Savoir gérer ses réactions émotionnelles et ne plus en être dépendant


Pourquoi certaines situations nous touchent plus que d’autres ?

Pour une même expérience vécue, chacun d’entre nous réagit à sa manière. Chacun a une interprétation différente de ce qu’il est en train de vivre et chacun va adopter un comportement en fonction de ce qui lui semble le plus juste.

Ceci est la preuve irréfutable que nous interprétons les choses à notre manière en fonction de nos « filtres » personnels. Ces filtres sont notre conditionnement. Que nous le voulions ou non, nos expériences de vie passent par ce filtre.

Provenance de ces filtres :

  • Notre éducation parentale et/ou scolaire
  • Nos propres expériences qui font nos réussites et nos « non réussites » (L’échec c’est autre chose) 😉
  • Notre environnement social, professionnel que l’on appelle aussi « inconscient collectif » (Qui exige de nous des codes, des us et coutumes – En sommes, une bonne manière de faire)
  • Nos blessures acquises (ancestrales) ou créées (expériences douloureuses vécues et dont le deuil n’est pas fait)
  • Notre sensibilité naturelle personnelle
  • Nos peurs irrationnelles

Un point de vue personnel et subjectif

Ainsi donc, face à une même situation, nous avons différentes façons de réagir et nous allons en choisir une : Celle qui nous semble la plus juste, la meilleure, la plus logique, celle qu’il est bon (de notre point de vue) de mettre en place à ce moment-là.

Tout cela est donc très subjectif et varie d’une personne à l’autre. C’est également ce qui fait que chaque personne est unique, et bien heureusement que nous ne somme pas des clones ! 😉

Ne pas confondre : « Répondre en conscience »  et « réagir à »

Le souci ne se trouve pas dans le fait que chacun soit différent, bien au contraire. Le souci se trouve dans le fait de penser, de croire fermement que SA façon de penser est la bonne, et surtout, que ce soit une « réaction » à quelque chose et non une « décision » en conscience.

Je m’explique : Vous connaissez l’expression « avoir du recul » sur les choses ou encore « prendre de la hauteur ». Cela signifie que face à une situation, un évènement ou une personne : Soit vous avez de la hauteur et vous ne réagissez pas, soit vous n’avez pas de hauteur, la situation vous « touche », vous impacte et là vous êtes en réaction à celle-ci !

L’acceptation de ce qui « EST »

Avoir du recul ne veut pas dire être insensible ! Absolument pas. Avoir du recul veut dire : Je suis présent à l’évènement, je ressens ce qu’il me fait, ce que cela me fait, et je peux, si je le souhaite, exprimer ou non, mon point de vue sur la situation….

Hauteur, prise de recul, sagesse

Savoir prendre de la hauteur pour ne pas être en réaction

En d’autres termes, c’est être suffisamment présent et ancré, savoir reconnaître ses émotions sans s’identifier à elles, avoir conscience de ce que cela nous fait, et pour finir, y répondre si besoin, en pleine conscience (et non y réagir).

Au-delà de la compréhension intellectuelle, ce mécanisme se vit plus qu’il ne se comprend.

Intégrez bien le fait qu’une réaction (expressive ou dans le mutisme) est une réponse automatique générée par une émotion. Cette émotion nous touche car elle appuie sur une partie inconsciente de nous-même.

Cette réponse se fait donc de manière automatique et la plupart du temps nous nous identifions à elle. « Je suis comme ça », « ça c’est moi et ça non »….

Tant qu’il s’agira d’une réaction automatique, elle aura le dessus sur vous. Vous n’en êtes finalement pas vraiment libre puisque votre réaction est dictée par cet automatisme.

Vous n’avez plus le choix de votre réponse face à telle ou telle situation, elle s’impose à vous. C’est exactement comme cela que se produisent les schémas de répétition : Face à une situation, vous réagissez toujours de la même manière, créant ainsi toujours les mêmes conséquences !! 😉

La présence et la conscience sont des choses qui s’apprennent, je vous conseille notamment le livre d’Eckhart TOLLE : Mettre en pratique le pouvoir du moment présent (N°4). C’est un livre qui se lit et se relit sans arrêt… C’est un véritable guide d’éveil.

Les réactions émotionnelles ne trouvent pas de solutions dans l’intellect, voici des méditations qui vous permettrons d’avancer dans ce sens.

A lire également :

  1. Comment prendre conscience de son « ÉGO » et de son « ÊTRE »
  2. Pourquoi méditeriez-vous ? – Introduction
  3. Comment arrêter définitivement ses schémas de répétition
  4. 3 habitudes pour être plus heureux au quotidien
  5. 4 mots de vocabulaire indispensables !
  6. Psychologie positive : La vie nous veut du bien !

Cliquez sur « j’aime » si vous aimez et partagez. Merci 😉


6 Comments to Savoir gérer ses réactions émotionnelles et ne plus en être dépendant

  1. Ghizette dit :

    Bonjour j aimerai bien trouver un article sur le Tantra si possible!

  2. Ghizette dit :

    Bonsoir Maxime,
    J ai été violée par mon père pendant toute mon enfance et je ne m en suis rappelée que récemment grâce à EMDR une méthode pour se rappeler des souvenirs refoules
    J ai 45ans et ça m a complètement retournée heureusement que j étais déjà dans un travail spirituel sur moi
    Ce qui m a aide à avoir du recul et de voir que c est « grâce »à ce traumatisme que j ai eu l envie de faire de l introspection donc je ne me sens pas victime plutôt soulagée d avoir enfin compris d ou provenait tous mes dysfonctionnements mais je n arrive pas a prendre le dessus je suis cloîtrée chez moi incapable de sortir paralysée par l angoisse de la petite fille !! Mon thérapeute ne veut plus me suivre
    Car j ai refusé de prendre les antidépresseurs j aimerai m en sortir sans!!c est pour ça que j ai pense au Tantra
    Pour guérir du traumatisme de l’inceste !! Quel est votre avis?

  3. Émilie dit :

    Je suis dépendante affective et je ne sait pas PK ?????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion