Comment bien commencer sa relation amoureuse ?


Les différentes formes de relations

Il existe autant de « forme de relation » que de relations. Elles sont toutes différentes et chacune à son lot d’expériences.

management / réseaux sociaux / rencontre / connexion

Par exemple, il existe des relations professionnelles, des relations amicales, des relations de soutien, des relations de communication ou d’échanges, des relations d’activités sportives, des relations d’aide, des relations de souffrance, des relations sexuelles…., et des relations amoureuses ….. Toutes, sont des relations interpersonnelles.

Une relation entre un homme et une femme ne prend donc pas nécessairement la forme d’une relation amoureuse.

Ce que l’on appelle communément « être en couple », nous indique seulement qu’il y a deux personnes. La nature de ce couple et, la « relation » que ce couple entretien reste à définir.

De la même manière, ressentir de « l’amour » pour une personne ou « aimer » une personne ne signifie pas en être amoureux.

On peut aimer une personne sans être « avec elle », sans être « en couple » avec elle. C’est un peu comme ce qui se passe avec un ami ou une amie. On aime cet ami, on éprouve de l’amour pour cet ami, mais l’on n’est pas amoureux de cet ami !

Il faut démystifier le mot AMOUR et lui redonner sa véritable place !

Vous aimez votre meilleur ami, qu’il soit homme ou femme, on peut dire que vous formez un couple de deux personnes qui entretiennent une relation d’amour l’un envers l’autre. Pourtant, vous ne couchez pas avec votre meilleur ami bien que vous l’aimiez ! N’est-ce pas ?

La notion de couple et de relation a donc toute son importance pour ne pas faire d’amalgame.

En bref : Une relation avec le sexe opposé n’est donc pas nécessairement une relation amoureuse même si il y a formation d’un couple.

Apprendre à ne pas forcer la relation | Comment laisser la relation « être »

Bien choisir / Qu'est ce que je veut ?Lorsque vous rencontrez une personne, la bonne question à se poser est alors : Que veut la relation ? : Amicale, sentimentale, pro…etc

Si l’on ne se pose pas cette question, (et donc la plupart du temps 😉 ) lorsque nous nous trouvons en présence d’un sentiment d’attirance mutuelle entre deux êtres, nous avons tendance à précipiter les choses et à décider de faire de cette rencontre une relation amoureuse. L’attirance, notre envie de l’autre, mais aussi parfois, le manque en nous-même ou nos besoins du moment nous y poussent volontiers…

Je pense également que « la peur de passer à côté de quelque chose » ou que « l’autre puisse changer d’avis » et ne plus vouloir de nous (ce qui provoquerait certains sentiments de frustration ou de regret) contribue à ce choix hâtif de vouloir précipiter et figer cette relation…. 😉

Donc rapidement, poussé par cette force, cette pulsion, ce désir, ces manifestations physiques, ces papillons dans le ventre, ce petit nuage……, nous entrons en relation amoureuse sans chercher beaucoup plus loin. Nous voilà, avant même de connaître l’autre, et avant même de connaître la vraie nature de l’autre, en relation « amoureuse » avec relations sexuelles.

Bien ou mal n’est pas la question et chacun a son libre arbitre pour savoir ce qu’il convient de faire.

intimate image of sensual couple foreplay, kissing passionatelyCeci-dit, s’engager dans une relation amoureuse avec pour seul critère une attirance physique est un peu léger ! Tout est possible, c’est vrai, mais si vous visiez le grand amour, ce n’est peut-être pas la bonne stratégie ! De mon point de vue, c’est un peu comme jouer au poker, et le % de réussite à ce jeu-là n’est pas franchement en notre faveur… Le temps validera de lui-même la véracité de ce pari…!

De plus, faire l’amour ne laisse indifférent personne. Le risque de confusions entre « amour véritable » et « attachement » est élevé !  Quand cette confusion s’installe, nous ne sommes généralement plus franchement à l’aise. Est-ce la nouveauté de la relation ? Est-ce autre chose ? On ne sait plus vraiment si l’on reste pas amour véritable ou pas attirance fusionnel ou encore dépendance affective. Souvent, on entend dire : « Je ressens quelque chose pourtant… », « Il y a quelque chose entre nous… » Oui, certes, quelque chose… Mais pas nécessairement de l’amour ! Une attirance sûrement….

De plus, de nombreux PRÉJUGÉS D’UN AUTRE TEMPS : « Une relation amoureuse ce n’est pas simple », « il faut faire des concessions », « si c’était facile ça se saurait », « il faut faire des efforts »…, banalisent nos relations en excluant l’aspect « épanouissant » de celles-ci. On se retrouve dans une relation peu ou pas épanouissante, mais « dans la norme »…, un peu comme tout le monde !! On appelle également ce syndrome : La malédiction de la médiocrité !

Il va de soi qu’un tel système de pensée ne considérant pas l’épanouissement, ne peut que générer des relations insatisfaisantes !

Rapidement, on se retrouve à répéter des schémas… Petit à petit, de désillusions en désillusions, l’espoir s’étiole et nous finissons par nous dire que cela ne fonctionne jamais pour nous !!

« PRÉJUGÉS D’UN AUTRE TEMPS »

lutte / Combat / dualitéUne relation amoureuse NE réside PAS dans la difficulté, la résistance, la complexité, la dualité…. C’est en ces termes que je pense et défends qu’une relation amoureuse se doit d’être simple, facile, fluide ou encore évidente, porteuse….. Et…., je n’exclus pas que certains passages de la vie à deux, soient effectivement plus difficiles.

Donc, si dans sa relation amoureuse, il y a de bons moments mais que les mauvais sont plus nombreux, ne considérez pas que cela est normal mais au contraire. C’est très probablement un signe que vos « Essences » ne sont pas présentes dans votre relation. Arrêtez-vous quelques temps pour vous recentrer et vous poser les bonnes questions…

….Demander simplement à votre partenaire, de réinstaller ensemble ces Essences, nécessaires à votre bonheur. Si cela n’est pas possible, votre célibat sera très certainement moins malheureux que votre vie d’aujourd’hui ! N’ayez pas peur !

Heureux seul sera toujours mieux que malheureux à deux !

Si vous pensez que votre relation n’est pas épanouissante mais que ça pourrait être pire, alors vous êtes déjà malheureux(se) mais la souffrance n’est peut-être pas suffisamment intense pour changer…. Vous êtes dans votre zone de confort et vous vous y accrochez comme une moule à son rocher ! Mais c’est une question de temps… Si vous ne faîtes rien, un jour, vous (ou votre partenaire) partirez…. Lisez En quoi l’estime de soi est fondamentale dans nos relations amoureuses.

Bon, le côté positif c’est que ne sera jamais complètement inutile. Chacune de nos relations nous permettent de grandir davantage (si l’on se donne la peine d’y mettre du sens). Si vous commencez cette relation, soyez suffisamment à l’écoute de vous-même et de vos essences pour savoir si vous devez la continuer ou l’arrêter, avant d’y perdre des plumes !

Si vous pouviez éviter certaines souffrances, le feriez-vous ?

Je vous propose une autre façon de faire :

La bonne paire de chaussure

Prenez par exemple une paire de chaussure. Si une paire de chaussure vous plaît, vous allez quand même l’essayer AVANT de l’acheter ? Si il n’y a pas votre taille, vous ne la prenez pas !

La taille de la chaussure, c’est le respect de vous-même et donc le « comment je me sens dans cette relation ». L’apparence de la chaussure, couleur, style….,c’est l’attirance que vous éprouvée pour la personne.

Pour vous sentir bien dans votre paire de chaussure, il faut qu’elle soit à la bonne taille. Pour une relation épanouie, il faut vous sentir bien dans celle-ci. Et comment se sentir bien : En respectant soi-même et ses essences !

Comme une paire de chaussure, vous devez vérifier comment vous vous sentez dans la relation AVANT de la transformer en « relation amoureuse ». Et ce, MÊME SI l’apparence est séduisante… 😉

Que veut la relation ? Qu’elle est la nature de cette rencontre ? Certaines relations ne sont pas faites pour être des relations amoureuses et bien heureusement. Avant de figer une relation sous quelque forme que ce soit, amoureuse ou autre, laissez-vous le temps de découvrir sa nature.

Pour le savoir, vous devez donc vous rapprocher de vous-même et plus précisément de votre ressenti et de vos « essences ».

L’essence de la relation amoureuse | Comment être heureux en amour

Une essence est une émotion, un état interne ou encore un ressenti. Comme indique dans l’article des schémas de répétition, est le fondement de ce que « je souhaite vivre dans une relation », c’est « ce que je ressens quand je suis en présence de l’autre », c’est « la façon dont je me sens quand je suis avec l’autre » et c’est « ce qui fait que j’aime être avec l’autre » ou non.

Ne confondez pas : tous les signes d’excitations, de tension, de désir intense, de fusion ne sont que les signes de la « première phase » de votre relation et non des signes de présence d’amour !

Yvon DALLAIRE, dans son livre « Qui sont ces couples heureux (N°3) », appel cette première partie : La lune de miel ou période passionnelle. On y retrouve la fusion, l’intensité, la passion, l’envie, le désir, l’attirance…

Nous sommes dans cette période amoureux de la sensation que l’autre nous procure, mais ABSOLUMENT PAS amoureux de l’autre !!

Emotion / Sensation / Essences / ressentiJe vous parle ici d’essences. Quelque chose de plus profond et plus émotionnel. Vous devez prendre le temps nécessaire pour savoir, de la manière la plus précise possible, ce que vous ressentez en présence de l’autre.

Par exemple, imaginons que vous soyez en couple avec cette personne, vous aimeriez vous sentir comment avec elle ? Ici, vous listez vos essences : joie, écoute, plaisir, attention, respect, compréhension, sérénité, confiance, soutien, amour, légèreté, simplicité, fluidité… il y en a énormément. Faîtes-vous une liste, la plus complète possible.

Une fois que vous savez ce que vous voulez ressentir lorsque vous êtes en couple, vous pouvez vous demander AVANT de sortir avec cette personne, si vous ressentez bien cela en sa présence.

En d’autres termes, mon ressenti en sa présence est-il en accord avec ce qui est important pour moi de ressentir dans le cadre de ma relation amoureuse ? Si la réponse est négative, inutile d’aller plus loin, même si « la mariée est belle » ;-).

Cela n’empêchera pas d’en faire une belle relation, mais pas une relation amoureuse. Et après tout, où est le problème ? Pour quelle partie de nous-même est-ce un problème ?!

Sans respect de mes essences :

Je ne me respecte pas ! Je décide quelque part volontairement d’aller à l’encontre de mes besoins, de mes ressentis de ce qui est essentiel pour moi. Je ne me respecte donc pas ou plus à ce moment-là. Je me trahis moi-même, je me néglige, je me sabote, je me donne à moi-même autre chose que ce qui est bon pour moi. Encore une fois, l’estime de soi est fondamentale pour être heureux en amour.

Vous ne serez donc jamais complétement épanoui au travers de cette relation, puisque l’essence, l’essentiel n’y est pas. En plus, à terme, vous le reprocherez à votre conjoint(e) qui pourtant n’est pas responsable de cela.

Ce mécanisme a un nom, la malédiction de la médiocrité. C’est penser que le meilleur pour nous n’existe pas et donc de chercher à « faire avec » ou se contenter !!

La fin de cette histoire est évidente et bien connue : La relation amoureuse se termine. Elle donnera sans doute naissance à une nouvelle forme de relation comme par exemple une relation amicale ou une relation d’aide ou une relation professionnelle. En fait, c’est déjà ce que voulait la relation depuis le début et vous le saviez très probablement au fond de vous.

Parfois, la douleur de la séparation est trop grande et il se peut qu’aucune autre relation ne puisse prendre forme. Mais peu importe, nous aurons tout de même appris des choses…

Les ingrédients d’une relation amoureuse épanouie !!!

L’amour, celui des amoureux, est avant tout une amitié sincère et profonde.

fruits et légumesUne force inébranlable, profonde, un amour inconditionnel. C’est à dire que vous pouvez affirmer aimer la personne telle qu’elle est. Vous ne cherchez absolument pas à changer quoi que ce soit, vous respectez profondément sa valeur, vous la respectez pour ce qu’elle est. Vous êtes là pour elle, une forme de soutient sans jugement et sans contrainte. Vous êtes fier d’elle et vous l’encouragez dans ce qu’elle fait. Vous êtes là en cas de besoin pour elle.

Vous êtes à côté d’elle. Vous êtes content « en » sa présence, vous êtes content « sans » sa présence car vous savez que vous êtes là, l’un pour l’autre, quel que soit l’environnement. Vous êtes heureux pour elle quand elle réussit. Vous ne ressentez pas de jalousie et ne cherchez bien-sûr pas à lui faire de mal ou à lui nuire.

Tout cela est le fondement des couples heureux et digne de ce qu’un « véritable » ami ferait pour vous.

Pour faire un amour « d’amoureux », il faut juste rajouter à cela une sexualité, un désir, une fusion, une envie, une attirance, une passion.

D’autres paramètres existent bien entendu. Il y a également tout ce qui constitue les instincts, les affinités et les profils de personnalités, responsables de la « compatibilité ». Et bien d’autres….

Vous avez remarqués que l’amitié sincère et profonde est en amont de la sexualité. En effet, seule, la sexualité ne sera jamais suffisante pour créer une relation amoureuse ! Vous vivriez une passion fusionnelle, certes agréable dans un premier temps, mais ce n’est pas de l’Amour. Vous êtes à ce stade amoureux uniquement de la sensation que vous procure cette rencontre, et non de la personne dans tout son ensemble.

En conclusion

CoupleAlors, et pour conclure, que ce qui fera votre bonheur « de couple amoureux » se prépare dans les « essences » et dans l’amitié sincère et profonde que vous dédiez à cette relation.

Retenez également que la sexualité à cette capacité de fausser les ressentis. Si vous n’êtes pas sûr de la présence de vos essences dans la relation, y ajouter le sexe, ne simplifie rien, du à l’attachement qu’il procure.

L’inverse existe malgré tout, il n’est pas exclu de rencontrer une personne de manière légère et, par la suite en faire une belle relation d’amour sincère et profonde. Dans ce cas, cela voudra dire que cette relation possède toutes vos essences 😉 Si cela vous arrive, n’hésitez pas à me laisser votre témoignage 😉 😉

Enfin, ne pas sortir avec la personne si vos essences ne sont pas présentes n’est absolument pas du renoncement. Pourtant, on pourrait peut-être ressentir une sorte de frustration en n’assouvissant pas telles ou telles relations.

En faite, vous renoncez seulement à ce qui n’est pas pleinement fait pour vous ! Vous renoncez à vous donner autre chose que le meilleur pour vous. Ce renoncement est en fait un profond respect de vous-même et de l’autre. Vous n’avez vraiment rien à regretter car ce qui n’est pas pleinement bon pour nous ne dur pas.

Et bravo ! Car vous méritez effectivement d’être heureux(se) avec une personne qui vous convient vraiment. Ce principe est réciproque : SI vous n’êtes pas pleinement heureux, l’autre ne peut pas non plus accéder à cet état de plénitude nécessaire au bonheur.

Et même si la conséquence immédiate est votre solitude, la seconde conséquence est que vous allez attirer – et ce, de plus en plus – des personnes capables de vous respecter par le simple fait que vous VOUS respectez. Vous NE ratez RIEN du tout. Bien au contraire : vous gagnez votre bonheur en vous respectant et en vous donnant ce que vous méritez : Le meilleur !

La quantité et la qualité de bonheur dans un couple résident dans le respect de soi-même au travers de ses essences.

La relation amoureuse naît d’une sexualité, rajoutée à une amitié sincère et profonde.

Et vous ?

  • Comment vous y prenez-vous pour bien commencer vos relations amoureuses lorsque votre intention est de construire ?
  • Méritez-vous d’être heureux(se) en amour ? Si non pourquoi ?

Sur le même thème :

  1. 3 étapes essentielles pour repartir sur de bonnes bases après une rupture
  2. Comment arrêter définitivement ses schémas de répétition
  3. Comment en finir avec la dépendance affective et émotionnelle
  4. La drague pour gens heureux : Entrée en relation avec intention d’amour !
  5. Le prince et la princesse charmante, une question de point de vue !
  6. Bien vivre sa relation amoureuse au quotidien

Si vous aimez, cliquez sur « j’aime » et « partagez » 😉 Merci


66 Comments to Comment bien commencer sa relation amoureuse ?

  1. Olivier dit :

    Des idées justes et éclairées. A lire et à relire pour ne pas oublier.
    Merci Maxime.

  2. Christa dit :

    Salut Max,
    J’aime bien cette phrase : « Heureux seul sera toujours mieux que malheureux à deux ! » et je la pratique à merveille, mdr!!!

