adages des lois !
Photo par Ministère enseignement-sup recherche

Ces personnes malheureuses ne sont-elles pas justement celles qui cautionnent cet adage et qui y succombent.

Il n’y a pas de hasard et pour que les choses puissent nous arriver, il a bien fallu les y autoriser d’une manière ou d’une autre. Penser que la souffrance soit normale dans son couple, c’est l’autoriser, et donc, c’est la vivre !

Voilà donc le point commun des couples « pas malheureux » : une banalisation de la souffrance ou du moins une normalisation d’un non-épanouissement dans leur couple !!

De la même manière que 100% des gagnants du loto ont tenté leur chance :

  • 100% des couples malheureux autorisent (explicitement ou implicitement) cet état de mal-être
  • 100% des couples heureux pensent autrement et agissent en conséquence

La solution évidente est donc alors de changer sa façon de voir et d’aborder le couple ! En somme, c’est changer ses croyances et son conditionnement. Pour certaines personnes, c’est impossible, cela remettrait en cause trop de choses ! C’est ainsi !

Quitter son/sa partenaire et tenter sa chance ailleurs

Oui, dans beaucoup de cas, ce serait une bonne solution, la Terre est suffisamment grande pour que vous puissiez trouver chaussure à votre pied.

Mais juste avant la rupture, quelques recommandations :

Chercher à mettre du sens afin de ne pas répéter :

Vous n’êtes pas sans savoir que RIEN n’arrive par hasard et encore moins le choix de nos relations amoureuses. Alors avant de jeter le bébé avec l’eau du bain, posez-vous ces quelques questions :

  • Pourquoi cette relation ?
  • Qu’avez-vous appris ?
  • Sur quoi cette personne a-t-elle appuyé et qui vous fait potentiellement mal ?
  • Quelle partie de vous-même est inconsciente et que cette personne vous a permis de mieux voir ?
  • En quoi vous sentez-vous plus grandi aujourd’hui que hier ?
Avant de tenter votre chance ailleurs, Assurez-vous de comprendre où vous en êtes ! Photo par @alviseni

Avant de tenter votre chance ailleurs, Assurez-vous de comprendre où vous en êtes !
Photo par @alviseni

Si vous souhaitez vraiment grandir et cesser de répéter des relations similaires et ainsi avancer… Faites ce travail.

Une fois ce travail effectué, qui peut se faire avec le/la futur(e) EX, vous allez pouvoir le/la quitter…

Mais attendez encore un tout petit peu…

  • Vous allez bientôt pouvoir le/la quitter.
  • Vous allez bientôt pouvoir le/la remercier de vous avoir fait grandir, en vous montrant des parties de vous-même que vous ne connaissiez pas.
  • Vous allez bientôt pouvoir le/la quitter dans l’amour et le respect, en conscience et sans regret.

Et pourquoi êtes-vous capable de faire cela ? Parce que vous lui avez parlé de vos ESSENCES.

  • Vous lui avez fait part de ce qui est indispensable pour vous de ressentir afin d’être une personne heureuse.
  • Vous lui avez expliquez ce que vous aviez besoin de ressentir dans votre vie amoureuse pour pouvoir vous épanouir.

Vous avez fait cela ET, ensemble, vous n’avez pas trouvé de solution. C’est pour cela que vous pouvez partir en paix, respectueux(se) de ce qu’est l’autre mais conscient(e) que cet autre, ne correspond pas à vos Essences.

  • La TRÈS grande majorité des personnes ne savent pas ce qui les rendent heureuses !
  • La très grande majorité des personnes ne savent pas ce qu’elles ont besoin de ressentir dans leur vie amoureuse pour s’épanouir.
  • La très grande majorité des personnes ne sont donc pas heureuses.

Travailler ses Essences permet de :

  • Savoir pour soi-même ce que l’on veut dans sa relation.
  • Cesser de chercher autre chose quand tout est déjà là !
  • Communiquer avec l’autre sur des aspects profonds et fondamentaux d’une relation.
  • « Créer » cette relation où les Essences de chacun sont présentes.
  • Et bien évidemment de faire partie de ces 20% de couples heureux.

Bien souvent, parler de ses Essences change tout et le couple repart de plus belle.

Maintenant seulement, vous pouvez quitter votre partenaire

Vous avez :

  • Echangé sur votre (nouvelle) vision de la vie et du couple
  • Exprimé vos erreurs et croyances que vous ne souhaitez plus renouveler
  • Vous l’avez invité à lire ce même article, sur ce blog, et à faire de même
  • Vous avez exprimé vos Essences et l’importance cruciale de celles-ci dans votre vie

APRES avoir fait cela et SANS succès, vous pouvez sereinement quitter votre partenaire sans aucun remord ni regret.

Vous avez fait du bon boulot et il est évident que votre prochaine relation sera très différente !

Vous pouvez aussi vous rendre compte à ce stade, que vous n’avez pas envie de faire tout ce qui vient d’être dit. Vous ne l’aimez peut-être tout simplement plus assez… Vous avez alors votre réponse. Vous pouvez alors le/la remercier pour tout ce partage et partir sereinement.

Vous pouvez aussi vous rendre compte qu’il/elle ne vous aime pas suffisamment pour vous écouter, pour prendre en considération vos Essences et pour changer quoi que ce soit dans votre couple. Vous pouvez alors le/la remercier pour tout ce partage et partir sereinement.

Merci d’avoir lu cet article
Maxime

Je vous recommande également les suivants, en plus de ceux de l’article :

Pour partagez cet article, cliquez sur « j’aime » !


61 Comments to Voilà pourquoi vous devriez quitter votre partenaire :

  1. Out the Box ! dit :

    Très bon article, très pertinent. Comme le dit l’adage, « mieux vaut être seul que mal accompagné »…

    Mais je pense que tu fais bien de préciser que ce genre de décisions ne se prend que lorsque d’autres alternatives ont été envisagées avant. Parfois dans un couple, les deux parties ne s’accordent pas pendant un temps et il peut alors être tentant de quitter son/sa compagnon/compagne.

    Mais il faut aussi garder à l’esprit que lorsqu’on tient profondément à quelqu’un, laisser du temps à son couple peut être une bonne chose. Évidemment, si les deux parties ont fondamentalement changé de perspectives c’est autre chose, mais il me semblait important de faire cette distinction.

  2. Pops dit :

    Quel article.. J’ai l’impression qu’il a été écrit pour moi.. En effet en couple depuis 5 ans cela fait longtemps que je me pose des questions.. J’arrive à un point de non retour, c’est décidé je vais le quitter! …mais quand? Comment? C’est tellement compliqué.. Ton article a fait tilt dans ma tête, il faut vivre, et quoi de plus navrant qu’une médiocre conformité? Merci, tu m’as donné le déclic

  3. Loute dit :

    En effet, mieux vaut etre seule que mal accompagnée mais parfois, ça se revele etre plus facile à dire qu’à faire.
    Pour ma part, en couple depuis 7 ans avec monsieur, pacsee depuis 5 ans. 2 enfants, encore jeunes. J’ai sacrifié ma carriere pour le suivre dans ses mutations professionnelles. J’y ai laissé un mon boulot et mes amis, je suis forcément isolée alors je survi en revant à des jours meilleurs… un jour peut etre.
    Mais quand ? Quand les enfants seront grands ? Pourquoi ? Parce que si je pars, ca sera pour retourner dans ma region d’origine, à 1000 bornes de là où nous vivons. Et ça, il me l’a bien dit  » si tu pars, c’est seule, les enfants, ils restent près de moi « . Bah tiens !
    Donc, comme je ne veux pas leur imposer une vie entre 2 trains, un procès devant le jaf et j’en passe, je me tais et j’encaisse. Mais jusque quand ?
    Et financièrement, quand on choisit le bonheur à la désillusion d’un couple en plein nauffrage, on fait comment ? On ne peut pas vivre  » d’amour et d’eau fraiche « , bien que certains soirs, je prefererais encore le bivouac en pleine foret au bord d’un ruisseau, à manger des sauterelles que de le supporter. Mais bon, matériellement, c’est un peu compliqué…
    Vous qui etes parti, qui vous etes reconstruit, qui etes aujourd’hui heureux… quel a été votre recette ?

    • Maxime Gréau dit :

      La recette Loute c’est la souffrance….

      Et vous y êtes presque. Continuez de souffrir inutilement encore un peu et vous allez voir que le ras-le-bol violent que vous allez vivre prochainement va se charger de faire ce que vous n’osez pas faire pour vous-même..
      Ce ne sera peut-être pas super diplomatique mais au moins, ça bougera et vous souffrirez moins… Si c’est bien ce que vous voulez..

      Sinon, respectez-vous dès à présent, ne serait-ce que par une simple intention de vous donner le meilleure, et les résultats seront aussi au rendez-vous..

      Vous y êtes presque..
      Bon courage
      Maxime

    • mendes dit :

      Mieux vaut être seule que mal accompagnée ! Le matériel ça rend pas forcément heureux. Je n’avais pas grand chose non plus mais avec ma fille nous n’avions jamais été aussi heureuses.

      • Onyx dit :

        J’ai quitté mon mari après 20 ans de vie commune et 11 ans de mariage. 2 enfants.je l’ai suivi toute notre vie pour sa carrière. Beaucoup de mutations, environ tous les 2/3 ans donc pas facile de se faire une vie professionnelle! J’ai donc majoritairement élevé nos enfants.je n’étais pas malheuse mais pas totalement heureuse non plus je pense… Mais c’est quoi le bonheur? Je me pose toujours cette question aujourd’hui. Cela fait 3 ans que je l’ai quitté suite à une rencontre qui je pense à été l’élément déclencheur. Je me suis remariée et nous avons eu notre enfant à nous il y a 1 an. Je cherche toujours mon équilibre je ne sais pas si je suis heureuse ou pas. Plus ou moins heureuse qu’avant. Je ne sais pas. Avant j’avais l’impression d’être plus libre, d’être moi, mais il me manquait la démonstration de l’affection je pense que c’est ce que je ressentais. C’est confus je n’arrive pas à analyser. Je me dis juste si j’ai cédé à l’amour d’un autre homme c’est que mon couple était fini, c’est la seule chose dont je sois certaine. Mon ex mari a énormément souffert il n’a réussi à exprimer son amour pour moi que 1 an après mon départ avec les enfants et lorsqu’il a apprit ma grossesse. J’étais sans emploi ce fut très difficile financièrement . Puis je me suis installée avec mon mari actuel qui a 2 enfants de son précédent mariage. C’est pas simple les familles recomposées. Mon ex mari ne veux plus voir nos enfants ça aussi c’est très dur et ça donne une tendance à regretter d’être partie ( c’est ce qu’il cherche en fait). Donc je résume : ma vie d’avant me paraissait plus tranquille plus simple plus normale j’avais peur de arrivé à cause des enfants et j’avais peur de l’avenir.
        Ma vie d’aujourd’hui est compliquée famille recomposée pas facile tous les jours, mon ex qui abandonne ses enfants, je me sens rabaissée par mon mari actuel ( ce que je ne ressentais pas avec mon ex), ma nouvelle belle mère préfère l’ex femme de mon mari mal grès le fait qu’elle l’ai trompé avec son patron et qu’elle lui ai volé pas mal de fric, bref j’ai l’impression que tout est très trop compliqué et que mes peurs avant divorce sont réalités. Suis je heureuse? Je ne peux pas répondre à cette question! Ai-je peur de l’avenir? Oui. Est ce que c’était mieux avant? Oui car je suis sûre d’aimer mon mari malgres tout et non car tout le reste est un enfer à pars notre enfant qui est merveilleux… Alors je pense qu’il est justifié et normal d’avoir peur de quitter sa vie pour autre chose car même si on aspire à mieux, pas sûr que l’on y arrive! Je m’étais promis d’être pleinement heureuse en recommençant ma vie…aujourd’hui je me dis que foutue pour foutue je dois être patiente ça ne fait que 3 ans, l’avenir sera peut être meilleur d’une manière ou d’une autre pour moi et mes enfants. Ceci sur tous les plans: moralement financièrement etc… Car c’est pas joyeux financièrement non plus… Alors l’argent ne fait pas le bonheur mais il y contribu car il en faut un minimum quand même pour ne pas faire que survivre. C’est important aussi de pouvoir se faire plaisir et faire plaisir à ses enfants.

  4. Gironimo dit :

    Bonsoir,

    Je suis avec ma copine depuis 2 ans.
    Nous vivons en colocation depuis 1 an.
    Finalement, d’un commun accord, nous avons décidé d’acheter un appartement ensemble.
    Avec l’appartement, ma copine veux qu’on se marie, et attend sa demande pour avant la fin de l’année.
    J’ai déjà repoussé car cela me stressais, mais elle me dit ne pas comprendre comment je peux dire l’aimer et ne pas vouloir me marier avec.
    Ces derniers temps, plusieurs crises se sont succédées qui m’ont fait me remettre en question et me poser les vrais questions sur notre couple.
    Je ne suis plus sur de mes sentiments. En ce moment, je me sens assez mal, et quand je pense à la quitter, je me sens revivre.
    Pourtant, je ne sais pas où j’en suis.
    J’ai envie de faire un break, mais sachant que l’échéance de l’appartement va tomber, j’ai peur de faire une connerie.
    En effet, nous avons déjà signé la promesse de vente et nous ne pourrons bientôt plus revenir en arrière.
    J’ai peur que nous nous retrouvions avec un appartement sur les bras alors que nous devons nous séparer.
    Ou inversement, que nous renoncions au bien alors que nous restons ensemble.

    Voila, comme il est bien décrit dans l’article, le problème principal est la peur, qui fait taire ma raison…

  5. Tagada dit :

    Bonjour!
    Je suis en pleine réflexion sur la séparation…
    Pour faire bref, mon conjoint est en burn-out/dépression depuis presque 2 ans. Le point de départ est le boulot mais pas seulement: le privé joue aussi.
    Son boulot et ce que sa boite était devenue ne lui convenait plus. Il en souffrait et après plusieurs mauvaises périodes, dont de longs arrêts de travail, il a fini par quitter son boulot. Il est au chômage et en quête de sa « voie ».
    Mais côté privé, ce n’est pas chouette non plus. C’est comme si, trop préoccupé par « qui suis-je? » ou « vais-je? », il vivait « à côté » de nous. Je dis « nous » car nous avons deux enfants en bas âge, 3 et 5 ans. Les enfants, qui doivent sentir tout ça, s’accrochent à moi et ne vont pas spontanément voir leur père. Ils refusent même parfois de lui dire bonjour le matin.
    Et notre couple va de plus en plus mal… Tensions sur tensions, et plus aucune vie affective ou sexuelle depuis plusieurs mois.
    J’ai tenté de discuter de tout ça avec lui, mais il ne comprend pas ou ne veut pas comprendre.
    J’aurais aimé qu’il soit accompagné, que ce soit un coach en développement personnel, un psy ou même un bilan de compétences. Il a essayé une fois pour un bilan de compétences mais n’est pas allé au bout. Mais il aime lire ce site!
    Il va mal… et à force, avec les mois qui passent, je commence à aller mal aussi. C’est comme si cette situation qui s’englue déteignait sur moi. Je m’épuise…
    Il veut « écouter ses besoins », mais j’ai l’impression qu’il oublie ceux des autres, à commencer par ceux de ses enfants ou les miens. Je peux me tromper, mais il me semble que quand on vit en famille, il est important de faire attention aux autres…
    Je suis perdue… et clairement, je suis malheureuse dans ma vie de couple.
    Alors je pense à partir… Mais j’ai peur de regretter: nos enfants sont si petits!!! J’ai peur de ce que serait une garde alternée…: ils sont si petits encore une fois! Et mon conjoint en est-il seulement capable? (je vais pas tout déballer ici)
    Voilà, j’ai peur, comme tu l’écris plus haut dans l’article.
    Enfin, je me sentirai mal aussi je pense car j’aurais l’impression d’abandonner un homme en pleine mer qui ne sait pas nager… Et en même temps, combien de temps attendre encore? A force, je m’oublie et les enfants en pâtissent aussi…
    Je me demande si tout irait mieux s’il allait enfin mieux… mais est-ce qu’il ne faudrait pas une séparation pour que ça aille mieux?
    Je ne sais pas, je ne sais plus…

    • Gilles dit :

      Je laisserai Maxime développer… Je ressens de forts sentiments mutuels. Dépassez l’intellectualisation de l’amour, passez au delà. Je ressens un froid dans le bas du corps et la tête lourde. La peur n’est pas l’amour, mais la peur d’aimer. L’amour n’a rien a voir avec ce que tu ressens émotionnelle ment dans la zone bien-être. L’ amour c’est l’acceptation que même sans sentiments chaleureux il est encore là. Croire que l’amour n’existe que dans le confort est une illusion. C’est une sorte d’infantilisation des sentiments.

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Tagada,

      Comme il est dit aussi dans cet article et comme dans beaucoup d’autres, tant que les autres nous dérangent, c’est que « l’effet miroir » fait son travail…

      TU te sens mal dans cette relation, la question est donc d’aller creuser ces émotions qui TE sont difficiles.

      Une fois fait, les situations nous semblent différentes, même si elles ne le sont pas car, notre « perception » de la situation, notre « point de vue » n’est plus le même.

      Je t’encourage donc à visiter ton monde émotionnel de manière à ne plus subir cet environnement.

      Cet homme te fait grandir, de la même manière que tu le fais grandir. Continuez…

      Tu peux également le quitter, tu vivras alors le même genre d’émotion dans une autre relation. La Terre est une école, tu ne passeras pas à côté de l’enseignement, comme tout le monde.

      Cependant, tous tes choix seront les bons. Ne perds pas de vue qu’une relation a pour vocation première de nous aider à nous éveiller. C’est ce qui se passe pour toi si tu te donnes la peine de ne pas accuser l’autre et d’aller en toi, apprendre à te connaitre.

      Bon courage !
      Maxime

      • Tagada dit :

        Bonjour et merci de ta réponse.
        Elle « confirme » ce que j’ai ressenti ce week-end: j’ai réalisé qu’en fait, je rapportais mon mal être à lui alors que c’est « moi » qui « bloque » ces derniers temps. Je suppose que plein de choses sont liées, notamment à la situation (parce qu’il y a d’autres choses aussi dont je n’ai pas fait mention plus haut)… Et Gilles a raison: je suis dans l’infantilisation des sentiments, parce que je crois toujours à cette idée de l’Amour avec un grand A qui fait toujours vibrer même après 10, 20 ou 40 ans de mariage… N’importe quoi.

        Bref, je voudrais comprendre ce que je ressens vraiment et comment dépasser ça…
        Visiter mon monde émotionnel, je veux bien, mais je ne sais pas comment m’y prendre…!!!
        J’ai relu ton article, mais je me disperse…

        J’ai vu que tu proposais des accompagnements personnalisés, et ça m’intéresse. Est-ce que celui par mail est encore (ou sera bientôt à nouveau) disponible?

        J’ai besoin d’avancer là-dessus parce que je ne veux plus avoir l’impression de « passer à côté » de ma vie, je veux pouvoir profiter à nouveau de ma famille, en étant bien alignée.

        Merci à toi…

  6. Maxime Gréau dit :

    Bonjour Tagada,

    Je t’en prie.
    Non, les accompagnements par mail ne se feront plus. Je te propose par téléphone. (Pour les émotions, cela ne change rien) 😉

    Revoici le lien :
    http://heureux-dans-sa-vie.com/les-accompagnements-personnalises/

    À bientôt !
    Maxime

  7. GG dit :

    Merci pour cet article…..je ne suis pas dans le dénis mais dans la peur….mais même si tout est clair dans ma tête, je reste persuadée que l’influence parentale et l’éducation cartésienne de mon compagnon, on fait que l’illusion de notre couple a signé notre perte.
    Seulement les facteurs actuels ne permettent pas une séparation évidente et la vie dans la souffrance pour est , pour ma part, indéniable…..

  8. Ali57 dit :

    La première connerie que font les gens c’est déjà de se mettre avec n’importe qui,dans cette société on encourage tout le monde à la passion,a la tromperie etc…l’amour le vrai ce n’est pas ça c’est l’échange la communication la confiance l’honnêteté ( qui est perdu de nos jour) et l’écoute.la peur on l’a tous c’est juste une putain d’excuse pour faire n’importe quoi.

    • EK dit :

      Il existe des solutions pour avoir plusieurs partenaires/amoureux sans avoir à tromper qui que ce soit.

      Merci d’éviter les amalgames.

  9. Eric dit :

    Salut,
    En ce qui me concerne je suis en couple depuis 12 ans, nous avons eu dans notre vie de couple beaucoup de hauts et de bas. Ma compagne ne s est jamais sentie bien dans sa vie amicale, professionnelle et de couple. Elle ne se sent jamais épanouie. Elle m a dit qu’elle m aimait mais qu’elle n était plus amoureuse. Elle ne conçoit pas vivre sans moi mais elle me dit que je ne lui apporte rien, qu’elle espère que je vais changer, Je m occupe de tout à la maison même des enfants car elle n en a pas la force. Elle sort beaucoup pour rencontrer des gens, trouver le peps qu’elle n a pas avec moi. Je la laisse faire car je me dis que ca l aide a aller mieux. Quand j ai lu l article je me suis demandé si elle n assumait pas le fait de vouloir me quitter pour garder son confort…le piège c est que moi je l aime.

    • Ricos dit :

      Tu l’aimes Eric, c’est noble ! Mais t’aimes tu toi même? Aimes tu ce que tu fais à ta personne? Bon courage en tous cas.

  10. Luca dit :

    Bonjour moi je suis en couple depuis 10mois avec une fille que j’aime et que j’ai jamais autant aimer mais il y a un manque de confiance et depuis 5 mois sa ne vas plus, elle ne veut pas me quittait ni allez voir ailleurs et que je suis le seul avec qui elle voudrait faire sa vie et envisage d’avoir un enfant mai moi je ne suis pas heureux car je suis toujours sur elle colle et alor que elle vient très rarement m’appel pas par des petit nom ces sur que madame est amoureuse mai moi j’aimerais bien avoir un retour du coup aprer plusieur tentative d’en parler, rien de plus je ne ces plu quou faire du coup le moindre problème je vais me faire des film et m’énerver. .. est ce vraiment la bonne personne ? Vue que je suis fou amoureux j’aurais du mal à la quittait.

  11. ellena dit :

    Bonjour,
    Alors je suis en pleine rupture disons que rien n’est vraiment officialisé. 10 ans de relation, beaucoup de déménagements, presque 4 ans à l’étranger, un retour en France et là, tout s’est détérioré. Le retour s’est plutôt bien passé au début, les retrouvailles, etc. J’ai retrouvé du travail dans les 3 mois, et lui finissais sa thèse mais très vite j’ai senti que quelque chose n’allait pas mais les mois avançant l’été est arrivé et les vacances avec les amis ont mis ça en suspens. Depuis janvier, je ne le reconnais plus, il ne fait rien laisse tout à l’abandon, on ne sort plus, il est avachi toute la journée, ne termine pas sa thèse, joue, et ça me bouffe. Je lui évoqué la chose mais rien la torpeur. Depuis quelques mois j’ai renoué contact avec des amis et je sors sans lui, ça l’exaspère, je l’évince mais je ne le supportais plus. Je lui ai demandé une pause qu’il n’a pas vraiment accepté. Cela fait deux mois que l’on ne se voit pas, il m’appelait masi je ne répondais pas. Il m’envoyait des sms. Là il y a deux jours il m’a écrit pour me demander de passer le voir et aujourd’hui il m’écrit une lettre dans laquelle il me dit de manière mitigée qu’il ne supporte plus al situation, que c’est sa dernière communication, que c’est maintenant à moi de revenir. Il veut aller de l’avant, alors il me dit tout ce qu’il fait depuis deux mois pour changer, me dit qu’il m’a dans la peau, qu’il est toujours amoureux de moi et qu’il veut toujours faire sa vie avec moi. Le problème c’est que maintenant c’est à moi de lui dire oui ou si on continue mais je ne sais pas si je suis prête au final. Je pensais vouloir le quitter mais sa lettre ma chambouler, la fameuse peur de me tromper j’aurais voulu le revoir pour savoir où j’en étais exactement. Si je lui dis que c’est fini, et finalement que je me rends compte de ma connerie il n’y aura aps de retour en arrière je le sais. J’ai 39 ans, et cette peur viscérale également de ne pas retrouver quelqu’un. BEaucoup de personnes en couple, casées avec enfants qui ne sortent pas , bref, dilemme dilemme.

  12. Tristesse dit :

    Bonjour,
    Je suis mariée depuis 15 ans et depuis peu ma situation s est dégradée. Je ne vois plus personne de ma famille, mon mari est fils unique. Bref la solitude s installe. Nous avons 2 enfants qui sont merveilleux et pourtant je me sens vide. Notre maison a brulé il y a 2 ans et depuis, mon mari est en depression de plus il est malade. Notre vie de couple s est essouflé. Il n y a plus d affection, et il s isole la journée dans son bureau car il n a plus de travail. Quand il me parle c est juste pour dire qu il souffre de sa maladie ou savoir ce qu on va manger. Il ne participe plus beaucoup aux sortis vie de famille, plus de compliments bref il se renferme. Je lui ai dejà expliqué la situation inconfortable qu on traversait mais ne veut pas comprendre. Je suis perdue, j arrive plus a penser et remonter la pente. Je pense avoir fait tout ce que je devais faire mais pour lui c est normal !! Je m épuise et je me sens vidée.

  13. colet dit :

    Plus facile à dire qu’ à faire!

    La solitude objectivement est bien plus pire que la vie de couple en générale. La solitude, c ‘est d’avoir bien plus soucis financiers, de problèmes divers car non épaulé et soucis de santé (beaucoup d’articles scientifiques indiquent une mortalité accrue et des risques de maladies plus importantes car moins d’efforts (cancer, obésité, diabète,etc.)). De plus, il faut retrouver une âme sœur, bon courage avec les nouvelles technologies ! (si rencontre, il y a forcement d’autre contacts en parallèles).

    Même si on trouve une âme sœur, cette dernière peut aisément tromper ou mettre fin pensant qu’elle trouvera mieux (plus beau, plus gentil, plus riches, etc.) avec les nouvelles technologies (site, applications, etc), surtout si c’est une femme (elles sont littéralement en position de force, même laide).

    A méditer…

  14. Henry dit :

    Bonjour
    Je suis en coupe depuis 14 ans et marié depuis 12 ans, nous avons un enfant de 4 ans et pour lui tout se passe bien pour le moment. Moi je travaille dans une région éloignée depuis une dizaine d’années et ma femme était partie travailler à proximité de ses parents. Depuis je suis obligé de partir la voir tous les WE et parfois en semaines et ça dure depuis 10 ans. Cette distance fait que moi de plus en plus je m’éloigne d’elle surtout qu’elle, lorsqu’on se retrouve, ne veut ni me toucher ni se lâcher avec moi, il faut la masser presque tous les soirs sans qu’elle soir détendue…l’excuse est toujours la distance, nous sommes loin et je ne peux pas me lâcher comme ça ; je me sens mal considéré et mal aimé par celle que j’aime. Il y a deux ans de ça, ma femme m’a dit qu’elle ne ressentait plus grand-chose pour moi et que je devrais faire attention à elle et m’intéresser lus à elle…sauf que paradoxalement, lorsque je venais la voir tous les WE elle ne voulait pas que je la caresse, la touche et elle ne me touche pas du tout ; lorsque je mets ma main elle me l’enlève et parfois elle s’énerve, j’ai l’impression comme si je rencontre une adolescente à chaque fois. Lorsque je lui demande de faire l’amour avec moi, ça n’est jamais facile et c’est toujours la guerre et les excuses, « tu es loin de moi, tu en demandes trop, mal à la tête, fatiguée…..) ; parfois on ne se voit pas pendant 15 jours mais le soir de notre entrevue il faut qu’on dorme parce que madame est fatiguée…Lorsqu’on fait l’amour, elle n’est jamais dedans (toujours avec des préservatifs) et elle me dit que c’est de ma faute si ça ne marche pas ; je la vois en souffrance lorsqu’on fait l’amour, elle sert ses poings et elle sert également ses fesses pour que je ne bouge plus, ça me fait vraiment mal, j’en peux plus, mon dieu viens à mon aide. Aujourd’hui je suis plus frustré qu’avant de la connaitre, je préfère être seul et ne pas la voir du tout.
    Mes copains, tous, m’ont conseillé de ne pas rester avec elle sinon je vais me détruire à petit feu…Je suis frustré et je ne sais pas comment combler mon vide abyssale creusé par ses refus quotidiens qui me faisaient en plus mal au cerveau.
    Depuis 6 mois j’ai eu une sorte de dépression et je ne la supporte plus, je ne me sens pas bien avec elle et je ne suis plus heureux avec elle. J’ai envie de la quitter et de la laisser tranquille et partir pour être heure ailleurs là où les femmes me désireront, mais le souci c’est que moi je suis quelqu’un de sérieux de bonne famille et je n’ai pas envie de lui faire du mal même si je sais qu’elle me fait du mal de jour en jour. JE continue à aller la voir avec notre enfant, mais j’ai l’impression que je perds mon temps et que je vieillis sans me rendre compte.
    Je ne sais pas quoi faire et comment procéder pour arrêter le saignement de mon âme et retrouver ma dignité d’homme qui aime les femmes au naturel.
    Que dois-je faire, comment lui annoncer, et comment la convaincre que c’est la meilleure solution ?

    • Ricos dit :

      Mon vieux, ne dit’on pas loin des yeux loin du coeur??
      À mon avis tu devrais te consacrer à autre chose, t’occuper l’esprit et reprendre goût à la vie, à la vie loin et sans elle. Tu y as tout à gagner, l’acharnement ici ne t’ai d#aucun apport. Bon courage

  15. Henry dit :

    Précision : elle est à Nantes et moi je suis du côté de GAP

  16. jay dit :

    Bonjour je suis en couple depuis 2 ans avec ma copine et avant ça elle était une amie proche depuis quelques années.
    Voila mon problème, je me sens enfermé dans mon couple pourtant ma copine n’est vraiment pas jalouse elle ne me prive pas de liberté directement nous sommes jeune et pourtant ça fait 4mois que nous ne faisons l’amour plus que une fois par mois ce qui m’est jamais arrivé dans d’autres relations.
    Je l’aime ça c’est sur mais j’ai envie de la quitter puis le lendemain je ressent l’amour puis l surlendemain l’inverse.
    J’ai l’impression de ne jamais être satisfait de ce que j’ai…
    Je n’aime pas sortir en soirée avec elle et c’est un gros problème que je n’arrive pas à résoudre aussi.
    Je veux sortir célibataire avec mes amis partir dormir dans un endroit différent chaque soir improviser mes journées comme avant mais je l’aime je ne sais pas quoi faire je suis perdu …

    • CLOCHETTE dit :

      Le besoin de liberté est flagrant quand on pense que la vie de couple est faite pour la maison (salon,cuisine, lit). Pourquoi ne pas s’arranger à partager tous vos delires avec votre conjointe et essayer à deux de definir vos horizons. Vous l’aimez, elle ne vous prive pas de liberté. Mais vous voulez la quitter. Redefinissez vos centres d’interets car meme avec une autre femme ce sera pareil.

  17. Gregoire dit :

    Bonjour
    J’ai 18 ans êt je suis avec ma copine depuis déjà 9 mois, enfin disons plus que 9 mois, nous nous sommes dans un premier temps mis ensemble puis SÉPARÉ. Elle s’est rapproché d’un de mes amis, qui au final ne l’a pas plut êt a finis par revenir vers moi, qui avait beaucoup souffert de cette rupture êt lui ai laissé une chance. Puis nous voilà 9 mois plus tard, cependant, depuis notre remise en couple, je ressens un sentiment de haine envers elle au plus profond de moi, je n’ai plus ce petit scintillement dans mon coeur qui faisait que je l’aime. Mais ce n’est pas tout, aujourd’hui après ces 9 mois je me rend compte qu’elle n’écoute absolument jamais ce que je tente de lui dire (probablement car je me plains d’elle en permanence étant donne la rancœur que j’ai envers elle). On ne progresse plus, je pars en grosse déprime tout les 2/3 jours. Je me pose des questions sur notre couple tout les jours êt en arrive toujours a la même conclusion « quitte la, tu ne l’aimes pas, elle te fait du mal » mais apres ces 9 mois je n’y arrive pas, j’ai peur, d’être seul, de la regretter, je pense que tout est de ma faute que je peux encore sauver notre couple car depuis tout ce temps elle a décidé de continuer à rester avec moi malgré que je la méprise la moitié de mon temps … Ai je encore le choix à présent ? Si quelqu’un peut me comprendre je lirai son avis avec grand plaisir

    • Maxime Gréau dit :

      Tout semble très clair Grégoire, ton souci vient de cette capacité à regarder ta solitude en face et à ne plus en faire un problème, à être bien avec elle (cette solitude).
      Fais-toi accompagner si besoin.

      Une fois fait, tu auras l’esprit plus clair, moins peur, et tu pourras, rester ou partir, pour les bonnes raisons cette fois-ci et donc sans regretter.

      Bon courage Grégoire
      Maxime

  18. olga dit :

    je suis en couple depuis 6 ans mariée depuis 4 ans, mon mari est gentil et c’est quelqu’un de bien mais je ne me sens pas femme avec lui et ce depuis trés longtemps, pas de caresse, pas de calins pas de bisous … comme si on etait pas un couple et ça se degrade mnt plus de sexe, on se contente d’une seule fois par moi … je lui en parle mais ne réagit pas, je sais qu’il peut pas changer car il est comme ça il ne le fait pas exprés et moi je déprime terriblement j’ai besoin de me sentir femme juste un peu pour etre bien

    • Jim dit :

      Salut je viens de tombé sur toutes ces philosophies et choix des gens qui sont très intéressantes
      moi même ayant quitté ma magnifique belle et gentil copine car j aime trop les femmes et ça me rongeait de l intérieur et les problèmes qui s installait
      C est vrai que la peur ça engendre tellement …
      Bon si je peut me permettre si tu l aime encore, je te donne un super conseil à mon avis
      Fait toi belle ,limite pute super exitante et regarde ce que ça donne
      Si ça donne rien tente la domination on sait jamais lol et ça donne rien tente le viagra ou trompe le pour te soulagé ou si ca dure trop longtemps quitte le
      c est la dure réalité je pense C est mon avis
      Mais je peut me trompé C est qu un avis

  19. Elisabete dit :

    Bonjour je ai un gros problème mon mari ma tromper…et veux rester avec MOI!mais je vie avec mes beau parent et cela depuis 18 ans (même salle de bain même cuisine et salon)et la je peux plus carticle mon mari ma tromper et me demander si je veux rester avec lui je doit être plus gentille avec ces parents donc c’est et lui qui tromper et qui dit les conditions ….sinon je peux partire mais moi je l aime …
    je sait je suis conne mais voilà mon gris souis je sait que je doit partire mais je arrive pas….

  20. Rita dit :

    Bonjour, je suis avec un homme ça fait une année, en relation à distance on se voyait 1 a 2 fois par mois, il est stable et mature et posé tres gentil aussi et respectueux,le problème c’est sa froideur et son manque d’interet quand je lui en parle il nie ou evite le sujet carremment. on est sortie ensemble lannée derniere un mois apres sa séparation avec son ex de trois ans, nous etions parfaitement parfait ensemble mais depuis le nouvel an, ca commence a deraper.. il commence a avoir de plus en plus de filles dans sa vie, et ça me gene. je le vois draguer une fille sur les reseaux sociaux et quand je lui ai posé la question il m’a dis que c sa pote. bref j’aime pas jouer la jalouse mais je le sens pas projeté dans notre relation. je l’aime beaucoup quand on se voit on s’entend totalement mais une fois éloigné, certes on se parle chaque jours (a mon initiative) mais je le sens distant. en plus il me fait de plus en plus de faux plans en me laissant attendre en vain… je lui ai pas mal de fois dis que je le quitterai et je fini par revenir , biensur par peur detre seule, de le perdre, etc..
    aujourdhui ça fait 4 jours que l’on s’est pas parlé parceque je lui ai dis que je sui fatigué et que je veux le quitter et il a pas réagi alors j’ai disparu et l’ai bloqué de partout, la vérité je souffre enormement, et il me manque beaucoup..
    Que dois je faire !!

  21. jean sacre dit :

    J’ai rencontré une femme qui incite et motive par sa personnalité et son intelligence. J’ai un métier créatif et çà boost et multiplie les possibilités. Elle est amoureuse … plus que je ne le suis.
    Ma femme que j’aime me soutien pour tout mais ne veut pas partager. Elle dit vas y fonce et revient moi.
    Actuellement, je dois choisir, c’est plus un choix de vie.
    En faisant un choix de vie plutôt qu’un choix amoureux, je me sens malhonnête. Dois-je continuer à me débrouiller seul et rester en couple? Ou foncer aver une personne inspirante et constructive? Merci pour l’échange éventuel.

  22. Christophe dit :

    J’ai quitté la femme que j’aimais depuis 2 ans, nous nous entendons très bien sentimentalement et sexuellement, nous vivons chacun chez soi, à 25 km l’un de l’autre. Elle ne veut pas vivre avec mes enfants, elle dit que je ne suis pas pareil quand mes enfants sont avec nous. Elle préfère rester chez elle ou voir ses copains, ce qui m’énerve un peu (elle se fait des resto/ciné avec un pote), je sais qu’elle ne me trompe pas, mais ça me gène et elle me traite de jaloux. Elle a été affectée que je la quitte, mais j’ai l’impression qu’elle ne veut rien changer. Pour l’instant elle est trop bouleversée, alors j’attends qu’elle veuille me parler, depuis une semaine déjà … on a 50 ans … je en sais pas trop quoi faire accueillir mes émotions ou méditer …. 😉 🙂

  23. doudou92600 dit :

    Bonjour,

    Je suis en couple depuis… ouh la la je ne compte plus! 12 ans? Un peu plus? Jeune maman d’une magnifique petite fille de 3 mois que nous avons mis du temps à concevoir. C’était d’ailleurs une cause de souffrance dans notre couple. Bref.

    J’ai toujours été quelqu’un qui aime sortir, bouger. Je ne supporte pas de rester toute la journée à la maison, ou alors tres rarement. Mon homme lui est casanier. Il n’a pas toujours été franchement comme ca car à nos débuts il nous arrivait de sortir: resto, pub pour boire une bonne bière etc… Pas de sortie en boite car il n’aime pas. Moi j’adore. Mais là n’est pas trop le sujet.

    Nous vivions dans le sud, puis pour raisons professionnelles nous nous sommes installées en région parisienne il y a 5 ou 6 ans. Et depuis ca, mon homme est devenu tres casanier. Ca aurait du etre l’inverse pourtant car les sorties sont nombreuses ici! Mais non… Il ne souhaite pas non plus se faire d’amis.

    Moi au contraire, j’ai envie de rencontrer des gens, de sortir, ne serait-ce qu’avec des collegues: un resto, un apéro après le travail ou le samedi? J’adore ca! Mais lui m’en empeche. J’arrive quand meme à sortir, en lui forcant la main, mais cela créé inévitablement des tensions et je suis toujours limitée dans le temps, à coup de: « Tu rentres à quelle heure? » ou 3tu as besoin de 2 heures pour faire un resto??? »… Regard désapprobateur, réflexions déplacées… Dernièrement il m’a sorti une perle: « ah ben si c’est comme ca, j’ai qu’à aller aux putes! » et puis encore une « ah ben si ca te détend de faire un resto avec tes collegues, je n’ai qu’à aller dans un bar à strip tease »… belle mentalité…

    Je ne le comprends pas. Pourquoi sortir ca? Quel est le rapport? Hier soir je devais sortir, laisser ma fille quelques heures avec ma mère, profiter de sa présence chez nous pour m’aérer un peu l’esprit. Il m’a fait un caca nerveux. Et pour ne pas aller au clash, j’ai annulé ma sortie. Ce que je regrette aujourd’hui, soyez-en surs. J’aurais dû m’imposer. Surtout vu le résultat: je fais la gueule, je ne lui parle pratiquement plus depuis.

    Je me sens enfermée. Comme un oiseau en cage. Le probleme est que pendant des années, je me suis laissée faire, par amour. Il ne voulait plus sortir et je suis entrée dans le moule, pour faire comme il voulait. Hors, depuis un an et plus encore depuis l’arrivée de ma fille (que j’aime, je l’adore!), j’ai ce besoin de sortir qui revient. Il refuse de comprendre. Les fois où j’arrive à mes fins, c’est au prix de tirage de gueule. Cela me fatigue. Je ne parle pas de sortir tous les soirs, tous les week ends, mais une ou deux fois dans le mois, changer d’air. D’autant que lui ne veut rien faire! Mme avec sa fille, une ballade au parc, il ne veut jamais nous accompagner…

    Visiblement, lui il est heureux sur son canapé, avec sa PS4, bobone et sa fifille avec lui. Une routine mortelle dans laquelle il se plait. Moi non. En tant que femme, j’estime que je peux avoir plusieurs cercles qui doivent pouvoir cohabiter suffisamment ensemble pour me permettre de trouver un équilibre et d’etre épanouie: ma vie professionnelle, ma vie de maman, ma vie de femme. Je ne crois pas demander la lune!

    Du coup, je suis amère. Je suis très pessimsite sur notre avenir. Je ne pourrai pas finir ma vie avec quelqu’un d’aussi fermé, possessif, limite rétrograde (j’ai 33 ans, lui 36). J’ai l’impression de ne plus pouvoir entrer dans le moule qu’il m’a formaté: ca déborde! Ca déborde et je ne peux pas faire autrement. Mais il y a notre fille. Notre fille, la famille (je suis vraiment très appréciée de ma belle famille), mais surtout notre fille.

    Partir pour aller faire ma vie? Inimaginable. Mais je pense que cela arrivera un jour. S’il s’obstine à ne pas vouloir que je m’exprime. Ce que je crains c’est que les tensions se multiplient et que je m’éloigne de lui. Mais il y a ma fille… Donc voila… Avec le recul je me rends compte que je n’aurais pas dû continuer avec lui. Je me rends compte que je n’aurais pas dû écraser mes envies, écraser qui je suis. A 33 ans je fais cette découverte.

    Si nous devions nous séparer, je ne crois pas que je reproduirai les memes erreurs. J’admire les femmes qui ont fait ce constat plus tot: etre soi meme, des le départ, tout le temps, ne pas s’écraser.

    Les hommes possessifs et jaloux: à fuir!!! Et à grandes enjambées.

  24. Shadow000 dit :

    Bonjour,
    En couple depuis 2 ans, cela fait 10 mois que nous vivons ensemble.
    Le soucis c’est que ma compagne veut partir d’ici pour changer de travail, et moi je veux rester là où nous sommes pour des raisons professionnelles et familiales.
    Devrais-je vraiment tout quitter pour elle ou rester sur ma décision ?
    Merci de vos réponses. Je ne sais vraiment pas si c’est un choix sage.