    • Maxime Gréau dit :

      Coucou Christa,

      Oui, je pense effectivement que c’est un atout important pour le bonheur de sa vie à deux que d’être capable d’être heureux(se) pour soi-même avant de vouloir à tout prix être en couple 😉

      A bientôt
      Maxime

  3. […] Comme pour toutes les relations d’amour, qu’elles soient amoureuses, amicales, sentimentales, professionnelles…., votre partenaire doit avoir une réelle envie, au même titre que vous-même, de vous aimer d’un amour inconditionnel. Son seul souhait, ainsi que le vôtre, est que vous soyez heureux(se). […]

  4. Sébastien dit :

    Salut Maxime,

    Merci de tes conseils, ça évite de foncer droit dans le mur et de commettre des erreurs fatales.

    Si ça t’intéresse, un petit article humoristique sur comment gérer une rupture dans les règles de l’art : http://www.la-rupture-conventionnelle.fr/quitter-son-conjoint

    A bientôt

  5. dmig dit :

    Lourd, Compliquer… sur-théoriser… Il n’y a pas de bonne ou de mauvaises relations de couple… il y a des équilibres qui se font et qui tiennent ou non dans le temps.
    Vivre les choses et se laisser porter, c’est tellement plus simple que ce magma indigeste théorisant ce qui ne se formalise pas, une relation amoureuse, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises relation amoureuse…
    Si on s’en tiens à ce qui est écrit on a l’impression que seuls des êtres d’exceptions parviennent à vivre cette expérience, et que tous les autres sont dans la « médiocrité », des mauvais, des ratés, ou des idiots qui confondent amour et attachement, des minables…

    Eh bien oui, nombre de relations de couples sont des compromis ou on ne respecte pas toujours l’essence de l’autre, et ou on est parfois jaloux ou instable, ou juste attiré physiquement, ou pas éperdument amoureux, voir parfois sex-friends de longue durée.
    Ce n’est pas fusionnel, ce n’est pas parfait… ce n’est pas simple, le sexe vient d’abord et après par hasard les sentiments ou l’inverse… pas de règles, juste un principe ça doit être fluide, léger, accepté… et peu importe s’il y a confusion entre amour et sensation du début… au moins c’est du vécu, des expériences de vies. Pas une introspection nauséeuse sur la bonne manière d’être amoureux, comme si il y en avait une.

    Mais à choisir entre n’être jamais accompagné ou mal accompagné, beaucoup choisissent la deuxième option. Simplement parce qu’il vaut mieux avoir vécu et regretté que de ne jamais avoir vécu, en espérant une relation chimérique parfaite qui ne viendra jamais, alors pour ne pas rester seul on ne vit pas et on ne fait pas ce qui est écrit dans cet article, car on peut attendre des années interminables avant d’y aboutir, si par miracle cela arrive un jour.

    • Maxime dit :

      Bonjour,

      Je suis d’accord avec une très grande partie de ce que vous dites.

      En effet, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises relations, tout ce que nous vivons n’est ni bien ni mal. Et chacun fait comme il peut !

      Là ou je ne suis pas d’accord en revanche, c’est au niveau de ce fatalisme qui s’émane de ce texte. : « on se laisse porter », « c’est plus simple »…

      Certes, il faut faire des expériences, sinon, comme vous dites, on attend toute sa vie qu’il se passe quelque chose et bien sûr le risque c’est de rester seul(e), nous sommes bien d’accord…

      …MAIS, toutes ces expériences nous sont utiles pour grandir et pour évoluer ! Et c’est dans ce sens la qu’il faut les voir ! Car si nous visons ces expériences « naïvement » et sans chercher à grandir, nous répétons alors toujours les mêmes situations. Et ce n’est pas le but !

      Ainsi, d’expériences similaires en expériences similaires, on finit par se dire que c’est comme ça ! C’est alors le début de la « répétition », et oui, on finit par devenir fataliste et rempli d’idées reçues sur les relations amoureuses.

      L’idée est donc de METTRE DE LA CONSCIENCE sur nos relations et de les « utiliser » pour être de plus en plus heueux(se) à chacune d’entre elles.

      C’est-à-dire de se remettre en question pour savoir ce qui, en soi, est à améliorer pour vivre des relations de plus en plus épanouissantes.

      Il y a effectivement une nuance importante entre « amour » et « sensation du début », c’est un fait, et il est important de travailler sur cette nuance pour justement y voir plus clair et cesser de générer ces mêmes confusions.

      Tout cela se travaille et n’a RIEN de sélectif, ou d’inaccessible, qui serait réservé à des personnes d’exceptions comme vous dites. Bien au contraire, TOUT LE MONDE peut le faire, mais faut-il le vouloir !!

      Comme vous dites également, beaucoup ne se posent pas ces questions, et même les rejettent, mais ce sont ces mêmes personnes qui aujourd’hui sont en souffrance et se retrouvent dans des situations compliquées voire conflictuelles !

      Et c’est ce que cherche à éviter. C’est ce que je cherche à changer. Parce que c’est possible et que cela existe bel et bien.

      Il est donc nécessaire de se poser ces questions qui n’ont rien de lourd, de compliqué, et encore moins de sur-théorisé, et de faire l’effort de se changer pour vivre autre chose de meilleur, le meilleur, et enfin sortir de cette fatalité MÉDIOCRE.

      Personne ne souhaite vivre du médiocre ou du moyen. Tout le monde cherche à s’épanouir et RIEN ni PERSONNE ne peut vous empêcher d’être heureux(se) en amour. C’est un choix, pas nécessairement facile, mais possible.

      Pourquoi visitez-vous des blogs sur les relations amoureuses ? Puis-je vous aider à trouver les réponses que vous chercher ?

      Bien cordialement
      Maxime

  6. Jen dit :

    Bonjour Maxime,
    Je tenais à vous dire que j’ai beaucoup aimé votre article et notamment la dernière phrase du dernier paragraphe avant celui de conclusion, phrase que je n’arrivais pas à mettre en forme vis à vis d’un évènement qui m’est arrivé récemment (je m’exprime toujours de manière maladroite). Par contre je n’ai pas du trouvé les blâmes que Dmig a énoncés dans cet article. Je trouve justement qu’il (l’article) vise les personnes qui cherchent une relation agréable, de longue durée et que ce genre de relations peut contribuer au bonheur des personnes. Après bien sûr il existe d’autres types de relations soulignés par Dmig: sexfriend etc… il n’est dit nulle part qu’elles sont mauvaises en soit. Il est dit que si la personne cherche une relation stable et durable ce n’est pas le bon moyen pour commencer. Si justement la personne cherche juste des relations sexuelles forcément que le coup du « je tombe amoureux blablabla » n’a pas d’importance et bien évidemment qu’elle peut en tirer du plaisir quand même. Par contre si elle cherche plus que ça, faut pas venir s’en plaindre après. Enfin, ce n’est que mon interprétation. 🙂

  7. saléha dit :

    bonjour
    je suis tres chanceuse d etre tombé sur ce blog
    que de bon conseil
    etre heureux d abord seule et pas grace a quelqu un

    se poser les bonnes questions quand on rencontre un homme
    j ai déjà lu une phrase que j ai jamais oublié

    je suis le gateau et l autre n est que la cerise

    pas mal non???

  8. Bonjour maxime
    J’ai bien aimer votre article.
    Souvent ont dit ce qu’ont aiment et c’est personnelle pour chaque un .

    Ont peut aimer l’image de l’autre et le confondre avec amoureux ( ce que vous avez clairement écrit 🙂 )

    Et j’ai aussi bien aimer quand vous avez dit : SI vous n’êtes pas pleinement heureux, l’autre ne peut pas non plus accéder à cet état de plénitude nécessaire au bonheur.

    Je trouve que c’est un point très important !! Merci de m’avoir éclairer un peu plus !!

    Pour en finir j’ai une petite question , si un couple ont des enfants et qu’ils s’oublie un peu !! Quelle conseil pourrais tu me donner ?

  9. Christine dit :

    je suis d’accord la notion de respect de soi-même, à l’écoute de ses essences est importante avant de s’engager dans une relation amoureuse car toute relation n’est pas destinée à fonctionner meme s il y a de l’attirance surtout au début, quand les sentiments sont présents il est plus difficile de voir clair…
    et je rajouterai qu’il faut aussi savoir etre heureuse seule pour pouvoir rendre l’autre heureux

  10. fanouche dit :

    Bonjour Maxime!

    J’ai trouvé ton article très réfléchi et très intéressant. En fait, il étale au grand jour les choses que parfois, on ne veut pas s’avouer.

    J’aimerais seulement savoir si tu as des conseils pour ralentir une relation qui aurait commencée, dison, rapidement?

    Sachant que la sexualité amène un sentiment d’attachement, peut-on freiner le tout en continuant d’avoir ces relations (car les arrêter ferait comprendre à l’autre qu’On a peur de l’attachement) et essayer de connaître davantage la personne avant de s’impliquer davantage?

    Parler de la dépendance affective serait se lancer dans un autre sujet, mais parfois, le lien entre l’attachement et la dépendance est très étroit!

    Comment faire pour ne pas devenir dépendant de l’autre afin de ne pas l’étouffer et le faire fuir, avant même d’avoir la chance de le connaître?

    Merci pour tes bons conseils!

  11. Maxime dit :

    Bonjour Fanouche,

    Et bien j’ai envie de te dire de ne pas ralentir cette relation et de la laisser « être », comme elle est, (surtout si cela te plait).

    En revanche, je te conseille de parler de tes peurs et de tes inquiétudes à ton partenaire. De lui exprimer tes envies et tes questionnements.

    Vouloir influencer une relation de quelque manière que ce soit, c’est un peu comme vouloir mettre du contrôle dans celle-ci. C’est donc dénaturer la relation, avec des conséquences parfois plus négatives que positives lié à une perte d’autenticité et de naturel. (on est moins à l’aise et l’autre le ressent).

    Alors inverse le processus et agit par Amour et non par Peur. Ne cherche pas à ralentir cette relation par peur de quelque chose, (comme l’attachement par exemple), mais échange avec lui sur ce sujet par Amour de cette relation et dans cette intention de croissance…

    Maxime

    • Fanouche dit :

      Il est vrai que trop souvent, nous tentons de contrôler ces relations (surtout les femmes)
      De les mener là où nous les voulons, comme si une relation pouvait suivre une ligne directrice.
      C’est parfois difficile de savoir comment une personne interpretera nos paroles, nos inquiétudes et nos envies, mais comme tu dis, je crois qu’il est bon de s’abandonner un peu.
      Si le contrôle a souvent mis fin à mes relations, je ne peux qu’espérer que le ¨laisser aller¨ puisse aider celle-ci à réussir 🙂

      Merci encore!

      • amelie dit :

        bonjour,
        et comment faire pour lâcher le contrôle? facile à dire mais comment le fait-on concrètement? je passe mon temps à repousser l’autre et c’est ainsi plus facile de se dire qu’on est mieux seul et que ce n’etait pas pour nous. Alors comment se rapprocher de l’autre? comment dépasser ses angoisses (est-ce le bon(ne) et si on n’est pas fait pour la vie à deux?)

  12. christine dit :

    bonjour Maxime,
    cet article m’a bcp interpellé notamment le paragraphe « apprendre à ne pas forcer la relation » et j’aurai souhaité avoir quelques précisions.

    comment qualifier une rencontre ? comment savoir qu’elle en sera l’issue si dans l’immédiat elle est « légère ».
    Pour être plus claire, j’ai rencontré un homme divorcé depuis peu.
    Cette rencontre s’est fait naturellement et sans objectif précis.
    Depuis deux mois environ, nous échangeons régulièrement et nous nous voyons de temps en temps. il est clair que nous sommes à deux périodes différentes de notre vie : moi séparée depuis plus longtemps avec une vraie envie d’avancer et lui…je ne sais pas.
    ce qui me gène, c’est que je ne sais pas où je vais, ce qu’il pense, ce qu’il envisage et comment il voit tout cela.

    Je suis plutôt impatiente et j’avoue être mal à l’aise dans cette « relation » que je ne saurais qualifier. Malgrè tout je ne sais pas si je dois aborder le sujet au risque de lui faire peur ou juste laisser faire le temps…mais le temps est-il suffisant pour clarifier une relation ?

    A la lecture de l’article, comment puis je savoir ce que veut cette relation si à un moment donné, je n’essaye pas de la faire évoluer ?
    merci pour votre avis

    • Maxime dit :

      Bonjour Christine,

      Oui le temps est suffisant pour clarifier une relation. Vous n’avez rien à « faire » et pour être plus précis vous n’avez rien à « faire » mais vous avez à « être ».

      Vous n’avez pas à clarifier cette rencontre, c’est la rencontre, la relation, qui se clarifiera d’elle même.

      Vous, votre « job », consiste à être vous-même, authentique et vraie, dans cette relation, et à savoir si vos Essences sont présentent dans cette relation. Le reste ce n’est pas vous qui décidez, lâchez prise.

      http://heureux-dans-sa-vie.com/questionsreponses-comment-lacher-prise-et-faire-confiance-en-la-vie/

      Aussi, si vous êtes bien dans cette relation, laissez faire, si vous n’êtes pas bien, dites ce que vous ressentez et voyez les solutions qui se proposent.

      Cherchez à observer que la partie de vous qui veut absolument savoir est motivée par la « peur ». La peur de souffrir, de perdre du temps, de ne pas savoir… ou tout autre truc.., du mental en somme.

      Ce n’est pas à la relation ni à l’autre de vous rassurer, soyez rassurez vous-même, à l’intérieur, et la relation sera rassurante à l’extérieur…

      Agissez par amour et non par peur.

      Tenez-nous au courant
      Maxime

  13. Sunny dit :

    Bonjour Maxime,
    Très intéressant et pédagogique ;-), pour moi qui me considère comme dépendante affective, qui travaille beaucoup sur cette faiblesse depuis quelques mois et qui ai vraiment envie d’avancer et de constance.
    Ma difficulté c’est que souvent dès qu’il y a un véritable enjeu dans une relation (et donc la possibilité de voir naître des sentiments véritables justement) c’est des fois la panique à bord, j’ai peur et je suscite la peur chez l’autre … même si j’arrive à peu près aujourd’hui à dialoguer ça reste dur. Paradoxalement je peux donc être mal à l’aise dans une relation qui serait pourtant très bien pour moi surtout en l’absence de l’autre ou quand celui-ci ne réagit pas assez vite à mes demandes. J’ai tendance dans ces moments-là à le blâmer et me dire qu’il n’est pas fait pour moi même s’il me rassure à l’occasion. A d’autres moments je me dis que c’est très bien ainsi car il ne cherche pas à combler ce manque chez moi et qq part m’encourage à me débrouiller avec. Je progresse mais le résultat est quand même de la peur chez moi, chez lui, on ne sait plus vraiment qui a peur de qui ou de quoi :-s un peu compliqué, ambivalent, pas toujours très fluide surtout encore une fois lorsqu’on ne se voit pas. Que me conseillerais-tu ? Que conseilles-tu à une personne « dépendante » en recherche de mieux-être ?

  14. elodie dit :

    bonjour maxime
    jai rencontré un homme en instance de divorce et je suis tombée sous son charme et un mois plutard poussée par mes pulsions je me suis donnée a lui et jai commencé a m attacher a lui . mais je ne le sens pas assez impliqué dans la relation . jai l’impression que cest juste sexuelle entre nous . pourtant je lui ai fait part de mes attentes . je veux une relation sérieuse avec lui . quand je m’éloigne il vient vers moi. je le trouve détaché poutant il sais que jai des sentiments pour lui . que faire pour que notre relation évolue ??

  15. noitbou dit :

    bonjour, je connais une file depuis 4 ans et chaque annee nous nous sommes rapprochees de plus en plus et maintenant je ne sais pas pourquoi je n’arrive plus a rester moi meme c’est comme si j’etais bloquer ca me pose soucis et j’aimerai bien vivre une relation stable avec elle car je l’aime mais je ne reussi pas a franchir le premier pas car je ne suis vraiment pas sur de sa reponse alors certains d’entre vous vont me dire fonce mais j’exigerai une meilleur reponse si possible je ne sais vraiment pas comment faire pour reussir a franchir ce pas qui pour moi me bloque en ce moment j’aimerai vraiment que vous me conseillez par rapport a ce que je viens de dire pour pouvoir enfin vivre tranquilement au coter de celle que j’aime en tout cas merci a tous ceux qui on l’eu ce commentaires et aidez svp je suis vraiment coincer la je vous relercie d’avances

  16. noitbou dit :

    et je tenais a m’excuser pour les fautes d’ortographes que je fais j’ecris trop vite et comme je suis impatient dans la vie je n’aime pas taper doucement sur un clvier merci a tous aurevoir 🙂

  17. Mary-Joyce dit :

    salut maxime..je suis mauricienne…pour te dire je suis encore jeune,21 ans.mais mon copain et moi on veut se marrier..alors tu nous conseille quoi toi!!!vu que t un Expert dans la matier..vaut mieux demande.et sans oublier merci pour t conseille c utilisable

  18. Marismad dit :

    Bonjour, je suis ravis de vos conseils et je vous en remercie parceque c’est ma toute première fois de faire la rencontre de ce site.

  19. Marismad dit :

    Bonjour, je suis maris mad et je suis très ravis de vos conseils car sa ma boucoup aider.