  25. Sylvie lagase dit :

    Bonjour
    D abord je tiens a vous remercier d etre si juste et si sensible.
    J aime beaucoup vos reponses.
    Vos articles me parle
    Je frequente un gars depuis 16 ans
    .ce n etais pas le coup de foudre. Mais j ai appris a le connaitre ptit a ptit.
    Au debut nous avion beaucoup d activite. De la moto ,du bateau
    Depusi longtemps plus rien de sa. Puisqu il n est plus dans le domaine.
    Nous n avons jamais rester ensembles. Luimil aurait bien aime
    Mais moi j avais peur de cette engagement
    De plus il avait un travail saisonnier,
    Je n avais pas envie de vivre avec une personne en chomage
    Aujourdhui il est rendu sur aide social.
    On continue encore a se voir . Mais il ne se passe plus rien,
    Cote affectif on se touche plus
    D abord j en plus envie …et il fait pas d effort non plus pour me reconquirir
    J ai deja voulu le quitter.
    Il etait en larmes
    J etais plus capable .alors on a continuer ensemle
    Aujourdhui c tres platonique aucune communication
    Lui est dans le besoin
    Pi moi bien je suis dependante de ce gars malgle le manque d amour
    Je fais quoi pour m aider dans tous sa
    Qui est devenue tellement pathetique

  26. Paul dit :

    Bonjour je suis un homme de 30ans,je suis avec ma copine depuis 8ans mais nous n’habitons pas ensemble,depuis près de 2ans on fait presque plus l’amour tous ça a cause de moi car je me suis jamais vraiment engagé avec elle! Je l’ai beaucoup menti depuis le début des mensonges qui se sont retourné contre moi avec le temps x10.Bref j’ai découvert avec le temps qu’elle a beaucoup de côté que j’aime pas mais je suis toujours avec elle et depuis 2ans j’ai vu que c’était pas la femme de ma vie et que je n’étais pas heureux avec elle! Mais elle est très attaché à moi est aussi très dépendante car elle n’a pas d’amis et pas de famille en france…Et pendant ses moments difficile l’année dernière j’ai rencontré une fille grecque( elle avait aussi son copain en Grèce)que j’ai engagé une relation extra conjugale, au début je voulais juste me déchargé la tête et franchement j’étais parti pour un plan cul,j’avais un rtyme inférnal pendant 4 mois je jongler entre ma copine et la fille grecque c’était aussi une période que je faisais des travaux de peinture chez ma parents,je dormais très peu! Et avec le temps j’ai commencé a voir que j’avais beaucoup de point commun avec elle on s’entendait super bien, on était aussi très proche culturellement( je précise que je suis d’origine turc) et j’ai jamais été aussi satisfait dans une relation! Quand elle est reparti en Grèce je me suis rendu compte que j’avais besoin d’une fille comme et que mon bonheur passé par quelqu’un comme elle! En conclusion je voudrais dire que je n’ai plus d’amour pour ma copine mais j’ai un gros défaut! Je ne peux pas abandonné une femme comme elle car elle est très fragile! J’ai peur pour qu’elle ne se remette pas de la rupture…SVP aidez moi, j’attend vos conseils mais aussi vos critiques..

  27. Fraisier dit :

    Bonjour,
    J’ai rencontré mon petit ami au travail où l’on se voit une fois par semaine et c’est tout. Tout le reste de la semaine il travail ailleurs 7/7j. Je lui ai déjà dit deux fois que j’en avais marre que l’on ne fasse jamais rien ensemble comme un vrai couple (en presque 3 mois de relations, on a était 2 fois au cinéma et on a rien fait d’autre). Pourtant quand je lui explique le problème il me dit qu’il comprend que ça me pose problème mais qu’il ne peut pas me proposer de solution car il n’y en a pas.
    Ne pas le voir sauf au travail me rend malheureuse, j’ai juste l’impression d’être une collègue de travail et non d’être en couple avec lui. En plus, j’ai vraiment l’impression de le saouler avec ça, il ne m’envoie pas de sms la semaine, ne m’envoie plus de mots doux comme au début de notre histoire.
    Je ne sais pas quoi faire car je l’aime vraiment….

  28. baronnie dit :

    bonjour

    en couple depuis 2 ans, je suis une abandonnique.
    J’ai été mal aimée dans mon enfance ce qui m’a inculqué le fait que j’étais indigne d’être aimée. J’ai rencontré cet homme au travail mais passés les premiers mois de relation (tumultueux), je ne me sens plus attirée…je fais tout pour qu’il me quitte, alors que paradoxalement j’ai peur de me retrouver seule et abandonnée (rejouer mon enfance). Je vois un psy, mais ça ne suffit pas à endiguer mes angoisses et mon auto-sabotage. On n’a pas de projets ensemble, il ne vit que pour ses enfants (je n’en ai pas) et j’ai l’impression d’être exclue à nouveau.
    Que me conseillez-vous svp ?
    Lui il m’aime mais il me pose toujours des questions pour savoir si la réciproque est vraie et j’ai l’impression de répondre à côté pour ne pas le froisser et parce que je suis lâche, je l’aime bien mais pas autant que lui envers moi.
    merci de m’avoir lue.

  29. Yvette dit :

    Depuis 24 ans je suis en couple. Je ne voulais pas au départ.
    Ce sera court et simple. Il n’écoute pas, ne ressent pas mes peines ou mes désirs. Les « autres »… amis, boulot tout est bon pour s’éloigner, mais….. il ne supporte pas si j’ai des amis et connaissances. J’ai fait le vide autours de moi (il l’a fait) car il sait se rendre indispensable, amical présent. Bref comme il avait été avec moi au départ. Je me sens très seule et il a fait de tous les gens que je connais des amis A LUI qui me regarde comme une personne qui n’existe pas. Pas de réponse quand je parle, à la limite on m’ignore. Et je n’ai plus le courage de l’envoyer promener puisque comme un coucou il a intégré mon nid.

  30. Lorette dit :

    bonjour, c’est la première fois que je participe à une conversation. Je vis une situation difficile à gérer émotionnellement. J’ai décidé de quitter mon mari après 26 ans de vie commune. J’ai 44 ans et trois enfants. Je l’ai connu à 19 ans, il m’a permis de sortir de ma famille, de m’échapper de ce cocon si étouffant d’amour mais de solitude. je me suis toujours sentie seule. J’ai rencontré il y a deux ans, un homme, un collègue de travail. Un jeu de séduction s’est installé entre nous, trés vite la relation s’est ancrée en nous. Ce n’est pas du tout ce que je voulais mais je n’ai pas su me protéger de cet amour. j’ai tout avoué à mon mari au bout de deux mois, il a voulu qu’on réessaie, qu’on donne une seconde chance à notre couple, j’ai essayé. Mais je n’arrivai pas à l’oublier, comme s’il était ancré en moi. Aujourd’hui nous sommes passés devant le juge, c’est une affaire de quelques semaines avant qu’officiellement on soit divorcé. Je suis triste de tout ca. J’ai peur du futur. cela fait deux ans déjà que cette histoire me fait souffrir, mais maintenant que l’échéance est là, le retour en arrière impossible, j’ai peur. comment dois je avancer, j’ai des pulsions de retour en arrière, d’envie de ne plus continuer par peur de me tromper, de souffrir encore plus. pouvez vous m’aider par votre soutien ?

  31. LAUNAY dit :

    Bonjour
    Nous avons fait le chemin ensemble depuis 19 ans de mariage et avoir deux beaux enfants,depuis leurs naissances je m’occupais à 100% sur eux car deux nourrissons de même âge c’est fatiguant mais j’arrivais sans se plaindre auprès de mon mari pour qu’il m’aidait ni à la famille qui m’entouré,j’assume seul et je continue encore,c’est bien mon caractère, la famille d’abord et pendant tout ces longues annees de sarifices à la famille,je m’oublie,voilà l’histoire,les enfants grandissent à grand pas ils ont dix ans et ils ont encore besoin de nous mais mon mari veut me quitter pour pouvoir faire des rencontres et éventuellement reconstruire une nouvelle vie avec une autre femme car il m’a dit ,il n’a plus de sentiments pour moi et plus envie d’être avec moi ,la routine ne lui va plus,il reste à la maison on mène une vie de famille mais il ne veut plus être en couple,et je lui ai proposé de se retrouver pour se rattraper les années perdues,il refuse, pour lui c’est la séparation ,maintenant je suis conscience que c’est finit ou peut être je me trompe ,parfois les sentiments négative disparaissent ,je n’espère plus qu’il revienne, j’attend par la suite,je me demande quand est ce qu’il va quitter le foyer conjugale et comment il va faire financièrement pour notre besoin quotidien et s’il va le respecter, une fois qu’il est dehors et s’il rencontre une nouvelle femme ,est ce qu’il va pouvoir nous donner suffisamment d’argent pour le quotidien vivre seul avec les enfants ne me fait pas peur,mais peur de manque d’argent car je ne travaille pas car au début j’ai arrêté de travailler pour se consacrer à la famille et maintenant je m’en veux de ne pas penser à moi avant mais je ne regrette rien d’avoir élever seul mes deux enfants sans la participation de mon mari, il est présent mais il ne fait pas grand choses quotidiennement. Maintenant je pense à moi et je veux savoir comment je vais m’y prendre pour recevoir beaucoup de bonheur d’interieur et d’extérieur et avancer sereinement à longue terme.
    (Intérieurement j’ai peur de me retrouver seul pour assumer tous les quotidiens de la vie avec les enfants, mais intérieurement je suis très courage)
    Je vous en remercie à l’avance pour me guider sur le bon chemin du bonheur durable.