  20. Marismad dit :

    Salut, j’avais fais connaissance d’homme mais au paravant notre rélation n’été que amicale, avec le temps tout a été.
    En effet, ce qui me préoccupe est que j’ai des sentiments pour lui mais je n’arrive pas à les lui envouer alors je nécessite l’avis de chacun parceque je suis à bout du souffle. Je vous rémercie d’avantages.

  21. loyez dit :

    Bonsoir, très bon article, par contre j’ai du mal a comprendre le termes d’essence des personnes, pourriez vous me définir ce qu’ vous entendez par essences?

  22. Patricia dit :

    Bonjour Maxime,
    Je découvre ce jour votre blog et j’avoue que beaucoup d’articles m’interpellent positivement parlant.
    Je réagis sur ce post car je souhaitais témoigner quant à ma propre relation amoureuse.
    Je suis en couple depuis un peu plus de 2 ans et je dois avouer que les débuts ont étés difficiles et très questionnants. Il est évident que si j’avais fait la liste de mes essences je n’aurais probablement pas continuer la relation…et pourtant….
    J’ai rencontré mon compagnon suite à un enchaînement de circonstances. Avec le recul, j’ai compris que j’avais été guidé à lui…mais pour entamer quel type de relation ? pour lui c’était clair, une relation amoureuse, point. Pour moi c’était plus compliqué.
    Pendant 1 an et demi j’ai navigué entre le « je veux » et « je ne veux pas », je ne savais pas comment je l’aimais, j’ai lutté, travaillé sur moi… En fait, je cherchais désespérément une personne socialement lumineuse pour me cacher derrière (comme j’avais pu le faire pendant 10 ans avec le père de mon fils) et ne pas me mettre aux premières loges… Or, mon ami n’était pas comme ça…cela m’énervait, j’étais souvent en colère, il m’énervait mais paradoxalement je ne voulais pas le changer….Et puis petit à petit, grâce à sa patience, son amour, son écoute bienveillante j’ai doucement changé. Je me suis introspecté, posé des questions sur qui j’étais réellement et ce que je voulais vivre dans la vie…petit à petit je me suis mise à m’aimer, moi, avec mes qualités, mes défauts, mes casseroles et heureuses expériences. J’ai commencé à m’aimer…et à l’aimer lui véritablement….
    Aujourd’hui, je vis une relation de couple ou je me sens amoureuse d’un homme que je respecte profondément. Une relation simple, tranquille, que nombreux pourraient considérer comme « plan-plan » car nous ne sommes pas du tout sous les feux de la passion, nous aimons passer du temps l’un sans l’autre avec nos amis respectifs et nos moments « sociaux » en couple sont rares. Nous nous retrouvons bien comme cela et c’est ce qui est le plus important.
    Voila, tout cela pour te dire que je suis bien heureuse d’avoir persisté même dans les périodes très sombres…car au final, un joli papillon est sorti de sa chrysalide alors que si j’avais écouté mes essences du début, cela n’aurait pas eu lieu…
    Je te remercie pour tout tes partages,
    A bientôt,
    Patricia

    • Maxime Gréau dit :

      C’est une belle histoire ! Merci Patricia de nous montrer une fois de plus que le bonheur à deux n’a rien d’inaccessible 😉

      En ce qui concerne tes Essences du début que tu n’as pas écouté, tu as en effet bien fait car je pense que ce n’en était pas ! Je dirais plutôt des idées reçues, des peurs ou des a priori.

      C’est dans ce que tu vis maintenant qu’il y a des essences, une fois la paix instaurée en toi..

      Bonne continuation
      Bravo ! Maxime

  23. karem dit :

    c’est tres bon ton site web! salut! je suis venezuelienne, je suis en train de savoir ce que je fairait avec ma vie…j’ai beaucoup de temps sans practiquer francais, desolee des erreurs! est-ce que vous permettez que je fait des traductions simples de votre site? pour partager , je vais utiliser toujours votre site comments origine de ma traduction, sans plagier!

  24. A.G dit :

    Incroyable. On dirait que cet article trouve ses fondements dans toute mon existence. Je le relirai encore et encore pour ne pas oublier. Merci Maxime

  25. Claude dit :

    J’ai bien aimé votre article et j’aimerais ajouter que la dépendance amoureuse est presque toujours présente dans un couple, car le besoin d’amour est la fondation de la relation.

    Quand on vit dans le besoin à l’autre, alors on a peur de perdre cette chose essentielle et ainsi réagir en cherchant à retenir l’autre par le contrôle, la peur, l’obéissance, les ordres, les conditions et les condamnations.

    Qu’en pensez-vous ?

  26. Lou31 dit :

    Bonjour Maxime,

    j’ai commencé à discuter avec un garçon fin octobre, le courant est rapidement bien passé car c’est quelqu’un qui a beaucoup d’humour, d’auto-dérision, qui est cultivé et intelligent. Nous nous sommes rencontrés mi novembre, je suis allée passer le week end chez lui et j’y retourne souvent depuis, et tout est allé peut-être un peu trop vite, nous avons des relations sexuelles quand nous nous voyons mais nous partageons aussi pleins d’autres choses comme sortir manger au restaurant, faire du shopping ensemble, se balader main dans la main, regarder des films, discuter beaucoup, nous faire des câlins, nous embrasser même en public…

    Il m’avait toutefois prévenue assez vite qu’à cause de sa précédente rupture qui l’a beaucoup affecté (sa copine, avec qui il était cet été, l’a quittée et est partie avec son meilleur ami à lui), il n’est pas prêt à se remettre en couple maintenant et fait une sorte de « blocage ». À présent il qualifie meme notre relation d’hybride, ce qui me fait rire jaune parce que quand on est ensemble ça ressemble quand même vachement à une relation de couple. xD

    Bon, étant attachée à lui je lui ai fait comprendre que je pouvais accepter la relation comme elle était pour le moment, en espérant toutefois que ça évolue avec le temps, en continuant d’apprendre à nous connaitre, que peut-être il finirait par vraiment s’attacher à moi et tout ça.

    Le week-end dernier quand j’y suis allée c’était vraiment très fort, j’ai passé trois nuits chez lui et on s’est couché à 6h du matin les trois nuits tellement nous avons parlé, partagé des choses comme regarder des films, se faire écouter les musiques qu’on écoute… Il avait mis une photo de moi en fond d’écran sur son PC et la veille de mon départ il me disait qu’il n’avait pas envie que je parte.

    Je ne sais pas quoi penser, c’est très déstabilisant pour moi car ce n’est pas un « plan cul » mais on n’est pas non plus un couple. Son attitude avec moi est très ambiguë, je sais qu’il ne veut pas s’engager pour le moment mais quand je suis avec lui on pourrait presque dire que je suis sa petite amie.

    Évidemment de mon coté j’attends beaucoup plus de cette relation, la complicité évidente qu’on partage me fait espérer que ça puisse évoluer, mais je ne suis pas sure que ce sera le cas. La seule chose que je sais pour le moment c’est que je l’apprécie vraiment en tant que personne, (d’ailleurs j’ai oublié de préciser que physiquement, au début, ça n’a pas été une évidence, ce n’est pas « mon genre » et il n’est pas vraiment « beau »… mais il a beaucoup de charme et je suis tellement attachée à lui pour sa personnalité justement qu’au final j’ai tout de même réussi à ressentir une grande attirance pour lui.) J’adore passer du temps avec lui parce que c’est quelqu’un avec qui je me sens bien et avec qui je ne vois pas le temps passer. C’est d’ailleurs pour cela que je ne mets pas un terme à cette relation, et puis je m’attache rarement si fort à quelqu’un, en général.

    Si vous avez des conseils je suis preneuse xD

    Merci beaucoup !

    Lou

    • Gilles dit :

      Le conseil est toujours le même. Conscience de Soi, virulence en état présent de chaque émotion interne et faire l’amour avec chacune de ces émotions bonne ou pas. Passer du temps en soi plus que passer du temps en lui. L’hésitation de monsieur crée une épreuve d’attente chez vous laquelle ? Aller plus vite ? Pourquoi ? échapper à soi même, vous souffrez de ça ? Alors aimer la solitude embrassez là. Méditez sur chaque émotion interne en vous plutôt que de méditer sur celles de l’autre sans sentir que la mayonnaise monte pendant ce temps en vous. Virulence émotionnelle interne, amour puis vous vous apercevrez que vous ne souffrez pas vraiment de la décision de l’autre mais de votre empressement à vous.

  27. Gilles dit :

    Pas virulence mais vigilence désolé. Les mots se sélectionnent automatiquement parfois.

  28. Gilles dit :

    Si vous souffrez de la solitude au point de ne pas la supporter, je vous conseille de faire l’amour avec celle-ci une bonne fois pour toute. Finalement l’autre deviendra un plaisir dans l’attente et peut-être que vous en viendrez même à vous demander ce que vous faites avec lui ou bien vous vivrez ensemble toute votre vie en embrassant l’attente de tout l’amour qu’il faut, ne demandez pas à l’autre de se dépêcher à vous découvrir, mais dépêches vous de vous découvrir VOUS au delà des idées, de la peur, des questions mais dans l’amour de Soi. Bon courage !

    • Lou31 dit :

      Merci Gilles 🙂

      Oui effectivement je ne veux pas le presser, et je sais que je dois d’abord réussir à être heureuse avec moi-même car quand on est trop dans l’attente vis à vis de quelqu’un l’autre personne le ressent rapidement et ça peut la faire fuir…

      Donc maintenant je m’occupe au mieux de mon côté sans rien attendre de lui, nous devons nous revoir bientôt de toute façon mais je ne dois pas clairement pas attendre de lui qu’il comble tous mes manques (C’est un peu ça mon souci aussi, j’ai tendance à être facilement dépendante affective mais j’ai aussi lu votre article qui traite de ce sujet et je pense que ça m’a bien aidée !) 🙂

      Voilà bonne soirée à vous donc 🙂

  29. Fred dit :

    Bonjour Maxime,

    Je m’appelle Frédéric, je suis très agréablement surpris de lire cette approche de la relation à soi et avec l’autre, tout ceci me parle fortement, alors voici ma petite histoire et ma question également.
    après une séparation suite à une longue histoire d’amour inachevé, voilà 6 ans, je me suis juré d’apprendre sur moi, d’être mon meilleur ami, pour un jour, je l’espère et le crois, pouvoir vivre pleinement une relation amoureuse partagée et digne de ce nom à mes yeux. J’ai donc suivi divers chemins de ce que j’appelle ‘mon développement personnel ». 6 ans plus tard, fait d’apprentissages, d’expériences aussi, je peux lire cet article et en comprendre son essence :), ce qui m’aurait été très difficile auparavant.Je sais que j’ai beaucoup appris et intégré de nouveaux fonctionnements, une bien meilleure conscience de nombreuses choses dont mes émotions (mes essences) que je n’hésite plus à consulter régulièrement et particulièrement ces derniéres semaines. Ce qui m’amène à ma question suite à une rencontre avec une femme qui a réveillé en moi quelque chose ou plutôt mis à jour ce que je pensais avoir au fond de moi mais qui restait en moi.

    Le contexte

    Cette rencontre est partie doucement, disons qu’il n’y a pas eu de relations physiques, ce qui n’était pas dans mes habitudes quelques années en arrière. Je suis français, mais j’habite au canada, elle est anglaise. Nous passons des journées ensemble très agréables, faîtes de rire, de plaisir de bien-être, de respect, de surprises aussi, des soirées entières au téléphone. Il y a un respect mutuel que j’apprécie beaucoup de notre relation et de nombreuses autres choses.
    Vendredi dernier, après une longue discussion au téléphone qui se termina vers 4h du matin,je suis allé me coucher, une sensation de bien-être incroyable, agréable m’a envahit, Au réveil, elle était toujours là présente, douce, sécurisante. J’ai eu l’occasion de ressentir de nombreuses choses, mais je n’avais jamais eu accès à ceci auparavant. Je me suis dit que mes apprentissages fonctionnent.
    2 jours plus tard, c’est à dire ce soir, on a discuté 2 H, je ne l’ai pas ressenti (cet état de bien-être)

    Question?
    Cette force intérieure dans ce que je ressens de cette relation qui m’a envahie vendredi et qui a quelque peu diminuée ce soir, est-elle partie pour toujours? qui est elle vraiment? que veut elle me dire? pouvez-vous m’éclairer? suis je amoureux d’elle? Je me sens bien avec elle et sans elle. Sans elle, j’y pense tendrement sans manque ou besoin particulier.

    Merci

    Fred

    • Gilles dit :

      Salut Fred !

      Sa sensation pour toi est liée au plexus solaire, ce qui signifie un plaisir d’être prise en considération en tant que femme. Prends soin de bien écouter tes émotions et d’être spectateur d’elles et moins acteur. Votre relation est sympathique et chaleureuse, mais parfois les désirs 1er, 2ème chakras n’ont pas besoin d’être assouvis si la relation exprime autre chose de plus élevé.

  30. Gilles dit :

    Pour bien finaliser mon ressenti Fred, il faut que j’explique certaines choses. Tu désires vivre le Grand Amour. Le Grand Amour c’est une énergie qui part du bas qui traverse tout le corps en activant toutes les zones énergétiques et qui monte sans s’arrêter particulièrement quelque part et qui va jusqu’en haut, une sensation de feu sacré, quelque chose qui globlise, si tu ressens cela, bravo tu as rencontré la personne qu’il te faut. Sinon c’est une « forme d’amour », parcellisée, particulière selon l’évolution de la personne, votre niveau vibratoire, vos besoins, vos attentes… Tu vas donc vivre une forme de l’amour, pas l’AMOUR.

  31. Fred dit :

    Merci Gilles, c’est une forme de feu sacré, une force intérieure qui part du bas et remonte,merci pour les mots, cette sensation est surement le résultat de nos rencontres, du temps que l’on prend pour parler de petites choses, de la légèreté qui accompagne ces moments.

    Peux tu m’éclairer sur ce que tu as écrit, j’ai l’impression que tu parles comme si j’étais la femme, est-ce que je me trompes? je parle de la sensation d’un bien -être envahissant et apaisant, que j’ai ressenti ce vendredi soir en me couchant,

    Sa sensation pour toi est liée au plexus solaire, ce qui signifie un plaisir d’être prise en considération en tant que femme. Prends soin de bien écouter tes émotions et d’être spectateur d’elles et moins acteur.

    Je comprends que je dois observer mes émotions tel un spectateur, ce que j’essaye de faire dans cette relation, mais comment puis-je savoir si je ne suis pas acteur parfois. Je n’arrive pas à comprendre, peux tu me l’expliquer, merci Fred

  32. Gilles dit :

    Merci à toi !

    Disons que tu as plus d’attente qu’elle. Ce que l’émotion de cette fille exprime en moi en me basant sur ce qu’elle ressent pour toi est totalement concentrée au niveau du plexus solaire. Je ne ressens rien ailleurs. Discutes en avec elle…

    Ce qui importe c’est ce qu’elle ressent pour toi, ça te permet d’être plus réaliste et de ne pas souffrir par un questionnement aléatoire et illusoire. Ne te laisse pas avoir par ce que tu ressens pour les autres, on a toujours tendance à voir les choses selon notre idéal.

    Les émotions bougent en fonction de l’environnement pas de toi. La méditation permet d’observer ces émotions autour de nous, qui ne sont que le reflet de la manifestation. Les yeux ne servent à rien, le coeur dit ce que les yeux ne pourront jamais te dire parce qu’ils ne voient pas plus loin que là où tu es, et sont reliés à rien si ce n’est ce que tu crois voir en tant que corps, c’est à dire pas grand chose et beaucoup d’illusions.

  33. fred dit :

    Bonjour Gilles

    Je pratique la méditation, elle m’ouvre des accès quand les yeux ne peuvent voir, je suis tout à fait en accord avec ça. nos échanges se font la plupart du temps en anglais. Je lui ai parlé comme tu le suggérais, et elle peut une minute se laisser aller et l,autre d’après, son cerveau lui dit de faire autre chose….c’est une personne très spirituelle, nous avons une connexion, c’est certain, elle le dit et je le dis……il n’en reste pas moins qu’elle vit une dualité envers moi ou plutôt ce qui suivrait, une fois le pas franchit. oui/non, je lui ai suggéré de prendre tout le temps dont elle a besoin, même à,ça. je sens une peur que je m’éloigne, situation à la fois simple par sa pureté et compliquée par ses conflits intérieurs…je ne sais comment agir au mieux. Je lui dit que si elle savait qu’elle ne voulait pas d’engagement avec moi qu’elle me le dise, mais elle ne peut pas le dire…..suis-je dans le vrai? est-ce un amour impossible? doit-je l’accepter ou continue mon chemin vers son âme?