  32. Anto dit :

    Des articles qui prônent la séparation au lieu de se battre corps et âmes pour sauver l’amour qui s’est éteint pour diverses raisons (valables ou pas) moi ça me révolte …
    Comment on peut passer de nombreuses années avec une même personne fonder une famille s’aimer passionnément pour ensuite tomber dans le piège de tous les couples agir mal vis à vis de son conjoint ( la plupart du temps inconsciemment) et ne pas vouloir sauver tout ce qui a été construit ? Pourquoi prônez vous le  » lorsque le vase est cassé c’est cassé  » ou le  » on peut être plus heureux avec quelqu’un d’autre  » ou le  » mieux seul que mal accompagné  » pourquoi il y a cette rébellion des femmes sur le net dans les médias dans notre société actuelle ? On devrait se battre jusqu’au bout du bout à 2 pour sauver l’amour qu un couple à construit et voir la séparation comme quelque chose d’impossible à envisager… comme si finalement les gens qui se séparent sont plus heureux par la suite…ceux qui le sont c’était soit parce qu’ils vivaient avec quelqu’un d’alcoolique violent ou que sais je… ou que la relation était vraiment pourrie des le premier jour !
    Sinon combien ne se posent pas la question dans leur lit le soir s’ils ont fait le bon choix d’avoir quitter leur ex …avec tous les inconvénients comme la garde des enfants etc … nous sommes tous capable de changer alors changeons pour notre conjoint et sauvons l’amour !

    • Kaly dit :

      La plus part des personnes qui ont participé à cette conversation ont essayé d’arranger les choses mais rien n’a bougé. Se sentir pris au piège étouffé, faire des efforts des sacrifices et voir que la personne en face ne réagit pas ou est pire nous pousse à la séparation.
      On en a pas forcément envie , on s’y retrouve obligé.

  33. Petite Plume dit :

    Merci pour cet article extrêmement bien écrit, qui me ramène à ma condition actuelle. Je vis avec une personne tout simplement incompatible avec moi. Après une lutte acharnée pour que tout fonctionne au mieux, qu’il est dure de sauter le pas et faire face à l’inconnu. Je souffre depuis toujours de la peur de l’abandon, ce qui n’aide pas. Je suis incapable de quitter une relation pour « rien ». Chacune de mes relations ont été remplacées dans la foulée par une autre car je ne pouvais pas faire la démarche seule. Et je me retrouve de nouveau au pied du mur, à la fin d’une relation qui ne me convient tout simplement pas… Et j’ai du mal à fermer le livre, seule. Pourtant, j’aimerais avoir le courage de le faire pour moi, pour mon bonheur personnel qu’attendre l’élément déclencheur humain. Pour le moment, je subis, mais jusqu’à quand ? Comment arriverai-je à trouver la force de partir. Mon conjoint est dans la même situation émotionnelle. On reste l’un avec l’autre pour les mêmes raisons et les mêmes craintes.On se soutient presque mutuellement dans cette même galère. Espérons que les choses évoluent…

  34. Thomas dit :

    Bonjour,

    Je vous envoie ce commentaire, car moi aussi, comme tous les autres, ai peur.. peur de mon avenir avec ma compagne.
    En effet, cela va faire 3 ans que nous sommes ensemble. Je ne vais pas détailler toute notre histoire, mais nous avions commencé par une relation a distance ou j’allais la voir les week end, puis elle est venue dans la région, ensuite nous avons eu un appart, puis on a acheté une maison.

    Mais le problème est que je me suis voilé la face dès le début… Je savais qu’elle était différente de moi… Plutôt bordélique, fainéante, habituée a ne pas faire grand chose chez elle, a avoir un peu le dessus sur sa mère, etc…

    Je me suis dis qu’elle avait un bon fond, et que j’arriverai a ce qu’elle « change ».. car j’avais des sentiments pour elle…

    Mais le jour ou on a eu notre appart… c’était la catastrophe… J’ai vu a quel point elle voulait commander ( sans vouloir faire le macho, j’ai horreur que ca aille dans ce sens la..), mais que pourtant elle ne faisais pas grand chose a l’appart. Par exemple : Je fais les lessives, j’étends le linge, je fais le repassage, je fais 1 fois sur 2 la cuisine, je mets la table, je fais la vaisselle, je rempli et décharge le lave vaisselle, je m’occupe de tous les travaux de la maison, ainsi que de l’extérieur (pendant qu’elle bronze….), je m’occupe du chat (alors que c’est le sien..), je me charge d’aller faire les courses, de gérer les comptes, d’appeler quand il y a des problèmes, enfin bref, presque de tout… Et quand je lui demande quelque chose elle me demande de l’aide (par exemple faire le menage, je dois faire l’aspi si elle fait la serp, ou inversement…). Et le pire, c’est que si je rentres du boulot a 20h30 ou 22h (enfin tard quoi), elle est sur le canapé devant la télé ou a dormir depuis qu’elle est rentrée du boulot (16h30), et je dois débarraser son goûter, faire a manger, mettre la table etc… et des fois elle ose me dire « tu as vu, je n’ai pas gueuler parce que tu es rentré tard »….. –‘
    J’ai aussi l’impression qu’elle me ment constamment, pour des choses ridicules…
    Les relations sexuelles, je dois aller les chercher car c’est rare que ce soit elle qui vienne.
    Et par dessus tout ca je bosse comme un dingue parce que je suis a mon compte et que je dois faire vivre mon entreprise.. pendant qu’elle est fonctionnaire ( ce n’est pas péjoratif … mais juste moins fatiguant physiquement ).
    J’ai encore énormément de choses a lui reprocher…. Mais je me dis que je ne trouverais peut-être pas mieux ailleurs… que les filles d’aujourd’hui sont pour beaucoup comme ca… Que je risque de tout perdre, tout ce que l’on avait construit… et qu’au final elle a aussi des qualités dans tout ca … elle m’empêche pas de jouer a mes jeux vidéos quand j’en ai envi, est de bon coeur en général (même si elle ne tient quasiment jamais parole…), veut aider les gens…

    Mais je ne rigole meme plus ou quasiment plus, elle me rabaisse…

    Je ne sais plus quoi faire… j’ai la maison sur les bras et je sais qu’elle m’aime… meme parmi tout ca…

    Merci d’avoir lu ce pavé…

    Je me tate a aller voir un psy …

  35. Anthony75 dit :

    Bonjour Maxime Gréau,
    Merci pour cette article que j’ai lu avec grande attention.
    Je suis en couple depuis 8 mois avec un garçon et je me pose déjà des questions à ce stade de la relation.

    En effet, je remarque que je suis plus en demande que lui sur certaines choses. Par exemple, je propos presque toujours de le voir en semaine, lui rarement, la demande vient de moi. Les Weekends, nous les passons ensemble, mais bien souvent je dois réfléchir à des activités… Pareil pour la libido, j’ai le sentiment que si je ne demande pas le soir, dans le lit, il ne viendra pas, ou peu…

    C’est frustrant. Alors je cesse de formuler mes désirs, et je ne trouve pas ça normal. Les gens me disent de me laisser guider et de ne prendre que le meilleur. Mais pour moi ça ne veut rien dire. Je me suis habitué à ce rythme mine de rien, à lui, sa présence, nos weekends… je n’arrive pas à le quitter car j’ai le sentiment que ma vie va devenir terne et morose sans lui… Je ne sais pas quoi faire…

    • Maxime Gréau dit :

      Comme vous le dites Anthony, ce n’est qu’une habitude et une impression que sans lui, votre vie sera terne et morose.. Ce n’est pas la vérité !

      Dans un premier temps, il est nécessaire de parler « à cœur ouvert » avec votre partenaire. Lui exposer à quel point cette vie ne vous convient pas dans l’état, et pourquoi, en terme émotionnel.

      Dans la plupart des cas, cette sincérité permet bien des changements et résout, à elle seule, les soucis de couple. Utilisez pour cela la « Communication non violente » : le livre n°19 http://heureux-dans-sa-vie.com/des-livres-incontournables/

      Après cela, les choses auront changé et vous devriez en savoir plus…

      Si rien ne change, et puisque vous n’êtes pas épanoui, vous ne risquerez donc pas grand chose à changer, afin de vous épanouir ailleurs, ou bien, à renoncer à votre bonheur, par peur de ne pas trouver mieux !

      Dernier point, n’oubliez pas que vous avez attiré cette relation pour de bonnes raisons : celle de grandir sur vous-même, alors :
      Qu’êtes-vous en train d’apprendre GRÂCE à cette relation ? L’estime, le choix, la confiance, la communication, le respect de vous… Creusez !