    Merci beaucoup pour ce blogue et pour ton aide.Fred

  34. Frederic dit :

    bonsoir
    j’ai apprécié cet article (et d’autres). Ils me renvoient des choses que je n’ai pas forcément envie d’entendre, me renvoient à moi-même.
    Je vis une crise dans mon couple (10 ans de vie commune)et suis à deux doigts de rompre. je vais en tout cas faire un break en partant quelques semaines seul. Là où je suis perdu c’est que je ne sais pas si j’ai oublié mes « essences » dans mon couple ou si je suis victime du caractère autoritaire et directif de mon compagnon. Passionné et perfectionniste il y a eu souvent des conflits car il n’entendait pas ce que je souhaitais. Il avait « des visions » et les choses ne pouvaient pas être autrement. Du coup j’ai cédé souvent pour que le couple perdure. Pourquoi ais je cédé aussi souvent? aurais je dû partir? Je ne sais pas quoi faire? Il fait quelques efforts en ce moment mais je n’arrive plus à avoir envie. En plus j’ai rencontré quelqu’un dont je suis tombé amoureux. Conscient que c’est de la passion avant même de l’amour (grâce à votre site)j’ai bizarrement l’impression qu’ayant travaillé mes essences il pourrait fortement y correspondre. Tout cela s’embrouille de ce fait…

  35. Frederic dit :

    un précision peut être…. souvent lorsque je désirais faire quelque chose et que lui ne voulait pas, il me disait : « fais le tout seul, ce n’est pas grave ». Moi de mon côté j’ai toujours refusé : je me disais c’est pas si important pour moi, le plus important c’est d’être ensemble ».

  36. Julia dit :

    Bonjour,je suis Julia j’ai lu ton article et cela m’a beaucoup aider je ne savais pas comprendre une relation grace a tout vos conseils je pense qu’avec l’aide de Dieu je réussirai . Je me laissais tout le temps emporter par mes emotions qui en retour me faisais souffrir.

  37. Mary dit :

    Bonjour,

    Merci infiniment pour cet article clair et authentique. Vous êtes tombé au bon moment car j’ai guéri de mes blessures (relations toxiques et dépendance affective) , dès que j’ai compris qu’il fallait mettre un stop et que surtout, je me suffisais à moi même : Il est arrivé ! Loi de l’attraction oblige puisque l’on attire les gens qui sont comme votre miroir !

    Nous en sommes au stade de l’amitié connaissance mais l’essence est la même, il y a cette reconnaissance, cette évidence où l’on ne se pose pas de question, il n’y a pas d’Ego, quand on se voit, on est rayonnant, heureux, on rit , bref, c’est une harmonie commune, et pourtant la vie nous a « séparé » mais on s’attend mutuellement, j’apprends la patience,j’ai envie de prendre mon tps, je sais que c’est LUI car avec lui, tout est fluide, simple, gai et naturel..Je l’attends encore (il reste pas bcp de tps en ce qui concerne son retour) mais par amour on est capable de se dépasser et de vaincre toutes les épreuves, car après avoir tant souffert dans le passé, on apprend de soi et de ses erreurs, on apprend l’indulgence, la compassion !
    Cet article était fait pour moi car je nous retrouve dedans…
    Merci merci merci !!!!

  38. christine dit :

    Bonjour Maxime,
    une question me vient suite à la lecture de cet article.
    en couple depuis plusieurs mois, notre difficulté réside dans une communication à sens unique.
    je communique sur bcp de choses (faits ou ressentis) alors que lui est bcp plus discret c’est un « mutique »..du coup, cela crée une fragilité dans notre relation ce qui me navre car sur l’ensemble des autres points nous sommes en phase. Cela reste compliqué à gérer pour moi d’autant plus que nous sommes une famille recomposée et que cela crée une insécurité affective de mon côté.
    merci pour votre avis

    • Maxime Gréau dit :

      Bonjour Christine,

      Ne serait-ce pas une occasion rêvée pour travailler sur vous, et notamment sur vos insécurités de toutes sortes ?

      Nous ne rencontrons pas les gens par hasard, nous les attirons même.
      Vous l’avez voulu cet homme, et vous avez bien fait, car il est visiblement parfait pour votre évolution du moment, pour apprendre ce que vous avez à apprendre en ce moment… comme toujours…comme toutes les rencontres.

      Alors jouez le jeu, ne l’accusez pas, et profitez de ces occasions pour travailler sur vous, et prendre conscience de choses, et/ou d’émotions, qui ne le sont pas encore 😉

      Bon courage à vous.
      À bientôt
      Maxime

  39. Lucile dit :

    Bonjour et merci pour l’article !

    Ma dernière relation longue date d’il y a deux ans, et je désespère un peu.
    Pendant ces deux ans, j’ai vécu des débuts d’histoires très passionnelles débutées par une attirance physique réciproque intense… pour finalement s’essouffler aussi vite que c’est arrivé .
    Je suis si perdue parmi ces émotions ainsi que dans mon célibat que j’ai volontairement atterri sur ce Blog après une recherche sur Google.
    Jusqu’à peu, je pensais que mon bonheur en amour ne résiderait que grâce à l’une de ses rencontres « coup de foudre », où le désir est intense et l’attraction innée, même si ça ne s’est pas révélé très efficace jusqu’à maintenant…
    Probablement parceque je ne connaissais la personne qu’à travers précipitation et illusions. . et en omettant le plus important:qui est-il vraiment ?

    L’émotion était si forte que je prenais ça pour de l’amour, je me voyais pousser des ailes, j’étais profondément heureuse. Lire cet article me fait me rendre compte que peut être pas, finalement…

    A l’inverse de mes expériences passées, j’ai rencontré tres récemment un homme très respectueux que j’apprends à connaître un peu plus chaque jour. Il possède énormément de qualités,mais je n’ai pas ressenti cet élan d’attirance qui faisait jusqu’à présent ma condition numéro une.
    Et pourtant, plus on se parle, et plus je le trouve intéressant. Cela va à l’encontre de mes habitudes.
    Je tombe sous le charme de son comportement, de sa personnalité, de ses pensées.
    D’où mon questionnement.
    Ça ne commence pas parfaitement comme dans mes rêves. Construire quelque chose avec lui est une possibilité, pas une évidence. J’ai peur de me « contenter » de lui, la fameuse malédiction de la médiocrité.
    Dans l’article, il est écrit qu’une relation sexuelle fait perdre le sens des réalités, et crée un attachement lié à la proximité.
    Mais à l’inverse, une relation sentimentale construite selon le respect de son essence permet elle l’a création de désir ?
    Ou bien, en l’absence de désir dans l’essence, la relation amoureuse est elle vouée à l’échec de toute façon ?
    Ou bien… Suis je en train de débarquer et cette situation est elle juste normale ?

    • mika dit :

      bonjour lucile,

      j’ai vécu 25 ans avec ma femme que j’aime profondément et elle apparemment m’aimait un peu comme tu le décris, aujourd’hui nous sommes en instance de séparation car elle veut vivre un amour passion qu’elle n’a jamais éprouvé pour moi dit elle alors qu’elle m’a dit que notre couple était à un autre niveau, mais qu’elle voulait vivre ça et ne pas renoncer !!!
      alors si jamais ça peut t’aider à choisir ce qui est bon pour toi !!

  40. Mélany dit :

    Merci pour cet article édifiant ! Je me retrouvais dans une relation qui ne rimait plus à rien au bout de 3 ans, je me posais des questions sans trouver de réponse, dans la crainte du célibat, mais maintenant, j’ai enfin pu prendre une décision qui va me permettre de vivre ma vie !
    l’histoire des essences, du respect, tout est clair et parfait !
    Merci encore

  41. Daniel dit :

    Super article bravo 🙂

    Je suis totalement d’accord avec toi sur presque la totalité de ce que tu dis.

    En revanche je pense que de temps en temps, il ne faut pas avoir peur de se lancer dans une relation même si l’on n’est pas sur à 100% que ce sera la personne de notre vie. Il faut laisser le temps faire, les coups de foudre n’existent pas vraiment.

  42. Marjolaine dit :

    Merci pour ton article Maxime.

    Pour ma part j’attire comme un aimant les « dépendants affectifs » car je suis exactement l’extrême opposé…Je souffre du « syndrome du déserteur ». Je me barre comme un carambar…tout le temps…Un vrai courant d’air . J’aimerai bien trouvé un juste milieu. Et pourtant je travaille sur moi. J’ai intégré et j’accepte ma peur de l’abandon. Ca va carrément mieux . Je ne cours plus en partant, je marche en partant de la relation !
    Mais j’ai l’impression que la personne en face est toujours trop étouffante. Ça n’existe donc pas des gens aussi indépendants?!

  43. Alexandra dit :

    Article qui m’aide énormément, merci !

  44. Cynthia dit :

    Bonjour! J’ai commencé à fréquenter un homme et il n’y a pas eu de phase lune de miel avec lui. Nous avons une attirance, nous aimons être avec l’autre, mais rien de très passionné. Je n’ai jamais connu ça, si ce n’était que de moi on serait à fond dedans, mais il ne s’exprime pas beaucoup et est très indépendant. J’ai voulu mettre fin à notre fréquentation, car je croyais qu’il ne ressentait pas les choses autant que moi et que je méritais mieux, mais il m’a assuré du contraire. Vu mes insatisfactions en raison de son attitude plus réservée, nous sommes déjà dans la phase 2 après moins d’un mois de fréquentation. Est-ce normal? Devrait-on baisser les bras? Merci!

  45. Emilie Roche dit :

    Vous écrivez : SI vous n’êtes pas pleinement heureux, l’autre ne peut pas non plus accéder à cet état de plénitude nécessaire au bonheur.

    Pleinement heureux ? il faut être pleinement heureux ?
    Donc seules deux personnes pleinement heureuses (avant de se rencontrer) peuvent accéder à cet état de plénitude nécessaire au bonheur ?

    c’est limite décourageant …

  46. Sime Florence Élisabeth dit :

    bonjour,
    je vous remercie infiniment pour cette article. non seulement elle m’aide à cerner les véritables raison de l’échec de mon mariage. On a tendance à s’accrocher au facteurs apparents comme les infidélités de son conjoint et autres mais on oubli que si on avait vraiment respecté nos «essences» nous ne seront certainement pas tombé dans ces difficultés aussi rapidement. Et que si bien même il y aurait des difficultés, on serait bien préparer à les affronter si bien sure on se respecte assez et on respecte notre couple.
    À l’avenir je vais tacher de me sentir bien dans une relation avant de m’engager. IL y avait pourtant ce petit inconfort la que j’ai étouffé pour privilégier le coté attrayant du couple que nous formions.
    cette article m’aide aussi à mieux pardonner parce que je comprend ma part de responsabilité dans cet échec.
    merci encore,
    florence Élisabeth.

  47. ISSIS dit :

    Bonjour Maxime,
    MErci pour cet article qui me permet de faire un break et écouter ce que je vis. J’ai rencontré quelqu’un en 2012 au décours d’une visite chez des amis. Il se faisait proche mais moi je le sentais superciel plutot du genre charmeur et je me suis mise à l’écart sans m’investir.Nous avons gardé le contact. En 2014 on s’est revu et nous avions passé du bon temps ensemble. Je me suis sentie bien en sa présence, dans nos échanges et c’était la première fois ue je resentais quelque chose de pareil. Au moment de nous séparer, nous nous sommes embrassés sur la bouche. Pour moi ce baiser a été le déclencheur de quelque chose en moi. Un mélange d’intrigue et de désir. Après ce baiser je l’ai senti comme s’éloigner un peu, ne donnant pas de suite à nos rencontre. Cela me fait et souffrir. J’ai l’impression que son seul but était de me séduire. Aujourd’hui nous nous voyons de temps l’attirance est forte. Mais je ne m’ouvre pas à vivre une relation sexuelle avec lui. Je suis contente quand on se voit. Et quand nous passons du temps ensemble, du temps de qualité, je garde cette paix pedant plusieurs jours. PArfois les lendemains de nos rencontres, l envie et le désir de le revoir sont si forts et je cède à la tentation de lui écrire mais il reste tellement froid que j’en suis destabilisés. Je ne dis parfois plus rien jsuqu’à notre prochaine rencontre. Je le sens évitant quand j’aborde le sujet de notre relation. Il n’est pas sur de s engager. Je lui fait comprendre que je ne voulais pas vivre du sex friend. Bref j’ai besoin d’être aidé àprendre une solution. PArfois j arrive à prendre une distance de deux semaines puis je cede encore à l envie de l’appeler. Je me dis que peut être je force un peu trop sur les choses et uqe cette relation peut simplement être une relation d’échange et sans plus. mais le fait qu il y a échange de baiser rend les choses un peu melante. D’ou mon choix de ne pas vivre une relation sexuelle avec lui. JE me bats pour garder une bonne estime de moi même.
    JE sens que j ai surtout besoin d’en parler et d’Adopter une condute à tenir pour mon bien. Je sais que je ne suis pas prête à rompre cette relation. MErci MAxime pour la réaction ue tu apporteras à ma requete.

  48. Kimberly dit :

    Excellent max je vous aimes

  49. Joycelyne dit :

    Bonjour,
    Je suis tout a fait d’accord avec votre article.
    Cependant j’ai rencontré un homme avec qui de mon coté il y a eu que de l’attirance physique, j’ai beau être bien avec lui, il y a des idées a lui et valeurs qui ne conviennent pas ou on est en désaccord alors que c’est quand assez fondamental je pense, et il y a aussi le fait qu’etant timide, en general avec les garcons avec qui je suis sorti je suis directement à l’aise avec eux donc je sais que ca lefera mais avec lui apres plusieurs mois je n’arrive toujours pas a l’être ne serait ce que de lui dire quel artiste j’ecoute. Et ca efruste j’ai envie que ca marche mais je sais que si il n’y a pas cette chose ca ne sert a rien. Jelui en ai parlé,demandé qu’il essaie de son coté d’êtreplus attentif et de mon coté de supporter ces idées mais il pense que tout ca se construit qu’il y a pas directement d »evidence et etant plus jeune que lui il croit que je m’y connais pas dans ce domaine la que ce que je dis est faux et j’aidonc du mal a mefaire comprendre quand je lui explique car il est buté sur son idée. Lui a eu une longue hsitoire d’amour qui a duré des années alors que moi j’en ai eu plusieurs donc je sais quand meme un peu mieux que lui comment ca débute je pense et ce que je veux d’une relation. (le fait qu’il me prenne de haut comme ca est un coté que je n’aime pas. Donc aujourd’hui on fait un essaie et je dois lui donner ma reponse savoir si on reste ensemble ou pas,d’un coté je suis bien avec lui mais d’un autre il n’y a rien de plus,, je peux essayer de le faire naitre sinon. En general quand je me mets avec une personne c’est que je pense qu’il y a pas de date limite mais la si je m’engage je me vois pas avec lui pour la vie et je ne veux pas de ca. Votre article confirme ce que je pense je crois.

  50. Corinne dit :

    Bonjour Maxime

    Pour commencer je souhaite vous dire que vos conseilles me laisse pas du tout indifférente, voilà! pourquoi je vous écris. j’ai rencontré une personne sur un site de rencontre après de longue discutions sur le site et puis au téléphone nous finissons par vouloir nous voir afin! de rompre le virtuel .dans tout les cas j’étais en toute confiante de cette rencontre. Cependant il m’appelé tout les soir et après son retour de vacance nous nous voyons les weekend et il était a 100% dans notre relation ,mais c ‘est une histoire un peu compliqué cette homme à plusieurs problèmes il est cadre avec beaucoup de responsabilité et continu de travailler à des heures impossible chez lui, jusque là!c pas trop grave sauf!! que aujourd’hui il a une fille de 7 ans et il a 58ans et garde sa fille 3 jours par semaine et un weekend sur 2 aussi suite a la venu de cette fillette qui et venu au moment de leurs séparation avec son ex compagne il ne sait pas senti de lui redemander une fois de plus une interruption de grossesse donc! il a assuré son rôle de père mais depuis quelques année il a un méchant blocage sexuel il se rétien pour sa propre jouissance voir aussi son érection n’est pas forcément le top. il dit qu’il a des sentiments pour moi que j’ai tout ce qu’il recherche sauf!! qu’il n’arrive pas a mettre notre relation et faire une place dans sa tête et de son temps il me demande de patienter car aujourd’hui il a de moins en moins de temps,a nous accorder la rentré de sa fille plus le boulot nous voyons de moins en moins et de plus en plus distant ainsi que ces appelles il ne souhaite pas arrêter mais voilà! j’ai 55ans je ne sais plus quoi pensé de notre histoire dois-je comprendre qu’il s’éloigne? et c’est trop avancé dans ces sentiments, ou je dois lui laissé du temps? merci pour votre réponse.Corinne

  51. Michel Baudoin dit :

    Il ya 9 mois, je me suis séparé après une relation de 10 ans. J’ai 57 ans. Il ya un mois une camarade de travail plus jeune que moi a déclarée son intérêt pour moi. Il est vrai qu’elle est superbe et que l’on est très bien lorsque nous travaillons ensemble. Cependant, à part cette déclaration, jamais elle dit qq chose qui encourage la relation. Elle me dit qu’elle a toujours été comme ça (Mariée 2 fois et dit-elle pas par amour…plus par sentiments de normalité et de se sentir protégée….)bref..elle n’aborde jamais nous deux…..elle dit avoir
    de l’intérêt mais ne parle pas de nous…… j ai peur de me faire du mal ds cette relation.?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© 2017 Heureux dans sa vie | Theme design Par: D5 Creation, avec : WordPress | Mentions légales | Connexion