      Bon courage
      Maxime

  36. Luciferine dit :

    Mon conjoint vient de me larguer après 7 ans de vie commune (pas d’enfants), j’ai 28 ans et je l’avais suivi dans sa région natale. Je me suis construit une vie loin de ma famille, sa maison qu’on retapait, mes boulots, mes passions etc. Et il vient de me dire qu’il n’avait plus de sentiments…là il prend sa douche après avoir chialer comme un con en me disant qu’il est désolé… il a déplié le lit au rez de chaussée, il ne me parle plus…et je suis là, dans mon bureau, plus seule que jamais en me demandant comment faire? Pour mon travail, mes engagements, mon club, mes comptes en banque, prévenir ma famille, organiser mon déménagement…….alors que j’ai mis 7 ans à construire tout ça…petit a petit. Mes parents devaient venir en vacances à la fin du mois d’août. Comment on fait dans ces cas là. Je sais pas, c’est la première fois que je vivais avec quelqu’un…une fois dit ce sera définitif… Je me sent nulle et seule ici. Je vais devoir faire bonne figure au boulot demain…mais à quoi bon? Est ce que j’en ai le courage? Ne devrais-je pas commencer à remplir les cartons? Comment vivre sous le même toit maintenant…comment…

    • Julie dit :

      Bonjour,
      Je suis de tout coeur avec vous. A t’il essaye de vous expliquer pourquoi d’un coup il n’avait plus de sentiment? Avez-vous essaye de lui parler d’aller voir un thérapiste, de sortir, de se redécouvrir?
      Cdt

  37. Mon conjoint m’a quitte il y a 1 an au bout de 20 ans de mariage, il m’a dit qu’il avait « une vie pas si mal dans un monde de merde »,
    Il comble son vide comme il peut, s’occupe comme il dit et j’ai vraiment l’impression qu’il s’auto sabotte, mais lui il ne ressentais pas cela quand on etait ensemble, alors en fin de compte la separation n’etais peut etre pas la solution, je n’ai pas l’impression qu’il est heureux meme si il me fait croire l’inverse !! Le pire il ment encore a son travail et fait comme si il etait encore marie a une femme formidable avec qui il part encore en vacances…..je ne le comprends plus.

  38. Julie Bt dit :

    Bonjour,
    J’ai 29 ans, en couple depuis 10 ans avec mon conjoint. Nous vivons ensemble depuis environ 5 ans et je n’arrive plus à être heureuse avec lui. C’est moi qui fait la plus part des corvées ménagères (je travaille à temps plein), j’organise la quasi totalité des sorties, des voyages (il ne m’a jamais rien organisé), j’ai jamais ou quasi jamais de surprises, j’attends toujours qu’on se marie, se pacse, qu’on ait un enfant (il dit vouloir tout ça)…. bref je n’en peux plus, en plus nous allons vivre dans l’ex maison de mes beaux parents, maison a cote de leur maison (là ou mon conjoint travaille), et je ne veux pas mais il ne me laisse pas le choix car on a l’opportunite d’avoir une maison sans crédit, et en plus on doit y vivre de suite sans faire les travaux qu’on veut. De plus la maison ne sera pas à moi et j’aurai aime avoir une maison au deux noms. Bref je me sens emprisonnée sans une vie que je déteste. Je rêve de voyage, de rigolade, d’engagement et je n’ai rien. Il ne dit jamais rien à ses parents, accepte tout, les critiques quand on part en voyages (ils n’ont jamais pris l’avion et ne comprennent pas pourquoi on part aussi loin), etc. Lui ne prends jamais ma défense auprès d’eux. Bref je n’arrive pas à être moi même avec eux, je n’arrive plus à savoir pourquoi je suis avec lui. Il a une passion et tous les WE part et me laisse seule, je me sens seule. J’aimerai le quitter mais la peur comme cet article le dit si bien m’en empêche, peur d’être seule, de ne pas trouver et de ne pas pourvoir avoir d’enfants (j’ai déja 29 ans)… des conseils svp? Merci

  39. Riri32145 dit :

    Bonsoir,

    je suis en couple depuis 1 an et demi, tout allait bien jusqu’au jour ou Mr a essayer de fouiller dans mon passée (Sur le moment j’avais menti et cacher et certains détail car je ne me sentais pas prête, je le connaissais a peine et j’avais mon idée sur sa mentalité de macho), çà l’a carrément anéanti de découvrir que j’ai eu d’autres aventures avant lui…vivant dans une société un peu renfermée et ayant des amis a lui qui n’arrêtait pas de raconter des histoires sur mon passée, je me suis senti dévalorisé, il m’a obliger a lui raconter tout mes secret et aujourd’hui il n’es plus sure que ce soit moi la femme de sa vie . Sur le plan émotionnelle et sexuelle ça ne va plus depuis plusieurs semaines, j’ai donc décider de le quitter car je ne me sentais plus en confiance, je me sentais jugé et dévalorisé…Je lui ai donner du temps pour se décider une fois pour toute, pour m’accepter tel que je suis et changer un peu ses principes mais je ne suis pas convaincu que le fait d’attendre sa réponse soit une bonne idée . S’il m’aime il m’acceptera tel que je suis . Je suis partie de ce principe et j’ai décider de le quitter…Il y’a des moments ou je sens qu’il a peut être besoin de plus de temps pour comprendre…J’ai peur de l’avoir brusquer ou de ne pas lui avoir donner assez de temps (sachant que cette situation dure depuis 7-8 mois avec beaucoup de haut et de bas). J’ai essayer de lui faire comprendre que c’est mon passé, mes expériences mais rien…Il dit qu’il m’aime mais qu’il souffre avec moi car mon passé le honte…Est ce que j’ai fait le bon choix en partant du fait qu’en amour on pardonne , on accepte l’autre…?S’il m’aimait vraiment il n’aurait pas pris tout ce temps pour m’accepter, il ne m’aurait pas juge… Merci

    • Didier dit :

      Bonsoir Riri32145,

      Etes-vous sa première compagne ou a-t-il eu d’autres relations avant de vous connaître ?

      • salma dit :

        Il en a eu évidemment, mai je vis dans une société ou les hommes ont le droit d’avoir des expériences mais pas les femmes…a la limite tout son entourage pense de la même maniére…ca le honte et il bloque sur ca..

  40. manam dit :

    Bonjour,

    J’espère peut être trouver des réponses auprès de vous. Je suis en couple depuis trois mois et j’aime le garçon avec qui je suis, mais j’ai aussi depuis quelques jours un sentiment de malaise, et je n’arrive pas (ou j’ai peur) à savoir si c’est l’intuition qu’il faut partir, ou la somme de tout ce qui ne va pas dans ma vie et me fait douter de tout. Je vis un peu une période de vide de mon côté, étant à la recherche d’un emploi, alors que mon petit ami travaille. Nous nous voyons peu en semaine et parlons aussi peu, ce qui d’un côté n’est pas fondamentalement un problème (je préfère discuter en personne avec les gens et nous sommes tous les deux très indépendants et aimons passer du temps seul ou en tous cas de notre côté), mais d’un autre côté j’aurais parfois envie qu’il « vienne me chercher » et discuter,tout en sachant encore une fois que dans les faits ça ne me correspond pas tellement. Nous passons beaucoup plus de temps ensemble le weekend, deux à trois jours de suite parfois, et j’aime beaucoup ces moments, ou nous partageons beaucoup plus, dont des conversations. Mais arrive la semaine et j’ai à nouveau ces angoisses que je transforme en questionnements sur mon couple : est-ce que je l’aime VRAIMENT ? Dois-je le quitter ? Est-ce que je ne suis pas en train de m’enfermer dans quelque chose qui ne me plaît pas ? Pour ma première relation j’ai eu très clairement l’intuition que ça n’allait plus, mais je n’ai pas eu à temps le courage de rompre, et c’est quelque chose dont j’ai très peur; j’ai aussi eu une autre relation dans laquelle j’ai eu l’intuition que quelque chose n’allait pas (je ne l’ai su qu’à la toute fin), et je pense être restée parce que je voulais avoir une relation. Là je sais que je l’aime, que je suis avec lui pour lui, et pas pour ne pas être seule. Et dans le même temps j’ai peur d’être médiocre en restant en couple, que ce soit l’unique chose qui se passe dans ma vie, de ne plus pouvoir m’épanouir en tant qu’individu… A noter aussi que mes parents se sont séparés et que ma mère est restée bien plus longtemps qu’elle ne l’aurait dû, qu’elle s’est quelque part volontairement infligée une relation douloureuse et sans amour, pour les raisons qui sont les siennes, mais j’ai très peur de reproduire la même expérience. Alors parfois je ne sais plus si j’ai peur de quitter mon copain ou peur de l’aimer, de mettre un terme à une relation qui tôt ou tard, que ce soit dans deux semaines ou un an, prendra fin, ou de quitter le navire pour retrouver ma zone de confort et continuer à m’isoler en cette période un peu creuse. À noter que pour moi ce n’est pas grave de me dire qu’il n’est pas l’homme de ma vie, ce n’est pas ce que je recherche, mais dans les moments où on ne se voit pas les doutes ont tendance à venir plus facilement. Et y penser me fait mal, j’ai peu confiance en moi et une partie de moi s’inflige volontairement cette souffrance je pense, mais j’aimerais pouvoir prendre plus de recul et déterminer ce qui est vrai de l’angoisse sur un futur qui n’est pas encore là. Auriez-vous quelques pistes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion